Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 06:14

LA BONNE DAME DE GAZINET

"Madame Mathieu, "médium pour les uns", "sorcière" pour les autres, "la bonne dame de Gazinet" pour tous ceux qui la connaissaient bien. Tous les jours, une diligence spéciale portait de la gare de Gazinet à sa maison (bâtie côté Cestas avant le chemin des sources) naïfs ou savants qui avaient besoin d'un secours hors du niveau de la science. Madame Mathieu devinait votre mal, les noms des remèdes donnés par le médecin, soignait par imposition des mains et avec des "remèdes de bonne femme" à la portée de tous, refusait l'argent des pauvres.

Chrétienne convaincue, elle offrait, tous les ans, un pèlerinage gratuit à des jeunes filles modestes du pays. Au pèlerinage catholique romain du Puy en Velay, séduite par la façon de prier d'un évêque gallican, elle lui fit don de sa maison pour bâtir son église et son "Saint-Siège". En face, dans Pessac (actuel commerce de bois Beaumartin) était la maison de son herboriste diplômée qu'elle employait, à longueur d'année, pour expédier des plantes magnétisées... jusqu'en Russie..."

Ainsi pour l'Eglise Gallicane, la "sorcière" de Gazinet est Sainte Alphonsine de Gazinet. 

Quelques exemples de guérison

- En 1911 Madame Mathieu guérit Madame Marthe Laville d'une congestion cérébrale diagnostiquée par les médecins Elle prie et transfère le mal sur un pigeon qui tombe mort, alors que la jeune malade, âgée de 18 ans se relève guérie.

Une jeune fille de la Gironde avait de violentes céphalées et les médecins de l'époque diagnostiquèrent en 1909 une méningite. Ses parents appelèrent Madame Mathieu qui déclara qu'il s'agissait d'une "veine pouilleuse"... Elle fit une incision dans la tête et une abondante quantité de pus sortit... La jeune fille fut guérie à l'instant. Elle devint plus tard l'épouse d'un célèbre professeur de la faculté de médecine.

Si vous voulez en connaître plus link

Dans beaucoup de légendes sur la Gironde et sur Cestas, on trouve des récits la concernant. 

Extrait du "Dimanche illustré" du 16 décembre 1934 :page 5 link

A Gabriele d'Anunzio qui a voulu la rencontrer, elle prédit : - tu seras roi. Effectivement quelques années plus tard, il a été roi de Fiume durant 14 mois.

Extrait du livre de François Mauriac : Les chemins de la mer

- Et que Madame suive mon conseil, qu'elle aille consulter la sorcière de Gazinet. Pour une pièce de 5 francs, elle en verra la farce. Ce n'est pas parce que je croie aux sorcières, mais je crois aux herbes.

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:32

LES SOURCES DE GAZINET

Jeudi 7 novembre 2013. Randonnée de 12 km animée par Elisabeth assistée de Marina pour 48 participants. Soleil et nuages jouent à cache-cache et la température est de 19°, je confirme à Cathy (habitante du fronsadais) du blog Virjaja link que c'est bien une randonnée estivale, pas de pluie ici. 

La randonnée est très belle, essentiellement dans les forêts de Cestas-Gazinet.

Nous partons depuis le parking des Sources de Gazinet et de la Guinguette, nous irons les voir au retour.

Nous nous dirigeons vers les étangs de Monsalut. Situés à Gazinet, ces étangs sont artificiels. Le parc est une zone très argileuse que l'on exploitait pour fabriquer des briques. 

Des sources étant situées sous la zone de forage, ces espaces se sont remplis d'eau. Une briqueterie était située juste à côté, on peut y voir ses ruines. Ce lac a été creusé dans l’argile qui a servi à fabriquer des briques. La briquèterie a ouvert en 1857 employant environ 50 personnes aux conditions de travail et de vie difficiles. La tuilerie Peymartin stoppera son activité à la fin des années 1950.

LES SOURCES DE GAZINET 009

      ruines de la briqueterie (photo 16 mars 2012)

Désolée Elisabeth, je n'ai pas assez zoomé, on ne reconnait pas Mary Poppins (la girouette) et pour effacer les fils sans toucher à la girouette c'est quasiment impossible, alors je laisse tout. La prochaine fois je choisirai un autre angle. A Monsalut, ce pigeonnier seigneurial faisait partie autrefois d'un vaste domaine.

les couleurs de l'automne

un autre étang, j'ai aimé le reflet du toit de la maison

Sur le pont d'Avignon on y danse. Mais non fais attention !

Francine n'est pas très rassurée

des ruches et des pièges contre le frelon asiatique

Osmonde ou fougère royale

De retour à la Guinguette nous pouvons voir les sources ferrugineuses, c’est beau mais c’est très salissant pour les vêtements.

Nous sommes à l'estey des sources et du ruisseau des Gleyzes qui se déversent dans l'Eau Bourde tout en laissant des traces de fer. Napoléon premier s'y est arrêté avec ses troupes, pour une nuit, lors de sa descente vers l’Espagne. Autrefois, les Bordelais venaient s'y reposer et danser, aujourd’hui c’est un restaurant.

      

Marina nous a montré une deuxième source

LES SOURCES DE GAZINET 038

photos 2012

Superbes randonnées. Merci Elisabeth, merci Marina, vous faites une belle équipe.

Demain une histoire de sorcière.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 07:05

DICTON DE LA RANDONNEE

7 NOVEMBRECARINE

17 Brumaire Cresson

 

VILLANDRAUT 035

A la Sainte Carine, sors tes mains de la farine, décore ton gâteau avec des mandarines, va le partager avec tes amis dans les landes girondines.

 

 

Les mains d'une femme dans la farine - Claude Nougaro

 

 

Mieux encore que dans la chambre j't'aime dans la cuisine
Rien n'est plus beau que les mains d'une femme dans la farine
Quand tu fais la tarte aux pommes, poupée, tu es divine
Rien n'est plus beau que les mains d'une femme dans la farine
Allez roule-moi, roule-moi la pâte, ça me plaît, ça m'émeut
Quand je vois voltiger les mains blanches de mon cordon bleu
Mieux encore que dans la chambre j't'aime dans la cuisine
Rien n'est plus beau que les mains d'une femme dans la farine

Est-ce pour ta tarte ou ta pomme que je me lèche les babines ?
Rien n'est meilleur que les mains d'une femme dans la farine
Si ce n'est mes propres mains posées sur ta poitrine
Rien n'est plus doux que les mains d'une femme dans la farine
Oh ! c'est pas de la tarte, la pâtisserie ! Non, c'est pas du tout cuit
Faut l'ver la pâte et cela exige beaucoup d'énergie
A te voir ainsi je retrouve mon âme enfantine
Rien n'est plus pur que les mains d'une femme dans la farine
C'est comme si tu étais ma mère en même temps qu'ma gamine
Rien n'est plus beau que les mains d'une femme dans la farine... 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 07:05

Les réformes religieuses

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 041

Bordeaux - La grosse cloche

Face aux pressions fiscales, les marchands s'insurgent au mois d'août 1548. Bordeaux est alors privée de ses libertés communales pendant un an. Ce n'est que douze ans plus tard, que le Roi, Charles IX, rendra à l'Hôtel de ville sa Grosse Cloche confisquée et les clés de la ville. 

En 1549, Henri II rend à la plupart des villes les privilèges abolis ; mais quelques-unes, et Bordeaux entre autres, sont privées de ce que leur constitution renferme encore de libéral. La gabelle est réduite au droit dit du quart et demi.

 

La réforme religieuse répond trop bien au sentiment d'examen, de critique et d'indépendance si développé chez les habitants de la Guyenne pour ne pas trouver dans cette contrée des adhérents fervents et nombreux ; Marguerite de Navarre aide de tout son pouvoir à la propagation des écrits de Luther, Calvin et Théodore de Bèze ; mais la question, d'abord purement religieuse, prend bientôt une couleur politique.

Marguerite de Navarre ou, 


La bourgeoisie riche et éclairée, ainsi qu'une partie de la noblesse, se montrent particulièrement favorables aux nouvelles doctrines ; le maréchal de Montluc est chargé d'en arrêter les progrès. La sévérité cruelle dont il use et dont il se vante si naïvement dans ses curieux Mémoires lui vaut les titres de lieutenant général et conservateur de la Guyenne. Les rigueurs de sa répression ne sont cependant pas jugées encore suffisantes, et un massacre général des protestants a lieu le 5 octobre 1572. Le fanatisme, surexcité par toutes ces atrocités, entretint dans la Guyenne la lutte la plus acharnée jusqu'en 1593. L'influence du parlement a entraîné une partie du pays dans la Ligue ; le maréchal de Matignon  maintient à Bordeaux l'autorité royale, mais les ligueurs, retranchés dans la citadelle de Blaye, désolent les rives de la Gironde pendant cinq ans après l'avènement de Henri IV (1594) au trône de France, et c'est seulement par composition que la place est rendue au roi.

CADILLAC 100

Henri IV (château de Cadillac)

 

L'autorité royale est tout de même renforcée en matière fiscale et religieuse avec l'Edit de Nantes sous le règne de Henri IV.

CADILLAC 101

 

 statue d'Henri IV enfant (château de Cadillac)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 06:29

DICTON DE LA RANDONNEE

5 NOVEMBRESYLVIE

15 Brumaire  Dindon

LA ROCHEFOUCAULD 045

château de La Rochefoucault en Charente

A la Sainte Sylvie, pour toi cette Ballade à Sylvie et, parce que tu aimes la vie, mais pas l’eau de vie, pars en voyage à Cracovie ou en rando à la découverte de châteaux et de ponts-levis  

      

Dindon (photo du net)

Ballade à Sylvie – Leny ESCUDERO

 

 

(Refrain)
J'ai perdu mon âme
En perdant Sylvie
J'ai perdu mon âme
En perdant ma mie.

Ah, qu'elle me revienne
J'oublierai le temps
Le temps de mes peines
Et tous mes tourments

Moi, je te pardonne
Et si tu voulais
Un jour de l'automne
Tu me reviendrais

J'ai perdu mon âme
Quand j'ai perdu son amour
Et moi pauvre diable
Je l'aime toujours.

(au Refrain)

Par un soir d'automne
Elle est arrivée
Elle m'a dit : "Pardonne !"
Et j'ai pardonné

Mais malgré moi-même
Tout au fond de moi
Etait née la haine
Qui dictait sa loi.

Et devant ma porte
Son regard caressant le mien
Là mon âme est morte
Dans le creux de ma main. 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 07:09

des animaux sur les chemins de randonnée

A Arès. Deux pauvres petits zozios abandonnés, ils n'étaient plus là à notre retour de la randonnée

Un petit retour sur la saison 2012/2013 de mes randonnées. Quelques photos, peut être certaines déjà vues ou pas. Aujourd'hui quelques bébettes sympathiques rencontrées sur les chemins

A Bommes. Un futur papillon

A Cabara. Ce pigeon imite le paon

A Duras. un gendarme ouPyrrhocorue apterus qui remorque un blessé, il vont faire un long trajet

A Gradignan. Deux canards ont trouvé leur île

A Léognan. Des poissons volants

A Mérignac. 3 tortues (la 3ème est au bout des flèches rouges)

A Mombrier. La poule noire et les deux chevaux

A Monbazillac. Une jolie petite grenouille

A Saint-André de Cubzac. Oh qu'il est gros le cochon !

A Bordeaux, sur la Garonne. Les mouettes ont trouvé un taxi

A Saint-Jean d'Illac. Un magnifique phasme

A Cabara. Et pour finir je ne me suis pas approchée, on ne sait jamais

Bonne semaine à toutes et tous

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans LES INSOLITES
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 06:51

DICTON DE LA RANDONNEE

3 NOVEMBREHUBERT

13 Brumaire  Topinambour

TAYAC 028

 A la Saint Hubert, si tu fêtes la chasse aujourd’hui et que tu montes prendre l’air en haut de ta palombière attention à tes lombaires, tu peux emporter un camembert mais évite la bière et ne fais pas peur aux randonneurs

 

topinambour

Le chasseur – Michel DELPECH 

 

 

Il était cinq heures du matin
On avançait dans les marais
Couverts de brume
J'avais mon fusil dans les mains
Un passereau prenait au loin
De l'altitude
Les chiens pressées marchaient devant
Dans les roseaux

{Refrain:}
Par dessus l'étang
Soudain j'ai vu
Passer les oies sauvages
Elles s'en allaient
Vers le midi
La Méditerranée

Un vol de perdreaux
Par dessus les champs
Montait dans les nuages
La foret chantait
Le soleil brillait
Au bout des marécages
Avec mon fusil dans les mains
Au fond de moi je me sentais
Un peu coupable
Alors je suis parti tout seul
J'ai emmené mon épagneul
En promenade
Je regardais
Le bleu du ciel
Et j'étais bien

{Refrain}

Et tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage
Oui tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 06:03

DICTON DE LA RANDONNEE

2 NOVEMBREHERMES

12 Brumaire  Mâcre

AMBES 036

 

 

mâcre ou châtaigne d'eau

A la Saint Hermès, n’oublie pas ton sac et ton foulard pour aller à la messe, si tu  

préfères va marcher à Metz avec Mireille ou va faire une randonnée à Ambès

 

Foulard Rouge : Jean-Louis MURAT

 

 

Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
A qui ce rouge foulard dans la nuit
A qui ce jardin qui bouge, qui gémit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie
A qui se rouge foulard on se dit
Quand s'envole l'oriflamme à minuit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:10

Les Deux Chèvres

djibouti 1967 -02 (017)

Djibouti - 1966

Dès que les Chèvres ont brouté,
Certain esprit de liberté
Leur fait chercher fortune ; elles vont en voyage
Vers les endroits du pâturage
Les moins fréquentés des humains.
Là s'il est quelque lieu sans route et sans chemins,
Un rocher, quelque mont pendant en précipices,
C'est où ces Dames vont promener leurs caprices ;
Rien ne peut arrêter cet animal grimpant.
Deux Chèvres donc s'émancipant,
Toutes deux ayant patte blanche,
Quittèrent les bas prés, chacune de sa part.

 Les chèvres mangent tout
L'une vers l'autre allait pour quelque bon hasard.
Un ruisseau se rencontre, et pour pont une planche.
Deux Belettes à peine auraient passé de front
Sur ce pont ;
D'ailleurs, l'onde rapide et le ruisseau profond
Devaient faire trembler de peur ces Amazones.
Malgré tant de dangers, l'une de ces personnes
Pose un pied sur la planche, et l'autre en fait autant.
 

Je m'imagine voir avec Louis le Grand
Philippe Quatre qui s'avance
Dans l'île de la Conférence.
Ainsi s'avançaient pas à pas,
Nez à nez, nos Aventurières,
Qui, toutes deux étant fort fières,
Vers le milieu du pont ne se voulurent pas
L'une à l'autre céder. Elles avaient la gloire
De compter dans leur race (à ce que dit l'Histoire)
L'une certaine Chèvre au mérite sans pair
Dont Polyphème fit présent à Galatée,
Et l'autre la chèvre Amalthée,
Par qui fut nourri Jupiter.
Faute de reculer, leur chute fut commune ;
Toutes deux tombèrent dans l'eau.
Cet accident n'est pas nouveau
Dans le chemin de la Fortune.

Extrait du Livre XII de Jean de La Fontaine | 37 vers

 

 

Bonus la version de Pierre Perret

Les deux chèvres

Toulouse-Lautrec

Une brouteuse un peu t^te de lard
Qui avait un p'tit creux dans l'bidon
Voulait briffer des épinard
De l'autre côté d'un p(tit pont.


Une deuxième escaladeuse
radinant du bord opposé
L'ait tout aussi enquiquineuse
Se mit dans l'chou de traverser.
Pif à pif les deux têtes de mule
Veulent pas bouger un seul peton...
La première dit: - Circule Ursule
Sinon j'te gicle en bas du pont ! ...
de la place y en avait pas lerche
pour une sans doute, mais pas deux;
La deuxième s'assoit sur son derche
Et dit: - Va donc t'faire cuire deux oeufs.


L'autre alors se fout en renaud
Et en voulant chabler dans l'tas
Perd l'équilibre et peut s'en faut,
Que la teigneuse décarre en bas.
Mais en bas le loup est venu
Qui se poulèche les babouines;
Un deuxième aussi lorgne au d'ssus
Et chauffe le four de sa cuisine.

4380117730_f60de7880c.jpg
On devine que des deux apôtres
Nul ne cèdera sa place à l'autre...

Moralité
J'dis qu'à force de céder sa place
la vie devient bien dégueulasse.

Version argot de Pierre Perret | 30 vers
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 06:13

Mais qui est-elle ?

Non je ne vais pas vous présenter ma soeur, un jour peut être, mais pas aujourd'hui.

Le dessus 

le dessous

Je vous présente Fistuline Hépatique, un nom assez drôle pour la langue de boeuf. Mais non !

Pas la langue que l'on achète chez le boucher. Je vous parle ici d'un drôle de champignon. 

De l'été à l'automne, la Fistuline Hepatique parasite les troncs généralement âgés ou souches de chênes et de châtaigniers et s'installe dans les cavités, en position basse. 
Annuelle, elle vient dans les bois de plaine et moyenne montagne, en zone tempérée de l'hémisphère Nord. Elle apprécie plus particulièrement les souches de chênes ou de châtaigniers, mais peut aussi se montrer sur bois parfaitement vivant

De part sa couleur, sa forme et sa texture elle est surnommée langue de bœuf ou foie de bœuf. De plus à la coupe, la chair rouge alternée de veines blanchâtres laisse s'échapper un suc rouge.

Ce champignon, parfois vendu sur les marchés étrangers sous le nom de " champignon beefsteak " peut se consommer cru en salade ou cuit comme une tranche de foie, bien relevé avec une persillade.
C'est un bon comestible mais à consommer jeune.

Il ne nous a pas tenté, nous n'avons pas fait l'essai d'y goûter.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche