Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:19

 Bergerac historique

La Dordogne, la Rivière Espérance.

XIème siècle, Bergerac trouve son origine dans l’existence d’un château, construit en bord de Dordogne.

Le bourg castral grandit pour devenir étape de voyageurs, pèlerins et marchands, un siècle plus tard. L’édification de l’église St Jacques et d’un hôpital confirme cette extension.

XIIIème siècle, le développement de la viticulture et la croissance du commerce donnent lieu à la construction d’un pont sur la Dordogne. 

Eglise Saint-Jacques

XIVème siècle, la cité est surprise par la Guerre de Cent Ans mais elle parvient à se préserver, en tant que ville franche et indépendante, par sa stratégie diplomatique. Elle perd cependant la moitié de sa population « fiscale ». Avec la Paix, la prospérité commerciale revient, mais la population s’éprend des idées calviniste. La paisible cité marchande devient alors une puissante place forte protestante. Couvents et églises sont détruits.

sois pas timide Jean-Claude, regarde la Dame

XVIème, malgré les guerres de Religion, la population bergeracoise mène une paisible et prospère existence à l’abri de ses défenses. L’arrivée de l’imprimerie crée une activité importante à Bergerac, qualifiée alors de « Petite Genève ». L’opulence nouvelle s’exprime dans de beaux programmes architecturaux, dont l’hôtel Peyrarède élevé en 1604. Louis XIII Il installe un régiment d’infanterie, constitue une municipalité dévouée et laisse une mission de pères Récollets. Réformés et catholiques cohabitent tant bien que mal jusqu’aux nouvelles persécutions et « dragonnades ».

XVIIème siècle, la révocation de l'Edit de Nantes, sous le règne de Louis XIV vide Bergerac de ses forces vives.

XVIIème siècle, sous Louis XV, les conditions de vie de la population bergeracoise s’améliorent. Les manufactures et la faïencerie se développent. Trois faïenceries, installées au faubourg de la Madeleine produisent des articles expédiés jusqu’en Amérique.

XIXème siècle, l’activité portuaire locale permet un nouvel essor. 150 000 tonnes de marchandises sont acheminées chaque année et 1500 mouvements de bateaux font vivre le port. La ville se développe au Nord. Mais l’arrivée du chemin de fer entraîne progressivement le déclin et l’abandon du commerce sur les gabarres.

Aux cèpes enchantés, ça donne des envies

XXIème siècle, la création d’une fabrique d’explosifs et de poudres en 1915, connue sous le nom de Poudrerie transforme le paysage de la ville et fait doubler sa population. La culture du tabac apporte aussi dès le début du siècle un renouveau économique majeur. En 1927, la ville voit l’ouverture de l'Institut expérimental du Tabac. Les années de l’après guerre sont prospères et Bergerac devient la capitale du tabac en France.

Bergerac est aujourd’hui une ville active, en perpétuel essor. Le tourisme et la viticulture sont désormais deux pôles majeurs de son économie.

Demain nous rencontrerons une célébrité à Bergerac et on terminera la visite dimanche avec quelques insolites    

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

commentaires

Arlette 28/06/2013 23:17


Ils cultivaient du tabac....oui je sais je ne retiens que ce qui m'interesse....lolll


bisous

chantal33300 28/06/2013 16:59


bon week end. Bisous

gigi 28/06/2013 16:44


Coucou Mimi, merci pour cette magnifique visite guidée, tout y est les explications, les belles photos, j'aime beaucoup l'église St Jacques. Bisous. Gigi

Peut-être 28/06/2013 16:44


Un beau livre d'images !


Bon WE

peintrefiguratif 28/06/2013 15:17


superbe la dernière photo


amusant cette dame au chapeau


bon weekend


bisous

Eelyne 28/06/2013 13:42


J'adore l'endroit avec les volets bleus et la dame ! C'est vrai qu'il y avait la manufacture du tabac... d'intérêt National attention ! Je connais deux personnes qui y ont travaillé. Bon eh bien
à dimanche prochain Bergerac... qui est une ville dans laquelle je me perds, il y a des endroits comme ça ^^ Bisous Mimi, bonne après-midi.. tu parles d'un temps pffff

ZAZA 28/06/2013 11:49


Un passé historique riche pour Bergerac Mimi. Merci pour ces renseignements si complets. La ville est superbe et l'intérieur de l'église Saint Jacques magnifique. J'aime le nom donné à la
Dordogne, "la rivière de l'espérance".


Petite question, les pierres utilisées pour la construction des bâtiments sont des moellons de calcaires ?????


Je ne savais pas que Bergeras fut la capitale du tabac. J'en étais restée à Morlaix, dans le finistère qui occupait cette place en 1740.


Merci pour ce beau partage. A demain pour la suite.


Bises et bon vendredi, ici, sous la grisaille d'Ille et Vilaine. ZAZA

leblogdhenri 28/06/2013 10:10


Bonjour Mimi,


Bergerac une petite ville fort sympathique et puis  "Cyrano de Bergerac" Fait partie des classiques que nous apprenions au temps de mon adolescence au collège et dont je connais
encore par coeur quelques tirades, dont bien sur celle du nez. Beaucoup de souvenirs. Merci. Bises bien amicales.


Henri.

mireille du sablon 28/06/2013 09:29


Le mur- façade dont je parlais est à côté de l'église (cathédrale?) dans le centre, tu passes devant pour te rendre dans les rues commerciales. Bisous Mireille

Mimi de Bruges 28/06/2013 09:54



Je ne l'ai pas vu alors, on a pris une rue face à l'église. J'y retourne le 7 juillet j'essaierai d'aller le voir.


Bisous



mireille du sablon 28/06/2013 08:27


Merci Mimi, j'ai mis mes pas dans les tiens et je me suis retrouvée dans toute cette balade que j'ai faite de multiples fois!


Bonne journée, gros bisous de Mireille du Sablon

Mimi de Bruges 28/06/2013 08:54



Est ce que le mur avec les photos est celui que tu cherchais ? 


Bisous



Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche