Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 07:05

Les réformes religieuses

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 041

Bordeaux - La grosse cloche

Face aux pressions fiscales, les marchands s'insurgent au mois d'août 1548. Bordeaux est alors privée de ses libertés communales pendant un an. Ce n'est que douze ans plus tard, que le Roi, Charles IX, rendra à l'Hôtel de ville sa Grosse Cloche confisquée et les clés de la ville. 

En 1549, Henri II rend à la plupart des villes les privilèges abolis ; mais quelques-unes, et Bordeaux entre autres, sont privées de ce que leur constitution renferme encore de libéral. La gabelle est réduite au droit dit du quart et demi.

 

La réforme religieuse répond trop bien au sentiment d'examen, de critique et d'indépendance si développé chez les habitants de la Guyenne pour ne pas trouver dans cette contrée des adhérents fervents et nombreux ; Marguerite de Navarre aide de tout son pouvoir à la propagation des écrits de Luther, Calvin et Théodore de Bèze ; mais la question, d'abord purement religieuse, prend bientôt une couleur politique.

Marguerite de Navarre ou, 


La bourgeoisie riche et éclairée, ainsi qu'une partie de la noblesse, se montrent particulièrement favorables aux nouvelles doctrines ; le maréchal de Montluc est chargé d'en arrêter les progrès. La sévérité cruelle dont il use et dont il se vante si naïvement dans ses curieux Mémoires lui vaut les titres de lieutenant général et conservateur de la Guyenne. Les rigueurs de sa répression ne sont cependant pas jugées encore suffisantes, et un massacre général des protestants a lieu le 5 octobre 1572. Le fanatisme, surexcité par toutes ces atrocités, entretint dans la Guyenne la lutte la plus acharnée jusqu'en 1593. L'influence du parlement a entraîné une partie du pays dans la Ligue ; le maréchal de Matignon  maintient à Bordeaux l'autorité royale, mais les ligueurs, retranchés dans la citadelle de Blaye, désolent les rives de la Gironde pendant cinq ans après l'avènement de Henri IV (1594) au trône de France, et c'est seulement par composition que la place est rendue au roi.

CADILLAC 100

Henri IV (château de Cadillac)

 

L'autorité royale est tout de même renforcée en matière fiscale et religieuse avec l'Edit de Nantes sous le règne de Henri IV.

CADILLAC 101

 

 statue d'Henri IV enfant (château de Cadillac)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 06:29

DICTON DE LA RANDONNEE

5 NOVEMBRESYLVIE

15 Brumaire  Dindon

LA ROCHEFOUCAULD 045

château de La Rochefoucault en Charente

A la Sainte Sylvie, pour toi cette Ballade à Sylvie et, parce que tu aimes la vie, mais pas l’eau de vie, pars en voyage à Cracovie ou en rando à la découverte de châteaux et de ponts-levis  

      

Dindon (photo du net)

Ballade à Sylvie – Leny ESCUDERO

 

 

(Refrain)
J'ai perdu mon âme
En perdant Sylvie
J'ai perdu mon âme
En perdant ma mie.

Ah, qu'elle me revienne
J'oublierai le temps
Le temps de mes peines
Et tous mes tourments

Moi, je te pardonne
Et si tu voulais
Un jour de l'automne
Tu me reviendrais

J'ai perdu mon âme
Quand j'ai perdu son amour
Et moi pauvre diable
Je l'aime toujours.

(au Refrain)

Par un soir d'automne
Elle est arrivée
Elle m'a dit : "Pardonne !"
Et j'ai pardonné

Mais malgré moi-même
Tout au fond de moi
Etait née la haine
Qui dictait sa loi.

Et devant ma porte
Son regard caressant le mien
Là mon âme est morte
Dans le creux de ma main. 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 07:09

des animaux sur les chemins de randonnée

A Arès. Deux pauvres petits zozios abandonnés, ils n'étaient plus là à notre retour de la randonnée

Un petit retour sur la saison 2012/2013 de mes randonnées. Quelques photos, peut être certaines déjà vues ou pas. Aujourd'hui quelques bébettes sympathiques rencontrées sur les chemins

A Bommes. Un futur papillon

A Cabara. Ce pigeon imite le paon

A Duras. un gendarme ouPyrrhocorue apterus qui remorque un blessé, il vont faire un long trajet

A Gradignan. Deux canards ont trouvé leur île

A Léognan. Des poissons volants

A Mérignac. 3 tortues (la 3ème est au bout des flèches rouges)

A Mombrier. La poule noire et les deux chevaux

A Monbazillac. Une jolie petite grenouille

A Saint-André de Cubzac. Oh qu'il est gros le cochon !

A Bordeaux, sur la Garonne. Les mouettes ont trouvé un taxi

A Saint-Jean d'Illac. Un magnifique phasme

A Cabara. Et pour finir je ne me suis pas approchée, on ne sait jamais

Bonne semaine à toutes et tous

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans LES INSOLITES
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 06:51

DICTON DE LA RANDONNEE

3 NOVEMBREHUBERT

13 Brumaire  Topinambour

TAYAC 028

 A la Saint Hubert, si tu fêtes la chasse aujourd’hui et que tu montes prendre l’air en haut de ta palombière attention à tes lombaires, tu peux emporter un camembert mais évite la bière et ne fais pas peur aux randonneurs

 

topinambour

Le chasseur – Michel DELPECH 

 

 

Il était cinq heures du matin
On avançait dans les marais
Couverts de brume
J'avais mon fusil dans les mains
Un passereau prenait au loin
De l'altitude
Les chiens pressées marchaient devant
Dans les roseaux

{Refrain:}
Par dessus l'étang
Soudain j'ai vu
Passer les oies sauvages
Elles s'en allaient
Vers le midi
La Méditerranée

Un vol de perdreaux
Par dessus les champs
Montait dans les nuages
La foret chantait
Le soleil brillait
Au bout des marécages
Avec mon fusil dans les mains
Au fond de moi je me sentais
Un peu coupable
Alors je suis parti tout seul
J'ai emmené mon épagneul
En promenade
Je regardais
Le bleu du ciel
Et j'étais bien

{Refrain}

Et tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage
Oui tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 06:03

DICTON DE LA RANDONNEE

2 NOVEMBREHERMES

12 Brumaire  Mâcre

AMBES 036

 

 

mâcre ou châtaigne d'eau

A la Saint Hermès, n’oublie pas ton sac et ton foulard pour aller à la messe, si tu  

préfères va marcher à Metz avec Mireille ou va faire une randonnée à Ambès

 

Foulard Rouge : Jean-Louis MURAT

 

 

Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
A qui ce rouge foulard dans la nuit
A qui ce jardin qui bouge, qui gémit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie
A qui se rouge foulard on se dit
Quand s'envole l'oriflamme à minuit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:10

Les Deux Chèvres

djibouti 1967 -02 (017)

Djibouti - 1966

Dès que les Chèvres ont brouté,
Certain esprit de liberté
Leur fait chercher fortune ; elles vont en voyage
Vers les endroits du pâturage
Les moins fréquentés des humains.
Là s'il est quelque lieu sans route et sans chemins,
Un rocher, quelque mont pendant en précipices,
C'est où ces Dames vont promener leurs caprices ;
Rien ne peut arrêter cet animal grimpant.
Deux Chèvres donc s'émancipant,
Toutes deux ayant patte blanche,
Quittèrent les bas prés, chacune de sa part.

 Les chèvres mangent tout
L'une vers l'autre allait pour quelque bon hasard.
Un ruisseau se rencontre, et pour pont une planche.
Deux Belettes à peine auraient passé de front
Sur ce pont ;
D'ailleurs, l'onde rapide et le ruisseau profond
Devaient faire trembler de peur ces Amazones.
Malgré tant de dangers, l'une de ces personnes
Pose un pied sur la planche, et l'autre en fait autant.
 

Je m'imagine voir avec Louis le Grand
Philippe Quatre qui s'avance
Dans l'île de la Conférence.
Ainsi s'avançaient pas à pas,
Nez à nez, nos Aventurières,
Qui, toutes deux étant fort fières,
Vers le milieu du pont ne se voulurent pas
L'une à l'autre céder. Elles avaient la gloire
De compter dans leur race (à ce que dit l'Histoire)
L'une certaine Chèvre au mérite sans pair
Dont Polyphème fit présent à Galatée,
Et l'autre la chèvre Amalthée,
Par qui fut nourri Jupiter.
Faute de reculer, leur chute fut commune ;
Toutes deux tombèrent dans l'eau.
Cet accident n'est pas nouveau
Dans le chemin de la Fortune.

Extrait du Livre XII de Jean de La Fontaine | 37 vers

 

 

Bonus la version de Pierre Perret

Les deux chèvres

Toulouse-Lautrec

Une brouteuse un peu t^te de lard
Qui avait un p'tit creux dans l'bidon
Voulait briffer des épinard
De l'autre côté d'un p(tit pont.


Une deuxième escaladeuse
radinant du bord opposé
L'ait tout aussi enquiquineuse
Se mit dans l'chou de traverser.
Pif à pif les deux têtes de mule
Veulent pas bouger un seul peton...
La première dit: - Circule Ursule
Sinon j'te gicle en bas du pont ! ...
de la place y en avait pas lerche
pour une sans doute, mais pas deux;
La deuxième s'assoit sur son derche
Et dit: - Va donc t'faire cuire deux oeufs.


L'autre alors se fout en renaud
Et en voulant chabler dans l'tas
Perd l'équilibre et peut s'en faut,
Que la teigneuse décarre en bas.
Mais en bas le loup est venu
Qui se poulèche les babouines;
Un deuxième aussi lorgne au d'ssus
Et chauffe le four de sa cuisine.

4380117730_f60de7880c.jpg
On devine que des deux apôtres
Nul ne cèdera sa place à l'autre...

Moralité
J'dis qu'à force de céder sa place
la vie devient bien dégueulasse.

Version argot de Pierre Perret | 30 vers
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 06:13

Mais qui est-elle ?

Non je ne vais pas vous présenter ma soeur, un jour peut être, mais pas aujourd'hui.

Le dessus 

le dessous

Je vous présente Fistuline Hépatique, un nom assez drôle pour la langue de boeuf. Mais non !

Pas la langue que l'on achète chez le boucher. Je vous parle ici d'un drôle de champignon. 

De l'été à l'automne, la Fistuline Hepatique parasite les troncs généralement âgés ou souches de chênes et de châtaigniers et s'installe dans les cavités, en position basse. 
Annuelle, elle vient dans les bois de plaine et moyenne montagne, en zone tempérée de l'hémisphère Nord. Elle apprécie plus particulièrement les souches de chênes ou de châtaigniers, mais peut aussi se montrer sur bois parfaitement vivant

De part sa couleur, sa forme et sa texture elle est surnommée langue de bœuf ou foie de bœuf. De plus à la coupe, la chair rouge alternée de veines blanchâtres laisse s'échapper un suc rouge.

Ce champignon, parfois vendu sur les marchés étrangers sous le nom de " champignon beefsteak " peut se consommer cru en salade ou cuit comme une tranche de foie, bien relevé avec une persillade.
C'est un bon comestible mais à consommer jeune.

Il ne nous a pas tenté, nous n'avons pas fait l'essai d'y goûter.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Environnement
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 06:12
Barsac, par ci, par là
Les origines de Barsac se perdent dans la nuit des temps : préhistoriques probablement, gallo-romaines sans doute, on trouve un ancien chemin et médiévale (église du XIème siècle détruite.
Les témoins de l'ancienneté historique de Basac sont nombreux, maisons et châteaux du XVème au XIXème siècle, l'église du XVIIIème. Mais aussi, importance de Barsac due au tritre dd "Prévôté Royale" dès le XIIIème siècle. Ainsi Henri III d'Angleterre, en 1254, s'adresse "aux hommes libres de la Prévôté de Barsac".
Durant des siècles, sa puissance n'est pas seulement administravite et juridique, mais aussi commerciale grâce à la production de vins (en 1647 : 6000 tonneaux de vin blanc), également due à l'activité intense de son port d'où partaient, via Bordeaux, les gabares chargées de barriques neuves (300 tonneliers en 1900), les barriques pleines de vin. On expédiait aussi les pierres calcaires dites "pavés de Barsac" et enfin le bois d'acacia et de pins des Landes, arrivant par flottage sur le Ciron, servant ensuite de poteaux de mines et de traverses de chemin de fin, jusqu'en 1935.

Un château vu le matin de l'autre côté du Ciron, le ou la Pachère, je n'ai trouvé aucune information sur ce joli château.
un joli chemin de randonnée
A mon avis celui qui a posé le panneau avait goûté au Barsac
André je t'ai vu
et maintenant il est en haut, attention au train, veux tu bien descendre 
voilà tout le monde est passé de l'autre côté
Nous arrivons dans la commune, au loin l'église Saint-Vincent
Les halles de Barsac abritent le marché. Construites par Flauder en 1895, elles sont remplacées par de plus modernes.
Elles disposent d'une toiture à deux eaux qui repose sur une charpente métallique suportée par des piliers tridimensionnels.
Eglise Saint-Vincent (patron des vignerons)
"Lieu d'occupation fort ancienne, Barsac voit l'érection d'une première église au XIème siècle. Au XVème siècle, elle est reconstruite et en 1536, l'architecte Etienne Baudoyn lui ajoute une chapelle. La paroisse ayant pris de l'importance, un projet de construction d'une nouvelle église voit le jour en 1702. L'église est terminée en 1710. L'édifice comprend 3 nefs de 4 travées. Clocher-porche carré engagé dans la façade occidentale refait en 1845 après un incendie. Retable de style rocaille dans le choeur comprenant 3 autels. Statues en bois doré et grande toile représentant la crucifixion. (1742,1744 et 1786). Table de communion en fer forgé (1709-1729). Tribune d'orgue composée de 3 arcs en surplomb avec trompes plates (1752-1756). Sacristies (1774) avec décor de stuc et panneaux de bois rocaille. Eglise classée M.H. en 1908." (pris sur le net)
Nous revenons vers le port et nous apercevons au loin un vieux château en ruine.
elle n'est pas très large la Garonne ici
Et voilà le bouquet final, vu seulement par ce qui ne sont pas partis trop rapidement avec leur voiture. Ce qui est drôle c'est que l'on en parlait juste avant avec Annie et je ne suis pas sûre qu'elle était encore là pour le voir. C'est la barge qui transporte les pièces de l'Airbus A380.
Merci à Michèle pour cette magnifique randonnée et toutes ces belles découvertes. C'est tout ce que j'aime. Superbe
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 06:45

La tournée des châteaux

On ne boit pas, on regarde avec les yeux, il reste 12 km à faire, soyons raisonnables. Vous voulez lequel ?

Le Château Liot

Le château Liot est une propriété viticole de 40 ha qui appartient à la famille David depuis plusieurs générations. 

Le pique-nique terminé nous repartons pour cette randonnée autour des châteaux de Barsac.

Le vignoble de Barsac couvre une superficie d'environ 600 ha. Composé de Sémillon, de Sauvignon et de Muscadelle il est cultivé sur une terre argilo-calcaire. Les producteurs de Barsac ont le droit de bénéficier au choix des appelations Barsac ou Sauternes.

Les vendanges commencent tard dans la saison et peuvent durer bien après la Toussaint.

pas assez mûrs il y aura un autre passage

Elles s'effectuent en plusieurs passages. Les raisins sont cueillis très mûrs, jusqu'à être atteints par la fameuse pourriture noble favorisée par les brouillards de la Garonne et du Ciron.

Château Climens

Classé Premier Cru de Sauternes en 1855, le Château de Climens est surnommé "Le Seigneur de Barsac". Superficie 30 ha. Cépage : Sémillon.

château Gravas (je vais pas lui couper la tête, ce serait dommage)

château Doisy-Daëne

Le vignoble de Doisy-Daëne est âgé de plus de 40 ans. Sa surface de 18,2 ha et 7000 pieds à l'ha. Encépagement Sémillon 86% et Sauvignon 14%. Exclusivement entretenu par des labours traditionnels, le sol ne reçoit aucun herbicide.

le château Du Roc joue à cache-cacher derrière les arbres

Château Coutet - 1er grand cru classé

En 1787, Thomas Jefferson, futur président des Etats-Unis et, en attendant, ambassadeur en France, estime que le château Coutet est le meilleurs Sauternes de Barsac. 70 ans plus tard, lors de la classification de 1855, il est placé dans les Premiers Crus.

Aujourd'hui, c'est la famille Baly qui gère le domaine et c'est la société Baron Philippe de Rotschild qui le distribue. Les vignes qui approchent des 40 ans, couvrent 38,5 ha.

Au départ construction militaire, le château Coutet abrite un domaine viticole depuis 1643. 

le trés beau château Myrat

Le château de Myrat est une propriété de 30 hectares qui entourent le domaine: 22 ha de vignes et 8 ha de parc. Le château aux lignes pures a été reconstruit vers 1730 sur des voûtes plus anciennes, par la famille Demirat, avocats sous Louis XIV.

Cette élégante chartreuse s’ordonne autour d’un pavillon central à étages en pierre de taille d’où partent deux ailes avec retours sur le jardin.

châeau Dudon, lui aussi se cache

Chartreuse du 18ème entourée d'un vignoble de 12 hectares enclos de murs, chais du 18ème et grand parc arboré

au loin le château Broustey

le Château Menota

Terre du XVIème siècle et propriété de François de Pignéguy, avocat et président du parlement de Bordeaux, vigneron passionné. Petite maison forte à étage construite dans la 1ère moitié du XVIIème siècle, flanquée d'une tour carré et de deux ailes basses, une cour carrée fermée par un mur crénelé et aux angles des tours cylindriques. 

            

Le château Camperos fait chambre d'hôtes

Château du XIXème siècle, vous pourrez le visiter en faisant un petit clic : link

La tournée des châteaux est terminée, suite et fin de la randonnée à Barsac au prochain épisode.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 08:25

Barsac et le Ciron

le port sur les bords de Garonne

Dimanche 27 octobre 2013. Randonnée de 19,400 km, animée par Michèle R. pour 41 participants comptés par André.

la Garonne

La semaine précédente nous étions à Arsac, il suffit d'ajouter un B pour changer tout. Nous étions dans le Haut-Médoc, nous sommes transportés dans le Sauternais, nous sommes passés du rouge au blanc liquoreux, il suffit de faire son choix maintenant. Mais vous pouvez commencer avec le blanc sur votre foie gras et passer ensuite au rouge sur votre magret. Bon appêtit.

nous enjambons le Ciron une première fois

Le programme de cette journée de randonnée nous est présenté par Michèle. Le matin nous suivrons le Ciron et l'après-midi nous irons voir et contourner les châteaux de la commune et ils sont très nombreux.

c'est ici la rencontre de la Garonne et du Ciron

Je vous présenterai la commune de Barsac dans un prochain article. Aujourd'hui nous allons partir de son petit port en direction du Ciron.

nous passons sous un mur d'enceinte

attention ça glisse

Le Ciron affluent de la rive gauche de la Garonne naît dans le département des Landes et se jette dans le fleuve à Barsac. Sa longueur est de 97 km. C'est l'humidité apportée par le Ciron qui favorise l'apparition de brumes matinales favorables au développement sur la vigne du Botrytis cinerea. C'est aux bienfaits de ce champignon que le vignoble du Sauternes et celui de Barsac doivent leur qualité et leur réputation.

Allez c'est parti, suivez nous.

un tapis d'automne

le Ciron se partage

Liliane est fière de l'avoir bien traversé

mais que faites vous de l'autre côté ?

pas facile pour les petites jambes, heureusement Jean-Claude était là et bien solide sur ses pieds

c'est presque un torrent ici

non, non ! on veut pas passer là

celui là est plus solide

Fin de la randonnée sur les bords du Ciron, nous pique-niquons à La Brousse avant d'aller faire la tournée des châteaux. Il faisait beau, il faisait chaud et cette matinée était magnifique. Il n'y avait pas de brouillard sur le Ciron, c'était un véritable bonheur de l'admirer sous le soleil.

A suivre pour une dégustation virtuelle.

 

 

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche