Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 01:29

DICTON DE LA RANDONNEE

5 NOVEMBRESYLVIE

LA ROCHEFOUCAULD 045

A la Sainte Sylvie, écoute cette Ballade à Sylvie et, parce que tu aimes la vie mais  pas l’eau de vie, pars en balade à la découverte des châteaux et des ponts-levis ou en voyage à Cracovie

 

Ballade à Sylvie – Leny ESCUDERO

 

 

(Refrain)
J'ai perdu mon âme
En perdant Sylvie
J'ai perdu mon âme
En perdant ma mie.

Ah, qu'elle me revienne
J'oublierai le temps
Le temps de mes peines
Et tous mes tourments

Moi, je te pardonne
Et si tu voulais
Un jour de l'automne
Tu me reviendrais

J'ai perdu mon âme
Quand j'ai perdu son amour
Et moi pauvre diable
Je l'aime toujours.

(au Refrain)

Par un soir d'automne
Elle est arrivée
Elle m'a dit : "Pardonne !"
Et j'ai pardonné

Mais malgré moi-même
Tout au fond de moi
Etait née la haine
Qui dictait sa loi.

Et devant ma porte
Son regard caressant le mien
Là mon âme est morte
Dans le creux de ma main. 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 01:39

DICTON DE LA RANDONNEE

4 NOVEMBRECHARLES

VALLEE D'ASPE 045

Borce

A la Saint Charles, attend Adèle pour la bagatelle avant de partir pour Compostelle, tu te sens pousser des ailes quand tu es avec elle.

 

Charlie t'iras pas au paradisGilbert BECAUD

 


Charlie, Oh Charlie t'iras pas au paradis {2x}
Tes pensées sont mauvaises
Tu fais honte à ton diocèse
T'iras pas au paradis Charlie

Elle est là derrière un pilier
Je la regarde agenouillée
Aux jours de Pâques et de Noël
A la messe je ne vois qu'elle
Elle est belle comme la statue
De la Vierge à l'Enfant Jésus
Comment voulez-vous je vous prie
Que dans ces
b4b
conditions je prie

Oh Charlie t'iras pas au paradis
Charlie, Charlie, t'iras pas au paradis
Mon paradis c'est elle et c'est tout
Et même si je scandalise
Quand je suis à l'église
Je pense à Marie
Aux yeux de Marie
Je pense à Marie
Aux mains de Marie
Au corps de Marie
Au cœur de Marie
Je pense à Marie-Louise

Chœurs :
Come and get it
And get it now
If you don't get it
You're a paw

J'arrive une heure avant la messe
Pour la joie de la voir passer
Et pendant qu'elle est à confesse
Je suis jaloux de son curé
Je me lève et je m'agenouille
Je me sens comme crucifié
Par tous les regards qui me fouillent
Des grenouilles de bénitier

Oh Charlie, t'iras pas au paradis
Charlie, Charlie t'iras pas au paradis
Ton paradis je m'en fous
Mon paradis c'est elle et c'est tout
Et même si je scandalise
Le dimanche à l'église
Je pense à Marie {2x}
Aux yeux de Marie
Aux mains de Marie
Au corps de Marie
Au cœur de Marie
Je pense à Marie-Louise

Chœurs :
Come and get it
And get it now
If you don't get it
You're a paw

Tout à l'heure quand elle va sortir
J'vais la rater encore une fois
Tout à l'heure ces ballots vont rire
Sur le zinc du café tabac
Rigolez les gars rigolez
J'y mettrai le temps qu'il faudra
Mais un dimanche vous la verrez
Sortir de l'église à mon bras

Oh Charlie, tu l'auras ton paradis
Charlie, Charlie, tu l'auras ton paradis
Ell' sera bell' bell' tout en blanc
J'aurai un chapeau et des gants
Et même si ça scandalise
Un beau jour à l'église
Je s'rai le mari, je s'rai le mari, je s'rai le mari...

De Marie-Louise 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 13:55

VACHES SANS CORNE ET VACHES RASTAS

Chez-Lydie-006.jpg

En visite chez ma soeur à Sers (en Charente)  j'ai rencontré de drôles de vaches. Des vaches sans corne, elles semblent très honteuses les pauvres d'avoir perdu leurs beaux attributs. Mais pourquoi ces mutilations ? Quelques réponses mais qui ne m'ont pas vraiment convaincu :  link

Chez-Lydie-007.jpg

Est-ce qu'elles ont l'air agressif ces belles vaches ?

 

Un peu plus loin de belles vaches bien cornues celles-là.

Chez-Lydie-019.jpg

Ma soeur les appelle des vaches rastas, elles ont le poil long. Je ne connais pas cette race mais je les trouve très belles.

Chez-Lydie-017.jpgChez-Lydie-018.jpg

Les photos sont un peu troubles, il pleuvait beaucoup. Le zoom et la pluie ne font pas bon ménage.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 00:51

DICTON DE LA RANDONNEE

3 NOVEMBREHUBERT

TAYAC 028A la Saint Hubert, si tu fêtes la chasse aujourd’hui et que tu montes prendre l’air en

 

haut de ta palombière attention à tes lombaires, tu peux emporter un camembert mais

 

évite la bière et ne fais pas peur aux randonneurs

 

Le chasseur – Michel DELPECH 

 

 

Il était cinq heures du matin
On avançait dans les marais
Couverts de brume
J'avais mon fusil dans les mains
Un passereau prenait au loin
De l'altitude
Les chiens pressées marchaient devant
Dans les roseaux

{Refrain:}
Par dessus l'étang
Soudain j'ai vu
Passer les oies sauvages
Elles s'en allaient
Vers le midi
La Méditerranée

Un vol de perdreaux
Par dessus les champs
Montait dans les nuages
La foret chantait
Le soleil brillait
Au bout des marécages
Avec mon fusil dans les mains
Au fond de moi je me sentais
Un peu coupable
Alors je suis parti tout seul
J'ai emmené mon épagneul
En promenade
Je regardais
Le bleu du ciel
Et j'étais bien

{Refrain}

Et tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage
Oui tous ces oiseaux
Qui étaient si bien
Là-haut dans les nuages
J'aurais bien aimer les accompagner
Au bout de leur voyage 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 00:03

DICTON DE LA RANDONNEE

2 NOVEMBREHERMES

AMBES 036A la Saint Hermès, n’oublie pas ton sac et ton foulard pour aller à la messe, si tu

 

préfères va marcher à Metz avec Mireille link  ou va faire une randonnée à Ambès

 

Foulard Rouge : Jean-Louis MURAT

 

 

Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
A qui ce rouge foulard dans la nuit
A qui ce jardin qui bouge, qui gémit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie
A qui se rouge foulard on se dit
Quand s'envole l'oriflamme à minuit
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Nous n'avons pas vu venir la jalousie
Nous n'avons pas vu venir la maladie
Nous n'avons pas vu venir l'astre qui nous fait souffrir
Qu'on en dit dans nos chansons
"Pauvre con"
Mon amour
Mon désir
Ma force de vie
Je saurai moins te perdre
que perdre la vie

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 01:05

DICTON DE LA RANDONNNEE

1er NOVEMBRETOUSSAINT

MACAU Eglise Sainte-MarieEglise de Macau

A la Toussaint, qu’ils s’appellent Paolo et Romilda, Jean et Jeanne, Pierre et Gaby, tous nos ancêtres ont tracé pour nous le chemin de l’ultime randonnée.

 

Gaby Oh Gaby : Alain BASHUNG

 


 

J'fais mon footing au milieu des algues et des coraux
Et j'fais mes pompes sur les restes d'un vieux cargo
J'dis bonjour... Faut bien que je me mouille
C'est ma dernière surprise-party, je m'écrase le nez au hublot
J'ai mon contrat de confiance l'encéphalo qu'il faut
J'ai qu'du bol, j'en vois un qui rigole

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
Le long, le long, long des golfes
Pas très clairs

En r'gardant les résultats d'son check-up
Un requin qui fumait plus à rallumé son clope
Ca fait frémir, faut savoir dire stop
Tu sais, tu sais c'est comme ce type qui voudrait que j'me soigne
Et qu'abandonne son cleps au mois d'août en Espagne
J'sens comme un vide, remets-moi Johnny Kidd

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
Le long, le long, long des golfes
Pas très clairs

Gaby j't'ai déjà dit qu't'es bien plus belle que Mauricette
T'es belle comme un pétard qu'attend plus qu'une allumette
Ca fait craquer, au feu les pompiers
Aujourd'hui c'est Vendredi et j'aimerais bien qu'on m'aime
J'sens qu'j'vais encore finir chez Wanda et ses sirènes
Et ses sirènes

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
Le long, le long, long des golfes
Pas très clairs

Alors à quoi ça sert la frite si t'as pas les moules
Ca sert à quoi 'cochonnet si t'as pas les boules

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:32

HISTOIRE DE MA GIRONDE

 

BURDIGALA 

burdigala.jpg

photo du net

Avant d'aller plus loin dans l'histoire de la Gironde nous allons nous arrêter à la naissance de Burdigala.

 

Burdigala fut fondée au IIIe siècle avant J-C, par lesBituriges Vivisques . Le premier emplacement habité est situé à l'embouchure de la Devèze, un affluent de la Garonne. La naissance de Bordeaux n'est pas liée aux qualités du site, car, ville d'embouchure située sur une avancée du plateau landais, elle est longtemps cernée de marais pestilentiels. C'est précisément ce sens de « marais boueux » que conserve encore de nos jours une rivière appelée Eau Bourde passant au sud de la ville.

 

En 56 avant J-C, est accueilli à Burdigala le lieutenant de César, Publius Crassus. Le cardo et le décumanus (aujourd'hui rue Sainte-Catherine, Rue Porte Dijeaux et Rue Saint Rémy) sont tracés et l'on construisit des aqueducs, des temples, un amphithéâtre et une curie. Bordeaux est à l'époque un emporium, c'est-à-dire un comptoir de commerce, contrôlant les routes de l'étain et du plomb entre les ports gaulois de la Loire et la République Romaine. Elle est érigée en civitas (citoyenneté) administrée par un collège de magistrats.

 

En 28 avant J-C, la ville est l'une des quatorze cités de  l'Aquitaine Seconde.

 

Burdigala se développe et finit par devenir une des villes les plus opulentes de la Gaule.

Entre 40 et 60 sont implantés sur les coteaux nord de la rive gauche les premiers plants de vigne à l'origine du vignoble bordelais.

  STE RADEGONDE 005

à suivre...

Ma Gironde en photos (Bordeaux)

 

BORDEAUX J PATRIMOINE 009

La Fontaine des Girondins

BORDEAUX J PATRIMOINE ST ANDRE

La Cathédrâle Saint-André

BORDEAUX J PATRIMOINE 020

la Garonne et le Pont de Pierre

BORDEAUX J PATRIMOINE 036

Place Saint Projet

Jardin Public

Le Jardin Public

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 036

la seule maison à colombages

 

De nombreux blogonautes m'ont demandé si le mot biture venait des Bituriges. Et bien non, pas du tout. Ce mot prend son origine dans la marine : "De bitte . Le sens « ivresse » vient probablement du jargon de la marine faisant allusion aux escales.Le terme de marine lovage en biture , qui signifie « ranger un bout ou une chaîne en formant des huit pour éviter la formation de tours », rend aussi possible une analogie avec la démarche de l’homme ivre."

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 01:47

DICTON DE LA RANDONNEE

 31 OCTOBREQUENTIN

ST GEORGES DE DIDONNE

Saint-Georges de Didonne (bon ok ! on se fâche pas, c'est un coucher, je n'ai pas de lever)


  A la Saint Quentin, lève toi de bon matin pour assister au coucher de l’étoile du matin

 

puis pour avoir un bon teint va marcher dans la rosée, tu n’y rencontreras pas le lapin

 

crétin ni Tintin mais peut être un mâtin si tu es sur le sol napolitain.

 

« les Mâtins de Naples sont des imposants molosses de près de 90 kg arborant des profils fort peu débonnaires : ils sont terriblement féroces. Les Romains les utilisaient dans les jeux du cirque » (pris sur wikipédia). 

 

Rue Des Etoiles - GREGOIRE

 

Allo là, je suis dans le bus,
Le 41 pour vénus,
Celui qui va jusqu'à mercure.
 
J'ai pas pris la ligne vingt et une,
Y avait trop de monde sur la lune,
Il fallait descendre à l'azure.
 
Et toi où es-tu dans l'espace,
Attends je n'entends plus je passe,
Dans un tunnel d'astéroïdes
 
Tu disais avant le trou noir,
Que tu n'irais pas voir ce soir
Ta sœur et son mari trop ivre.
 
On pourrait se rejoindre,
J'ai des rêves à te peindre.
 
Retrouve moi rue des étoiles,
La deuxième après Jupiter,
Je connais un endroit pas mal,
D'où l'on peut voir tout l'univers.
 
Retrouve moi Rue des étoiles,
Pas loin du Boulevard de l'éther,
A bord de mon vaisseau spatial,
On se rappellera la mer.
 
Toi et moi
Toi et moi...
 
On se baladera sur Neptune,
C'est deux planètes après Saturne,
Il faudra suivre les comètes.
 
On apercevra Uranus,
Aussi Pluton le terminus,
Là où la galaxie s'arrête.
 
Je sais on n'ira pas sur Mars,
Car c'est là qu'habite la garce,
Qui t'a volé ton ancien mec.
 
Mais oublie tes nuits sans sommeil,
De l'infini jusqu'au soleil,
Je t'apprendrai à vivre avec.
 
Et tellement d'autre chose,
L'envie en overdose.
 
Retrouve moi Rue des étoiles,
La deuxième après Jupiter,
Je connais un endroit pas mal,
D'où l'on peut voir tout l'univers.
 
Retrouve moi Rue des étoiles,
Pas loin du Boulevard de l'éther,
A bord de mon vaisseau spatial,
On se rappellera la Terre.
 
Toi et moi.
La Terre.
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 12:47

Le Torrent et la Rivière

Vallée du Lys - cascade de l'Enfer

Torrent du diable, vallée de la Lys

Avec grand bruit et grand fracas
Un Torrent tombait des montagnes :
Tout fuyait devant lui ; l'horreur suivait ses pas ;
Il faisait trembler les campagnes.
 

ESPAGNE - Bossoöts

La Garonne à Bossoots en Espagne

Nul voyageur n'osait passer
Une barrière si puissante :
Un seul vit des voleurs, et se sentant presser,
Il mit entre eux et lui cette onde menaçante.

Vallée du Lys - cascade de l'Enfer

Ce n'était que menace, et bruit, sans profondeur ;
Notre homme enfin n'eut que la peur.
Ce succès lui donnant courage,
Et les mêmes voleurs le poursuivant toujours,
Il rencontra sur son passage
Une Rivière dont le cours
Image d'un sommeil doux, paisible et tranquille
Lui fit croire d'abord ce trajet fort facile.
 

SAINT BEAT - La Garonne

La Garonne à Saint-Béat

Point de bords escarpés, un sable pur et net.
Il entre, et son cheval le met
A couvert des voleurs, mais non de l'onde noire :
Tous deux au Styx allèrent boire ;
Tous deux, à nager malheureux,
Allèrent traverser au séjour ténébreux,
Bien d'autres fleuves que les nôtres.

BRETAGNE 085

Les gens sans bruit sont dangereux :
Il n'en est pas ainsi des autres.

Extrait du Livre VIII | 25 vers
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 01:36

DICTON DE LA RANDONNEE

30 OCTOBREBIENVENUE

ANIMAUX-0440.JPG

A la Sainte Bienvenue, quelle idée saugrenue d’aller te balader sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu, tu risques tomber des nues et tomber sur un diable cornu ou une ingénue, va donc plutôt marcher au bord de l’océan, tu y verras peut être des dos nus

 

Bienvenue – CALOGERO

 

 

Tu t'es invitée
Ne demande jamais pardon
Quelle belle arrivée
J'ai trouvé le temps long
Et te voila en face de moi
Ça fait des mois que j'attends ça
Voir ce regard indispensable
Qui me connaît
Qui m'aime quand même
Mon amour
Bienvenue
L'amour t'a porté
Tu vas porter mon nom
Je caresse un rêve
Et j'y crois pour de bons
Il nous en reste
Et c'est tant mieux
Du temps des gestes et des adieux
Et ce regard indéchiffrable
Qui me connaît
Me veut du bien
Mon amour
Bienvenue

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche