Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 01:02

DICTON DE LA RANDONNEE

14 DECEMBREODILE

DELTA DE LA LEYRE 052

A la Sainte Odile, tu es à la fin d’une belle idylle, rien ne sert de verser des larmes de crocodile, va découvrir des îles ou va marcher sur les bords de la Leyre avec l'Emile 

 

Odile : BOURVIL

 


 

C'était en dix neuf cent vingt six,
Que sur la grand' route de Senlis,
Ell' eu un' pann' d'automobile,
Et tandis que je tâtonnais, en essayant de la dépanner,
Ell' me murmura, j' m'appelle Odile,

Ell'avait un sac en croco, oh oh Odile,
Ell'avait une belle auto, oh oh Odile,
Ell'avait aussi un très beau châssis, l'automobile,
Quand on appuyait sur ses jolies poires
Ca faisait pouet pouet (coin coin)
Oh oh oh ell' avait un sac en crocro oh oh Odile,
Ell'avait une belle auto, oh oh Odile,
Et sous l'pont arrièr', un peu de poussièr' l'automobile,
Ell'avait de bell' couleur, oh oh Odile,

Comme je vérifiais l'essieu,
Dans mes beaux yeux elle vit les cieux,
Mon charme avait conquis Odile,
En faisant démarrer l'moteur,
J'ai cru entendre parler son cœur,
Ainsi démarra notr' idylle,

Ell'avait un sac en croco, oh oh Odile,
Ell'avait une belle auto, oh oh Odile,
Très bien carrossée, la ligne élancée, l'automobile,
Quand elle avait froid,
Avant d'partir ell' faisait comm' ça, heuh heuh
Oh oh oh ell' avait un sac en crocro, oh oh Odile,
Ell'avait une belle auto, oh oh Odile,
Deux petits par chocs qu'étaient pas en toc, l'automobile,
Ell' se conduisait bien, oh oh Odile,

Et comme' elle' était très bonn' à croquer, moi je jubile,
Car l'ayant épousée, je croque Odile !

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 01:40

DICTON DE LA RANDONNEE

13 DECEMBRELUCE/LUCIE

LABARDE 027

A la Sainte Luce, ne te contente pas d’un saut de puce, vas-y pédibus jambus. A la Sainte Lucie prépare ton itinéraire avec minutie, ne sois pas indécis et surtout évite les acrobaties.

A la Sainte-Luce, les jours croissent d'un saut de puce.

La Sainte Luce, ou Sainte Lucie, étant le 13 décembre, ce dicton est généralement considéré comme faux, voire absurde. En fait il exprime, non pas l’allongement des journées, mais le décalage qui s’opère à cette période. En effet, si le soleil se lève de plus en plus tard, il se couche également de plus en plus tard. Les journées semblent donc grandir car les soirées s’allongent.

 

Lucie – Pascal OBISPO

 

 

Lucie, Lucie c'est moi je sais,

Il y a des soirs comme ça où tout...

S’écroule autour de vous.

Sans trop savoir pourquoi toujours
Regarder devant soi

Sans Jamais baisser les bras, je sais...

C'est pas le remède à tout,

Mais faut s'forcer parfois...

Lucie, Lucie dépêche toi, on vit,

On ne meurt qu'une fois...

Et on n'a le temps de rien,

Que c'est déjà la fin mais...

[Refrain]
C'est pas marqué dans les livres,

Le plus important à vivre,

Est de vivre au jour le jour.

Le temps c'est de l'Amour...

Même, si je n'ai pas le temps,

D'assurer mes sentiments...

J'ai en moi, oh de plus en plus fort,

Des envies d'encore...
Tu sais, non, je n'ai plus à cœur,

De réparer mes erreurs ou de,

Refaire c'qu'est plus à faire :

Revenir en arrière...


Lucie, Lucie t'arrête pas, on ne vit

Qu'une vie à la fois...

A peine le temps de savoir,

Qu'il est déjà trop tard mais..

.
{Refrain}

Oh, Lucie, j'ai fais le tour,

De tant d'histoires d'amour.

J'ai bien, bien assez de courage,

Pour tourner d'autres pages, sache...
Que le temps nous est compté.

Faut jamais se retourner, en s'disant, "

Que c'est dommage, d’avoir passé l'âge"


Lucie, Lucie t'encombre pas

De souvenirs, de choses comme ça.

Aucun regret ne vaut le coup

Pour qu'on le garde en nous mais...

{Refrain x2}

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 11:16

article programmé

Le Lion et le Moucheron

VILLAGRAINS-018.jpg

"Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre! "
C'est en ces mots que le Lion
Parlait un jour au Moucheron.
 

2908093318_fd9067d51d.jpg

photo flickr
L'autre lui déclara la guerre.

"Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de Roi
Me fasse peur ni me soucie ?
Un boeuf est plus puissant que toi :
Je le mène à ma fantaisie. "
 

 

A peine il achevait ces mots
Que lui-même il sonna la charge,
Fut le Trompette et le Héros.
 

 

Dans l'abord il se met au large ;
Puis prend son temps, fond sur le cou
Du Lion, qu'il rend presque fou.
 

 

Le quadrupède écume, et son oeil étincelle ;
Il rugit ; on se cache, on tremble à l'environ ;
Et cette alarme universelle
Est l'ouvrage d'un Moucheron.
 

 

Un avorton de Mouche en cent lieux le harcelle :
Tantôt pique l'échine, et tantôt le museau,
Tantôt entre au fond du naseau.
La rage alors se trouve à son faîte montée.
 

3784674572_8d5bae63cb.jpg

L'invisible ennemi triomphe, et rit de voir
Qu'il n'est griffe ni dent en la bête irritée
Qui de la mettre en sang ne fasse son devoir.
Le malheureux Lion se déchire lui-même,
Fait résonner sa queue à l'entour de ses flancs,
Bat l'air, qui n'en peut mais ; et sa fureur extrême
Le fatigue, l'abat : le voilà sur les dents.
L'insecte du combat se retire avec gloire :
Comme il sonna la charge, il sonne la victoire,
Va partout l'annoncer, et rencontre en chemin
L'embuscade d'une araignée ;
Il y rencontre aussi sa fin.
 

 

Quelle chose par là nous peut être enseignée ?
J'en vois deux, dont l'une est qu'entre nos ennemis
Les plus à craindre sont souvent les plus petits ;
L'autre, qu'aux grands périls tel a pu se soustraire,
Qui périt pour la moindre affaire.

Extrait du Livre II de Jean de La Fontaine | 39 vers
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 00:36

DICTON DE LA RANDONNEE

12 DECEMBRECORENTIN

k) Parc Treulon

A la Saint Corentin, tu peux faire de la randonnée même si le froid gèle le chemin,  mets de bons gants pour protéger tes mains, n'oublie pas ton bonnet tibétain et au retour un bon vin chaud  ou une infusion de thym pour te sentir heureux comme un bouquetin

 

Le petit lapin de Corentin - Les Z'Imbert et Moreau

Le petit lapin de Corentin
Hier encore s'amusait si bien
Il a mangé des salades
Et le voici bien malade

Pauvre petit lapin (bis)

Le petit lapin de Corentin
Hier encore s'amusait si bien
Il a mangé des radis
Aujourd'hui il est au lit

Pauvre petit lapin (bis)

Nous lui ferons des tisanes
De laurier de romarin
Lui tricoterons des chaussettes
De laine bleue et violette

Pauvre petit lapin (bis)

Lui tricoterons un bonnet
Un bonnet pour cacher son nez
Et un joli pull marin
Et des mouffles de lapin

Pauvre petit lapin (bis)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 11:28

Située au bord du ruisseau de Saint Pierre aux rives joliment aménagées, l’Eglise d’Arbis, du 13ème siècle, est un point de départ idéal pour les 32 acteurs.

arbis.jpg

Le ciel est plutôt dégagé et il fait doux.

 

Ce n’est pas parce que l’on en est au Potins n°40 que l’on a été  mis en quarantaine … et c’est déjà parti pour Jonathan qui m’annonce « Binette », binette.jpgd’où ma remarque « Binette ce serait plus vrai avec un S, puis qu’il y en a 32 qui avancent déjà allègrement ».

 

Les chemins s’enchaînent de manière très accueillante.

                                                           

A son message suivant, je crois que Jonathan cherche à m’épater …. « Milhommes » … et pour ne pas être en reste ma réponse fuse « Continue, je veux savoir combien de Femmes et d’Enfants ? »

 MARCENAIS-012.jpg

Moulin de Charlot à Marcenais (ce n'est pas le même mais tant pis, c'est joli)

De chemins en sentiers, souvent sous les ombrages, on franchit un petit ruisseau  tout frémissant, puis Jonathan fait une nouvelle rencontre … « Charlot » et du tac au tac je réplique « Tu ne me fais pas du cinéma ? Et pourtant tu n’es pas muet ! ».

 

Mais il enchaîne aussitôt « Gambade … avant de retraverser le ruisseau et d’attaquer une sérieuse montée ».

 

Non, on ne va pas gambader, il va falloir garder des forces pour atteindre le sommet qui se dresse devant nous…. Nou  ssss z’y voilà tout juste esssouffflés lorsque Jonathan annonce « Château de Benauge »….

 OMET - Château de Benauge

Je vais essayer de vous rapporter (même si mon Grand Ami m’a dit que ce n’était pas joli de le faire) quelques bribes des explications données à nos randonneurs :

OMET - Château de Benauge« Ce château se situe à 122 mètres d’altitude, l’une des plus élevées de Gironde ….. De forme ovale sa longueur est de 80 mètres, sa largeur de 50 et sa hauteur jusqu’à 20 …. Son origine remonterait à l’An 1080 …. Mais il est détruit par les Anglais en 1253 ! On ne va pas se laisser faire et lorsque sa reconstruction se termine il est beaucoup plus fortifié qu’il ne l’était à l’origine …. La Révolution lui vaudra encore de sérieux dommages ….

Ce n’est qu’en 1913 qu’il commencera à retrouver une nouvelle jeunesse et finalement son classement de Monument Historique en 1995 »

 

Après cette grande page d’Histoire, on retrouvera paisiblement notre point de départ ….

 

     Felix bis    Félix                                              JonathanJonathan1

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Les Potins de Félix
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 01:40

DICTON DE LA RANDONNEE

11 DECEMBREDANIEL(LE)

VALLEE D'ASPE 261

Oloron Sainte-Marie. Statue s'intitulant "le départ" symbolise le départ pour les chemins de Compostelle

A la Saint Daniel, après ton petit déjeuner avec du thé au miel, prépare ton sac et ton matériel et partez en randonnée pour votre lune de miel sur les chemins de Compostelle.

 

Daniel – Elton John


 

 

Daniel - Marie Laforêt

Daniel est là, sur le quai de la gare
Des gens passent, le train va partir
On reste là sans rien dire
Oh ! Oh !
On s'est promis de ne pas pleurer
Dieu, que je t'aime !
Mais j'ai de la fumée dans les yeux

Le train bouge un peu
On est si malheureux
Je voudrais descendre
Ou t'emmener avec moi
Au soleil
Oh ! Oh !
On s'appellera demain, tu veux ?
Dieu, que je t'aime !
Mais j'ai de la fumée dans les yeux

Tu sais, je serai sage
Tu sais, trois jours, ce n'est pas si long, tu verras
Et lundi matin, tu seras là
À la plage
Au creux de mes bras
Tout contre moi

Daniel n'est plus sur le quai de la gare
J'ai fermé les yeux
Pour ne pas voir Dany me dire adieu
Oh ! Oh !
J'avais promis de ne pas pleurer
Dieu, que je t'aime !
Mais j'ai de la fumée dans les yeux
Mon Dieu, que je t'aime !
Mais j'ai de la fumée dans les yeux

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 11:36

VILLAGRAINS

Balade dans la lande girondine

VILLAGRAINS-001.jpg"Depuis la révolution, CABANAC et VILLAGRAINS forment une même commune : CABANAC et VILLAGRAINS. Etymologiquement, CABANAC est issu de l'ancien gallo-romain Cabaniacus ; VILLAGRAINS fait vraisemblablement référence à un ancien lieu de foire aux grains.  La commune, a pour caractéristique d’être formée de deux villages CABANAC et VILLAGRAINS, distants de 6 kms.
Bien qu’il n’y ait qu’une mairie et plus qu’un seul groupe scolaire, tout est en double dans la commune : deux lavoirs, deux prisons, deux salles des fêtes et deux églises : Saint Martin de Cabanac qui est une église romane dans sa partie arrière et qui contient un remarquable chemin de croix et de magnifiques vitraux et Saint Jean de Villagrains.
 

Grâce à son ruisseau, le GAT-MORT, et à la clémence de son climat, la région a sans doute été habitée par l’homme dès la préhistoire. Des traces de présence humaine ont été relevées sur un site de CABANAC. En effet, au lieu dit Les PUJEAUX ou LES MOTTES, on trouve un amoncellement de terre et de pierres qu’il est assez difficile de dater (époque néolithique ou gallo-romaine).

Au XI siècle, CABANAC est aux mains de la Seigneurie de CABANAC, puis des Ségur-Cabanac, qui comptent parmi leurs descendants la très célèbre comtesse de Ségur. En 1549, le Seigneur de ST MAGNE vend ses terres de VILLAGRAINS au Comte de Ségur seigneur de CABANAC. Le centre de VILLAGRAINS à cette époque se trouvait au vieux bourg, le village s’était construit autour de la source aujourd’hui captée. Il y avait alors plusieurs maisons, une église et un cimetière.

 Aujourd’hui il ne reste plus que des vestiges de ce village, seule reste une maison partiellement détruite. L’église a été démantelée, les maisons éboulées et le cimetière a disparu sous la végétation.

 La création du réseau routier au 19ème siècle est entre autre à l’origine de la disparition du vieux bourg au profit du Haut-Villagrains (c’est à dire le village actuel). Le tracé des nouvelles routes ne passait pas par le vieux bourg de sorte que les habitants sont venus s’établir au Haut-Villagrains.

En 1879, l'église qui avait été abandonnée fut reconstruite au bourg actuel de VILLAGRAINS. Seule une cloche datée de 1544 subsiste encore.

 Depuis la révolution, CABANAC et VILLAGRAINS forment une même commune : CABANAC & VILLAGRAINS. Etymologiquement, CABANAC est issu de l'ancien gallo-romain Cabaniacus ; VILLAGRAINS fait vraisemblablement référence à un ancien lieu de foire aux grains.

Les habitants s’appellent : les Cabanacais et Cabanacaises, les Villagrainais et Villagrainaises."link       
VILLAGRAINS-002.jpg

départ dans le brouillard

Dimanche 9 décembre 2012. Randonnée de 21 km, animée par Paulette pour 37 participants comptés par André.

VILLAGRAINS-003.jpgLe départ à 10 heures est donné au départ de l’église Saint-Jean de Villagrains. Suite à la prise de propriété des églises par les communes, l’église Saint-Jean a été abandonnée et détruite. Celle qui se dresse aujourd’hui, assez simple et similaire à l’église de Cabanac, date de 1879 mais conserve sa cloche, un tableau et une pièta d’origine.

VILLAGRAINS-004.jpgNous allons marcher dans la très belle lande girondine. Il fait froid -3° au départ et sous le brouillard qui va s’estomper assez rapidement pour laisser apparaître le soleil.

VILLAGRAINS-009.jpgLes ronces sont givrées et embellissent le décor.

VILLAGRAINS-005.jpgVILLAGRAINS-007.jpg

VILLAGRAINS-011.jpgVILLAGRAINS-016.jpgLANDES-GIRONDINES-0513.JPGAndré a même vu des ombres chinoises qui le précédaient (photo André)

Nous irons jusqu’à Cabanac la jumelle de Villagrains, nous passons à côté d’anciennes et de nouvelles scieries. Celle que nous longeons située sur la route fabrique essentiellement des caisses de vins.

VILLAGRAINS-012.jpgEglise de Cabanac

VILLAGRAINS-013.jpgune ancienne gare

Sur ce site si cela vous intéresse, vous pourrez lire l’histoire des deux églises. link

VILLAGRAINS-019.jpgVILLAGRAINS-020.jpgLe pique-nique au soleil et bien agréable mais malgré les protections le sol on sent vite le froid et il nous tarde de repartir pour nous réchauffer.

VILLAGRAINS-022.jpgNous passons à côté du château de Cabanac. Je n’ai trouvé aucune information sur ce château.

VILLAGRAINS-031.jpgVILLAGRAINS-029.jpgVILLAGRAINS-035.jpg

La fin de la randonnée se fera en contournant d’importantes gravières dont une nous ébloui par ses belles couleurs bleus et vertes. Paulette l’a d’ailleurs baptisé le lac bleu-vert.

Nous terminons la randonnée vers 16 heures très euphoriques après cette journée au grand air, le froid vif est dynamisant.

Merci Paulette, même si trouvais cette randonnée monotone moi, et je ne suis pas la seule, j’ai beaucoup aimé cette sortie.

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 01:28

DICTON DE LA RANDONNEE

10 DECEMBREEULALIE

Vallée du Lys

A la Sainte Eulalie, il est temps de sortir de ton lit pour rejoindre la blonde Ophélie qui t’attend à Sainte-Eulalie, tu peux aussi rejoindre Zorah la rousse  à Caudalie mais pour marcher avec la brune Rosalie, rendez-vous dans la Vallée du Lys.

 

Un lilas pour Eulalie – Yves DUTEIL

 

 

Suis allé courir à l'îlot
Cueillir un lilas,
Suis allé courir à l'îlot
Cueillir un lilas,
Un lilas pour Eulalie,
Eulalie pour un lilas,
Suis allé courir à l'îlot
Cueillir un lilas,
Elle m'aimera.
Suis allé courir à l'îlot
Cueillir un lilas,
Elle m'aimera.

En chemin j'ai croisé Lili
Qui voit le lilas,
En chemin j'ai croisé Lili
qui voit le lilas,
Le lilas pour Eulalie,
Eulalie pour un lilas
Et Lili qui n'a personne,
Moi le lilas je lui donne.
En chemin j'ai croisé Lili
Qui prend le lilas
Et qui m'aimera,
En chemin j'ai croisé Lili
Qui prend le lilas
Et qui m'aimera.

Mais déjà, Lili m'abandonne,
Lili s'en va.
Près de moi je n'ai plus personne
Et plus de lilas,
De lilas pour Eulalie,
Eulalie pour un lilas
Et Lili qui n'a personne,
Moi le lilas je lui donne,
Mais déjà Lili m'abandonne,
Lili s'en va
Ne m'aimera pas,
Mais déjà Lili m'abandonne
Lili s'en va
Ne m'aimera pas.

Suis retourné cueillir alors
Un autre lilas,
Suis retourné cueillir alors
Un autre lilas,
Du lilas j'ai pris le LI
Pour dormir quand vient le soir
Et du lilas d'Eulalie
Reste un LA pour ma guitare,
Et demain j'irai pour de bon
Chanter mes chansons,
Elles m'aimeront,
Et demain j'irai pour de bon
Chanter mes chansons,
Elles m'aimeront.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 01:15

DICTON DE LA RANDONNEE

9 DECEMBRELEOCADIE

b) LOZERE 152

en Lozère

 

A la Sainte Léocadie, tu vas marcher à Lyon avec Jacqueline le lundi, avec Gigi à Langogne le mardi, avec Mireille à Sablon le mercredi, avec Annie à Metz le jeudi, avec Monica en Bretagne le vendredi, avec Evelyne à Saint-Emilion le samedi, avec moi à Villagrains aujourd'hui.

 

C'est ça la France - Marc LAVOINE

 

Ça boit le petit noir ou le petit vin blanc
Ça cherche la bagarre et du boulot souvent
Ça lève le poing, ça bouge, ça manifestationne
Ça sort tous les samedis dépenser son pognon

[Refrain] :
C'est ça la France
Du chili dans les gamelles et du vin dans les bidons
C'est ça la France
Du laguiole à l'opinel, partager les saucissons
C'est ça la France
On est tous des frères selon les déclarations
Enfin, je pense, faut jamais les oublier
Les trois qui terminent en Té

Ça fait de l'huile d'olive et du couscous poulet
Ça trinque à la pétanque, au comptoir, chez Marseille
Ça Brassens à tout va, c'est beau les seins d'une fille
Ça camembert, le chinois, ça frise à la Bastille

[Refrain]

Ça avale son vichy et ça Dreyfus la joie
Jean Moulin Rouge aussi, Pierre Bérégovoy
Sa liberté de la presse, c'est pas qu'une impression
Le plus souvent ça O.S. chez Renault, chez citron

[Refrain]

Ça flique quand même pas mal, ça repasse à tabac
Ça chauffe un peu dans les bals, je rentre à la casbah
Ça bouche sur les périphs, ça rôde encore la nuit
Ça fait des hiéroglyphes et ça fait des petits

[Refrain]

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 00:52

DICTON DE LA RANDONNEE

8 NOVEMBREGODEFROY

89 Stèle de Pierre Benoît

A la Saint Godefroy, de bouillon tu rempliras ta thermos, tu ne partiras pas en croisade mais même s'il fait froid tu iras marcher à Ciboure, tu y verras la stèle de Pierre Benoît.

 

Sur ton chemin – Les CHORISTES

 

 

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demains

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

[Chœur 1]
Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin tout au bout du chemin

[Chœur 2]
Trop vite oubliés effacés une lumière dorée brille sans fin

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

Hé lé é hi léé hé lé hi i lé é lé é é i lé lé i lé lé i lé (bis)

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demain

Sens au cœur de la nuit l’onde d’espoir, ardeur de la vie sentier de gloire. (bis)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche