Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 09:00

C'est encore l'été à Castets-en-Dorthe

il y a du brouillard, cela signifie beau temps

9èmesiècle : Castets (qui signifie château) se serait vu adjoindre le mot «en-Dorthe ». En effet c’est l’époque à laquelle Charlemagne fait construire un palais à Cassinigilum ou Casseuil et où l’on bâtit des demeures de seigneurs de sa cour qui servaient aussi de défenses contre les Barbares ou autres envahisseurs. On peut imaginer  la destruction du village à cette époque car on n’a retrouvé aucune trace d’archives de l’époque.


C'est à Castets-en-Dorthe que vivait la famille paternelle de François Mauriac, célèbre écrivain, où son grand-père était tonnelier.

Ses habitants sont appelés les Casteriots

au fond à gauche un pont style Eiffel qui n'est pas d'Eiffel

Dimanche 6 octobre 2013. Randonnée de 20 km à Castets-en-Dorthe (pour les non girondins, prononcez bien toutes les lettres - castetss) animée par Christian P. pour 28 participants. Nous ne sommes pas nombreux, sans doute parce que c'est assez loin. Moi je tenais absolument à faire cette randonnée, je savais que je ne serais pas déçue par le décor. J'ai fait une centaine de photos, de quoi alimenter 3 articles. Alors soyez patients, vous verrez tout et vous aurez envie d'y aller.

Le matin nous longerons essentiellement la Garonne et nous ferons le retour le long du Canal de Garonne.

C'est justement à Castets-en-Dorthe que l'on peut assister à l'union de la Garonne et du Canal de la Garonne.  Endroit magique et magnifique même sous le brouillard.

nous traversons le canal en hauteur

on suit un peu le canal pour aller voir le château

Avant de rejoindre la Garonne nous allons admirer le château de Hamel appelé également château de Castets-en-Dorthe.

Le château est fièrement campé au dessus de la jonction Garonne/Canal et offre un point de vue hors du commun, les bâtiments actuels sont du XVI° siècle et reposent sur les fondations d'un lieu fortifié. Il a été construit au XIV ème siècle par Raymond Guilhem de Goth, neveu du pape Clément V. Jadis, les fortifications du bourg étaient réunies à celle du château par un mur dont on ne trouve plus que de faibles restes.
 
voilà la belle Garonne
De cette forteresse construite en 1314, il ne reste que peu de chose, parce que de nombreuses modifications y ont été faites à la fin du XVI siècle par Jean de Fabas, à qui on doit probablement les différents bastions triangulaires tournés vers le bourg. Ceux qui devaient protéger les autres côtés de la forteresse, ont été rasés. Henry IV y séjourna en 1585. A la fin du XVII siècle, un membre de la famille du Hamel a donné au château l'aspect que nous lui voyons aujourd'hui. Classé monument historique, il est habité par ses propriétaires et se visite uniquement sur rendez-vous.

nous aurons la Garonne à notre droite et les champs de maïs à gauche

      le soleil arrive et il va chauffer

     première pause, il est temps de se déshabiller

 comme un phare au loin qui ne nous quittera pas, nous le verrons souvent

une petite île sur la Garonne

il n'y a plus de passage entre les maïs et la Garonne

Nous arrivons sur le lieu prévu pour le pique-nique. Le moulin de Piis. Autour un joli parc bien aménagé dans ce décor.

Le moulin de Piis à BASSANNE (Gironde), est situé sur l'ancien lit de la Bassanne.

Fort probablement Piis comme beaucoup de moulins en pierre a été précédé d'un moulin en bois.

Juché sur sa motte il était protégé, entouré de douves et fortifié de palis et remparts en bois. Donc, face à face, deux mottes féodales protégeaient de chaque côté le passage sur la Garonne ce qui expliquerait alors la genèse de cet ancien moulin fortifié.

Aujourd'hui, motte et moulin sont encaissés dans la basse plaine. Les douves qui servaient aussi aux biefs d'amenée et de sortie d'eau sont envasées, tout comme le premier niveau du moulin qui aux XIIe et XIIe siècles était hors d'eau.

Il faut imaginer que la plaine s'est élevée d'au moins trois mètres d'épaisseur d'alluvions.

Autrefois perché sur sa motte, le moulin fortifié de surcroît, se détachait de la plaine comme une petite maison forte, sentinelle vigilante où, passants, voyageurs et pèlerins de Compostelle pouvaient se réfugier et acheter un petit sac de farine.

Des ferblantiers et camelots y vendaient des médailles de pèlerinage.

Les pèlerins qui longeaient le Dropt pouvaient prendre la voie de Vezelay à Coutures sur Dropt ou bien ils continuaient jusqu'à Gironde sur Dropt, pour traverser la Garonne et rejoindre la voie de Vezelay à Pondaurat.

Sa construction correspond aux dimensions classiques de moulins fortifiés comparables sur le Dropt. Le plan est un rectangle régulier, (1,5 x le carré) ; au dessus des roues et passages d'eau.

Le 2° niveau est occupé par les meules à grain, les bluteries et autres machines.

Le 3° niveau abritait le logis, également celui des gens de passage et hommes d'arme.

Au dernier niveau étaient stockés le grain et la farine.

La fortification soignée de Piis est sans équivoque. Une bretèche défend la porte d'accès, des latrines construites en encorbellement sur l'angle Est pouvaient servir de tourelle de défense, les meurtrières cruciformes ne laissent aucun doute sur sa fortification fin XIIIe s ou XIVe s.

Le moulin de Piis avait a son sommet un chemin de ronde couronné de mâchicoulis en crénelé avec des gargouilles qui chassaient les eaux de pluie de sa haute toiture rentrante.

Mais la particularité du système défensif doit son originalité à une grosse tour carrée placée à l'angle nord, face au danger le plus redouté : celui qui arrivait de la Garonne.

Bâtie en encorbellement sur un pied carré plein, l'accès à la tour depuis le premier étage donne sur des archères bien dégagées qui battent sur trois directions.

Cette tour, unique en Gironde, aurait été construite après coup... Début de la guerre de Cent Ans.

Au XVIe siècle la famille de Piis après avoir traversé la Guerre de cent Ans, possède toujours le moulin et la seigneurie de Puybarban-Bassanne avec le logis seigneurial de la paroisse que tient Jean de Piis et a conservé ce dernier, fait exceptionnel, jusqu'en 1828.

Le moulin a été désaffecté vers 1930 par son dernier meunier Ferdinand CASTAING.

Le logis occupé par des métayers est abandonné vers 1941, mais les deux étages les plus hauts servent de séchoir à tabac jusqu'en 1947, date à laquelle la toiture s'ouvre.

La municipalité de BASSANNE rachète le moulin pour le sauver d'une ruine imminente, une association des Amis du Moulin de Piis se constitue en 1999.

 Avant de repartir, pause pipi dans les maïs. Un petit avion le survole dans un bruit qui me rappelle un film hitchkokien. Saurez-vous lequel ?

 Connaissez vous le vime ? nous en verrons plusieurs champs. Attention moi j'ai connu les coups de vimes sur les mollets, aïe mémé c'est pas ma faute !

A suivre : quand est-ce qu'on retrouve le canal ?
en attendant moi je repars aux cèpes
décor

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

commentaires

Annie Girard-Bouilly 09/10/2013 15:10


Mimi, encore un régal de parcourir tes 3 reportages sur notre dernière rando...


De belles photos et des commentaires très intéressants, complètent le plaisir déjà pris sur place... autrement dit : tu nous donnes l'occasion de plaisir prolongé... 


un GRAND MERCI...


Annie


BIZ

arlette 07/10/2013 20:26


whaaa quel beau reportage et j'aime le long de l'eau..


Ma mémé ne me frappait pas...donc je ne connais pas!!loll


bises

Evelyne 07/10/2013 18:51


Le vime ^^ C'était un terme de ma belle-mère ça quand elle menaçait les enfants qui n'avaient même pas peur ! Et c'est avec elle que j'ai souvent pique-niquer à Casssstetssss mais je ne me
souviens absolument pas du château, je n'ai pas dû le voir. Les hommes et les garçons pêchaient... moi je tricotais  Gros bisous, bonne soirée Mimi.

Henri de Margaux 07/10/2013 17:42


Bonjour Mimi,


Une belle rando, 20 Km. bravo ! tu nous contes cela à merveille avec tes excellennts commentaires accompagnés de trés belle photos de ce bien joli coin. Merci. Bises bien
amicales.


Henri.

vikki 07/10/2013 17:17


coucou


que tu en as de la chance de te promener et


de découvrir de si jolis endroits ; merci pour


le partage , du coup on en profite bien nous


aussi . bisous a toi

@nnie54 07/10/2013 17:13


C'est rare de voir de la brume sur une de tes photos d'articles. j'avais l'impression d'être un peu dans ma région mais ensuite le soleil est venu alors ce n'était plus chez nous car ça chauffe
de suite dans ta région.


@.

Bébert 07/10/2013 16:49


juste  , tu avais bien fait un article sur le parc majolan ?   je ne le retrouve pas sur ton blog  merci  bisous bel am  A+

Mimi de Bruges 08/10/2013 16:51



Tu trouveras Majolan sur les articles catégorie TPB à Blanquefort. 


bises



Bébert 07/10/2013 16:45


bonjour Mimi , superbe ce coin  que je ne connais pas !!!  le matin avec la brume  tu as fais de superbes photos  , les autres aussi bien sur !!   le chateau et tous ces
paysages et avec la rivière  j'aime  !  le film  oui je le vois  mais ?  


bisous belle fin de journée  A+

tiot 07/10/2013 16:43


salut


c'est une belle balade avec des découvertes comme ce château qui a fière allure


bon début de semaine

zaza 07/10/2013 10:52


Une superbe rando Mimi, 20km ce n'est pas rien. Un départ dans la brume, mais qui laisse place au soleil. Des paysages splendides. Bien sur que je connait la vime... mon d'and-père se servait
d'osier (donc de vime), pour nous faire avancer plus vite.


Bises et bon lundi. ZAZA

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche