Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 12:01

LE PIAN-MEDOC

LE PIAN MEDOC 001UNE RANDONNEE VIVIFIANTE

LE PIAN MEDOC 002On suppose qu’au 5ième siècle, sur une plaine élevée, au lieu Camparian, situé au nord du bourg, se trouvait un camp Wisigoth.

Le Pian Médoc a probablement eu une certaine importance à l'époque gallo-romaine. On a en effet relevé sur son territoire des restes de la "Levade", voie romaine surélevée (par rapport aux sols marécageux du Médoc) qui conduisait de Bordeaux à Soulac et ce au lieu des Ormes, près de Louens.

Certains étymologistes font dériver Pian de l'ancien provençal Péa ou Péda, qui désigne un lot de terre impropre à la culture, un lot de terrain à bâtir. Il semble cependant plus raisonnable de voir dans le toponyme une corruption de l'adjectif latin planus (plat), le hameau originel étant bâti sur une surface plane et unie. Le Pian Médoc serait donc le plat pays ! (pris sur le net)

LE PIAN MEDOC 003Ses habitants sont les Pianais, Pianaises.

LE PIAN MEDOC 004

Belles, mais.... ces russules sont impropres à la consommation, mais pas toxique (si je ne me trompe pas)

 

Jeudi 18 octobre 2012 – Randonnée de 11 km animée par Danièle pour 26 participants (23 femmes pour seulement 3 hommes) et un petit chien.

LE PIAN MEDOC 007

La météo s’annonçait très mauvaise à la télé, fallait pas la croire, sur météorologic.net pas de pluie annoncée sur Le Pian pour l’après midi et là c’était exact.

LE PIAN MEDOC 010

LE PIAN MEDOC 011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles sont très belles tes "Salomon", André

LE PIAN MEDOC 012

 

Randonnée essentiellement dans la forêt qui entoure la commune. Nous suivons des petites jalles, le terrain est plat, pas aussi glissant que jeudi dernier.

LE PIAN MEDOC 014

Certains vont repartir avec leur repas du soir, quelques trembles, cèpes de pins, rosées des prés. Pour ma part j’ai ramassé des catalans (lactaires délicieux). La forêt est encore bien verte, beaucoup de pins, seules les fougères ont pris les couleurs de l'automne.

LE PIAN MEDOC 013LE PIAN MEDOC 015Une randonnée vivifiante qui pour ma part m’a fait beaucoup de bien n’ayant pas marché depuis jeudi dernier.

LE-PIAN-MEDOC-016-copie-1.jpgLE PIAN MEDOC 017Merci Danièle pour cette jolie randonnée.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:26

DICTON DE LA RANDONNEE

19 OCTOBRERENE(E)

   VACANCES-OSNY-025.jpgà Vaux-sur-Seine

A la Saint René(e), après ton petit-déjeuner tu iras flâner sur les bords d’un étang, tu y verras des cols verts et des sarcelles cancaner, si tu entends ricaner une hyène c’est que tu as un pet dans le nez, mais ne rentre pas trop tard si tu ne veux pas prendre une avoinée de ta dulcinée.

 

Monsieur René – BENABAR

 

 

"Bonne retraite" en sucre plie et casse sous le couteau
Monsieur René s'en va, on fait un pot
"Un discours" réclament en choeur les 5 personnes de l'assemblée
Parler c'est pas son fort à M'sieur René
Monsieur René a passé l'âge
Monsieur René faut tourner la page
Tout le monde descend : troisième étage
Les collègues ont fait la quête, offrent une sacoche en cuir
Le patron voulait faire un geste, c'est une boîte de cigares
René ne fume plus depuis dix ans mais remercie quand même
Sur un burea0u des gobelets en plastique et une quiche lorraine
Monsieur René aura tout le temps de faire ce qu'il pouvait pas avant
Bricoler, ranger le garage
Grasses matinées jusqu'à des neuf heures, baby sitting des petits enfants
Le pavillon, le jardinage... Monsieur René n'aime pas le jardinage
Parti pour des grandes vacances sans Septembre qui les finit
Ce sera toujours dimanche et y'aura plus jamais de lundi
Monsieur René finit sa course sans s'échapper du peloton
A son âge on ne fait plus de courses, on fait les commissions
" Bonne retraite " en sucre plie et casse sous le couteau
Monsieur René s'en va, on fait un pot
Il plie sous les accolades, grimace un sourire
Une vie de boulot dans une sacoche en cuir.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 01:29

DICTON DE LA RANDONNEE

18 OCTOBRELUC

MP-091.jpg

A la Saint Luc, tu peux apprendre le Volapük mais que cela ne t’empêche pas de faire d’autres trucs ; mets un couvre-nuque ou une tuque pour aller à Millau voir son viaduc.

  

Attache ta tuqueSuzy Doré

 

Attache ta tuque
Avec d'la broche
J'ai plein de chansons
Dans ma boîte de son

Attache ta tuque
Avec d'la broche
Célébrons tous
A l'unisson

Laisse monter la musique
Vas-y entre dans le rythme
Sens en toi c'est dynamique
Écoute comme c'est magique

Les foeiles et les garçons
Si ça vous tente de danser
Claquer des mains taper du pied
Pour mieux fraterniser

Attache ta tuque
Avec d'la broche
J'ai plein de chansons
Dans ma boîte de son

Attache ta tuque
Avec d'la broche
Célébrons tous
A l'unisson

Profite de cette chanson
Vas-y chante à pleins poumons
Tous ensemble fraternisons
Écoute ton diapason

Les foeiles et les garçons
Si ça vous tente de danser
Claquer des mains taper du pied
Pour mieux fraterniser

Attache ta tuque
Avec d'la broche
J'ai plein de chansons
Dans ma boîte de son

Attache ta tuque
Avec d'la broche
Célébrons tous
A l'unisson

Allez petit papillon
Sors donc de ton cocon
Libère tes émotions
Vole suis ta passion

Attache ta tuque
Avec d'la broche
J'ai plein de chansons
Dans ma boîte de son

Attache ta tuque
Avec d'la broche
Célébrons tous
A l'unisson

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 11:18

      peuples-gaule.gif

photo internet

Envie de mieux connaître ce département de la Gironde que je parcours de long en large et de bas en haut depuis 6 ans ? Oui ! Alors à partir d'aujourd'hui je vais vous la présenter, en deux parties. La première partie, on va faire un peu d'histoire et la deuxième partie quelques photos dans un ordre  alphabétique sur quelques que j'ai eu le plaisir de traverser.

Son histoire

Deux siècles avant l'ére chrétienne les premiers documents nous racontent la formation de ce département qu'est  la Gironde. II était habité par deux peuplades principales : les Vasates et les Bituriges Vivisci (riges, roi - bitu, monde). Ces derniers se subdivisaient en plusieurs tribus : les Boïates (paysan ou fermier), dans le district de Buch. Les Belendi , gens du canton de Belin. Les Medulli (entre les deux bords) qui occupaient le Médoc. Burgdikal, aujourd’hui Bordeaux, était la capitale de la contrée. Les villes les plus importantes après celle-là étaient Boïes (les terribles) et Noviomagus, (probablement à côté de Saint-Germain d'Esteuil, site archéologique de Brion) toutes deux disparues sous l'eau.

à suivre...

Ma Gironde en photos (autour du Bassin)

ANDERNOS - Vestiges gallo-romains

Andernos - vestiges gallo- romains

DE PORT EN PORT 064-copie-1

Arcachon

 ARES

Arès


     AUDENGE - GUJAN MESTRAS 001

Audenge

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 01:00

DICTON DE LA RANDONNEE

17 OCTOBREBAUDOIN

BRUGES Ronds-points des Maraîchers 009

A la Saint Baudoin, arrête ton baragouin, tu ressembles à un babouin, bête à manger du foin alors va t’en loin avec ta démarche de pingouin, ne reste pas dans le coin et fais plusieurs fois le tour des ronds-points.

 

La rue du Babouin Françoise Hardy et Maurane

 

Nous vivions autrefois dans la rue du Babouin
Vous étiez la grâce en personne
Mais nos champs de bataille nous laissaient sur ma faim
Pourquoi moi? Que faisiez-vous à Rome?

Vous parliez pour le monde d´un éminent éclat
Je buvais, muette, vos paroles qui brisaient le silence
Autant que mon destin et m´enivraient beaucoup mieux que l´alcool

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin
Pourquoi moi?
Et pourquoi pas!
Que faisions-nous à Rome?

Vous disiez que l´amour n´est pas l´heure sans fin
Une sorte d´auberge espagnole
Autour de nous flottaient des senteurs de jasmin
Où êtes-vous?
Où sont nos années folles?

Fascinée, j´admirais dans les glaces sans tain
La beauté du son de la sorgue
Qui épinglait les coeurs sans un geste un à un
En ce temps-là vous n´aimiez pas les hommes

Vous disiez que l´amour est alors sans fin
Où êtes-vous?
Où sont nos années folles?

Je vivais autrefois dans la rue du Babouin
Et pourquoi moi?
Et pourquoi pas!
Que faisions-nous à Rome?

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 00:53

DICTON DE LA RANDONNEE

16 OCTOBREMARGUERITE

Pic de l'Escalette - le gîte

Gîte du pic de l'Escalette

A la Sainte Marguerite, ne sois pas vache, effeuille gentiment sa marguerite, offre lui ses fleurs favorites et emmène là dans un gîte, fais lui un steak frites mais surtout ne prend pas de cuite

 

Ma belle Marguerite – Georges Guétary

 

Les raisins du beau mois de septembre
Marguerite les cueille avec moi,
A ses doigts elle a des gouttes d'encre
L'oiseau chante dès qu'il l'aperçoit,
Ah ! belle Marguerite
Ah, qu'ils sont merveilleux,
Les doigts de ma petite
Egrenant les grappes du bon Dieu.

(Refrain, x2)
Qu'elle est belle, belle,
Celle que mon coeur aime tant,
Qu'elle est belle, belle, telle
Que la fleur au printemps !

En octobre on presse la vendange
Marguerite foule auprès de moi
Le raisin doré de ses pieds d'ange
Et chacun regarde avec émoi.
Ah ! belle Marguerite
Ah, qu'ils sont merveilleux,
Les pieds de ma petite
Piétinant les grappes du bon Dieu.

(au Refrain, x2)

En décembre, quand le vent s'affaire
Et balaie la neige sur le toit,
Le soleil d'été brille en nos verres
Marguerite alors trinque avec moi.
Ah ! belle Marguerite
Ah, que c'est merveilleux,
Des lèvres si petites
Dégustant les grâces du bon Dieu.

(au Refrain)

Ah, ah
Et chacun regarde avec émoi
Ah, ah
Belle Marguerite
Ah, que c'est merveilleux,
Des lèvres si petites
Dégustant les grâces du bon Dieu
Dégustant les grâces du bon Dieu.

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 00:19

DICTON DE LA RANDONNEE

15 OCTOBREAURELIE

ST AMAND DE COLY

A la Sainte Aurélie, si ce matin tu ne te trouves pas jolie va faire un tour à Caudalie   ensuite va marcher à Saint Amand de Coly et ce soir tu retrouveras joyeusement ton lit.

 

Aurélie New York City – Gérard Lenormand

 

 

Aurélie ma petite
Pomme verte et pomme cuite
Aurélie ma si belle
Dans cette ville qui gratte le ciel

Aurélie ma petite
Ta vie passe trop vite
Aurélie ma cruelle
Chaque nuit tu changes d'hôtel

Ma petite Italie
Que les Chinois appellent "Corazon"
Dans le bar Amalfi
Tu bois du rhum et tu cherches des hommes

Aurélie ma petite
Bonbon et dynamite
Dollars, désirs, soupirs
Un beau matin tu vas vieillir

Aurélie ma petite
C'est loin où tu habites
L'orphelinat du ciel
Tu es partie avant l'appel

Ma petite Italie
Que les Chinois appellent "Corazon"
Dans le village la nuit
Tu manges des pommes et tu cherches des hommes

Dans un sourire
Tu fais le pire
Le pire
Le pire
Le pire

Aurélie ma petite
Pomme verte et pomme cuite
Aujourd'hui c'est le printemps
Tu vas bientôt avoir 15 ans

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 10:52

 

Quelques photos insolites pour égayer un dimanche tristounet

 

ARSAC-006.jpg

A ARSAC, on hésite entre faire de l'eau ou de la bière

 

ARSAC-034.jpg

 

BAURECH 006

A BAURECH on fait de belles cabanes mais pas au fond du jardin

BRUGES-ETE-2012-008.jpg

Helmut se met au chaud sous le sweet de Rémy

MP 123

un petit rappel ça ne fait pas de mal

SADIRAC-035-copie-1.jpg

et pour finir à SADIRAC un petit coeur

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans LES INSOLITES
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 00:26

DICTON DE LA RANDONNEE

14 OCTOBREJUSTE

61) une belle façade sur le port

Saint-Jean de Luz

A la Saint Juste, allez ouste sors de ta tanière, la démarche fière, redresse le buste, ton sac tu ajustes pour marcher sous les arbustes ou à  Saint- Jean-de-Luz

 

Fandango du Pays Basque - Luis MARIANO

 

 

 

Fandango du Pays Basque
Fandango simple et fantasque
Pour te danser dans les bras d'un garçon
Une fille ne dit jamais non !
Tout le pays est en fête
Et tout le monde est poète
Chacun ce soir ne pense qu'à  l'amour
La montagne flirte avec l'Adour.

(Refrain:)
Fandango ... Fandango...
Que rythment les bravos
Que répète l'écho,
De Sare à  Bilbao.
C'est le chant des ruisseaux
C'est le chant des oiseaux
C'est le chant de l'amour Fandango !

Fandango du Pays Basque
Fandango simple et fantasque
C'est grâce à  toi que l'on fait des folies
Qui sont bien le meilleur de la vie.
Et combien de mariages
On a vu dans le village,
Sur tes accents si joyeux et vibrants
Et ton rythme qu'on a dans le sang.

(Refrain)

Fandango du Pays Basque
Fandango simple et fantasque
Les mains sur les tambourins bien entrain
Rythment ce refrain jusqu'au matin
Alors grands pèr's et grands mères
Ont des regards qui s'éclairent
En écoutant cet air du bon vieux temps,
Ils revoient leur printemps de vingt ans !

(Refrain)  

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 00:10

DICTON DE LA RANDONNEE

13 OCTOBREEDOUARD

BOURG 004

Bourg en Gironde

A la Saint Edouard, si tu es un peu vasouillard ce matin, sors malgré le brouillard, de plus tu es un peu rondouillard une bonne marche te rendras plus gaillard, écoute ces canards braillards, regarde ce tortillard dans la campagne.

 

Nuit et Brouillard – Jean FERRAT

 

 

 

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent

Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés
Dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre
Ils ne devaient jamais plus revoir un été

La fuite monotone et sans hâte du temps
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d'arrêts et de départs
Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir

Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou
D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux

Ils n'arrivaient pas tous à la fin du voyage
Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux
Ils essaient d'oublier, étonnés qu'à leur âge
Les veines de leurs bras soient devenues si bleues

Les Allemands guettaient du haut des miradors
La lune se taisait comme vous vous taisiez
En regardant au loin, en regardant dehors
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours
Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire
Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter ?
L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été
Je twisterais les mots s'il fallait les twister
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche