Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 06:59

LA BASE SOUS-MARINE DE BORDEAUX

La décision de construire la base sous-marine en bunker date de 1940.L'organisation Todt commence la construction en septembre 1941. Elle va durer 22 mois.

 

Le bâtiment était constitué d'un bloc de béton armé de 245 mètres de long sur 162 mètres de large et 20 mètres de haut. Une tour bunker de 48 x 73 m lui est adjointe. Il abritait 11 alvéoles de 100 à 115 mètres de long, 7 des ces alvéoles pouvant accueillir un sous-marin et quatre pouvant en accueillir deux. Le tirant d'air est de 11,40 m et le tirant d'eau de 9 m (avec un marnage de 1,5m).

Les 7 alvéoles centrales pouvaient être mises à sec. Chacune est séparée par un mur épais de 5 à 6 mètres et fermée par des volets blindés pour la protéger des éclats de bombes. À l'autre extrémité du bassin, une voie ferrée traverse le bunker et dessert les différentes alvéoles. Chaque alvéole est équipé de deux ponts roulants d'une capacité de levage de 3 ou 5 tonnes permettait sur chacune de transporter pièces lourdes et munitions.

De l'autre côté de la voie ferrée, la bâtiment abritait, sur plusieurs étages, ateliers, réserves, bureaux et lieux de vie, dont une infirmerie.

L'ensemble était couvert par un premier toit en béton armé de 3,5 mètres d'épaisseur. Il fut recouvert par une seconde dalle de 2,10 mètres d'épaisseur. À partir de 1943, avec la portée accrue des bombardiers alliés et également des bombes devenues plus puissantes, les Allemands décidèrent de renforcer encore le toit en posant au-dessus une structure dite Fangrost. Il s'agissait d'une série de poutres en béton de 32 tonnes placées parallèlement, espacées de 5 à 6 mètres et recouvertes d'autres poutres plus petites placées perpendiculairement aux premières. Ce dispositif devait provoquer l'explosion de la bombe avant qu'elle n'atteigne la dalle. Mais ce « treillis » n'était pas achevé en août 1944.

Pour des raisons de sécurité, les torpilles et le carburant étaient stockés au dehors, dans de petits bunkers situés à 200 mètres au nord-est de la base.

600 000 m³ de béton furent nécessaires pour la construction. L'organisation Todt employa plusieurs milliers d'ouvriers, certains volontaires, mais la plupart prisonniers de guerre ou requis dont plus de 3000 républicains espagnols, « les rouges » (on estime que plus de 70 y sont morts), mais également des Français, des Italiens, des Belges et des Néerlandais.

Le 17 mai 1943 vit un raid aérien américain d'importance. Le bombardement fait à 22 000 pieds fut imprécis et affecta peu la base. Une porte du bassin à flot fut détruite et cinq sous-marins échoués. Mais les dégâts civils sont importants, plus de 200 immeubles touchés, 184 Bordelais tués et 249 blessés. De janvier à août 1944, se dérouleront plus de 13 raids anglo-américains sur la base sous-marine, mais sans grand succès.

Le 28 août 1944, Bordeaux et le port sont évacués par les Allemands.

Après la guerre, la base a abrité un musée de la plaisance. Aujourd’hui  c'est un espace culturel très visité : sur les 42 000 m² de cette imposante construction de béton12 000 m² environ sont ouverts au public.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 08:39

Sous le soleil exactement....

Dimanche 8 décembre 2013 – Randonnée de 19 km animée par André L. pour 48, ou 51 participants.

Départ de l'église de Saint-Jean d'Illac, nous sommes emmitouflés de la tête aux pieds, sous le soleil mais avec -3° au départ. Les fougères sont blanches de givres, dans les gravières l'eau a gelé mais c'est joyeusement que nous faisons cette randonnée, le soleil nous rend joyeux.

Oh ! zut ! Une battue aux chevreuils, les chasseurs sont postés à tous les croisements de chemins, on entend les chiens aboyés. Pan ! un coup de fusil c'est un lapin ou un lièvre qui a traversé pourtant rapidement mais le chasseur n'a pas raté son tir, je l'ai vu roulé sur le sol. Il faut réguler d'accord mais j'aime pas ça. 

On peut passer, tant mieux car André aurait été obligé de nous faire faire un détour plus ou moins long.

Nous longerons souvent les nombreuses jalles. Nous irons d'ailleurs jusqu'à la commune de Martignas sur Jalle.

nous jouerons souvent à cache-cache

ici des vététistes nous laisse le passage, nous en croiserons souvent

la partie blanche est gelée

oh ! ça fume ! que c'est beau ! 

je n'avais pas vu l'oiseau quand j'ai pris la photo

nouvelle partie de cache-cache

ne comptez pas sur moi pour passer sous le pont 

coucou !

pique-nique au soleil

ils doivent apprendre à plier la nappe !

 pov Jean-Pierre, que la terre est basse, heureusement Martine et André étaient là pour te redresser !

pas vu de squaw ni grand chef indien

coucou Carmen !

près du but, l'église n'est plus très loin !

voilà c'est fini !

Merci André, merci monsieur le Président, c'était une très belle randonnée sur terrain sablonneux, pas de glissade et sans difficulté.

 

Sanctus Johannes d’Oilhac Sancti Johannis d’Illac.

  "C’est l’origine de ce qui devait donner le nom de Saint Jean d’Illac, de façon officielle le 3 Novembre 1938.
Les premiers illacais habitaient le quartier de Boulac, et en 1295 la juridiction de Bordeaux cite comme limite le "Pas Bougès", lieu-dit situé au niveau de la Jalle du Cerne.La maison d’Illac est apparue au XIIème siècle, et s’est éteinte au début du XIVème.
Les  seigneurs connus sont Arnaud d’Illac, chanoine de St Seurin, et la Marquise d’Illac probablement mariée à Raymond de Got, et mère de Bertrand qui devint le pape Clément V.
A la révolution les terres appartenant aux Nobles immigrés furent confisquées et données à la commune. Lorsque Napoléon III obligea à les ensemencer par une loi de 1857, la commune ne fit pas ce choix. St Jean d’Illac possédait 5373 ha de communaux qui étaient des espaces infinis que partageaient autrefois avec les animaux sauvages les pâtres et les bergers de la Lande, dont le maire, le curé et quelques notables seulement connaissaient les limites. Peut être faute de moyens la commune les vendit aux particuliers pour la somme de 1 880 500 F.
Après avoir été, jusqu’à la fin du XIXème siècle un village où vivaient chichement des bergers et des paysans, Saint Jean d’Illac devint alors une commune forestière.
A partir de 1925 la forêt devint productrice de revenus, notamment avec la récolte de la résine." (pris sur le net)

 

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 06:52

DICTON DE LA RANDONNEE

8 DECEMBREGODEFROY

18 Frimaire  Lierre


89 Stèle de Pierre Benoît

A la Saint Godefroy, de bouillon tu rempliras ta thermos, tu ne partiras pas en croisade mais même s'il fait froid tu iras marcher à Ciboure, tu y verras la stèle de Pierre Benoît.

      Lierre commun

Lierre - hedera helix

Sur ton chemin – Les CHORISTES

 

 

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demains

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

[Chœur 1]
Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin tout au bout du chemin

[Chœur 2]
Trop vite oubliés effacés une lumière dorée brille sans fin

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

Hé lé é hi léé hé lé hi i lé é lé é é i lé lé i lé lé i lé (bis)

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demain

Sens au cœur de la nuit l’onde d’espoir, ardeur de la vie sentier de gloire. (bis)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 06:42

HISTOIRE ET AVENIR DES BASSINS A FLOT

La hausse du trafic maritime et le développement de la construction maritime a fait naitre l’idée en 1830 de la construction de bassins à flots. Ce type de bassin avait pour grand avantage de permettre la construction d’une hauteur de quai limitée par rapport à ce qui aurait été nécessaire en bord de Garonne. Facilitant les opérations de chargement et de déchargement en absence de mouvement de marée et les opérations de levage pour la maintenance des navires, les bassins permettaient l’accueil plus facile des navires désarmés.

Restaurant la Dame de Shangaï

Il faut toutefois attendre 1866 pour voir le projet se concrétiser.

La construction du premier bassin à flot débute en 1869. Sa construction va durer dix ans.

les usines vont laisser la place à des immeubles

Les travaux sont titanesques et nécessitent l’évacuation de 1 millions de mètres cubes. Ces remblaient furent en partie utilisés pour combler la partie du fleuve en aval des écluses sur plusieurs centaines de mètres pour gagner du terrain sur le fleuve. Dès lors les magasins aux vivres de la marine furent repoussés à cent mètres environ de l’eau.

deux grues resteront pour rappeler l'histoire de ces bassins

Cette nouvelle occupation de l’espace va provoquer un développement des chantiers navals et la construction d’un bassin de radoub débute en 1873. Terminée en 1876 et mise en service en 1885, elle permet de recevoir les plus grands transatlantiques de l’époque (157 x 20 m).

Entre 1904 et 1913, le trafic augmente de 77%. La première guerre mondiale va encore accroitre le mouvement, Bordeaux étant l’un des rares ports loin du conflit. 

En 1906 débute la construction du bassin numéro 2 à côté du bassin d’alimentation. Terminé en 1911, il est mis en service en 1912 en même temps que le pont du pertuis.

Après des années d’exploitation commerciale, les bassins à flot deviennent une base d’accueil des flottes sous-marines italiennes et allemandes en 1940. Les premiers sous-marins italiens (30) y arrivent en septembre 1940 d'où la construction de la Base Sous-Marine.

Jusqu’en 1981, les bassins seront affectés à l’accueil des navires marchands et de pèche même si une baisse d’activité sensible se fait sentir à la fin des années 70. La modification de la règlementation de la pêche à Terre-neuve mettra fin à l’activité de pêche. Désormais l’ensemble des installations sont transférée à Bassens en aval.

A partir de cette époque, les bassins sont affectés à la plaisance.

Aujourd'hui de nouveaux projets voient le jour. Restaurants, lieux d'exposition et de spectacles et de profonds changements en matière d'urbanisme. 10 000 habitants sont attendus dans ce quartier d'ici 2030.

Il y aurait encore beaucoup à raconter et à montrer autour du Port de Bordeaux, il faudra y revenir quand il fera moins froid. 

A suivre la Base Sous-Marine...

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:34

Une randonnée bordelaise

sur le nouveau pont, dommage quand ça va rouiller

Jeudi 5 décembre 2013. A Bordeaux, un circuit de 11 km animé par Jean-Claude pour 53 participants.

Il fait un froid glacial, le ciel très bas ne laissera apparaître un peu de bleu qu'en fin de randonnée. 

Aujourd'hui un bref résumé de tout ce que nous avons découvert, raconté par Jean-Claude. 

Nous partons du Pont Chaban-Delmas, rive gauche, en direction des bassins à flots. 

Les Bassins à flot méritent à eux seuls un article complet. C'est l'histoire du port de Bordeaux au fil des siècles et cette histoire est passionnante. 

Nous continuons vers la Base Sous-Marine constuite durant la seconde guerre mondiale par les allemands. Là encore je vous en reparlerai dans un prochain article.

Puis nous revenons sur nos pas pour traverser le Pont Baba et ensuite longer la rive droite jusqu'au Jardin Botanique. Sur ce chemin encore une histoire, celle d'un pont qui n'a jamais vu le jour.

Nous revenons vers le Pont de Pierre et repartons en longeant les quais rive gauche. Certains iront jusqu'au bout et d'autres s'arrêteront au fil du parcours pour rejoindre leur bus ou leur tram.

Un restaurant ,l'Estracade, qui ne manque pas d'humour

A la fin nous n'avions plus froid en marchant un peu vite, c'était une très belle randonnée qui aurait été magnifique sous le soleil. Dommage il était pourtant là les autres jours et justement ce jeudi il nous aura fait faux bon, c'est trop injuste dirait Caliméro. 

Merci Jean-Claude pour toute cette part historique qui moi me ravit.

A bientôt pour la suite...

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 06:05

DICTON DE LA RANDONNEE

5 DECEMBREGERARD

15 Frimaire  chevreuil

MP-008.jpg

Les Abatilles à Arcachon

A la Saint Gérald, comme tous les jours en général, jamais content tu râles, tu n’aimes plus les céréales, tu ne veux pas d’eau minérale, tu préfereais un kir royal, au petit déjeuner ce n’est pas l’idéal, va donc te balader sur les bords du canal latéral.

 

Sur la route : Gérald DE PALMAS

 

 

Entre toute autre chose
J'aurais dû m'arrêter faire un pause
Mais j'étais trop pressé
N'aurait-on pu attendre un été

Erreur fatale
J'aurais dû t'écouter
Je ne dissociais plus le bien du mal

Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées

J'avais perdu l'habitude
Le sentiment profond de solitude
Je ne m'apercevais pas
Que tu étais derrière chacun de mes pas

Erreur fatale
Vient le temps des regrets
Je me noie dans un verre de larmes

Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées

J'ai fait mon malheur
Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées
Si j'étais vous
Vous cheveux d'ange
Se mélangent et la candeur
De vos desseins me fait peur

Vos rêves d'échange
Réarrangent ma mauvaise humeur
Je reprends goût à la douleur

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 06:14

DICTON DE LA RANDONNEE

4 DECEMBREBARBARA

14 Frimaire  Sapin

 

PLOUHA

Plouha

A la Sainte Barbara, à l’horizon point de barbare, si tu imposes tes choix à ta belle tu la barberas, laisse-là aller à Santa Barbara, à Plouha, sur le Grand Bara, visiter le château de Ligondras, où elle voudra et elle en restera baba

Barbara de Jacques Prévert : Yves MONTAND


Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas

Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas

Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sur la mer
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara

Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 07:05

Les frondes en Gironde

BOURG 013-copie-1

le figuier de Louis XIV à Bourg

Le milieu du XVIIème siècle est marqué par les épidémies, les disettes, et la guerre de Trente Ans, conflit religieux et politique qui embrase l'Europe de 1618 à 1648. Le climat de la ville se détériore encore avec trois frondes successives, faisant de Bordeaux le plus important foyer de révolte après Paris. Les premières hostilités, en 1649, opposent le Parlement au gouverneur d'Epernon, qui refuse d'éloigner les troupes qui campent autour de la cité. Le gouverneur finit par battre en retraite. La seconde fronde éclate en 1650 lorsque la Princesse de Condé se réfugie avec son fils à Bordeaux après l'arrestation de son mari, le Grand Condé, en conflit avec Mazarin.

Louis XIV (pas vraiment beau ce soleil !)

Louis XIV, en compagnie de sa mère et de Mazarin quand à eux se réfugient à Bourg du 27 août au 2 octobre 1650.

De sanglants combats ont lieu pour résister aux troupes royales, mais les Bordelais obtiennent l'amnistie. 

Le château de MIlle Secousses qui a également accueilli Louis XIV et sa mère

En 1651, la fronde de l'Ormée voit s'affronter le Parlement aux Bordelais pour des raisons qui restent peu claires. Cette révolte populaire se poursuit l'année suivante par l'attaque des quartiers bourgeois de la ville. Le gouvernement reste ferme et la paix est conclue en 1653 malgré l'agitation. L'occupation militaire de la ville, la répression des émeutes, l'exil du Parlement, la diminution des privilèges et l'extension des défenses du château Trompette mettent un terme à ces révoltes. 

A suivre....

 

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 06:49

DICTON DE LA RANDONNEE

2 DECEMBREVIVIANE

12 Frimaire  Raifort

BOULIAC 039

A la Sainte Viviane, ton rêve était de t’envoler avec Ariane, de danser la sévillane en Louisiane, de voguer sur les vagues océanes, de t’élancer de liane en liane, réveille toi et viens marcher tu verras des ânes.  

      raifort 

Manger du raifort est très sain. On parle souvent du raifort comme de la pénicilline du jardin. Saviez-vous que le raifort est l’un des aliments les plus sains ? Le raifort a une double contenance en Vitamine C, comme le citron et contient aussi les vitamines B1, B2 et B6, tout comme bon nombre de sels minéraux (magnésium, calcium, phosphore, fer…) des substances antibiotiques (allicine et sinigrine).Le raifort facilite la digestion et la circulation sanguine, tout en régulant la tension. Le raifort fortifie les défenses immunitaires et protège des refroidissements (NDA : C’est peut-être pour cela qu’il se trouve dans les assiettes des alsaciens durant les rudes périodes hivernales ?) Le raifort en application externe aide contre les rhumatismes, ichias et les piqûres d’insectes.

Viviane: Michel DELPECH

 

 

J'étais assis depuis 11 heures
Sur les marches de l'église
Y avait du soleil
Je relaçais mes chaussures
En attendant
Mais je n'étais pas dans le coeur de Viviane
J'étais dans ma bêtise
Par le coeur de Viviane
Oh non

J'ai été
Été dans sa vie
Dans des hôtels italiens
Avec elle, j'ai vu la mer
Comme je ne l'avais jamais vu
J'étais dans sa vie
Mais pas dans le coeur de Viviane

J'étais dans des trains
Dans des salles de bal
A 4 heures du matin

J'étais dans son téléphone
Dans son lit, dans ses miroirs de fille
Dans sa tête, dans ses pensées
Et j'étais devant sa pharmacie

Mais je n'étais pas dans le coeur de Viviane
J'étais dans ma bêtise
Par le coeur de Viviane
Oh non

J'ai été
Été dans sa vie
Dans des hôtels italiens
Avec elle, j'ai vu la mer
Comme je ne l'avais jamais vu
J'étais dans sa vie
Mais pas dans le coeur de Viviane

J'étais dans des trains
Dans des salles de bal
A 4 heures du matin

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 07:00

DICTON DE LA RANDONNEE

1er DécembreFLORENCE

11 Frimaire  Cire

Saumur

A la Sainte Florence, tu peux aller visiter Florence, un château renaissance, fais toi confiance, sans défaillance viens marcher dans une bonne ambiance

Flo – Florence Arthaud et Pierre Bachelet

[Flo]
C'est bien le nom que tu voulais
Toi qui ressembles à la marée
Sur les cailloux de St-Malo
Sous tes paupières ultra-marines
Parfois je lis ou je devine
La solitude des bateaux

{Pierre]
T'es comme un rocher sur la lande
Tu ne bouges pas tu te demandes
Où peuvent bien aller les rivières

[Refrain] :
Chacun est fait comme il est
Chacun prend feu comme il peut
Mais sous le ciel immense
Tous les rochers du silence
Tous les oiseaux en partance
Se retrouvent parfois
Chacun est fait comme il est
Chacun prend feu comme il peut
Chacun va son chemin
Jusqu'à l'endroit du destin
Où se retrouvent les mains
Qui se quittaient déjà

[Pierre]
Quand mon voilier s'envole sur l'eau
J'ai l'impression d'être un oiseau
Mais j'ai le cœur sans illusion
T'as l'nom d'un cailloux qui affleure
On pourrait naufrager le cœur
Danger pour la navigation

[Flo]
Même si la pluie te mouille parfois
Les vagues tournent autour de toi
C'est toi qui les mènes en bateau

[Refrain] x2

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche