Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:59

BONNE ANNEE 2011

Les yeux verts de félix


 

OUI, et c’est magnifique ! Nous entrons aujourd’hui dans l’Année du Chat.

 

Nous allons sortir enfin, avec soulagement, de tous les déplaisirs apportés par le Tigre dans l’année que l’on quitte.

 

Alors, ne perdons pas un instant pour partager ensemble une tranquillité retrouvée, des esprits apaisés, et aussi pour resserrer nos liens amicaux, de les maintenir sans cesse ; veillons à ne pas sortir du droit chemin …. Il n’y a pas qu’en randonnée que c’est important.

 

Oubliés les rugissement du tigre : je vous offre des ronronnements apaisants et très affectueux.

 

 Felix bis

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Les Potins de Félix
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:50

EYSINES - BRUGES

Nous allons à la rencontre de la commune voisine que nous connaissons assez mal.

 Nous partons de Bruges en traversant le Parc Treulon et nous nous dirigeons vers l’avenue de l’Hippodrome jusqu’à la Place Forale. Nous prenons ensuite la route du Bois de Grammond, traversons sur une passerelle la rocade et passons devant le nouveau cimetière, assez surprenant, il a été inauguré en 2009.

 

 (« Il est situé sur l’espace boisé de la rue du 19 mars 1962 au croisement de l’allée de Bois Gramond. Il comporte une salle de recueillement à l’entrée du cimetière où plus de 100 concessions sont proposées. 25 caveaux cinéraires complètent le columbarium en réponse aux demandes de plus en plus fréquentes des familles d’enterrer les cendres des défunts.
Le cimetière Gramond offre un espace paysager propice au recueillement, doté d’un jardin du souvenir où chacun peut commémorer ses proches en toute quiétude ».(trouvé sur le net)


Nous arrivons ensuite dans le vaste domaine du Pinsan que nous traversons en nous dirigeant vers sa forêt.

 

Nous irons ensuite voir le beau château de Lescombes et son pigeonnier.

 

EYSINES 011


« L’histoire du château Lescombes commence avec le moyen âge. La Ville acquiert l’ensemble du domaine en 1989.
Cet ensemble abrite aujourd’hui un parc paysager, un jardin potager pédagogique, un pigeonnier classé du 16ème siècle, un musée des outils du maraîchage et un centre d’art contemporain.

Un peu d’histoire

L’histoire du château Lescombes commence avec le moyen âge. La Ville acquiert l’ensemble du domaine en 1989.
Cet ensemble abrite aujourd’hui un parc paysager, un jardin potager pédagogique, un pigeonnier classé du 16ème siècle, un musée des outils du maraîchage et un centre d’art contemporain. Espace le plus visité de la ville, Lescombes est devenu un rendez-vous incontournable à Eysines.

A la fin de la guerre de cent ans, la paroisse d’Eysines est dévastée par les armées du Roi de France venues assiéger Bordeaux.
De l’ancien château désigné sous le nom de château de la Plane sous l’ancien Régime, ne subsiste que quelques éléments, notamment la porte gothique de la barbacane. Réutilisée à la fin du XIIème siècle, elle orne désormais l’entrée du pigeonnier-puits. »

http://www.ville-eysines.fr/default.asp?IDPAGE=60&cnf=1|F24EB692

L’histoire du pigeonnier 

EYSINES 002


Inscrit à l’inventaire des bâtiments historiques, le pigeonnier monumental du château Lescombes est unique en son genre.
S’il ressemble aux colombiers contemporains de Daignac et de Saint Pardon de Conques, sa particularité est d’avoir deux fonctions puisqu’il est bâti au-dessus du puits du château.
Le bâtiment a d’abord une utilité agricole, les pigeons débarrassant les vignes des pucerons, chenilles et autres parasites.
En 1794, Pierre Duret, le propriétaire, fait établir un moulin à bête dans le pigeonnier afin de l’utiliser pour moudre son grain.
Au XIX ème siècle, les crises du phylloxéra et du mildiou font reculer la vigne, peu à peu remplacée par les jardins. Le pigeonnier est curieusement transformé en château d'eau. Il accueille aujourd’hui le musée du maraîchage"

http://www.ville-eysines.fr/default.asp?IDPAGE=61&cnf=1|5AEBD847


Nous traversons le centre ville et nous allons ensuite vers le lycée Charles Péguy. Michelle se demande toujours où est le blockaus, j’ai trouvé la réponse ce matin, il y en avait 3 qui sont toujours là sous les bâtiments.

 

« Le lycée est implanté sur un site occupé pendant la seconde Guerre Mondiale par la Marine Allemande. Cette dernière avait réquisitionné la propriété Wetterwald pour y installer son état-major. Autour du château furent implantés plusieurs bâtiments destinés à l'hébergement et trois blockhaus pour la fabrication de torpilles sous-marines.

   En 1946, un Centre d'Apprentissage voit le jour dans ces locaux désertés : l'enseignement pratique se déroule dans les blockhaus transformés en ateliers. Dortoirs, réfectoires et salles de cours se répartissent plus au sud sur le Mont Vigean.

    De 1952 à 1956, de nouvelles constructions vont réellement identifier le site que nous connaissons aujourd'hui : internat, demi-pension, bâtiment administratif et logements de fonction contribuent, avec la surélévation des blockhaus historiques, à l'émergence d'un établissement installé sur une propriété clôturée et boisée d'une superficie de 6 hectares. Cette structure de formation deviendra Collège d'Enseignement Technique en 1959 et suivra l'évolution de la Voie Professionnelle qu'elle ne cessera de représenter : Lycée d'Enseignement Professionnel en 1976, Lycée Professionnel en 1985 avec l'implantation du premier Bac Pro en 1986 ».

http://lycee-charlespeguy.com/Presentation/Un-peu-dhistoire/Historique-du-lycee.aspx

EYSINES 018

 

Nous voilà reparti, nous passons dans la rue de la Commanderie des Templiers, devant le centre de la Tour de Gassies et revenons par le Parc Treulon .


Avec une bonne douzaine de kilomètres dans les jambes, un chocolat chaud dans la forêt du Pinsan, la découverte du château de Lescombes une belle après-midi entre amies, que demander de plus ? De recommencer une autre sortie très vite.

 

Parc Treulon

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans CLUB DES MIMI
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 08:35

DE MAJOLAN AU TAILLAN-MEDOC

BLANQUEFORT - Majolan

Départ à 14 h du Parc de Majolan pour une randonnée de 12 km animée par Danièle. Nous sommes 49 participants et le soleil est au rendez-vous.


Nous découvrons ou redécouvrons pour certains le très beau parc de Majolan, nous visitons les grottes et admirons ces décors dignes de la préhistoire bien que récents et construits par l’homme.

« Il a été réalisé sur une dizaine d’années, de 1870 à 1880, par le paysagiste Le Breton, dans le goût romantique baroque, sur un terrain qui n’était alors qu’un marécage. Le terrain et le château avaient été acquis grâce à son mariage par un riche banquier, Jean Auguste Piganeau, appartenant au milieu de la grande bourgeoisie. La Jalle a dû être détournée afin de créer le lac. »

La suite dans wikipédia… http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_de_Majolan

BLANQUEFORT - Moulin noir

 

Nous quittons Majolan pour suivre les jalles et passons devant les 2 moulins, Moulin Noir « Moulin de Plassan » et Moulin Blanc « Moulin de Landemoulin ».

http://www.ville-eysines.fr/default.asp?IDPAGE=65&cnf=1|540D9C4C

 

BLANQUEFORT - Moulin blanc

 

 

 

 

 

 

moulin noir

 

 

moulin blanc

 

Nous faisons une pause sur le pont face à Moulin Blanc et repartons en direction du Taillan-Médoc où nous faisons demi tour et arrivons directement, après avoir longé une jalle, à l’arrière du Parc.

 

Une très belle randonnée où j’ai découvert deux nouveaux chemins très agréables. A refaire au printemps avec Mimi.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 08:17

J’ai un scoop : à partir d’aujourd’hui je vois double : j’ai demandé  à mon ami Jonathan le Goéland de m’aider à voir d’en haut ce que je ne vois pas d’en bas.

Jonathan1.jpg

 fossiles.jpeg

Riviere-saucats.jpegEt c’est parti depuis Sau-cats, ce que je préfète traduire par Chat-perché, pour une randonnée de 13 kilomètres par le sentier des fossiles, comme si c’était pratique de les voir av ec des faux cils ! 

 

fossiles de Saucats

rivière Saucats

 

-Moi, j’ai compté 32 partants. Dis 33, me précise Jonathan, mais ils n’arrêtent pas de bouger.

 

Au démarrage, il ne fait pas très chaud, mais très vite on doit suivre pour direction Le Sonat.

Alors, on va se réchauffer … mais, Jonathan nous refroidit très vite, ce n’est qu’un lieu-dit de baraques abandonnées.

 

BERNACHON.jpegPuis on atteint le Moulin de Bernachon, sa falaise montre plusieurs couches superposées dont l’une, en écarquillant les yeux, nous fait découvrir des coquilles de fossiles qui nous attendraient là depuis 21.400.000 années. Ca ne nous rajeunit pas !

Pendant ce temps là, Jonathan me dit qu’il batifole dans les couches de nuages.

site du moulin de Bernachon

 

Et l’on arrive au terme de cette randonnée très agréable en n’ayant emprunté que des chemins et sentiers forestiers.

 

Mais au retour à notre point de départ, une dure épreuve nous attends : gâteaux et boissons chaudes sont là pour fêter les anniversaires de Janvier. Mais, cette fois comme c’est en plein air avec des buissons proches, notre Grand Ami y a malencontreusement égaré de belles miettes !

Je crois que Jonathan va prendre goût à nos sorties…..

Felix bis

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Les Potins de Félix
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 08:22

BOURG - LANSAC - TAURIAC

BOURG 005

 

Dimanche 23 janvier 2011 - Au départ -2° pour une randonnée de 19 km, animée par Marie-José. 46 participants malgrè le froid.

 

Tout d'abord, un petit mot sur Bourg. Bourg sur Gironde n'existe plus, on doit l'appeler Bourg ou pour mieux se faire comprendre Bourg en Gironde. Ceci pour une bonne raison, la commune n'est plus située sur la Gironde mais sur la Dordogne, en cause, l'avancée du Bec d'Ambès.

 

Nous partons à 10 h, très frigorifiés car nous sommes arrivés en avance au point de rendez-vous. Pour débuter nous visitons la ville et ses curiosités historiques. J'avais moi-même il y a 2 ans organisé une visite commentée et j'ai pu constater que la documentation était la même. Vous trouverez tout cela sur le site de la mairie de Bourg, un site vraiment très complet. Vous cliquez sur l'historique et ensuite vous allez sur le patrimoine, sur chaque numéro vous visiterez les sites,  vous trouverez également des articles sur les personnalités nées à Bourg, tels que Léo Lagrange et Marie Brizard.

 

L'historique de la ville : http://www.bourg-gironde.net/index.php?option=com_content&task=view&id=3&Itemid=14

 

Patrimoine : http://www.bourg-gironde.net/index.php?option=com_content&task=view&id=5&Itemid=16

Personnalités célèbres : http://www.bourg-gironde.net/index.php?option=com_content&task=view&id=74&Itemid=70

 

Après la visite de la ville et ses nombreux escaliers nous partons en direction de Lansac à travers les vignes. C'est très vallonné, en hauteur le froid nous cingle le visage et nous marchons assez vite pour nous réchauffer. Nous admirons la belle église de Lansac. BOURG 012

Nous y accédons par la Voie Royale, une très belle allée. Vers 13 heures nous trouvons un coin abrité du vent et nous sommes bien sous le soleil, mais le départ plein nord nous fait réaliser que le vent froid est toujours là et nous remettons bonnets, écharpes et gants.

 

Après un petit passage par Tauriac nous allons admirer le Château de Mille-secousses. Le nom en fait délirer quelques uns et les explications (que vous trouverez sur le site du château) données par une ancienne habitante de Bourg les amusent. http://www.mille-secousses.com/

 

BOURG 024

La randonnée se termine par de petits chemins qui nous ramènent au Port. Cette randonnée était assez différente de celles que j'avais déjà faites. Nous évitons presque toutes les routes, nous ne passons pas près du Château Bousquet dans lequel on peut voir un élevage de daim. Nous ne sommes pas passés à travers le champ de noyers, mais j'ai pu le montrer à quelques-uns en leur parlant des biches et des noix que nous avions ramassées.

 

J'ai toutefois beaucoup apprécié cette sortie malgré le froid vif car le soleil était présent et bien agréable. (photos dans randonnées)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 14:32

Les semaines se suivent, mais …..

 

OUF,elles ne se ressemblent pas

 

. Le Mercredi 12, j’entends mon Grand ami dire « tiens, c’est le début des soldes », solde.jpeg

puis c’est l’heure du départ pour la randonnée et badaboum la bruine se transforme en pluie, enfin presque un temps à ne pas mettre un chat dehors, si vous voyez ce que je veux dire et ça se solde avec une réduction de 100% sur la randonnée. 

 

- Oui, OUF, cette semaine, c’est ciel bleu et gentil soleil qui nous attendent à Moulis. Encore 36, ça devient un nombre fétiche, à s’élancer à travers chemins et sentiers bien agréables où je me régale en silence, moi !

bouteille

 

Et le parcours est aussi jalonné de Châteaux qui ont de la bouteille à ce qui se dit, mais y’en a deux que j’ai retenu le nom pour le cas où vous n’auriez pas la pêche : on a commencé avec le Château Anthonic et en tonic c’est pas mal, puis, si ce n’est pas suffisant vous poursuivez avec le Château Chasse Spleen.

 

chasse.spleen

Château Chasse-Spleen

 anthonic

  Château Anthonic

 

(à consommer en connaisseur, donc avec modération et en aucun cas en cours de rando  , ni avant de reprendre le serre-volant)ivresse.jpeg

 

 


 


Felix bis

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Les Potins de Félix
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 08:25

Jeudi 20 janvier 2011 - 25 participants pour une douzaine de km.L'air est frais, 6°, le vent du nord est vif mais le ciel est bleu. 

 

Nous partons du Parc Séguinaud vers 14 h,

http://www.ville-bassens.fr/default.asp?IDPAGE=345&cnf=1|5ADFC31B

 

Nous suivons Paulette, notre guide de dimanche à Cérons. L'allure est vive, Le groupe est dynamique, la plus jeune a 24 ans. Beaucoup de randonneuses travaillant le dimanche  viennent marcher le jeudi.

 

Nous passons devant le château Pomerol, aujourd'hui c'est une maison de retraite.BASSENS 004

Château Pomerol

Nous admirons également le Château des Griffons. Aujourd'hui il héberge les associations de Bassens.

 

http://www.ville-bassens.fr/default.asp?IDPAGE=344&cnf=1|22C1D40E

BASSENS 003

Château des Griffons

Nous allons sur le haut des côteaux d'où nous avons une vue panomarique sur la Garonne et les innombrables usines, cheminées et silos de Bassens.

 

BASSENS 009

 

Nous traversons de nombreuses résidences récentes, très colorées. Il y a également beaucoup de constructions à Bassens.BASSENS 019

 

Nous nous dirigeons vers le Château Beauval et son éolienne.  

 

BASSENS 025

Château et éolienne Beauval

Pour ma part j'ai déjà visité ce site et écouté les explications du responsable de sa restauration. Il n'est pas présent ce jeudi. Nous repartons vers les côteaux, les pentes sont raides et certaines marches très hautes pour mes petites jambes, un peu de sport ne fait jamais de mal.

 

Retour au Parc Séguinaud à 17 h 15. 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 08:41

De Château en Château

BLANQUEFORT la Maison du PatrimoineMaison du Patrimoine


Mardi 18 janvier 2011, avec Mimi, nous décidons de faire une randonnée à Blanquefort.

Nous partons de la Maison du Patrimoine, chartreuse Carpinet, et nous nous dirigeons vers le Parc et le Château de Fongravey.

Le nom signifierait « Fontaine en un lieu de Graves » C’est une belle demeure planté de chênes. Vers 1780, le consul de Hambourg à Bordeaux fait édifier une villa à l’italienne pour en faire sa résidence secondaire. Le Château sert de siège à diverses associations. Il ne se visite pas.

Nous irons ensuite vers le Château de Tujean, chartreuse bâtie en 1795, transformée en 1868 par l’adjonction d’un étage et de tourelles d’angle. Il fut le siège de la Kommandantur. Aujourd’hui il abrite un centre médico-pédagogique.

BLANQUEFORT TujeanChâteau Tujean

 

Nous continuons notre route vers le Château Saint-Ahon, très vieux domaine ayant appartenu à des grands noms de l’histoire :

Le château Saint Ahon, situé sur la commune de Blanquefort au sein du hameau de Caychac, est d’origine fort ancienne puisque l’on trouve des chroniques du XIV siècle qui font état de son existence et de sa construction par un Sire de Saint Ahon.

Au XVII siècle, il est la propriété de Charles Secondat de Montesquieu dont on sait l’intérêt qu’il vouait à la vigne.

Château et chapelle disparurent sous la tourmente révolutionnaire et c’est sous l’Empire que le Château fut reconstruit, puis restauré vers 1875 dans le style François 1er.

En 1985, le Comte et la Comtesse Bernard de Colbert deviennent les 67ième propriétaires du Château et du vignoble à la tête duquel ils ont placé aujourd’hui leur gendre et leur fille, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel (vu sur le net).

BLANQUEFORT - Saint-Ahon

Châeau Saint-Ahon

 

Après Saint-Ahon nous traversons la route du Médoc et nous nous dirigeons vers le vers le Château Cambon, dissimulé derrière un mur tagué. Nous nous arrêtons devant le Temple d’Amour et traversons le petit pont, un peu dangereux pour les enfants, il y manque plusieurs planches.

BLANQUEFORT Temple d'Amour

Temple d'Amour

 

Nous poursuivons notre périple en vers le domaine du Château de Tanaïs, construit en 1767 par son propriétaire : André Tanays, il fut transformé en bâtiment d’exploitation agricole et viticole, réquisitionné en 1943 par les armées allemandes pour installer un camp de repos pour les équipages de sous-marins. Il devient propriété de l’Armée de Terre en 1945 et fut le point de départ de nombreux soldats pour l’Algérie. Le Domaine est propriété de la commune depuis 1995.

BLANQUEFORT- TanaïsTanaïs

Nous rebroussons chemin et nous laissons sur notre gauche le Château du Grand-Clapeau et nous allons vers le Château Dillon.

BLANQUEFORT- DillonChâteau Dillon

Notre sortie s’achève, en passant devant la belle Eglise Saint-Martin.

BLANQUEFORT - Eglise Saint-MartinEglise Saint-Martin

Dans son état actuel c'est probablement le cinquième édifice religieux construit sur le même site en près de 20 siècles de foi dans la commune. Néanmoins, seule une absidiole romane subsiste des édifices précédents. Trois architectes se sont ainsi succédés pour reconstruire l'église Saint Martin (Blanchard, Corcelle, Avril). S'étant écroulée presque entièrement le 22 janvier 1789, malgré des actions d'entretien elle ne fut réédifié qu'à partir de 1806 et les travaux se prolongèrent jusqu'en 1871-73 dans un style Bordelais très classique de la fin du siècle précédent. Entre temps, le clocher fut détruit par la foudre en 1823 alors qu'il se trouvait dans le prolongement de l'ancien coeur de l'église, en tour indépendante évoquant une architecture de phare (son concepteur, était un spécialiste de phare). Grâce à une campagne de fouilles en 1984, deux sarcophages mérovingiens furent mis à jour, mais seul l'un a pu être dégagé, l'autre se trouvant à une trop grande profondeur; par ailleurs, un chapiteau roman s'apparentant à ceux de l'église de Bassens fut découvert et récupéré alors qu'il servait de calage à l'un des piliers de la nef (vu sur le net).

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans CLUB DES MIMI
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 08:26

CERONS

CERONS 047

Dimanche 16 janvier 2011, 2° le matin, 16° l’après midi, 48 participants, guide Paulette.

 

Tout d’abord avant de rejoindre Cérons une petite anecdote, comme quoi le hasard est bizarre quelquefois. Il y a 4 ou 5 ans nous partions en randonnée à Cadillac dans la voiture de Chantal, nous pensions suivre la voiture bleue d’Albin, nous nous sommes trompés et avons raté la sortie et nous avons dû suivre la route en bordure de Garonne. Nous avions bien ri ce jour là, car en suivant un corbillard dans une côte nous avions déliré sur le fait que si sa porte arrière s’était ouverte, nous étions  bien mal placés. Donc hier nous ratons encore la sortie et nous nous retrouvons de l’autre côté de la Garonne, je racontais mon histoire et de nouveaux des rires, car Monique que j’avais retrouvé au TPB se souvenait de l’histoire car elle était aussi dans la voiture de Chantal.


10 h nous partons de la halle de Cérons, il fait froid et le brouillard est trèsCERONS 012 épais.

Nous ne voyons pas le village, nous partons plein sud en pleine forêt. Vers 11 h le soleil brille et il va faire chaud très vite. Nous circulons entre vignes et forêts. La rando est agréable. Vers midi, nous trouvons un coin agréable en bordure de forêt, des tr oncs nous servent de siège, on ne peut pas rêver mieux.

http://www.cc-podensac.fr/index.php/content/view/461/565/


Vers 13 h nous repartons. Nous sommes aux alentours d’Illats et nous nous dirigeons vers Virelade. Nous faisons le tour de son château mais nous ne le verrons pas, il est entouré d’un vieux mur très haut.

http://www.virelade.fr/z/site.php?act=0_2


CERONS 020Après Virelade nous contournons Podensac et nous revenons sur Cérons. Nous n’aurons visité aucun de ces 4 villages mais les paysages étaient beaux que le soleil nous a fait apprécié doublement.

Encore un très beau dimanche et de belles parties de rigolades lors des derniers kilomètres (photos dans randonnées).

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 09:02

Une belle sortie printanière

MERIGNAC - Bois du Burck


Jeudi 13 janvier 2011 et 15° au thermomètre. Nous sommes un groupe d’une quarantaine de participants sous la direction de Jean-Claude. A 14 h, nous partons du parking du stade du Burck pour une randonnée d’une dizaine de kilomètres.


MERIGNAC - la PeugueNous longeons la Peugue, cette petite rivière ici délimite les deux villes de Mérignac et Pessac. http://www.federation-quartiers-pessac.com/pessac/histoire/peugue/lepeugue.htm


Nous contournons les terrains de sport et pénétrons dans le bois du Burck qui est très agréable, les sentiers sont bien détrempés mais bien entretenus, ils ne sont pas glissants.

Nous traversons ensuite les vignes du Château Luchey-Halde, pour cela une autorisation nous a été accordée. Le vignoble est triste en hiver et du château il ne reste pas grand-chose, tout a été modernisé. Il appartient aujourd’hui à l’ENITA depuis 1999.

http://www.luchey-halde.com/histoire.htmMERIGNAC- Picque-Caillou

 

Après Luchey-Halde, ce sera le Château de Picque-Caillou*, belle demeure et vaste propriété qui a été scindée en deux par la pénétrante à la rocade.


Nous retournons dans le bois du Burck que nous sillonnerons de long en large et en travers. Nous nous arrêtons près des arbrassons et tentons de faire jaillir quelques notes avec très peu de succès, l’arbre à percussions est le seul à se faire entendre.

 

MERIGNAC - arbrassons

Fin de la randonnée vers 16 h 30

 

*Construit par Etienne Laclotte en 1780, le château Picque Caillou fut la maison d'été de ce grand architecte pendant de longues années. Aujourd'hui, Paul Calvet est aux commandes de ce château des Graves devenu un vignoble de 20 hectares plantés en merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc pour les vins rouges; sauvignon et sémillon pour les vins blancs. Un encépagement classique pour de grands vins de Bordeaux authentiques et de caractère.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche