Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 08:16
LE RENARD ET LA CIGOGNE - Jean de La Fontaine

Le Renard et la Cigogne

Compère le Renard se mit un jour en frais,
Le régal fût petit et sans beaucoup d'apprêts :
Le galant pour toute besogne,
Avait un brouet clair ; il vivait chichement.


Ce brouet fut par lui servi sur une assiette :
La Cigogne au long bec n'en put attraper miette ;
Et le drôle eut lapé le tout en un moment.
Pour se venger de cette tromperie,
A quelque temps de là, la Cigogne le prie.
"Volontiers, lui dit-il ; car avec mes amis
Je ne fais point cérémonie. "
A l'heure dite, il courut au logis
De la Cigogne son hôtesse ;
Loua très fort la politesse ;
Trouva le dîner cuit à point :
Bon appétit surtout ; Renards n'en manquent point.
Il se réjouissait à l'odeur de la viande
Mise en menus morceaux, et qu'il croyait friande.


On servit, pour l'embarrasser,
En un vase à long col et d'étroite embouchure.
Le bec de la Cigogne y pouvait bien passer ;
Mais le museau du sire était d'autre mesure.


Il lui fallut à jeun retourner au logis,
Honteux comme un Renard qu'une Poule aurait pris,
Serrant la queue, et portant bas l'oreille.
Trompeurs, c'est pour vous que j'écris :
Attendez-vous à la pareille.

Extrait du Livre I de Jean de La Fontaine | 27 vers

 

LE RENARD ET LA CIGOGNE - Jean de La Fontaine

Le renard et la cigogne (version Pierret Perret)

Un renard généreux, une fois n'est pas coutume,
Invita à becqueter commère la Cigogne.
Un méchant bouillon clair fait de piteux légumes
Fut servi dans un plat sans la moindre vergogne.


Tandis que l'échassier essayait vainement
D'aspirer en ce plat si peu accomodant
Le goupil se goinfrait en lapant goulûment
Il eût tôt fait d'assécher l'écuelle.
Afin de se venger de ce goujat, l'oiselle
Le convia à son tour à un festin de rois:
Du hachis parmentier suivi d'un bavarois..


Et pourléchant déjà ses babines gourmandes
Le Renard remerciait en reniflant la viande.
La cigoge entendant se venger de bon droit
Servit tout le repas au fond d'un vase étroit.
La rusée dégusta au fond de ce long pot
La pâtée que jamais n'atteignait le museau.
Honteux comme un taureau
Qu'a paumé ses deux cornes,
Le renard s'était fait rouler dans le pop-corne.


Moralité:
Trompeurs, si vous voulez cette farce éviter
Y'a qu'en brisant le vase que vous pourrez becqueter.

Fables de Pierre Perret en argot | 24 vers

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 09:12
Un drôle de monstre devant les écoles à Saint-Emilion

Un drôle de monstre devant les écoles à Saint-Emilion

Quelques photos insolites trouvées lors des dernières randonnées.

Bonne journée à tous.

La Bise

Des chevaux de traits à Saint-Emilion, travailleurs dans les vignes

Des chevaux de traits à Saint-Emilion, travailleurs dans les vignes

Vu à Gauriac un avertissement à prendre au sérieux

Vu à Gauriac un avertissement à prendre au sérieux

C'est tout ce qui reste (extérieurement car c'était un dimanche) à Cabara

C'est tout ce qui reste (extérieurement car c'était un dimanche) à Cabara

Gîte pour les pélerins à Andernos les Bains

Gîte pour les pélerins à Andernos les Bains

Sur les grilles du Grand Moulin à Arbis

Sur les grilles du Grand Moulin à Arbis

Un beau plaqueminier ou arbre à kaki, château de Benauge

Un beau plaqueminier ou arbre à kaki, château de Benauge

Une belle statue à l'entrée d'une propriété près du château de Benauge

Une belle statue à l'entrée d'une propriété près du château de Benauge

et pour finir je ne résiste pas à vous remettre ce prince charmant qui m'embrasse l'épaule à Léogeats

et pour finir je ne résiste pas à vous remettre ce prince charmant qui m'embrasse l'épaule à Léogeats

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans LES INSOLITES
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 08:23
ARCACHON - LA HUME

Après l'éclaircie la pluie s'invite au pique-nique

Mais Danielle connaît la halle à poissons ayant déjà dû abriter le groupe lors d'une précédente randonnée et c'est une chance car à peine à l'abri il pleuvra tout le temps de la pause.

On s'installe comme un peu sur les filets, quelques boules servent de siège mais il faut aussi éviter les crottes de chien, ils doivent aimer l'endroit.

Après le pique-nique nous longeons la plage jusqu'au nouveau quartier entièrement rénové.

Rappelez-vous je vous y ai déjà amené au mois de juin : clic http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/2014/06/arcachon-on-visite-la-ville.html

Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape
Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape
Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape
Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape
Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape
Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape

Annie à froid, Michel l'emballe dans sa cape

au coeur du nouveau quartier
au coeur du nouveau quartier
au coeur du nouveau quartier

au coeur du nouveau quartier

Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère
Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère

Le Parc Mauresque, déjà les guirlandes de Noël, vue sur la ville, la passerelle et le Belvédère

LE PARC MAURESQUE

Parvenant à acquérir 400 hectares de forêt domaniale sur la « montagne » (la dune) d'Arcachon pour y créer « une ville nouvelle », Emile Pereire secondé par son frère Isaac, réalisera une fructueuse opération immobilière.

Dans cette forêt, achetée en partie par la Compagnie des Chemins de Fer du Midi, en partie par lui-même, il y fit construire des « chalets » destinés « aux malades de la poitrine ».

C'était en 1862 et le succés fut immédiat.
La Ville d'Hiver venait de naître...

Remplaçant le funiculaire qui permettait de passer de la Ville d'Hiver à celle d'Eté, cet ascenceur mis en service en 1948, vous hausse au coeur du Parc Mauresque.

S'étendant sur une surface de huit hectares, les architectes-paysagistes Frusiques et Claveries ont donné à ce lieu une allure royale.

Vaste et verdoyant, transformé en arboretum depuis 1992, c'est un lieu de promenade et de détente au centre de la ville.

Le Belvédère situé sur la dune Sainte-Cécile, constitue un observatoire privilégié.

Du haut de ses quinze mètres, cette tour métallique réalisée en 1863, oeuvre de l'éclectique architecte Paul Régnault (il eut comme assistant un certain Gustave Eiffel) vous offre l'une des plus belles vues du Bassin.

Villa Alexandre Dumas

Villa Alexandre Dumas

LA VILLA ALEXANDRE DUMAS

Cette villa, sans doute l'une des plus belles de la Ville d'Hiver fut construite en 1895 par l'architecte J. de Miramont et l'entrepreneur P. Blavy. Daniel Iffla, son propriétaire, célèbre banquier, philanthrope et mécène, la nommera de son propre surnom Osiris. Plus tard, vers 1907, elle fut rebaptisée, Alexandre Dumas.

Très originale, la villa réunit des éléments composites de style hispanique et un belvédère comparable à celui des villas rustiques italiennes.
Cet élément architectural, rivalisant avec le donjon de la villa Coulaine domine le paysage environnant et offre une remarquable vue sur le Bassin d'Arcachon.

La Villa Brémontier

La Villa Brémontier

LA VILLA BREMONTIER

La villa Brémontier, qui ferme la perspective de l'allée Faust, est l'une des premières villas de la Compagnie des Chemins de Fer du Midi.
Construite en 1863, sur les plans de l'architecte Paul Regnault par les entrepreneurs Salesses et Le Thieur, elle est avec son grand parc et ses bâtiments annexes, écurie et remise, le plus prestigieux « chalet de location », qui accueillit des personnes de haut rang comme Alexis de Rymsky-Korsakoff, maréchal de noblesse, en 1894.

Comme les premières constructions de la Ville d'Hiver, elle réinterprète le type « chalet suisse », en vogue à l'époque, avec son plan rectangulaire et son architecture compacte et fonctionnelle.
Les matériaux employés sont les mêmes que ceux des ouvrages de la Compagnie de Chemins de fer : des moellons assemblés avec des joints apparents, de couleur rouge, des parpaings taillés en carrière.

Quelques jolies villas Arcachonnaises
Quelques jolies villas Arcachonnaises
Quelques jolies villas Arcachonnaises

Quelques jolies villas Arcachonnaises

Il est temps de rentrer et de remettre les capes

Il est temps de rentrer et de remettre les capes

MERCI DANIELLE LA RANDONNEE ETAIT BELLE MALGRE LA PLUIE

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 07:50
la marée est très basse

la marée est très basse

De La Hume à Arcachon

Dimanche 9 novembre 2014. Randonnée de 19,500 km animée par Danielle pour 30 participants, de la pluie, du soleil, un arc-en-ciel et de la douceur.

Nous partons du port de la Hume sous une pluie fine. Je suis optimiste, Météociel ayant annoncé que la pluie cesserait vers 10 heures. Mais il est 10 h 30 et jusqu'à midi la pluie nous accompagnera. C'est pas bien de nous mentir comme ça !

La Hume est un des 7 ports ostréicoles de Gujan-Mestras

Alimenté par le Canal des Landes qui se jette dans l’estey de la Hume, le port de la Hume voit l’implantation de quelques cabanes de marins dans la deuxième moitié du XIXème siècle.

Les transformations du port aboutirent en 1959 à la création d’un terre-plein central sur lequel s’établirent 27 établissements ostréicoles, et d’une darse qui deviendra dans les années 1984-1985 l’actuel port de plaisance.

Aujourd’hui, le port de la Hume, avec à proximité sa belle et grande plage bordée de tamaris, est un lieu de villégiature et de promenade au cadre harmonieux très apprécié.

le port de la Hume
le port de la Hume
le port de la Hume
le port de la Hume

le port de la Hume

Nous longeons les prés salés, les couleurs sombres sont impressionnantes, la marée étant basse tout est à découvert.

Nous arrivons ensuite à la Teste de Buch, là encore un joli port. Beaucoup de clients viennent acheter leurs huîtres dominicales. J'en salive et j'en mangerai bien une douzaine, je me contente de croquer dans ma pomme.

 

les prés salés à marée basse
les prés salés à marée basse
les prés salés à marée basse

les prés salés à marée basse

le port de la Teste
le port de la Teste
le port de la Teste

le port de la Teste

maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête
maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête

maintenant nous apercevons Arcachon et la pluie s'arrête

La suite à Arcachon probablement demain, encore beaucoup de beaux endroits à vous montrer mais là je dois partir me faire torturer les gencives.

"Merci à mes fidèles visiteuses et visiteurs du blog, sur lequel j'a été absente depuis le 23 octobre. Pas vraiment eu le temps de m'en occuper, j'espère pouvoir vous faire un coucou d'ici demain."

 

trois bonbons, cassis , citron et fraise, lequel vous préférez ?

trois bonbons, cassis , citron et fraise, lequel vous préférez ?

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 09:24
Le Château

Le Château

Le Château, le Clos, Le Hameau et le Moulin de Haut-Sarpe.

En réalité sur la commune de Saint-Christophe des Bardes nous traversons, certains rapidement, d'autres en s'y attardant assez longuement, il a fallu courir ensuite pour rattraper le groupe.

Ce petit hameau était vraiment très joli.

Histoire de Haut-Sarpe trouvé sur le net

Jean-François Janoueix est propriétaire de nombreux domaines dont Château Haut-Sarpe  à Saint-Emilion. Avec son équipe, il produit des vins splendides...il est aussi passionné par les vieilles pierres, c'est un bâtisseur. Il "joue" la carte de l'oenotourisme pour faire revivre et découvrir les trésors de son patrimoine aux touristes.

C'est avec ses deniers personnels qu'il s'est attaché à rénover le Hameau de Haut-Sarpe aux portes de son domaine.. "Je veux retrouver et offrir l'atmosphère d'autrefois" vibre-t'il. Les touristes peuvent ainsi y découvrir les restes d'une poste rurale, un moulin à vent du 18ème siècle, la maison du meunier et même... une discothèque très kitsch, très année 50, le "Glou-Glou" des vendangeurs.

Bientôt un four à pain ouvrira, une future salle de concerts et d'expositions, des studios, des ateliers pour les artistes. Gîte et couvert sont même proposés aux pélerins sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.

En matière d'oenotourisme, Jean-François Janoueix a puisé en partie son inspiration dans les souvenirs heureux de sa jeunesse à Haut-Sarpe. Saint-Emilion, site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, attire un million de visiteurs par an : Haut-Sarpe doit bien pouvoir en "récupérer" ! "Nous serions stupides d'être à 500 m de Saint-Emilion et de ne rien faire !" s'exclame Jean-François. En développant l'oenotourisme, il entend bien faire partager l'histoire, l'architecture, l'art de vivre, la dimension culturelle et conviviale du vin.

 

Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau
Le Hameau

Le Hameau

des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château
des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château
des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château
des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château
des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château
des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château

des sculptures un peu partout, dans le hameau et dans le château

LE MOULIN de HAUT-SARPE

Ce moulin-tour a été construit en 1798. Aujourd'hui ornemental, le moulin a été équipé d'ailes neuves. Sur place, musée sur la meunerie traditionnelle, la maison du meunier, un refuge pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, une roseraie, un parc avec oiseaux et animaux, agrémenté de sculptures d'artistes.

Le Moulin au soleil s'est encore plus beau
Le Moulin au soleil s'est encore plus beau
Le Moulin au soleil s'est encore plus beau

Le Moulin au soleil s'est encore plus beau

Et la journée n'est pas finie, encore de beaux endroits à vous montrer dès que j'aurai un peu de temps, entre les randonnées, la recherche des cèpes, demain une reconnaissance et tout le train train quotidien je ne sais plus où donner de la tête et des pieds.

A bientôt

La bise à tous et joyeux anniversaire à la Sainte-Emilionnaise.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:28
Regardez bien le printemps revient, les fougères repoussent vertes déjà

Regardez bien le printemps revient, les fougères repoussent vertes déjà

... Sous le soleil c'est toujours plus beau

Dimanche 26 octobre 2014. Randonnée de 17 km à Léogeats animée par Jean-Pierre pour 32 participants, le soleil et 22°.

LEOGEATS

À l’extrémité sud-ouest du canton de Langon, arrosé par le ruisseau du Moulin et le Loujat et situé sur la rive droite du Ciron, le village de Léogeats est composé de divers gros hameaux, Le Bourg, Brouquet, La Bernède, Cameillac, La Citadelle, La Herrade, Laulan, Les Levrauts.

Quand nous partons pour la randonnée, nous découvrons un village désert et pourtant Léogeats compte un peu plus de 700 habitants et à peu près le même chiffre en 1898 (666 habitants).

Quelques chiffres assez surprenants

À la fin du XIXème de nombreux métiers, artisans et commerces existaient encore au village : berger, boucher, boulanger, cafetier, charbonnier, charcutier, charpentier, charron, coiffeur, épicier, horloger, laboureur, laitier, marchand de bestiaux, maréchal-ferrant, menuisier, meunier (Ruisseau du Moulin), muletier, résinier, sabotier.

On dénombrait ainsi à Léogeats en 1898 pas moins de huit sabotiers, sept bistrots (1 pour 100 habitants), cinq épiciers, cinq laitiers, trois boulangers, deux bureaux de tabac, un boucher et un charcutier. Aujourd’hui les seuls commerces originels subsistants sont une boulangerie, une épicerie et l'auberge de Brouquet.

L'église romane Saint-Christophe construite au XIIème siècle a été transformée ensuite au XVIème siècle.

Elle est inscrite à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1925, ainsi qu'une partie de son mobilier.

Elle a servi de décor, dans les années 1960, pour le tournage du film Thérèse Desqueyroux, tiré du roman de François Mauriac ainsi qu'en 1980, à l'adaptation télévisée du roman de Mauriac Le Baiser au lépreux.

dans le village pas un chat, un vieil escalier
dans le village pas un chat, un vieil escalier
dans le village pas un chat, un vieil escalier
dans le village pas un chat, un vieil escalier

dans le village pas un chat, un vieil escalier

Après avoir quitté le village nous marchons essentiellement dans les forêts qui l'entourent, nous traversons deux fois le Ciron et traverseront quelques vignes.

Vous n'avez plus qu'à nous suivre en photos.

 

de beaux arbres
de beaux arbres
de beaux arbres
de beaux arbres
de beaux arbres
de beaux arbres

de beaux arbres

un beau troupeau au loin
un beau troupeau au loin

un beau troupeau au loin

deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi
deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi
deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi
deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi
deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi
deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi

deux beaux chevaux, sur la dernière photo prise de très près il me lèche l'épaule, Michel il n'en veut pas de ta pomme, il connait l'histoire de Blanche Neige, il se méfie hihihi

nous traversons 2 fois le Ciron
nous traversons 2 fois le Ciron

nous traversons 2 fois le Ciron

Un grand merci à Jean-Pierre, encore une très belle randonnée.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 06:51
A Sigalens

A Sigalens

Comme je n'ai pas le temps de préparer la suite de Saint-Emilion je vous propose un moment de détente en lisant "Le petit endroit", enfin si on peut dire ça. C'est Alfred de Musset ce grand poète qui l'a écrit, Il ne manquait pas d'humour.

 

Le petit endroit

Vous qui venez ici
dans une humble posture

De vos flancs alourdis
décharger le fardeau

Veuillez quand vous aurez
Soulagé la nature

Et déposé dans l'urne
un modeste cadeau

Epancher dans l'amphore
un courant d'onde pure

Et sur l'autel fumant
placer pour chapiteau

Le couvercle arrondi
dont l'auguste jointure

Aux parfums indiscrets
doit servir de tombeau

Roseraie du Parc Floral

Roseraie du Parc Floral

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Environnement
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 09:24
SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand

Dans le désordre c'est bien aussi

Aujourd'hui je vais vous montrer les Grottes de Ferrand, ce n'est pas dans l'ordre de la randonnée mais ce site est tellement beau et son histoire tout aussi belle que je ne résiste pas plus longtemps pour vous la conter.

Les Grottes de Ferrand sont des grottes aménagées au XVIIe siècle par Élie de Bétoulaud, avocat et poète.

Révélé par l’historien Emilien Piganeau, le site des Grottes de Ferrand date du XVIIe. Il est contemporain aux premiers vignobles du Château Ferrand. Le maitre des lieux, Élie de Bétoulaud crée un ensemble de trois salles dont l’une est dédiée à Mlle de Scudéry et une autre au roi soleil Louis XIV. Après avoir construits les premières salles, il créa la Grande Galerie pour ajouter une autre dimension à son oeuvre.

C'est un véritable labyrinthe composé de trois salles principales creusées dans la roche ainsi qu’une galerie dite « grande galerie ». Une terrasse située devant les ouvertures facilite le cheminement. Elle était séparée du vide par des balustres aujourd’hui disparues. En contrebas, un escalier permet d’accéder à cette terrasse. On retrouve également dans la partie basse de l’escalier un petit bassin.

- La première, « la chambre d’amour » du poète.

- La seconde, en forme de croix, possède trois bancs où sont placés des orangers et des jasmins d’Espagne.

- La troisième en forme d’une lyre.

La grande galerie est vaste et est un hommage à la Grande Galerie des Glaces de Versailles.

Les cavités étaient décorées par de la végétations mais également par des sculptures (bustes de dieux), du mobilier et des coquilles rares. On peut retrouver sur les parois de nombreuses inscriptions.

SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand
SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand
SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand
SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand
SAINT-EMILION - Les Grottes de Ferrand

Si ces grottes sont parfaitement entretenues depuis trois siècles, c'est un peu grâce à son créateur qui en a fait la demande dans son testament :

"Je veux et entens aussy que mes héritiers et successeurs quy possèderont ma maison et seigneurie deSainct Poly, près de Saint-Emilion, soient tenus d'employer tous les ans la somme de trente livres pour la propreté et l’entretien des grottes magnifiques que j’ay faites creuser comme monuments éternels de la gloire du roy Louis le Grand, dans les rochers qui sont près de ladite maison..."

des marches de chaque côté
des marches de chaque côté

des marches de chaque côté

A bientôt pour la suite de cette randonnée.

Bon week end à tous. La Bise

photo décembre 2008

photo décembre 2008

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 09:22
au pied des carrières

au pied des carrières

SAINT-EMILION LES VENDANGES SONT FAITES

Jeudi 23 octobre 2014. Randonnée de 11 km animée par Michel L. pour 33 participants et toujours l'été bien présent.

La randonnée était très belle et l'APN a fonctionné puisque j'ai 85 photos à trier ce matin.

Le paysage est très vallonné, je devais faire vite pour ne pas trop me laisser distancer mais quand même au Haut Sarpe nous nous sommes attardées avec Isabelle, c'était vraiment magnifique et cela méritait bien un petit arrêt.

Aujourd'hui quelques photos avant de faire un article plus complet.

Mes deux précédents articles :

Clic : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-saint-emilion-a-la-recherche-du-119309587.html

Clic : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-saint-emilion-il-n-y-a-pas-que-de-la-vigne-119341205.html

Vous pouvez aussi découvrir Saint-Emilion sur le blog d'Evelyne qui connait parfaitement son village natal.

Clic http://linstinctdesthes.over-blog.com/tag/sainte/

et que je monte et que je descend
et que je monte et que je descend

et que je monte et que je descend

vous en saurez plus dans un prochain numéro hè hè hè

vous en saurez plus dans un prochain numéro hè hè hè

Château Laroque

Château Laroque

Un moulin sans aile mais avec Roger

Un moulin sans aile mais avec Roger

magnifiques terrasses

magnifiques terrasses

Glou Glou, Tchin tchin et à bientôt pour la suite

Glou Glou, Tchin tchin et à bientôt pour la suite

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 09:09
Arrivée au Grand Moulin

Arrivée au Grand Moulin

Comme des moulins sans aile...

Le premier des moulins rencontrés : le Grand Moulin ou Moulin du Mayne

La construction de ce moulin à eau date des XIIIème et XIVème siècles. Les murs très épais (1,00 m à 1,10 m) ont été prévus pour la défense (une meurtrière du côté aval). La retenue de l’eau du ruisseau est construite en pierre de taille.
Dans ce moulin à eau, il existait une roue en bois et des engrenages en fonte et en bois. Aux XVIII et XIXème siècles on a construit côté nord une habitation avec chai et écurie (les murs sont moins épais) ; au rez-de-chaussée, on peut voir une cheminée et un évier.

Le moulin a eu plusieurs propriétaires, il appartient aujourd'hui à la commune d’Arbis.

Le moulin Brisard
Le moulin Brisard

Le moulin Brisard

Le deuxième moulin : il s'agit du Moulin à eau de Brisard : Le canal dérive l’eau du ruisseau « L’Aubarit » dans ce moulin.
En 1259, cet édifice s’appelait « Moulin d’Arran » (du nom du propriétaire). La famille de
meuniers, les Brizards, le reconstruisit au XVIème siècle car il était en ruine.
Au XIXème siècle Il a été à nouveau reconstruit, il y avait une roue verticale et deux paires de meules.
Actuellement, le moulin à eau de Brisard appartient à des anglais.

Moulin de la Gravette
Moulin de la Gravette
Moulin de la Gravette
Moulin de la Gravette
Moulin de la Gravette

Moulin de la Gravette

Après une belle grimpette nous arrivons au Moulin de la Gravette.

En 1768, Simon Fradin demande l’autorisation de construire un moulin à vent à Mme Angélique Jacquette de Gombaud de Benauge, marquise de Boursin. A cette époque-là, devant le moulin (pente sud), on trouvait des pièces de vigne (pleine et en « jouales ») ; actuellement, on peut encore voir l’emplacement des « règes » de vigne.Le moulin de la Gravette a fonctionné pendant presque un siècle (90 ans). Sur un linteau en pierre d’une porte, on peut lire la date « 1767 ». Sur le tertre du moulin à vent, on trouve les restes des meules en silex. Le propriétaire actuel est Alain Signé, demeurant au Petit Moulin. José Girard, viticulteur à Arbis et possédant des vignes à la Gravette, a étiqueté un de ses vins « Château Moulin de la Gravette ».

Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot
Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot

Le Petit Moulin OU Moulin de Charlot

Le dernier moulin visité et toujours habité est le Petit Moulin ou Moulin de Charlot.

En 1656, ce moulin à eau dépendait de la maison noble d’Orie (à Ladaux).
La retenue des eaux du Petit Moulin aurait obligé les bâtisseurs à surélever le sol de l’église qui se trouve à 200 mètres, en amont du ruisseau « L’Aubarit ».

Valérie et Frédéric Signé, viticulteurs à Arbis, commercialisent leurs vins sous le nom « Château Petit-Moulin ».
La tradition locale dit que Pierre Brizard, le père de Marie, aurait été meunier au Petit Moulin.

Fin de la visite, je vous laisse sur ce joli petit chemin. A bientôt.

Fin de la visite, je vous laisse sur ce joli petit chemin. A bientôt.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche