Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 08:22

LA LAMPROIE

Vampire ou sangsue ?

Pour ceux qui ne marchaient pas encore, ceux qui ne recevaient pas les news du blog, je réédite l'article paru le 28 avril 2012. 

ISLE ST GEORGES 038

voulez-vous prendre un bain dans ce jacuzzi ?

Avant de terminer la randonnée en longeant la Garonne nous nous sommes arrêtés à la Pêcherie Bajolle où nous avons pu admirer dans les mains du pêcheur cet admirable animal à la bouche si sensuelle.

ISLE ST GEORGES 033ISLE ST GEORGES 034

La pêche à la lamproie s’effectue du mois de décembre jusqu’au 15 mai, c’est bientôt la fin. Il vend et il met en conserve ses lamproies que vous pouvez venir lui acheter. Si vous ne voulez pas la nettoyer il s’en chargera pour vous sans supplément. 10 euros le kg de lamproie et 30 euros le bocal de 1 kg.

ISLE ST GEORGES 035non, elles ne dorment pas elles sont bien vivantes

La lamproie marine (Petromyzon marinus) est un agnathe : un vertébré marin primitif qui vit dans l'Atlantique Nord, sur les littoraux atlantiques de l'Europe et l'Amérique du Nord ainsi qu'en Méditerranée occidentale, et dans en Amérique du Nord dans les Grands Lacs

Anguilliforme, brun ou gris sur le dos et blanc ou en gris sur le dessous, ce poisson atteint jusqu'à 90 cm. Les Lamproies adultes s'attaquent à une grande variété de poissons en utilisant leur ventouse buccale pour se coller à la peau d'un poisson. Leurs dents peuvent râper la peau et les écailles et pénétrer la chair du poisson. La lamproie peut ensuite aspirer les fluides de la chair du poisson parasité, sa salive contenant des anticoagulants. Les victimes peuvent mourir d'une perte excessive de sang ou d'infection.

Cycle de vie : les jeunes qui sortent de l'œuf au stade larvaire sont aveugles. Leur bouche a la forme d'une ventouse, mais sans dents. Ils vont vivre 3 à 7 ans, enfouis dans la vase en se nourrissant par filtration. Une fois qu'ils ont atteint une certaine longueur les larves se métamorphosent ensuite en jeunes lamproies qui entament une vie parasitaire en se nourrissant des tissus et du sang du poisson hôte. Elles migrent vers la mer. Elles y deviennent adultes et après plusieurs années, devenues sexuellement mature, elles cessent de se nourrir et remontent alors vers les sources où elles vont frayer puis mourir. Et le cycle reprend.ISLE ST GEORGES 030

La lamproie marine n'a pas de mâchoire mais un disque buccal garni de nombreuses pointes cornées et d'une lame courte armée de deux pointes. Elle a deux petits yeux. Elle possède deux longues nageoires dorsales distinctes.

La lamproie marine est traditionnellement consommée en Europe (région bordelaise, Portugal), mais pas en Amérique du Nord, où les autorités ont invité les consommateurs à mieux tenir compte de taux de mercure dépassant fréquemment les normes chez certains poissons.

Sa chair était déjà jugée délicate dans l'antiquité (le poète Horace a chanté les lamproies dans ses vers). Elle était appréciée au Moyen Âge.

Actuellement les captures suffisent à peine aux demandes locales où la lamproie marine est utilisée dans des préparations typiquement régionales comme la «lamproie à la bordelaise ». (wikipédia)

ISLE ST GEORGES 037Si voulez des anguilles également toutes fraîches, elles sont bien propres, bien nettoyées et elles bougeaient encore. Mais que c'est bon ça à la persillade !

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 09:16
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui

Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui

ISLE-SAINT-GEORGES

En suivant la rivière Saucats

Jeudi 1er mai 2014. Randonnée de 12 km, animée par Danielle pour 44 participants, toujours comptés par André. Le ciel est gris/noir, jusqu'à 16 heures sans pluie, elle commencera par une légère bruine accompagnée de vent puis après une accalmie elle sera un peu plus forte mais pas désagréable. Même scénario qu'en avril 2012.

Avant le départ, Danielle nous raconte l'histoire de la commune, de l'église et de son bas-relief (Georges terrassant le dragon pour sauver la princesse). Puis elle nous parle du circuit qu'elle a dû modifier car la digue conduisant à la Garonne où nous avions été accueilli par un pêcheur de lamproie en 2012, est maintenant fermée aux randonneurs.

L'église toujours sans son clocher et le bas relief
L'église toujours sans son clocher et le bas relief

L'église toujours sans son clocher et le bas relief

Mon coup de gueule

De plus en plus de chemins sont fermés aux randonneurs parce que certains ne respectent pas les règles imposées à tous les marcheurs. Ici à l'Isle Saint Georges, le chemin qui était ouvert sur la digue appartenait à des particuliers qui en ont eu assez de voir les marcheurs descendre de la digue sur leur propriété pour venir dans les vergers cueillir les fruits. Quant on arrive dans un club de randonnée on nous remet une charte de bonne conduite que l'on doit respecter, certains clubs n'hésitent pas à virer ceux qui ne la respectent pas. La cueillette des fleurs et des fruits est interdite si vous voulez pouvoir continuer à faire de la randonnée sur tous les chemins, RESPECTEZ LA REGLE.

Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée
Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée

Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée

Histoire de l'Isle-Saint-Georges

(copié collé de la sortie 2012)

Le village doit sa création à sa situation privilégiée sur une ancienne île, qui avec une autre plus petite, permettait le passage de la Garonne par une voie celtique reliant l'Entre-deux-mers au bassin d'Arcachon. C'était le carrefour de l'Ar Ruan, mot d'origine gauloise signifiant le "passage" qui devint sans doute un emporium, un marché où le vin importé se vendait en amphores. De nombreuses monnaies gauloises, des outils, des traces d'artisanat ont été trouvés. Puis le village devint gallo romain, des vestiges divers l'attestent, notamment ceux d'un hypocauste.
Le XI° siècle voit s'établir un prieuré de l'Abbaye de Ste Croix de Bordeaux. Les moines créent la paroisse et son église assainissent les marais en gagnant ainsi des terres à la culture et à la viticulture; ils creusent aussi le canal qui traverse le bourg.
Au XII° et XIII° siècle sont bâtis le château fort de Pey de Bordeaux ainsi que le moulin à blé. Le château de Pey, du haut de son île contrôlait la rivière et devint le siège d'une juridiction qui s'étendait sur Ayguemorte, Beautiran, Saint Médard en Arruan, Martillac et Saucats. La paroisse que l'on nommait "La Yla en Arruan" devient "Sancty Georgii de Insula".
En 1650 Bordeaux était en rébellion contre le pouvoir royal, c'était "La Fronde". L'importance stratégique du château fut la cause de sa destruction. Le duc d'Epernon, gouverneur de Guyenne, arme le château pour bloquer la Garonne, voie essentielle pour le ravitaillement de Bordeaux. Les Bordelais, en grand émoi envoient une flottille de chaloupes portant 400 hommes armés et prennent le château fort. Repris par les forces royales il sera voué à la destruction.
En 1789 l'Ancien régime s'écroule laissant la paroisse en triste état. La Révolution mettra à la tête de la commune une petite bourgeoisie instruite dont la richesse culminera sous Napoléon III. »

 

Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe

Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe

Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.

Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.

La rivière Saucats

Nous suivrons longuement le Saucats, jolie petite rivière bordée de fleurs jaunes et blanches.

Le Saucats est un affluent de la rive gauche, qui prend sa source dans la forêt des Landes en Gironde et se jette dans la Garonne à l’Isle-Saint-Georges. La longueur de son cours d'eau est de 21,2 km.

Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats

Sur les bords du Saucats

Nous finirons la randonnée sous une pluie légère rafraîchissante, nous avons chaud sous nos parkas, ponchos ou autres.

Danielle a résolu le problème, le coupe-vent devant et le sac dans le dos, elle va lancer la mode. Moi je vote pour.

Merci Danielle pour cette jolie randonnée colorée

On lève la jambe et on baisse la tête

On lève la jambe et on baisse la tête

Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel
Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel
Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel

Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 09:26

Mercredi 1er mai 2014

                     GUILLAC ça sent bon le muguet            

  ♥Guillac - plate-bande de muguet - 2011

 

BONNE FÊTE DU TRAVAIL

 

 

Mon dicton de la randonnée  

A la Saint Jean-Louis, pour une randonnée printanière, dis lui oui ; pour une promenade en forêt, dis lui oui ; pour une sortie en mer, dis lui oui ; bon tu as compris, ton seul but étant de faire plaisir, tu lui dis toujours oui.

  

Un sourire par jour 

Pour la marche, le plus beau chapeau du monde ne vaut pas une bonne paire de chaussures.

"Pierre Dac"

 

 
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 09:45

SAINTE-MORILLE, LE GÂT MORT et JEANNE DE LESTONNAC

Jeudi 17 avril 2014. Randonnée de 11,500 km, animée par Roger pour 38 participants comptés par André (1 de plus qu'en 2012)
Les portes de l'Eglise Sainte-Morille nous est ouverte et racontée par une dame de la paroisse.

Une toile du XVIIème siècle qui représente saint Morillon en apothéose est signée Fournier, élève de Le Brun oeuvrant à la décoration de Versailles.

L’armoire eucharistique de Saint-Morillon date du XIIèmesiècle. Généralement les églises romanes n’avaient pas de tabernacles sur l’autel. Pour conserver l’Eucharistie, une petite armoire était prévue à cet effet. En principe elle était encastrée dans le mur du chœur, ici elle se trouve dans le fond de l’église. Une petite porte en bois présente des sculptures de motifs floraux, calice et hosties. Celle-ci a servi jusqu’en 1642, date à laquelle la décoration du chœur a été refaite et le tabernacle installé sur le maître autel.

L'autel du bas-côté de droite est dédié à Saint Roch, cet autel baroque italien date de 1828 mais le retable doré, signé Fournier le peintre de "l'Apothéose", est du XVIIIesiècle et un tableau, daté de 1722 et signé Sibon, représente un très beau saint Roch accompagné du chien tenant le pain dans sa gueule. Sur la gauche du tableau on peut voir les armoiries du donateur avec la devise " Vis in Cruce ". Ce tableau a été restauré par les Beaux-Arts en 1975. A droite de l'autel il y a une statue du même saint, le chien est là identifiant saint Roch mais la présence des coquilles de Compostelle font penser à St Jacques. Saint Roch est décidément à l'honneur à Saint-Morillon car sur le mur de droite un sous-verre abrite la bannière de laConfrérie de Saint Roch qui a été fondée pendant les épidémies de peste de 1547.

Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille

Eglise Romane Sainte-Morille

Histoire de Saint-Morillon

Saint Morillon se niche au creux de la vallée du Gat Mort et retrouve le soleil en s’étirant sur les collines qui le bordent. C’est un très ancien village. Son église date des XIième et XIIième siècles. A la fin de la guerre, on comptait environ 420 habitants et aujourd’hui nous sommes à peu près 1100.
Pays de vignes et de pins, St Morillon a servi de décor au tournage du film « Le Sagouin », d’après l’œuvre de François Mauriac. Bon nombre de St Morillonnais sont devenus les acteurs d’un jour, au château de Bel-Air, au presbytère (qu’à l’époque on appelait « la Cure ») , à l’église avec le père Avril, sur le pont de bois, le long du Gat Mort.
St Morillon fut aussi le lieu de retraite solitaire et de prière d’une grande sainte régionale : Sainte Jeanne de Lestonac a choisi le Moulin de Luisié pour un temps d’ermitage et de réflexion. Jeanne était la nièce de Montaigne, et devint l’épouse de Gaston de Montferrand, Seigneur de Landiras. Devenue veuve, et après avoir soigné sans compter les malades durant la grande peste à Bordeaux, elle prit le temps de réfléchir à sa nouvelle vocation, installée au Moulin de Luisié. Elle prit là, la décision de fonder la compagnie de Marie Notre Dame, ordre de religieuses éducatrices (école Notre Dame, rue du Palais Gallien à Bordeaux, aujourd’hui).
plaque mise devant les ruines du Moulin de Luisié

plaque mise devant les ruines du Moulin de Luisié

Nous terminerons la randonnée en passant près du Domaine de Bel Air, un grand cru dans les Graves

Le château Villa Bel-Air est situé à Saint-Morillon au cœur de l’aire d’appellation «Graves».

Au XVIIIème siècle, un conseiller au Parlement de Bordeaux, Louis Dufaure, Marquis de Lajarte, fit construire, sur le domaine viticole de Bel-Air, une belle chartreuse classique. La décoration intérieure de la demeure est aujourd’hui classée Monument Historique.

Au début du XX ème siècle, le parc fut agrémenté d’une pièce d’eau et de sculptures qui rappellent le charme des villas italiennes. L’esprit de Villa Bel-Air était né.

Après une longue période de sommeil, la propriété fut rachetée par Jean-Michel Cazes et sa famille, qui entreprirent à partir de 1988 une restructuration complète du vignoble et des installations techniques.
Les vignes reconstituées bénéficient des techniques les plus avancées mais restent cultivées dans le respect des traditions ancestrales.

Le Château Villa Bel Air produit aujourd’hui un vin blanc et un vin rouge qui dans le respect du terroir et la typicité de leur cépage illustrent la finesse et la complexité des vins de graves.

(je ne retrouve pas mes photos de 2012, alors voici le lien de l'article publié ce jour-là)

http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-saint-morillon-102528984.html

De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes

De jolies biquettes à barbichettes

Merci Roger pour cette randonnée chaude, colorée et toujours bien commentée.
Joyeuses fêtes pascales à tous
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air

fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:52
GUILLAC - 3ème partie

Jean-Claude je t'ai vu !

Guillac insolite

Pour finir quelques petits endroits cocasses, de drôles de cailloux, André sur son tracteur et toujours la Blondasse.

Merci à Jacques pour cette très belle randonnée.
Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales
Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales

Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales

il y a André qui a peut être envie de s'acheter un tracteur !

il y a André qui a peut être envie de s'acheter un tracteur !

il y a un bois piégé - nous avons envoyé André en reconnaissance, il n'a pas sauté, c'est bon ! on peut y aller

il y a un bois piégé - nous avons envoyé André en reconnaissance, il n'a pas sauté, c'est bon ! on peut y aller

il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan
il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan

il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan

il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes
il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes

il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes

il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu
il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu

il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu

et pour finir, attention on touche pas aux copines

et pour finir, attention on touche pas aux copines

pour ceux qui auraient raté la première partie on repasse à la Blondasse

pour ceux qui auraient raté la première partie on repasse à la Blondasse

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 09:06

De Pressac à Arpaillan

On va s'arrêter longuement pour admirer le beau château Pressac situé sur la commune de Daignac (attention ne pas le confondre avec le château de Pressac près de Saint-Emilion).

Le Château de Pressac est construit sur un promontoire rocheux, en 1305, par la famille du pape Clément V. Derrière un premier fossé se développent une enceinte basse du XVI ème siècle, munie d’échauguettes, de mâchicoulis et d’archères et la basse-cour qu’elle protège. Un second fossé délimite la haute cour entourée elle aussi par une enceinte comprenant deux tours et un magnifique châtelet d’entrée à deux tours rondes. Ce deuxième ensemble date du XIV ème siècle. Le logis d’habitation est du XIX ème siècle.

A voir également sa FÜE (colombier) au dôme de pierre datant du XVI ème siècle.http://http://www.tourismebrannais-entredeuxmers.com/patrimoine/daignac/

Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles

Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles

le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent

le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent

Un peu éloigné du château nous pouvons voir le colombier ou füe  http://www.panoramio.com/photo/66435989

Bâti en 1574, ce colombier de 11m de haut et 24m de circonférence possède une particularité rare : l'intérieur est tapissé de crochets et non pas de boulins comme il était d'usage. La randière qui ferme le saut-de-rat est de dimension disproportionnée. Quatre lucarne allongées typiques de la région bordelaise sont fichées sur le dôme en pierre de taille. Le colombier a conservé son blason au-dessus de la clé-de-voûte de la porte d'entrée, un lion (hommage au royaume d'Angleterre?)

L'après midi nous nous arrêtons près du château d'Arpaillan à Naujac et Postiac. Plus difficile à voir c'est surtout son parc qui est admirable.
Il a été construit à la fin du XVIème siècle pour Jean de Chartres, écuyer et seigneur d'Arpaillan. Il restera dans la famille jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Jean de Chartres est un des petit-fils de Jeanne de Lestonnac et arrière petit-fils de Pierre Yquem de Montaigne. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=jeanne;n=eyquem+de+montaigne

Plusieurs bâtiments sont établis au sein d’une cour close par une vaste enceinte carrée dont deux angles sont consolidés par de gros contreforts. On voit encore des consoles au sommet, elles sont destinées à supporter des échauguettes. De plus, à l’origine, des tours rondes flanquent les deux autres angles. Une seule subsiste aujourd’hui.

Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan

Château d'Arpaillan

GUILLAC - 2ème partie
On va arrêter nos visites pour aujourd'hui, on se retrouve demain pour la suite, encore beaucoup de photos prises lors de cette belle randonnée.
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:15

A Guillac, il y a des châteaux, des vignes, des insolites

Dimanche 13 avril 2014. Randonnée de 21 km, animée par Jacques pour 24 participants. Journée ensoleillée, journée de belles découvertes, de châteaux et de lieux insolites.
Après le départ donné près de l'église Saint-Seurin, nous suivons Jacques vers Grézillac où nous découvrons un premier château appartenant à la famille Lurton.
Clocher plat de l'église Saint-Seurin

Clocher plat de l'église Saint-Seurin

Château Bonnet

Château Bonnet

Après le château Bonnet, nous arrivons à Daignac, où nous découvrons le Château REYNIER - Château Bouchet appartenant également à la famille Lurton.

C'est dans le courant du XVIe siècle, que fut constitué le vignoble du Château Bonnet à Grézillac, sous l’impulsion d’une famille de riches marchands libournais, les Reynier.

Nous verrons ensuite un très beau château médiéval, le Château Pressac à Daignac qui mérite un article plus complet, sans doute demain.
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet
Château Reynier - Château Bouchet

Château Reynier - Château Bouchet

Château Pressac

Château Pressac

Après avoir découvert ce magnifique château et ses dépendances, nous irons à travers vignes et forêts jusqu'à Naujac et Postiac voir le château Arpaillan. Là aussi vous attendrez un peu pour l'admirer, juste un petit avant-goût aujourd'hui.
Portail du château Arpaillan

Portail du château Arpaillan

En l'espace d'une semaine la nature s'est réveillée, les arbres ont pris leurs belles couleurs vertes, les prairies se sont colorées en jaune, blanc et rouge. Des orchidées abeilles ont attiré notre regard.
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée
une nature très colorée

une nature très colorée

Il reste la cerise sur le gâteau, quelques insolites drôles, bizarres qui vont sûrement vous plaire. Je vous mets aujourd'hui la plus amusante, les propriétaires de la maison ne manquent pas d'humour.
Je vous dis donc à demain pour la suite...
GUILLAC - 1ère partie
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 08:56

ARSAC - AUTOUR DE SON CHÂTEAU

Jeudi 10 avril 2014 2014. Randonnée d'un peu plus de 11 km, animée par Nicole pour 43 participants et sous le soleil.

Nous partons de l'église Saint-Germain. Le portail roman Classé aux Monuments Historiques date du XIIème siècle. Le clocher qui menaçait de s'effondrer a été reconstruit en 1861.

le portail et  le clocher
le portail et  le clocher

le portail et le clocher

Samedi dernier j'avais accompagné Nicole dans sa reconnaissance, elle avait le choix entre deux itinéraires qui nécessitaient des autorisations. Elle a obtenu que nous traversions les vignes du château d'Arsac.

C'est depuis le point culminant de la région, la colline du Monteil, que le château d'Arsac impose sa stature majestueuse. De son temps glorieux, le domaine occupait 543 ha et était l'une des plus grandes exploitations d'Acquitaine. Parmi les plus anciens domaines du Médoc, le château d'Arsac est fort d'une histoire riche en rebondissements depuis son édification au XIIe siècle par les sires d'Arsac, alliés du roi d'Angleterre durant la guerre de cent ans. Quatre siècles plus tard, Jacquette d'Arsac, par son mariage, lègue le domaine à Thomas de Montaigne, frère de Michel, illustre auteur des Essais. Mais après seulement deux générations, le château change à nouveau de mains : d'abord les seigneurs d'Arérac puis les Ségurs de Cabanac viennent s'ajouter sur la liste déjà longue de ses propriétaires. Au début du XXè siècle, le vignoble est dévasté par le phylloxéra et les ventes de vins du Médoc s'effondrent. Les occupants successifs du domaine en viennent à arracher la vigne tant et si bien qu'en 1954, année de la création de l'appellation controlée Margaux, il n'y a plus de vignes à Arsac.
Lorsque Philippe Raoux rachète le domaine en 1986, à la famille de Rijcke, le château est en ruine et la vigne a pratiquement disparu. C'est l'architecte bordelais Patrick Hernandez qui mène l'immense rénovation architecturale sur un mode contemporain. De grands travaux débutent alors pour restaurer les bâtiments et reconstituer le vignoble. Grâce à ces efforts et la tenacité de son nouveau propriétaire, il retrouve l'appellation Margaux 9 ans plus tard, en 1995, perdue depuis 1953. Cette réhabilitation n'est que justice et c'est avec allégresse que l'on a vu renaître sur le marché, l'étiquette AOC 'Margaux" du château d'Arsac. Aujourd'hui, le domaine compte quelques 250 ha, dont 112 plantés de vignes qui entourent le château.

Tout d'abord quelques photos de cette reconnaissance.

le château d'Arsac

le château d'Arsac

je n'ai trouvé aucune explication sur cette drôle de maisonnette et son entonnoir, située au milieu des vignes
je n'ai trouvé aucune explication sur cette drôle de maisonnette et son entonnoir, située au milieu des vignes

je n'ai trouvé aucune explication sur cette drôle de maisonnette et son entonnoir, située au milieu des vignes

un engin haut perché retourne la terre (elle la grattouille pour l'aérer)

un engin haut perché retourne la terre (elle la grattouille pour l'aérer)

on quitte les vignes pour la forêt

on quitte les vignes pour la forêt

Après avoir contourné les vignes du château, nous pénétrons dans les sous-bois, c'est rafraîchissant, il fait vraiment chaud et nous nous arrêtons souvent pour nous désaltérer (sauf Francis bien sûr).

Il y a encore beaucoup d'eau sur les chemins, elle est croupie par endroit et a un parfum désagréable. Je crois que cet été les moustiques vont être à la fête.

Vers la fin de la randonnée, certains passages seront difficiles et nous devrons nous éparpiller dans la forêt pour pouvoir passer.

photos prises samediphotos prises samedi
photos prises samediphotos prises samedi

photos prises samedi

serions-nous sur la piste du Père Noël !

serions-nous sur la piste du Père Noël !

es-tu sûre Nicole que l'arbre tient bien ?
es-tu sûre Nicole que l'arbre tient bien ?

es-tu sûre Nicole que l'arbre tient bien ?

ceci n'est pas une rivière, c'était un chemin (mais ça c'était avant !)

ceci n'est pas une rivière, c'était un chemin (mais ça c'était avant !)

oh ! les jolies biquettes !
oh ! les jolies biquettes !

oh ! les jolies biquettes !

pour vous remercier de votre visite, je vous offre un brin de muguet

pour vous remercier de votre visite, je vous offre un brin de muguet

Un grand merci à Nicole pour cette randonnée médocaine et pour son invitation à l'accompagner en reconnaissance.
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 08:23

En jaune et vert et blanc et bleu

Dimanche 6 avril 2014. Randonnée de 16,600 km animée par Christine pour 44 participants.

Départ de l'église d'Hostens vers le Domaine Départemental Gérard Lagors.Toutes les infos sur le domaine dans la précédente randonnée du 25 mars 2013.

L'église et le petit marché du dimanche matin

L'église et le petit marché du dimanche matin

tout le monde a réussi, bravo tout le monde a réussi, bravo
tout le monde a réussi, bravo tout le monde a réussi, bravo
tout le monde a réussi, bravo tout le monde a réussi, bravo

tout le monde a réussi, bravo

Les chemins sont encore bien inondés et certains passages nous ont fait prendre des postures amusantes.

Les chemins sont encore bien inondés et certains passages nous ont fait prendre des postures amusantes.

qu'est ce que vous faites encore là haut ?

qu'est ce que vous faites encore là haut ?

le partage des chemins

le partage des chemins

ici on dirait du lait

ici on dirait du lait

là on dirait selon quelques unes, une crème à la vanille, ou des œufs-mayonnaises, mais ce n'est que le pollen
là on dirait selon quelques unes, une crème à la vanille, ou des œufs-mayonnaises, mais ce n'est que le pollen

là on dirait selon quelques unes, une crème à la vanille, ou des œufs-mayonnaises, mais ce n'est que le pollen

ici c'est plutôt une crème à la pistache
ici c'est plutôt une crème à la pistache

ici c'est plutôt une crème à la pistache

ici des arbres narcissiques
ici des arbres narcissiques

ici des arbres narcissiques

y en a qui aurait voulu se tremper les pieds, elles le feront quand nous repasserons avant le retour aux voitures

y en a qui aurait voulu se tremper les pieds, elles le feront quand nous repasserons avant le retour aux voitures

ah ! j'aime ça, regardez ces pattes d'éléphant

ah ! j'aime ça, regardez ces pattes d'éléphant

quel est le polisson qui a fait ça, j'ai raté un premier panneau mais pas le second

quel est le polisson qui a fait ça, j'ai raté un premier panneau mais pas le second

quand il y en a qui ont les pieds dans l'eau, les autres se reposent

quand il y en a qui ont les pieds dans l'eau, les autres se reposent

l'origine du pollen jaune, les fleurs du pin
l'origine du pollen jaune, les fleurs du pin

l'origine du pollen jaune, les fleurs du pin

Merci Christine pour cette superbe randonnée et le soleil en prime c'était chouette.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 09:02

 

Essai après migration du blog sur le nouveau OverBlog

Comme je n'y retrouve pas la liste des abonnés je voudrais une confirmation qu'ils ont bien migré aussi. Alors un petit commentaire pour me le confirmer. Merci et bonne journée à tous

 

Samedi 6 Avril 2014

Limeuil

  ♥Limeuil - Dordogne - 2009

 

 Lever du soleil à Bordeaux 7h35(mn de + qu'hier) Coucher du soleil à Bordeaux 20h36

             Durée du jour à Bordeaux : 13 h 01 mn

 

Lever du soleil à Paris       7h19                              Coucher du soleil à Paris      20h28

  Durée du jour à Paris : 13 h 09 mn

 

Mon dicton de la randonnée  

la Saint Marcellinaprès un gros câlin, sur ton bout de pain, déguste un petit Saint-Marcellin et ensuite va visiter les plus beaux patelins aquitains.

 

   Un sourire par jour 

Un sens interdit ne l'est formellement et réellement que s'il est, non moins formellement et non moins réellement, unique en sens inverse.

   "Pierre Dac"

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche