Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 09:39
CABARA

A CABARA L'AVENTURE CONTINUE

Jeudi 2 octobre 2014. Randonnée de 12 km animée par Jacques pour 30 participants plus ou moins téméraires.

Rappelez-vous. Le 21 septembre lors de la randonnée à Branne nous avions longé la Dordogne et nous avions une belle vue sur Cabara. Cette fois nous serons côté forêts et vignes.

Nous partons de l'église de Cabara. Son histoire je vous la raconte lors d'une précédente randonnée,

ici : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-cabara-118511981.html

Nous empruntons le même chemin de départ avec les escaliers et la corde, c'est pour mieux nous échauffer sans doute, après ce sera plus facile.

Nous passons près du Jardins des Etamines. Il est fermé au public jusqu'au 15 avril 2015. Mais rappelez vous cette belle visite que nous avions faite,

ici : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-cabara-le-jardin-des-etamines-118526818.html

et làhttp://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-cabara-le-jardin-des-etamines-118551345.html

Eglise de Cabara
Eglise de Cabara

Eglise de Cabara

Courage, vous êtes presque en haut

Courage, vous êtes presque en haut

Belles demeures anciennes
Belles demeures anciennes

Belles demeures anciennes

Grenades et ipomées en bordure du Jardin des Etamines
Grenades et ipomées en bordure du Jardin des Etamines

Grenades et ipomées en bordure du Jardin des Etamines

Un beau toutou et des chevaux
Un beau toutou et des chevaux
Un beau toutou et des chevaux
Un beau toutou et des chevaux

Un beau toutou et des chevaux

Alors là, ça se complique. Il y en a trois qui refuseront de passer et feront demi-tour.
Alors là, ça se complique. Il y en a trois qui refuseront de passer et feront demi-tour.

Alors là, ça se complique. Il y en a trois qui refuseront de passer et feront demi-tour.

A 81 ans Francis l'a fait, la poutrelle était légèrement inclinée et devait mesurer moins de 10 cm de large

Cabara vue d'en haut, va falloir redescendre. Saint-Emilion en face en hauteur
Cabara vue d'en haut, va falloir redescendre. Saint-Emilion en face en hauteur

Cabara vue d'en haut, va falloir redescendre. Saint-Emilion en face en hauteur

On amorce la descente, mais pourquoi se tiennent-elles la tête ? Un mystère à éclaircir.

On amorce la descente, mais pourquoi se tiennent-elles la tête ? Un mystère à éclaircir.

MERCI JACQUES POUR CETTE BELLE APRES-MIDI A CABARA

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 08:22
A Montpeyroux, avril 2013

A Montpeyroux, avril 2013

Dicton pour la randonnée

"LEGER"

 

A la Saint Léger,

Si tu veux voyager le sac allégé

Il te faut un âne pas trop âgé

Fais attention de le ménager

Ne l'encombre pas de menus objets

Et avec lui tu réussiras ton projet.

.

 

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 10:48
BOMMES - Le cèdre

Il faut pas mentir sur son âge

Elisabeth m'a fait remarquer que ce cèdre ne pouvait pas avoir l'âge de 1000 ans signalé par son propriétaire et qu'il avait au maximum 300 ans. Donc j'ai fait des recherches et voici ce que j'ai trouvé.

Le plus vieux cèdre français serait au Jardin des Plantes à Paris.

Au Jardin des Plantes de Paris se trouve un arbre historique : un des deux cèdres du Liban ramenés d’Angleterre par Bernard de Jussieu en 1734. (Le premier cèdre d’Europe occidentale a été introduit en Angleterre en 1630).

Bernard de Jussieu, qui était alors démonstrateur des plantes au Jardin du Roi (Jardin des Plantes), jura que nos pépinières n’auraient pas longtemps à envier sur ce point les pépinières anglaises ; et il tint parole. C’est à l’Angleterre même qu’il alla dérober l’arbre tant convoité par nous et soigneusement gardé par elle. Il en obtint deux pauvres pieds bien chétifs, qu’on ne lui donna peut être que parce qu’on pensait qu’ils ne pourraient pas vivre.

Il n’est cependant pas impossible que le cèdre du Liban ait été introduit plus tôt en France. Le naturaliste Pierre Belon (v. 1517-1564) qui visita le Liban en 1547, mentionne des cèdres plantés en France dans son De arboribus coniferis… de 1553.

BOMMES - Le cèdre

Les plus vieux sont au Liban dans la région de Bcharré, au nord, au pied du mont Makmel. Il s'agit de la réserve dites « des Cèdres de Dieu » (Arz er Rab), inscrite en 1998 sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco avec la vallée de Qadisha qui lui est contiguë. Cette forêt compterait aujourd'hui 2 arbres trimillénaires, 10 millénaires et 363 plusieurs fois centenaires.

Voilà vous savez tout maintenant. Pardon à ce vénérable ancêtre de l'avoir vieilli.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 09:47
Nous passons près de l'église de Gauriac

Nous passons près de l'église de Gauriac

Entre coteaux et Gironde

Dimanche 28 septembre 2014. Randonnée de 15,200 km animée par Michel L. pour 37 participants.

Je n'avais pas marché à Gauriac depuis 2007 et j'ai redécouvert avec plaisir un beau décor mais qui se mérite. Aïe Aïe Aïe mes cuisses ! Beaucoup de montées et descentes dont certaines assez raides, heureusement que le terrain était sec il n'y a pas eu de glissade. Nous traversons des forêts de chênes et de châtaigniers et un passage très odorant dans les lauriers sauces.

Nous sommes passons près du village de Saint-Ciers de Canesse puis nous prenons la direction de la Gironde près de la Roque de Thau.

Nous longeons ensuite la corniche jusqu'à atteindre un escalier qui nous ramène au parking. Un escalier oui ! Mais quel escalier (plus raide que le phare de Cardouan, si si je vous assure, les marches étant tellement hautes).

déjà nous descendons la première côte
déjà nous descendons la première côte

déjà nous descendons la première côte

Gauriac

Blotti sur la rive droite de la Gironde, Gauriac bénéficie d'une situation et d'un climat privilégiés. Les premiers habitants ont occupé des abris sous roche au paléolithique puis vint la villa gallo-romaine Gaviriacus qui donna son nom au village. Le château de Thau (nous ne l'avons pas vuet l'abside de l'église datent du moyen âge.

Du XVème à la fin du XIXème siècle, l'extraction de la pierre calcaire dans des carrières souterraines marque l'activité du village. Ce matériau était expédié par le fleuve et a contribué à la construction de Bordeaux.

Ici les vendanges sont terminées, les dernières remorques livrent leurs grappes
Ici les vendanges sont terminées, les dernières remorques livrent leurs grappes
Ici les vendanges sont terminées, les dernières remorques livrent leurs grappes

Ici les vendanges sont terminées, les dernières remorques livrent leurs grappes

Le pique-nique en hauteur. Sa majesté Carmen a trouvé un trône
Le pique-nique en hauteur. Sa majesté Carmen a trouvé un trône
Le pique-nique en hauteur. Sa majesté Carmen a trouvé un trône
Le pique-nique en hauteur. Sa majesté Carmen a trouvé un trône

Le pique-nique en hauteur. Sa majesté Carmen a trouvé un trône

nous sommes surpris de voir de jeunes poussent sur les vignes

nous sommes surpris de voir de jeunes poussent sur les vignes

L'église de Saint-Ciers de Canesse

L'église de Saint-Ciers de Canesse

près d'un ancien pigeonnier

près d'un ancien pigeonnier

on va descendre dans les lauriers mais je vais regarder où je mets les pieds alors pas de photos

on va descendre dans les lauriers mais je vais regarder où je mets les pieds alors pas de photos

arrivée près de la Gironde, au bout de la jetée des pêcheurs de crevettes
arrivée près de la Gironde, au bout de la jetée des pêcheurs de crevettes
arrivée près de la Gironde, au bout de la jetée des pêcheurs de crevettes

arrivée près de la Gironde, au bout de la jetée des pêcheurs de crevettes

Sur les bords de la Gironde

Entre fleuve et falaise, la Corniche de la Gironde offre un point de vue inégalable sur l'estuaire, ses îles, le Médoc et le bec d'Ambès. Tout au long de la route se succèdent des hameaux pittoresques. Les maisons de pêcheurs côtoient celles des capitaines au long cours, les habitations troglodytiques s'accrochent aux parois de la falaise, les cabanes à carrelets tendent leurs filets.

La Roque de Thau
La Roque de Thau

La Roque de Thau

l'habitat troglodyte
l'habitat troglodyte
l'habitat troglodyte

l'habitat troglodyte

Le Frisco

Le Frisco, bateau fantôme, garde le secret de son histoire. Il est là depuis le 26 août 1944, date de son sabordage par la marine allemande.

Son histoire complète icihttp://gauriac.pagesperso-orange.fr/memoire/frisco.htm

 

GAURIAC
je n'ai pas trouvé combien il y avait de marches mais que c'était longgggggggggggggggggg !
je n'ai pas trouvé combien il y avait de marches mais que c'était longgggggggggggggggggg !
je n'ai pas trouvé combien il y avait de marches mais que c'était longgggggggggggggggggg !

je n'ai pas trouvé combien il y avait de marches mais que c'était longgggggggggggggggggg !

MERCI MICHEL POUR CETTE BELLE RANDONNEE

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 08:29

Les Frelons et les mouches à miel

A l'oeuvre on connaît l'Artisan.
Quelques rayons de miel sans maître se trouvèrent :
Des Frelons les réclamèrent ;
Des Abeilles s'opposant,
Devant certaine Guêpe on traduisit la cause.
Il était malaisé de décider la chose.
Les témoins déposaient qu'autour de ces rayons
Des animaux ailés, bourdonnants, un peu longs,
De couleur fort tannée, et tels que les Abeilles,
Avaient longtemps paru. Mais quoi ! dans les Frelons
Ces enseignes étaient pareilles.

frelon asiatique


La Guêpe, ne sachant que dire à ces raisons,
Fit enquête nouvelle, et pour plus de lumière
Entendit une fourmilière.
Le point n'en put être éclairci.
"De grâce, à quoi bon tout ceci ?
Dit une Abeille fort prudente,
Depuis tantôt six mois que la cause est pendante,
Nous voici comme aux premiers jours.
Pendant cela le miel se gâte.


Il est temps désormais que le juge se hâte :
N'a-t-il point assez léché l'Ours ?
Sans tant de contredits, et d'interlocutoires,
Et de fatras, et de grimoires,
Travaillons, les Frelons et nous :
On verra qui sait faire, avec un suc si doux,
Des cellules si bien bâties. "
Le refus des Frelons fit voir
Que cet art passait leur savoir ;
Et la Guêpe adjugea le miel à leurs parties.


Plût à Dieu qu'on réglât ainsi tous les procès !
Que des Turcs en cela l'on suivît la méthode !
Le simple sens commun nous tiendrait lieu de Code ;
Il ne faudrait point tant de frais ;
Au lieu qu'on nous mange, on nous gruge,
On nous mine par des longueurs ;
On fait tant, à la fin, que l'huître est pour le juge,
Les écailles pour les plaideurs.

Extrait du Livre I de Jean de La Fontaine | 38 vers

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 09:26
Départ de la Base Nautique

Départ de la Base Nautique

CIRON ET CHÂTEAUX

Jeudi 25 septembre 2014. Randonnée de 12 km animée par Jean-Pierre pour 35 participants.

Le départ se fait depuis la Base Nautique, il doit y avoir une compétition de kayak car il y a énormément de monde. Dès le départ nous suivons les bords du Ciron et quelle chance, les nuits étant plus fraîches les moustiques ne sont pas au rendez-vous. Dès le départ le décor est magnifique.

Quelques passages sur des poutres me permettent de m'amuser encore une fois avec l'APN, cela m'amuse mais je comprends bien que pour certaines qui ont le vertige cela peut être angoissant. Il y aura d'autres endroits quelques peu compliqués mais cela fait le charme de l'aventure. Pour ma part une grimpette à quatre pattes en enjambant troncs d'arbres et branches était assez drôle et beaucoup plus facile que sur mes deux pattes.

Après les bords du Ciron nous marcherons et grimperons au milieu des vignes du Sauternais. Les vendanges ont commencé dans certaines parcelles. Pour les blancs il faut attendre fin octobre pour les liquoreux.

 

Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)
Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)

Vive les Indianas Jones du TPB (en tee shirt jaune, Monique affolée par Jean-Claude qui remue la poutre)

Les bords du Ciron
Les bords du Ciron
Les bords du Ciron
Les bords du Ciron

Les bords du Ciron

Dans les vignes
Dans les vignes
Dans les vignes

Dans les vignes

La Tour Blanche

Nous passons près de l'Ecole de Viticulture et d'Oenologie de la Tour Blanche. Je vous l'ai déjà présentée lors de la randonnée à Sauternes.

Petit rappel

La construction du Château La Tour Blanche date du XVIIème siècle.

En 1855, à l'occasion de L'Exposition Universelle de Paris, le gouvernement impérial demande que soit établi un classement des vins les plus méritants de Gironde. Le Château La Tour Blanche est alors classé premier des Premiers Crus de l'appellation Sauternes.

Mais c'est au début du XXème siècle que l'histoire de ce prestigieux domaine prend toute son originalité. Son dernier propriétaire, Daniel Iffla, surnommé "Osiris", décide de léguer sa propriété à l'Etat, à condition qu'une école de viticulture et de vinification soit créée sur les terres. Ainsi en 1909, le Ministère de l'Agriculture accepte la donation, et deux ans plus tard, il fait construire L'école de Viticulture et d'Oenologie La Tour Blanche.

Malgré son statut particulier, l'exploitation du Château La Tour Blanche est entièrement gérée de façon classique, par d'authentiques professionnels de la vigne et du vin.

BOMMES

Le Château Rayne Vigneau

Déjà vu ce beau château, encore un petit rappel.

Le vignoble de Rayne Vigneau est assis sur une magnifique croupe dominant le Sauternais depuis la création du domaine au début du XVIIème siècle. Le Vigneau de Bommes nommait à la fois le vignoble, le Château, la Seigneurie et la famille de Vigneau, qui en fut la première titulaire. Gabriel de Vigneau apparaît en effet dans les écrits dès 1635. Son fils Étienne épouse Jeanne Sauvage, fille du seigneur d'Yquem, et prend personnellement en main en 1681 les destinées de la propriété. Madame de Rayne, née Catherine de Pontac, achètera le domaine du Vigneau en 1834.

Le classement officiel de 1855 place le Vigneau parmi les premiers crus du Sauternais. En 1867, le grand courtier Daney lui attribue le premier rang immédiatement après Yquem. C'est Albert de Pontac, petit neveu de Madame de Rayne, qui donne son nom de "Rayne Vigneau" à la propriété.

Des investissements et un travail considérable ont été faits par les propriétaires successifs en faveur de la qualité des vins. Aujourd'hui, le château incarne une valeur sûre de l'appellation revendiquant, millésime après millésime, un style tout en intensité, en fraîcheur et en longueur.

 

Le château Rayne Vigneau
Le château Rayne Vigneau
Le château Rayne Vigneau

Le château Rayne Vigneau

Un cèdre millénaire
Un cèdre millénaire

Un cèdre millénaire

Jean-Pierre si tu as des explications sur ces vestiges (je n'ai rien trouvé) merci de me les envoyer
Jean-Pierre si tu as des explications sur ces vestiges (je n'ai rien trouvé) merci de me les envoyer
Jean-Pierre si tu as des explications sur ces vestiges (je n'ai rien trouvé) merci de me les envoyer
Jean-Pierre si tu as des explications sur ces vestiges (je n'ai rien trouvé) merci de me les envoyer

Jean-Pierre si tu as des explications sur ces vestiges (je n'ai rien trouvé) merci de me les envoyer

et pour finir je vous offre un bouquet de fleurs
et pour finir je vous offre un bouquet de fleurs
et pour finir je vous offre un bouquet de fleurs

et pour finir je vous offre un bouquet de fleurs

MERCI JEAN-PIERRE ENCORE UNE BELLE RANDONNEE

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 07:01
BRANNE - les insolites

Pour terminer l'article sur Branne je vous propose quelques insolites.

- Un vieux tronc d'arbre

- Un angelot qui nous souffle un baiser

- Un lieu-dit assez drôle (je n'ai pas trouvé l'histoire de ce Lieutenant (ou plutôt il y en a plusieurs et aucun ne me convient)

- Une biquette qui a couru vers moi quand elle a vu l'appareil photo, elle a bien voulu poser

- Des mosaïques sous les fenêtres

- L' ombre inquiétante d'une peau-rouge obèse, mais qui était-elle ?

A bientôt

La bise

BRANNE - les insolites
BRANNE - les insolites
BRANNE - les insolites
BRANNE - les insolites
BRANNE - les insolites
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 09:16
Départ de la Mairie de Branne (de chaque côté les anciennes écoles de filles et de garçons

Départ de la Mairie de Branne (de chaque côté les anciennes écoles de filles et de garçons

AVENTURE ET RIGOLADE

Dimanche 20 septembre 2014. Randonnée de 20 km et plus, animée par André P. pour 22 participants. Le soleil a brillé toute la journée, c'est vrai c'est encore l'été.

L'aventure a commencé sur la route quand Francis nous annonce que nous ne sommes plus qu'à 8 km. Etonnée je lui demande à 8 km de quoi ? Il me répond - de l'arrivée à Créon. Mais la randonnée est à Branne pas à Créon ! Donc demi-tour et hop les roues arrières de la voiture dans le fossé. 3 faibles femmes n'arrivent pas à hisser la voiture hors de ce fossé. Heureusement nous arrivons à stopper un conducteur qui veut bien nous aider à la pousser. Nous arriverons à Branne dans les temps. Ouf !

Branne

Beaucoup de sens sont donnés au nom de Branne du GAULOIS (colline), du celte BRANDA (bruyère), au latin BRANO DUNUM sans toutefois nous satisfaire.

Sur le site de l'Office du Tourisme j'ai trouvé une quatrière version : patronyme romain Britanus

Branne doit certainement son origine dans la configuration même du sol. La Dordogne y a conduit ses premiers habitants, descendus du Haut Pays car des sites néolithiques ont été relevés. Sa situation est sur la seule échancrure du côteau, entre Montremblant et la colline de Pey du Prat.

Petite commune de 254 ha blottie sur les bords de la Dordogne à deux pas de Saint Emilion, Branne fait partie du département de la Gironde et de l'arondissement de Libourne. C'est aussi le chef lieu de canton.

Concernant sa rivière "La Dordogne", celle-ci était un axe important pour le commerce (vins, bois, céréales).

Le commerce fluvial de Branne s'est développé au XVIIIéme siècle car les marchands et artisans y étaient en grande majorité avec des bateliers, pêcheurs, commerçants, charpentiers......

Notre rivière popularisée par le film "La Rivière Espérance" s'offre à la vue. Autrefois les gabares chargées de futailles, de céréales, de bois ou de pierres naviguaient sur la Dordogne; de cette activité on peut admirer encore aujourd'hui les quais.

Eglise Saint-Etienne du XIVème siècle (pas assez de recul pour les photos)
Eglise Saint-Etienne du XIVème siècle (pas assez de recul pour les photos)
Eglise Saint-Etienne du XIVème siècle (pas assez de recul pour les photos)
Eglise Saint-Etienne du XIVème siècle (pas assez de recul pour les photos)

Eglise Saint-Etienne du XIVème siècle (pas assez de recul pour les photos)

Nous marchons le matin dans plusieurs paysages de forêts, vignes, vieux villages et nouvelles constructions. Nous nous dirigeons vers la Dordogne que nous atteindrons l'après-midi.

Le pique-nique en hauteur nous laisse admirer des parcelles de plusieurs couleurs. C'est vraiment très beau

Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion
Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion

Des maisons, des puits, des paysages, le pique-nique. La brume matinale se lève vers midi. Sur la dernière photo en ayant zoomé au maximum on peut voir l'église de Saint-Emilion

En suivant le chemin de halage

Nous arrivons à Saint-Jean de Blaignac sur les bords de la Dordogne. Nous traversons le ponts et nous suivons le chemin de halage jusqu'au pont de Branne. Au début du chemin nous voyons de jolis jardins, nous croisons un groupe de randonneurs de Gradignan, Jacques se fait harponner par un mauvais coucheur qui prétend que nous n'avons pas le droit de passer et que c'est chez lui. Faux les chemins de halage bénéficient depuis longtemps d'un droit de passage. il ne peut pas nous interdire le passage.

Marcher et rigoler ça fait du bien

Après ce sera la traversée de champs de maïs et là Annie, Carmen et moi nous nous défoulons en nous faisant des nattes avec la barbe du maïs (souvenirs d'enfance dans les champs de maïs de mes grands-parents). Qu'est-ce que ça fait du bien de se prendre pour des indiennes. On prend des fous-rire bêtement mais bienfaisants. André nous prend en photo dansant et chantant comme des Sioux.  Arrivées à Branne j'enlève mon bandeau et mes nattes mais Carmen rentrera chez elle avec.

Nous arrivons à Branne par un pont Gustave Eiffel.

Enjambant la Dordogne, de construction métallique, il est érigé en 1911 en remplacement du pont de bois existant depuis le XIIème siècle et qui a été payant jusqu'en 1890.

 

En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac
En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac

En suivant la Dordogne nous voyons le village de Cabara et le Château de Blaignac

Ici l'ancienne maison du passeur (il faisait traverser la Dordogne avec l'aide de câbles)

Ici l'ancienne maison du passeur (il faisait traverser la Dordogne avec l'aide de câbles)

Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché
Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché
Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché
Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché
Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché
Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché

Annie tu bouges trop tu es sortie du cadre. L'indienne Carmen cherche à séduire le grand chef Jacques, visiblement ça n'a pas marché

Toujours sur les bords de la Dordogne et une échelle des différentes crues
Toujours sur les bords de la Dordogne et une échelle des différentes crues
Toujours sur les bords de la Dordogne et une échelle des différentes crues

Toujours sur les bords de la Dordogne et une échelle des différentes crues

La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée
La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée
La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée
La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée
La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée

La traversée du Pont Eiffel. Fin d'une belle journée de randonnée

Un grand merci à André pour cette belle randonnée. Et la bière après ces 20 km a été un moment très agréable.

A bientôt

La bise à tout le monde

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 09:55
Eglise Saint-Eloi

Eglise Saint-Eloi

L'Eglise Saint-Eloi

Et oui, la reconnaissance de mardi était bien sur le Bassin d'Arcachon à Andernos-les-Bains. Bravo à Evelyne, Arlette et Team Liber T.

Jeudi 18 septembre 2014. Randonnée de 11 km animée par Nicole pour 22 participants. Le ciel est bleu et les températures toujours estivales.

Départ de l'église romane Saint-Eloi. Elle est ouverte on peut donc la visiter.

L’Eglise Saint Eloi était un relais du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Eglise romane du XIème siècle, elle est aussi l’un des plus anciens édifices religieux du Bassin d'Arcachon. Au fil des siècles, l’édifice s’est agrandi, notamment au XIXe siècle avec l’ajout d’un curieux clocher inversé…

L’église est construite sur les fondations d’une villa gallo-romaine construite au IVe siècle. Les ruines de cette villa, classée monument historique depuis 1933, sont actuellement aménagées pour la visite.

Récemment restaurée, elle a retrouvé son aspect pittoresque qui, avec sa décoration intérieure alliant tradition et modernité en fait un site particulièrement apprécié par ses visiteurs.

Les promeneurs peuvent admirer l'intérieur de l'église agrémentée de peintures murales du XVème et XVIIème siècle.

Le plafond est assez étrange
Le plafond est assez étrange
Le plafond est assez étrange
Le plafond est assez étrange

Le plafond est assez étrange

LES VESTIGES D'UNE ANCIENNE VILLA GALLO-ROMAIN

En sortant de l'église on peut voir ces vestiges.

C’est en 1903 que furent découverts ces vestiges gallo-romains, lors de la désaffectation de l’ancien cimetière qui entourait l’église Saint Eloi toute proche.

D’abord interprétés comme une basilique, ces vestiges seront identifiés en 1995 comme ceux d’une immense villa gallo-romaine caractéristique de l’architecture des villas de l’Aquitaine (telles que celles de Plassac et de Saint-Emilion). Comme la plupart des villas, elle devait être construite sur un point de vue : le Bassin d’Arcachon, dont la forme était probablement d’avantage celle d’un estuaire.

La vaste centrale visible aujourd’hui n’est qu’une partie de cette villa du IVe siècle dont une grande partie fut emportée par la mer, au fur et à mesure de l’érosion du rivage.
Ce bâtiment est classé Monument historique depuis 1933.

Les objets découverts lors des fouilles sont exposés au Musée Municipal, dans la Maison Louis David, en centre-ville.

il faut faire travailler son imagination pour voir cette villa gallo-romaine
il faut faire travailler son imagination pour voir cette villa gallo-romaine

il faut faire travailler son imagination pour voir cette villa gallo-romaine

Le Betey

Après ces vestiges nous longerons la plage jusqu'au port de Plaisance du Betey en marchant dans le sable dur. C'est vraiment agréable, le retour je le ferai pieds nus c'est encore mieux.

Nous allons suivre assez longuement le ruisseau du même nom "le Betey". Longueur 5,5 km. Il arrose 4 communes mais nous ne le suivrons que sur la commune d'Andernos-les-Bains.

Port de Plaisance du Betey
Port de Plaisance du Betey
Port de Plaisance du Betey

Port de Plaisance du Betey

En suivant le Betey lors de la reconnaissance
En suivant le Betey lors de la reconnaissance
En suivant le Betey lors de la reconnaissance
En suivant le Betey lors de la reconnaissance

En suivant le Betey lors de la reconnaissance

Eglise Notre-Dame de la Paix

Nous poursuivons la randonnée dans des chemins traversant de nombreuses résidences puis nous nous arrêterons à la Chapelle Notre-Dame de la Paix à l'heure du goûter.

Construite en 1933, l'église a été dessinée par les architectes Garros Frères qui ont cherché à garder un caractère un peu rustique qui s'accorde avec les villas qui l'entourent. Les toits de tuiles à forte pente ainsi que l'ornementation en briquettes rappellent le style balnéaire des Arcachonnaises.

La forme triangulaire en façade se répète plusieurs fois : sur le clocher, sur le pignon, sur le croisillon de briquette et sur le porche.

On a pu visiter l'intérieur et admirer le tabernacle en émail et bronze et plusieurs statues.

photo 3 (le tabernacle)
photo 3 (le tabernacle)
photo 3 (le tabernacle)
photo 3 (le tabernacle)
photo 3 (le tabernacle)
photo 3 (le tabernacle)

photo 3 (le tabernacle)

la halte pour les pélerins (voie des anglais) deux arbres taillés façon bonzaï
la halte pour les pélerins (voie des anglais) deux arbres taillés façon bonzaï
la halte pour les pélerins (voie des anglais) deux arbres taillés façon bonzaï

la halte pour les pélerins (voie des anglais) deux arbres taillés façon bonzaï

retour par la plage
retour par la plage

retour par la plage

Merci Nicole pour cette belle randonnée et pour m'avoir invitée à faire la reconnaissance avec Josiane et toi. Cela a été deux belles journées très agréabes.

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 14:04
RECONNAISSANCE

Après bien des péripéties je peux enfin réouvrir OB, c'est mon ordi qui a voulu me faire des blagues que je n'ai pas du tout appréciées.

En attendant la prochaine randonnée je vous propose de découvrir où elle aura lieu jeudi, tout en images.

Je pense qu'au moins deux d'entre vous saura reconnaître cet endroit.

A vendredi pour la réponse.

Bonne journée

Bisous

RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
RECONNAISSANCE
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche