Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 11:22

BASSENS (1ère partie)

BASSENS.jpgJeudi 25 octobre – Randonnée de 10 km animée par Jean-Claude et Bernard Vallier pour une vingtaine de participants. Un beau décor mais sous une pluie fine continue. Heureusement il ne fait pas froid. Les habitants de Bassens, les bassenais, bassenaises.

BASSENS-002.jpgBernard Vallier, président de l’association « Histoire et patrimoine de Bassens » qui nous présentera les différents sites remarquables de sa commune.

BASSENS-001.jpgTout d’abord il nous parlera de Bassens et des 22 châteaux qui ont jalonné sa commune, puis ce sera l’histoire du port et pour finir nous visiterons une salle du château Beauval, sa chapelle et son éolienne.

BASSENS-017.jpgN’ayant pas pu mémoriser toutes les infos, d’autant plus que je ratais le début du récit à chaque halte, c’est sur le net que je vais reprendre l’essentiel.

BASSENS-003.jpgTout d’abord sur Bassens

"La présence de l'église de Bassens et la culture de la vigne sont signalées dans les textes anciens dès le milieu du Moyen Age. L'habitat médiéval succède à des implantations préhistoriques et gallo-romaines en se concentrant autour de l'église et le long de la Garonne, le château de Montferrand occupant une position dominante au nord de la commune. Jusqu'à la fin de la guerre de Cent Ans, l'histoire de la commune est liée à celle de la seigneurie de Montferrand, morcelée au 16e siècle, à celle de l'abbaye de Bonlieu, vendue à la Révolution, mais surtout à celle de la ville de Bordeaux dont elle subit l'influence économique dès l'Antiquité. En effet le territoire de Bassens était autrefois un lieu de résidence privilégié des parlementaires et négociants bordelais et devient au 20e siècle un des avant-ports de Bordeaux. Sur les terres libres d'hommages, les "bourdieux" se multiplient à la faveur de la reconstruction dès le début du 16e siècle le fleuve étant l'accès majeur; les palus deviennent les lieux de prédilection pour l'agriculture. Au 18e siècle les vins de palu sont toujours très recherchés et cette vogue se prolongera au 19e siècle avec la multiplication de résidences des négociants bordelais comme celles des familles Maurel et Prom. Pendant la guerre de 1914-1918 la création du nouveau port de Bassens et des voies ferrées modifie complètement l'aspect de la commune, favorisant de nombreuses implantations industrielles et faisant disparaître les demeures riveraines de la Garonne."

BASSENS-004.jpg

une curiosité cette cheminée dans une maison abandonnée dans les bois

BASSENS-005.jpg

Le Port de Bassens

"La documentation permet d'établir les principales étapes de la construction du port dit Terminal de Bassens qui constitue, avec cinq autres établissements, le port de Bordeaux. Les archives du Port autonome de Bordeaux possèdent de nombreux documents et même des archives cinématographiques que le Service régional de l'Inventaire n'a pas exploitées. Avant la construction du port, la plaine marécageuse de Bassens était drainée par de nombreux fossés et par le ruisseau dit Estey-Rabey ou Estey du Maine qui abritait un petit port. La carte des côtes par Claude Masse mentionne en 1712 deux postes de mouillage à la Caraque et au Gourdin et de nombreuses maisons de campagne appartenant aux notables bordelais. Au 19e siècle, la plaine était protégée par une digue d'enrochement. L'extension du port de Bordeaux vers Bassens est projetée dès 1910, la construction de quais verticaux reliés à la voie ferrée Bordeaux-Paris est effectuée en 1915. Les quais sont équipés de 10 postes de navire avec l'outillage nécessaire et une vingtaine de grues ; ils constituent la zone portuaire Bassens amont. En 1917, pour le débarquement de ses troupes et de son matériel, l'armée des U. S. A. construit rapidement un appontement formé de 2 estacades réunies par une passerelle : 10 postes d'accostage constituent la zone portuaire dite New Bassens ou Bassens aval. Des docks et des camps pour les Labors Battalions complètent, le long du quai Américain, les installations portuaires qui accueillent jusqu'en 1919 près de 700 navires. Après la guerre les industries chimiques (étudiées) et agro-alimentaires remplacent rapidement ces installations qui sont complétées par des réalisations soutenues par la Chambre de Commerce de Bordeaux : équipements pour la réception de bétail, la manutention des céréales et le dragage, hangars frigorifiques, terre-pleins, voies ferrées (voies d'échange). Des quais en maçonnerie édifiés entre 1925 et 1930 par les entreprises Dodin, Polensky et Zollner remplacent les anciennes constructions en bois de Bassens amont. En 1928 des entrepôts pour les produits pétroliers et en 1930 des hangars pour les bois coloniaux sont construits. Les quais de Bassens ne subissent pas les dommages que connaissent ceux des ports de Bordeaux et d'Ambès durant la guerre de 1939-1945 et ne bénéficient peut-être pas de la modernisation rapide dont ces derniers profitèrent. C'est seulement pendant les années 1960 que le rempiétement et l'agrandissement des quais et des terre-pleins, l'approfondissement du chenal et la construction de docks dont un entrepôt climatisé transforment le port et ses équipements auxquels s'ajoute le bassin de radoub construit par la Société générale d'Entreprises (1958-1962). Dans les années 1980 un remaniement général modifie la disposition des postes d'accostages puis dans les années 1990 les bureaux de la capitainerie (1998) sont installés à l'extrémité du port située dans la commune de Lormont ; ceux de la douane (1992) et du pilotage (2001) sont construits à l'extérieur de la zone industrielle. Il demeure certains silos, docks et réservoirs industriels, des terre-pleins, des voies ferrées et les deux maisons des officiers de port datant du 2e quart du 20e siècle, mais la plupart des quais, des embarcadères, des postes d'accostage, des silos, des réservoirs industriels et des docks semblent dater du 3e quart du 20e siècle ainsi que le bassin de radoub dit "forme n°3". Actuellement les constructions les plus anciennes sont détruites au bénéfice de nouvelles installations ou de vastes plates-formes multimodales en lien avec la constante mise à jour de la voirie industrielle, de l'outillage et des moyens d'accostage."

BASSENS-008.jpg

BASSENS-010.jpgBASSENS-014.jpgle bassin Montsouris

P2140006.jpg

photos prises en 2007 sous le soleil

P2140029.jpgNous nous dirigeons vers le château de Beauval, sa chapelle, son lavoir et son éolienne qui mérite un article à lui tout seul, alors à suivre demain.

Ce long arrêt au Château nous a refroidi, tant que nous marchions il faisait chaud sous nos capes mais là il nous tarde de rentrer et c’est d’un bon pas que nous effectuons les derniers 5 km, non sans s’arrêter pour admirer le château de Pomerol aujourd’hui Maison de retraites.

 

BASSENS-028.jpg

A demain pour la suite….

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

commentaires

arlette 26/10/2012 22:01


ces 10 km sous la pluie ne t'ont pas empechés de nous faire voir de belle choses comme cette cheminée


bises

L'Angevine 26/10/2012 20:46


ah la brume s'est finalement levé et pris place à un temps gris mais plus net pour apprécier les édifices

gigi 26/10/2012 20:07


 Coucou Mimi, vous êtes tous bien courageux ! Malgrè la pluie tes photos sont rès intéressantes. 22 châteaux dans une seule commune, ça doit en faire des bons vins..... Bisous. Gigi

Océanique 26/10/2012 19:58


Merci de cette visite et reportage


A demain


Bisous

Evelyne 26/10/2012 17:24


Autant de châteaux à Bassens je n'aurais jamais cru. C'est un coinb qui m'a toujlours impressionnée à caus du port et des industries. Cette cheminée témoigne d'une ancienne bâtisse qui devait
être belle et dis donc qelle grisaille, on se croirait en plein hiver ! A demain pour une histoire éolienne alors  Gros bisous Mimi et passe une belle soirée.

Monelle 26/10/2012 15:20


Il manquait vraiment de soleil pour voir ces 22 châteaux !!!


Bonne journée - bisous



leblogdhenri.over-blog.com 26/10/2012 15:03


Bonjour Mimi,


Une belle randonnée . Un beau reportage avec des photos magnifiques d'un temps qui semble un peu brumeux. A demain pour la suite. Bises amicales.


Henri.

monica et la mer 26/10/2012 13:48


un beau reportage  et de la grisaille aussi


 comme chez nous en c e moment


pas envie de sortir mais il le faut pourtant


 bises Mimi

Mamie Cool 26/10/2012 13:04


Belles explications et photos pour ce bel article bisous !



biker06 26/10/2012 13:04


Hello Mimi


Une commune avec 22 chateaux ! quelle chance ...


bisous sous la pluie


pat

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche