Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 09:05

A SAINT BEAT

 

A l'aube des temps, vivait dans une contrée de hautes montagnes et de profondes vallées une peuplade appelée Bekrydes. Leur souverain, Bebryx, avait établi sa cour dans la plus vaste grotte connue des hommes : Lombrives. Sa fille, belle, jeune et douce, prénommée Pyrène, était courtisée par tous les rois et seigneurs des environs. Mais en vain !


Géryon régnait sur l' Erythie, contrée d'Espagne, voisine de l'océan. Sa seule société constituait en un troupeau de boeufs rouges, féroces, gardés par un molosse à deux têtes et un dragon à sept gueules. Il s'agissait évidement pour Hercule de s'emparer des boeufs et de les joindre aux trophées qu'il avait déjà ramenés à Mycénes. Armé de son énorme massue et l'épaule recouverte de la peau du Lion de Némée, il suivit les côtes de l'Afrique et parvint au détroit qui les sépare de l'Europe. Avant de passer sur l'autre continent, deux monolithes, un sur chaque rive, sont élevés par ses soins, comme souvenir. De son nom, ils s'appelleront les Colonnes d'Hercule.

Ce jeune et bel homme arriva au pays des Bebrydes. Il fit la connaissance de Pyrène, et fréquemment ils se retrouvèrent. Par une chaude nuit d'été dans la pénombre étoilée, au milieu de senteurs de mille fleurs, leur deux corps d'adolescents vécurent frénétiquement le même instant. Quelques temps après, Hercule se décida a s'absenter pour le rapt du bétail du roi Géryon. Pyrène restait bien seule tandis que sa taille portait la trace de ces fols amours ... Aussi eut-elle peur de se montrer face à tous, face à son père le roi Bebryx, d'affronter la colère du souverain offensé. C'est pourquoi elle décida de fuir loin du royaume des Bebrydes.

      

Au cours de son chemin, un ours, un terrible ours brun s'approcha d'elle, la griffa, la terrassa, déchira son visage et son corps. Pyrène, de douleur hurla. Hercule qui entendit l'écho d'une voix agonisante, laissa tomber ses outils et ses travaux et, d'un bond, par dessus cimes et torrents, accourut pour recueillir dans ses bras, sa bien aimée, morte. Au coeur de l'endroit le plus grandiose de l'immense grotte de Lombrives, dans une salle ornée de roches dorées, eut lieu une grande cérémonie en présence de tous les hauts dignitaires du royaume des Bekrydes. Hercule lentement prononça ces quelques mots d'adieu : Afin que ton nom, ma chère Pyrène, soit conservé à jamais par les hommes qui peupleront cette terre, ces montagnes dans lesquelles tu dors pour l'éternité, s'appelleront dorénavant : Les Pyrénées.

      

      Nous grimpons quelques escaliers pour aller admirer le château qui culmine au-dessus de Saint Béat. Le décor est grandiose.

« Le château de Saint-Béat est l'une des rares citadelles de la chaîne des Pyrénées, de l'époque féodale qui ne soit pas dégradée. Il date du XIIe siècle et a été agrandi par Henry IV. Robert Pujol, qui est à l'origine de sa restauration précise: « Les touristes ont, le plus souvent, l'idée d'un château très vaste. Or, au Moyen-Age, ils étaient très petits car nichés sur des nids d'aigle.

Ainsi, le donjon fait cinq mètres sur cinq. On imagine très bien l'espace de défense et les deux étages qui servaient d'habitation au seigneur, l'endroit où était installée la cheminée.

Bien placé, le château n'eut pas, dans son histoire, à repousser d'invasions, même s'il fut le théâtre de combats intervallées. Néanmoins, sa position était stratégique, « la clef de France » aux portes de l'Espagne.

Le statut de ville royale, a conféré à Saint-Béat bien des privilèges. Deux marchés, chaque mois, se déroulaient au pied du château. Aucun impôt n'était prélevé. Il faut considérer que Saint-Béat était l'Andorre de cette époque médiévale. Si son château est tombé dans l'oubli, il, a retrouvé vie depuis six ans et sa restauration. Le site est à voir d'autant plus qu'il offre une superbe vue sur le village et la vallée. »

      

 

Prochaine étape : le col de Mante vers le pic de l'Escalette

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans CLUB DES MIMI
commenter cet article

commentaires

Martine27 30/10/2011 18:28



Belle histoire et superbes statues



virjaja 21/10/2011 11:18



je découvre, c'est superbe, je vais chercher ou c'est exactement...



Mimi de Bruges 21/10/2011 13:32



Il te suffit de suivre la Garonne



Lilou-52 19/10/2011 16:37



Voilà une bien belle histoire et un beauc château médiéval comme je les aime. Ils étaient loin des fastes des châteaux de la Loire !


Très bonne fin de journée Mimi.



monpetitbonheur54 18/10/2011 18:09



Bonjour Mimi, je n'ai pas eu trop le temps de venir te voir, alors je m'y mets !


Merci pour ce beau texte, au moins j'aurai appris quelquechose avec l'histoire de Pyrène. De belle oeuvres aussi tu nous montres. Un beau pays que voilà ! Que de belles randonnées, nos marches
sont beaucoup moins instructives ! Suis-je dans le bon club ?  Nous préparons notre marche pour le 30 Octobre !


Bise, bonne soirée, @nnie



Evelyne 18/10/2011 17:38



Très joli reportage Mimi. Je ne connais pas du tout cet ebdroit et je ne connaissais pas non plus l'origine de nom. Merci et on attend la suite !


Tes photos sont très belles. Bisous !



leblogdhenri.over-blog.com 18/10/2011 11:06



Bravo Mimi, un véritable cours d'histoire et de plus magnifiquement illustré, toutes mes félicitation. Amitiés.


Henri.



Monica - entre terre et mer .. 18/10/2011 10:58



merci  à toi Mimi


 pour ce beau reportage


 j aime  beaucoup me promener dans les   provinces  francaise


 et je ne connnaissait pas du tout ce coin ni cette légendes


 bises 


 ( enfin nous avons de la pluie )


 kénavo



Ountés Passat 18/10/2011 10:08



Charmant village.


N'est-elle pas belle la Garonne à St Béat ?



Deviendrait-il amoureux le Petit Grain de SMonelle 18/10/2011 09:57



Merci pour la légende du nom de Pyrénées ! tes photos nous donnent un aperçu de ce village - merci !


Bisous


Monelle



Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche