Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 07:58

DICTON DE LA RANDONNEE

30 JUINMARTIAL

 

GRADIGNAN 018

Prieuré de Cayac

 

A la Saint Martial, protégé de Mars, tu iras visiter les abbatiales de la Gironde, tu peux


commencer à La Réole, passer à La Sauve Majeure, voir le Prieuré de Cayac à

 

Gradignan et terminer à Bordeaux à l’Eglise Sainte Croix*

 

 

* (rappelle toi tu la connais, devant elle Louis de Funès emboutit la 2 Chevaux de Bourvil dans le Corniaud)

 

Célimène - David MARTIAL

 

 

1 - Depuis deux mois
J'en reviens pas
Je m'demande si je n'rêve pas
Tout ça est bien trop beau pour moi
Imaginez une poupée
La plus belle du pays
Et la plus amoureuse aussi

C'est tout cela, Célimène
Et plus que ça, Célimène
Et c'est pour moi, Célimène
Qu'elle est tout ça, Célimène

{Refrain:}
Cé - Cé - Cé - Célimène {4x}
Moi, je nage en pleine folie
Cette folie-là, c'est la vie
Puisque je l'aime à la folie
Et qu'elle est belle comme la vie.

On m'avait dit "Tu verras qui c'est
Bientôt tu en auras plus qu'assez
Tous tes sous elle va les dépenser.

Mais quand on s'est rencontrés
J'étais tout à fait fauché
Ça ne l'a pas empêché
De se laisser inviter.

Et quand on s'est rencontrés
Tout' la nuit on a dansé
On n'pouvait plus s'arrêter
Quand la musique a cessé

On passe nos journées à s'embrasser
L'amour, elle n'en a jamais assez
Après on s'endort, tout enlacés

2 - Dans le pays, je suis maudit
De moi, ils sont tous jaloux
Et de nous voir, cela les rend fous
Depuis toujours, ils meurent d'amour
Pour la belle Célimène
Mais en bateau, elle les amène.

Final
On passe nos journées à s'embrasser
L'amour, elle n'en a jamais assez
Après on s'endort, tout enlacés
On se réveille pour recommencer.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 11:06

TAURIAC

TAURIAC 001

Randonnée de 9 km, animée par Chantal pour 14 participants.

TAURIAC 011

petite vigne deviendra grande

C’est la dernière randonnée pour les jeudis pour l’année 2011/2012. On terminera par la nocturne au Porge samedi soir. Mais on en reparlera.

TAURIAC 010entre vigne et forêt

Donc nous sommes à Tauriac, seulement 14 participants sans doute qu’ils craignaient la grosse châleur que nous avions eu la veille, plus de 30°. Mais non, le ciel est très nuageux, il y a de l’air et il fait très bon marcher dans les vignes et les quelques bois que nous traversons.

TAURIAC 005

Cette randonnée aurait pu être classée dans la catégorie des insolites.
TAURIAC 002

TAURIAC 003

TAURIAC 004

Tout d’abord admirer ce petit cochon noir qui suit partout son copain le petit cheval, c’était très drôle.

TAURIAC 006Puis nous sommes tous très étonnés par ce pylône dans un jardin. Qui de la maison ? Qui du pylône était là en premier ?

Je m’arrête devant ces belles bignones à l’assaut du poteau.

TAURIAC 017Bignone allons voir en haut du poteau

Et enfin, une belle suite de bouteilles pour fermer le pré

TAURIAC 018

Et pour Evelyne qui a découvert cette fleur mardi je lui en propose un gros bouquet.

TAURIAC 008

un bouquet de millepertuis

TAURIAC 015

je ne sais pas ce que c'est, mais qu'est ce que c'est beau ?

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 08:04

DICTON DE LA RANDONNEE

29 JUIN  PIERRE ET PAUL

 MP-019.jpg

A la Saint Pierre / Saint Paul, sois juste,  si tu vas avec Pierre sous le pont de Saint Vincent de Paul, tu iras ensuite avec Paul sur le Pont de Pierre.

 

Pour Liliane

 Maître Pierre (vous avez le choix) Yves Montand- Jacqueline François - Georges Guétary

 

 

Il fait bon chez vous maître Pierre
Il fait bon dans votre moulin
Le froment vol' dans la lumière
Et partout ça sent bon le grain
J'avais douze ans et j'étais haut comme trois pommes
Qu'en me voyant vous me disiez d'un ton bonhomme
Voyez-moi ce sacré p'tit drôle
Le métier lui semble à son goût
Prends ce sac, mets-le sur l'épaule
Maître Pierre, il fait bon chez vous
Hardi ! Hardi petit gars
Bonnet sur l'œil, sourire aux lèvres
Hardi ! tant qu'il a deux bras
Un bon meunier ne s'arrête pas.

Il fait bon chez vous maître Pierre
Je m'souviens de mes dix-huit ans
Votre fille était écolière
Que déjà, moi je l'aimais tant
Et quand plus tard je l'épousai devenue grande
Tout le village est venu danser dans la grange
Et toujours de ses grandes ailes
Le moulin continue tout doux
Le tic-tac de son cœur fidèle
Maître Pierre, il fait bon chez vous
Hardi ! Hardi petit gars
Bonnet sur l'œil, sourire aux lèvres
Hardi ! tant qu'il a deux bras
Un bon meunier ne s'arrête pas.

Il fait bon chez vous maître Pierre
A trente ans j'aimais mon métier
J'adorais ma jolie meunière
C'est alors que vous nous quittiez
Mais quand du ciel vous regardez par la campagne
Tous ce moulins tournant du Nord à la Bretagne
Vous pensez avec un sourire
Qu'on est là pour en mettre un coup
Et qu'on a bien raison de dire
Maître Pierre il fait bon chez vous
Hardi ! Hardi petit gars
Bonnet sur l'œil, sourire aux lèvres
Hardi ! tant qu'il a deux bras
Un bon meunier ne s'arrête pas.

                          

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 11:25

La Goutte et l'Araignée

ST BERTRAND DE COMMINGESQuand l'Enfer eut produit la Goutte et l'Araignée,
"Mes filles, leur dit-il, vous pouvez vous vanter
D'être pour l'humaine lignée
Egalement à redouter.
Or avisons aux lieux qu'il vous faut habiter.
Voyez-vous ces cases étrètes,
Et ces palais si grands, si beaux, si bien dorés ?
Je me suis proposé d'en faire vos retraites.
Tenez donc, voici deux bûchettes ;
Accommodez-vous, ou tirez.
- Il n'est rien, dit l'Aragne, aux cases qui me plaise. "
L'autre, tout au rebours, voyant les Palais pleins
De ces gens nommés Médecins,
Ne crut pas y pouvoir demeurer à son aise.
Elle prend l'autre lot, y plante le piquet,
S'étend à son plaisir sur l'orteil d'un pauvre homme,
Disant : "Je ne crois pas qu'en ce poste je chomme,
Ni que d'en déloger et faire mon paquet
Jamais Hippocrate me somme."
L'Aragne cependant se campe en un lambris,
Comme si de ces lieux elle eût fait bail à vie,
Travaille à demeurer : voilà sa toile ourdie,
Voilà des moucherons de pris.
Une servante vient balayer tout l'ouvrage.
Autre toile tissue, autre coup de balai.
Le pauvre Bestion tous les jours déménage.
Enfin, après un vain essai,
Il va trouver la Goutte. Elle était en campagne,
Plus malheureuse mille fois
Que la plus malheureuse Aragne.
Son hôte la menait tantôt fendre du bois,
Tantôt fouir, houer. Goutte bien tracassée
Est, dit-on, à demi pansée.
"Oh! je ne saurais plus, dit-elle, y résister.
Changeons, ma soeur l'Aragne." Et l'autre d'écouter :
Elle la prend au mot, se glisse en la cabane :
Point de coup de balai qui l'oblige à changer.
La Goutte, d'autre part, va tout droit se loger
Chez un Prélat, qu'elle condamne
A jamais du lit ne bouger.
Cataplasmes, Dieu sait. Les gens n'ont point de honte
De faire aller le mal toujours de pis en pis.
L'une et l'autre trouva de la sorte son conte ;
Et fit très sagement de changer de logis.

Extrait du Livre III | 44 vers

Jean de La Fontaine

« j’ai choisi de faire parler les animaux dans mes fables pour amuser dans les salons où les gens aiment chercher qui se cache derrière les personnages ».

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans FABLES DE LA FONTAINE
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 08:02

DICTON DE LA RANDONNEE

28 JUIN IRENEE

SUPERBAGNERES

depuis Superbagnères

A la Saint Irénée, tu peux libérer tes nénés à Montalivet ou t’oxygéner dans les Pyrénées.

 

 

 Irène - Irène - Yves SIMON

 

Irène, Irène t'es toujours à la traîne
la vie et le monde se feront sans toi
Irène, Irène tu traînes tu me fais de la peine
je voulais passer ma vie avec toi

Le monde s'embrase partout y' a des rumeurs
Les hommes ont des blessures dans le coeur
Le monde s'enflamme et avant qu'on ne meurt
on veut savoir ce que c'est le bonheur

Irène, Irène t'es toujours à la traîne
la vie et le monde se feront sans toi
Irène, Irène tu traînes tu me fais de la peine
je voulais passer ma vie avec toi

On voudrait pouvoir vivre nos histoires
et ne pas toujours quémander
D'être un peu plus des humains pas des chiens
Et d'être enfin considéré

Irène, Irène
Irène, Irène

Partout on pleure partout on veut aimer
tout petit dans la galaxie
Aimer d'amour les étoiles et les filles
Chacun sait bien qu'on a qu'une vie


Irène, Irène t'es toujours à la traîne
la vie et le monde se feront sans toi
Irène, Irène

Le monde s'embrase partout y' a des rumeurs
Les hommes ont des blessures dans le coeur
Le monde s'enflamme et avant qu'on ne meurt
on veut savoir ce qu'est le bonheur

Irène, Irène t'es toujours à la traîne
la vie et le monde se feront sans toi
Iréne, Iréne tu traînes tu me fais de la peine
je voulais passer ma vie avec toi

Irène, Irène (x3)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 10:24

Et pour terminer en s'amusant voici quelques insolites en Bretagne.

BRETAGNE 087

masculin ou féminin ?

BRETAGNE 031

il fait beau à Ploubazlanec

BRETAGNE 043

un mur original

BRETAGNE 042

avec une plaque originale

BRETAGNE 070

BRETAGNE 013

BRETAGNE 015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le Km 0 - départ pour Saint Jacques de Compostelle depuis l'Abbaye de Beauport

BRETAGNE 094

l'heure de la sieste pour Martine, c'est sacré - et en plus elle dort vraiment !

BRETAGNE 014

Monique et Annie je vous ai reconnues

BRETAGNE 050

bon quand est ce qu'on part ? Venise ça vous dit ?

BRETAGNE 057sur l'Île de Bréhat, on se sert et on met les sous dans la boîte aux lettres

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans LES INSOLITES
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 08:20

DICTON DE LA RANDONNEE

27 JUIN FERNANDO

BORDEAUX QUAIS 013

Pour la Saint Fernando, écoute Abba puis va à Bordeaux, là-bas tu te rafraîchiras sur les bords de l’eau.

 

BONNE FETE FERNANDO

 

 Fernando - ABBA (parole en anglais + traduction)


 

Can you hear the drums Fernando?
I remember long ago another starry night like this
In the firelight Fernando
You were humming to yourself and softly strumming your guitar
I could hear the distant drums
And sounds of bugle calls were coming from afar

They were closer now Fernando
Every hour every minute seemed to last eternally
I was so afraid Fernando
We were young and full of life and none of us prepared to die
And I'm not ashamed to say
The roar of guns and cannons almost made me cry

[Refrain] :
There was something in the air that night
The stars were bright, Fernando
They were shining there for you and me
For liberty, Fernando
Though I never thought that we could lose
There's no regret
If I had to do the same again
I would, my friend, Fernando

Now we're old and grey Fernando
And since many years I haven't seen a rifle in your hand
Can you hear the drums Fernando?
Do you still recall the frightful night we crossed the Rio Grande?
I can see it in your eyes
How proud you were to fight for freedom in this land

There was something in the air that night
The stars were bright, Fernando
They were shining there for you and me
For liberty, Fernando
Though I never thought that we could lose
There's no regret
If I had to do the same again
I would, my friend, Fernando

[Refrain]

Yes, if I had to do the same again
I would, my friend, Fernando...

 

Entends-tu les tambours Fernando ?
Je me rappelle qu'il y a longtemps nous avons eu une autre nuit étoilée comme celle-là
A la lumière du feu Fernando
Tu chantonnais pour toi-même et grattais doucement ta guitare
J'entendais les tambours au loin
Et les sons des appels du clairon me parvenaient de loin

Ils étaient plus près maintenant Fernando
Chaque heure chaque minute semblait durer une éternité
J'avais si peur Fernando
Nous étions jeunes et pleins de vie et aucun de nous n'était préparé à mourir
Et je n'ai pas honte de dire
Que les rugissements des fusils et des canons m'ont amenée au bord des larmes

Il y avait de la quelque chose dans l'air cette nuit-là
Les étoiles brillaient, Fernando
Elles brillaient là pour toi et moi
Pour la liberté, Fernando
Bien que je n'aurais jamais cru que nous puissions perdre
Je n'ai aucun regret
Si j'avais à le refaire encore
Je le referais, mon ami, Fernando

Maintenant nous sommes vieux et grisonnants Fernando
Et depuis des années je n'ai pas vu de fusil entre tes mains
Entends-tu les tambours Fernando
Te rappelles-tu encore de la nuit effroyable où nous avons traversé le Rio grande ?
Je peux le voir dans tes yeux
À quel point tu étais fier de te battre pour la liberté de ce pays Il y avait de la quelque chose dans l'air cette nuit-là
Les étoiles brillaient, Fernando
Elles brillaient là pour toi et moi
Pour la liberté, Fernando
Bien que je n'aurais jamais cru que nous puissions perdre
Je n'ai aucun regret
Si j'avais à le refaire encore
Je le referais, mon ami, Fernando
oui,Si j'avais à le refaire encore
Je le referais, mon ami, Fernando

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 10:34

AU SOLEIL SUR L'ÎLE D'AIX

Ïle d'Aix 005

Nous embarquons à bord du Pierre Loti, direction l’Île d’Aix. Nous passons à côté d’un fort (non pas Fort Boyard) et nous arrivons sur l’île après 20 minutes de traversée.

Ïle d'Aix 063

en rouge notre circuit

Nous sommes libre de choisir notre itinéraire. Michelle et moi nous partons vers la droite pour ne pas avoir le soleil de face, c’est mieux pour les photos.

Ïle d'Aix 007

en direction du camping d'où nous ferons demi-tour

Les sentiers piétonniers sont bien dessinés sur la carte mais la réalité sur le terrain est un peu différente au départ nous avons tourné dans le camping et nous n’étions pas la seule à y tourner sans trouver la sortie vers la plage, demi tour vers Maëva qui nous ramène à notre point de départ.

Ïle d'Aix 008

Bon, là on part par le sentier direction le sémaphore et la plage de l’Anse de la Croix sans problème. A large nous pouvons admirer Fort Boyard.

Ïle d'Aix 011

Fort Boyard

Nous suivons les remparts, l’océan est beau sous le soleil.

Ïle d'Aix 015

derrière les remparts le sémaphore

Ïle d'Aix 014

Zut ! Interdiction de passer, danger d’ensablement. Donc on prend un sentier plus à l’est qui nous ramène vers le centre de l’île. Arrivées aux Petites Maisons on repart en direction de la plage et nous arrivons très vite à la Pointe du Parc où nous nous installons pour le pique-nique.

Ïle d'Aix 016

En face, j’aperçois l’île de Ré et son pont, j’ai une bonne vision de loin.

Ïle d'Aix 018

Pointe du Parc, nous mangeons sur l'herbe

Nous repartons pour essayer de voir une des batteries mais elles sont fermées et nous ne les apercevons que de loin. Plusieurs fois nous avons rencontré des gens sympathiques qui nous ont renseigné et indiqué des chemins que nous n’aurions pas emprunté, cela aurait été dommage tellement ils étaient agréables.

Ile-d-Aix-020.jpgl'île de Ré

Ïle d'Aix 022

un sentier qui était bien caché

Ïle d'Aix 023suis canon

Après la Pointe Saint Eluard nous allons faire le tour du Fort Liédot. On ne peut le visiter qu’à partir du 1er juillet, dommage, nous pouvons apercevoir un peu l’intérieur, les pompiers sont installés autour d’un grand banquet mais il ne nous laisse pas rentrer.

Ïle d'Aix 035

En 1808, Napoléon Ier décide la construction, sur le point culminant de l’île, d’un fort « indestructible et imprenable » : le fort Liédot. Les travaux débutent en 1810 et s’achèvent en 1834. L’ouvrage pouvait abriter une garnison forte de 600 hommes. Lieu de détention pour des prisonniers militaires et politiques, dont Ahmed Ben Bella, premier président de la république d’Algérie, il est aujourd’hui la propriété du Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres.

Ïle d'Aix 025

Ïle d'Aix 027

Ïle d'Aix 030

 

 

 

Après Fort Liédot direction la Baby plage plus les Sables Jaunes, Coudepont et la longue plage qui nous ramène vers le bourg.

 

 

on dirait une hippocampe

 Ïle d'Aix 032

Le village fortifié, dont le plan a été levé en 1669 par Vauban, est un vaste lotissement, dans lequel a été intégré le prieuré bénédictin du XIe siècle, avec des rues tracées en patte d’oie de manière à être contrôlées par les pièces d’artillerie du fort de la Rade. C’est sous le Premier et le Second Empire que sont édifiés la plupart des ouvrages militaires, dont le rempart bastionné du village (1860) et les batteries côtières - de Coudepont, Bois Joly, Tridoux, Jamblet... - devant interdire à l’ennemi toute tentative de débarquement.

Ïle d'Aix 036

Ïle d'Aix 035

Ïle d'Aix 039

Nous nous arrêtons pour visiter l’Eglise Saint Martin, elle est du XIème siècle ainsi que sa crypte qui nous laisse sans voix, tellement ses colonnes sont belles, si claires, très surprenantes.

Ïle d'Aix 041 Ïle d'Aix 042

 

Ïle d'Aix 040 Ïle d'Aix 043

Ïle d'Aix 038

Ensuite nous empruntons les petites rues avec des noms très napoléoniens – Marengo, Austerlitz – Gourgaud… Nous passons devant le Musée Napoléon et rentrons dans son jardin.

Ïle d'Aix 045

le musée Napoléon

Ïle d'Aix 046

et son jardin

Il y a trois musées sur l’île, le musée de la Nacre, le musée Africain et le Musée de Napoléon. Nous ne sommes pas vraiment intéressées par ces visites et nous poursuivons notre balade avant d’aller déguster une crêpe près de l’embarcadère. Michelle avait envie d’huîtres mais à 9,6 euros les 6, on a trouvé qu’il y avait de l’abus et les crêpes ont été appréciées.

Ïle d'Aix 048

Ïle d'Aix 049

direction l'embarcadère

Nous reprenons le bac à 17 h et après une petite collation offerte par le TPB nous reprenons le bus dans lequel beaucoup d’entre nous ont poussé un petit roupillon.

Ïle d'Aix 054

pouah ! les hélices ont raclé les fonds vaseux

Ïle d'Aix 061

une petite collation avant d'aller dormir dans le bus

Une très très belle journée. Merci à Michèle et à Jean-Claude. L’organisation était parfaite comme toujours.

Et si vous laissiez une trace de votre passage dans les commentaires

 

Un peu d’histoire

1067 : Isembert de Châtelaillon fait don de l'île aux Moines de Cluny.

Fin du XIIème siècle : l'île d'Aix devient un site stratégique pour l'Angleterre qui la dispute à la France. Durant tout le XIIIème siècle, les attaques des navires anglais se succèdent, jusqu'en 1286 où l'estuaire de la Charente sépare la Saintonge anglaise de la Saintonge française.

En 1692, le tracé des fortifications, sur les instructions de Vauban, est mis à plat pour défendre La Rochelle, Rochefort, Brouage et l'embouchure de la Charente.

Les Britanniques réussirent à s'en emparer durant la  Guerre de Sept Ans, et détruisirent les remparts. Ceux-ci furent réparés ensuite par des ingénieurs parmi lesquels on compte le physicien Charles Augustin Coulomb et Pierre Choderlos de Laclos, l'auteur des Liaisons Dangereuses.

En 1794, sous la Révolution, des centaines de prêtres réfractaires furent enterrés à l’île d’Aix, ils étaient morts dans des conditions épouvantables, sur les tristement célèbres pontons de Rochefort (navires démâtés laissés à l'ancre et utilisés comme prisons).

les 11 et 12 avril 1809 se déroule la bataille de l’île d’Aix.

En 1809, Napoléon a institué le Blocus continental. Mais la flotte britannique bloque les ports de l'Empire.

Les colonies des Antilles étant menacées Napoléon donne l'ordre d' envoyer une escadre pour porter des approvisionnements et des renforts. Une flotte est rassemblée à cette fin sous le commandement du vice amiral Zacharie Allemand. 11 vaisseaux et 4 frégates sont ainsi ancrés à l'embouchure de la Charente, un peu à l'est de l'île d’Aix, d'où ils sont surveillés par l'escadre du vice-amiral John Gambier, qui mouille un peu au nord, dans la rade des Basques. Le 11 avril, profitant d'un vent portant et de la marée montante les anglais laissent dériver vers les navires français une trentaine de brûlots. Pour éviter d'être embrasés les navires français laissent filer leurs ancres et dérivent vers l'estuaire. La plupart s'échouent dans la vase. Le lendemain les frégates anglaises peuvent canonner à bout portant les navires qui ne sont pas parvenus à se dégager malgré le passage par dessus bord de quelque 385 canons au fond de la baie. C'est un nouveau désastre pour la flotte de l'Empereur; les anglais auront détruits une frégate et quatre vaisseaux de l'escadre française, ruinant les espoirs de renforts pour les colonies menacées aux Antilles.

Napoléon Ier y séjourna une semaine, du 8 au 15 juillet 1815, avant de quitter à jamais la terre de France. C'est d'ici qu'il embarqua pour le Royaume-Uni, mais fut en fait emmené sur l’île de Sainte Hélène, bien plus lointaine. Le souvenir de l’empereur plane encore sur l’île.

Le fort Liédot a servi de prison pour de nombreuses personnes parmi lesquelles :

- Des Communards après la chute de la Commune de Paris en 1871.

- Des soldats de l'armée impériale russe insoumis sur le Front français en 1917. Cet épisode peu glorieux de la première guerre mondiale est méconnu. Les 81 meneurs de l'insurrection du camp de la Courtine sont déportés à l'île d'Aix. Trois soldats, morts par noyade au cours d'une tentative d'évasion, sont enterrés dans le petit cimetière de l'île.

- Ahmed Ben Bella, dirigeant du FLN, et quatre autres de ses compagnons  y séjourneront de mars 1959 à mai 1961, emprisonnés dans le fort Liédot5, et surveillés par une garnison d'environ 150 gendarmes. Ahmed Ben Bella deviendra après sa libération et son retour dans son pays, le 1er président de la république algérienne. Les habitants de l'ile gardent de très mauvais souvenirs de ces années-là, pendant lesquelles les côtes de l'île étaient surveillées jours et nuits et celle-ci était coupée en deux dans le hameau de Bois Joly par une haute clôture, avec poste de garde occupé 24h sur 24 sur la route .(sur wikipédia)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 07:44

DICTON DE LA RANDONNEE

26 JUIN  MAXENCE

UZESTE 018

A la Saint Maxence, pas besoin d’essence,  tu prends ta licence et tu viens sur les

 

chemins découvrir toutes les forestières essences.

 

 

 

Auprès de mon arbre - Georges BRASSENS

 

J'ai plaqué mon chêne
Comme un saligaud,
Mon copain le chêne,
Mon alter ego,
On était du même bois
Un peu rustique, un peu brut,
Dont on fait n'importe quoi
Sauf, naturell'ment, les flûtes...
J'ai maint'nant des frênes,
Des arbres de Judée,
Tous de bonne graine,
De haute futaie...
Mais, toi, tu manque' à l'appel,
Ma vieill' branche de campagne,
Mon seul arbre de Noël,
Mon mât de cocagne !

Auprès de mon arbre,
Je vivais heureux,
J'aurais jamais dû m'éloigner de mon arbre...
Auprès de mon arbre,
Je vivais heureux,
J'aurais jamais dû le quitter des yeux...

Je suis un pauv' type,
J'aurai plus de joie :
J'ai jeté ma pipe,
Ma vieill' pipe en bois,
Qui' avait fumé sans s' fâcher,
Sans jamais m' brûler la lippe,
L' tabac d' la vache enragée
Dans sa bonn' vieill' têt' de pipe...
J'ai des pip's d'écume
Orné's de fleurons,
De ces pip's qu'on fume
En levant le front,
Mais j' retrouv'rai plus, ma foi,
Dans mon cœur ni sur ma lippe,
Le goût d' ma vieill' pip' en bois,
Sacré nom d'un' pipe !

Le surnom d'infâme
Me va comme un gant :
D'avecque ma femme
J'ai foutu le camp,
Parc' que, depuis tant d'anné's,
C'était pas un' sinécure
De lui voir tout l' temps le nez
Au milieu de la figure...
Je bats la campagne
Pour dénicher la
Nouvelle compagne
Valant celle-là,
Qui, bien sûr, laissait beaucoup
Trop de pierr's dans les lentilles,
Mais se pendait à mon cou
Quand j' perdais mes billes !

J'avais un' mansarde
Pour tout logement,
Avec des lézardes
Sur le firmament,
Je l' savais par cœur depuis
Et, pour un baiser la course,
J'emmenais mes bell's de nuit
Faire un tour sur la grande Ourse...
J'habit' plus d' mansarde,
Il peut désormais
Tomber des hall'bardes,
Je m'en bats l'œil mais,
Mais si quelqu'un monte aux cieux
Moins que moi, j'y pai’ des prunes :
Y' a cent sept ans, qui dit mieux,
Qu' j'ai pas vu la lune !

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 09:41

ROCHEFORT - CHARENTE-MARITIME

ROCHEFORT 004Pour ce dernier dimanche de la saison le TPB nous a concocté un programme alléchant. Sortie en bus pour tout d’abord une visite de la Corderie Royale à Rochefort et pour essayer de découvrir l’Hermione. Nous irons ensuite à Fouras pour prendre le bac en direction de l’Île d’Aix.

ROCHEFORT 011

Départ de Lormont à 7 h 30 avec une halte à 9 heures pour un petit-déjeuner offert et préparé par Michèle et Jean-Claude.

ROCHEFORT 003

Nous arrivons à Rochefort* vers 9 h 30 devant la Corderie Royale pour une visite autour des bâtiments.

ROCHEFORT 001

Le magnifique bâtiment de la Corderie Royale est né de la volonté de Louis XIV et de Colbert, son ministre. Pour créer une puissante flotte de guerre, il faut des arsenaux. Colbert décide d’en établir un à Rochefort, au bord de la Charente, à 23 km de l’Atlantique. Le premier ouvrage construit est la corderie dont la réalisation commence en 1666 pour se terminer en 1669.  (seulement 3 ans ! et sans les engins que nous possédons aujourd’hui !)

ROCHEFORT 002

Le bâtiment de 374 m de long, posé sur un radeau de poutres de chêne pour pallier l’instabilité du terrain marécageux, est une manufacture de cordes. Sa grande longueur s’explique par le besoin de confectionner des cordages longs d’une encablure, soit 200 m.

ROCHEFORT 014

Les autres bâtiments de l’arsenal vont se succéder au bord de la Charente, magasins, fonderie, forges, poudrière, formes de radoub pour la réparation des bateaux. 500 navires et vaisseaux vont être construits jusqu’à la fermeture de l’arsenal en 1927. La corderie fabrique des cordages pour la marine jusqu’en 1867, l’évolution des techniques et l’apparition des câbles d’acier rendant obsolète son activité.
ROCHEFORT 015

un petit aperçu du potager du roi

La corderie a failli disparaître après l’incendie qui l’a détruite partiellement en 1944. Les troupes d’occupation allemandes y avaient mis le feu avant de se retirer.


L'HERMIONE

ROCHEFORT 007

Nous nous dirigeons ensuite vers les bassins où nous espérons voir l’Hermione. Mais elle est cachée, les visites sont payantes. Donc nous ne verrons que des morceaux, assez gros quand même pour admirer cette belle réalisation.

 ROCHEFORT 006

Depuis 1997, dans l'ancien Arsenal maritime, une équipe de passionnés reconstruit la frégate Hermione, qui en 1780 permit à La Fayette de traverser l'Atlantique pour rejoindre l'Amérique.
Ce grand navire en bois, témoin d'une période phare de l'histoire maritime française est reconstruit sous les yeux du public qui peut ainsi découvrir le travail des charpentiers, forgerons, gréeurs, calfats, voiliers...

ROCHEFORT 012

En 1778, dans l'arsenal de Rochefort sur une cale de construction proche de la Corderie Royale, l'Hermione était mise en chantier.

Navire de plus de 65 mètres de longueur hors tout, doté d'une voilure de 1500 m2 répartie sur trois mâts, l'Hermione fut construite sur les plans de l'ingénieur Chevillard Aîné.

Elle faisait partie, avec la Courageuse, la Concorde et la Fée, d'une série de quatre frégates mises en chantier à Rochefort.

Appartenant à la catégorie de frégates dites légères, caractérisées par leur vitesse et leur maniabilité, l'Hermione était équipée de 26 canons tirant des boulets de 12 livres, d'où son nom de "frégate de 12".

Longue de 44,20 m, large de plus de 11 m, la frégate nécessita 11 mois de travail pour des centaines de charpentiers, forgerons, perceurs, cloueurs, calfats... bagnards... pour un total de plus de 35 000 journées de travail.

ROCHEFORT 009

mais non ce n'est pas de la curiosité

Retour au bus après cette visite d’une heure pour rejoindre Fouras où nous prenons le bac pour l’Île d’Aix.

ROCHEFORT 013

A suivre…

* Un peu d’histoire

Rochefort au XIème siècle « Roccafortis », un château dominant la Charente entouré de quelques chaumières au cœur d’un marais. A la fin du XVIIème,  Louis XIV décide la création d’un nouvel arsenal de guerre capable de construire rapidement une flotte pour rétablir sa puissance maritime et favoriser le commerce avec les colonies du royaume. Le site de Rochefort est alors choisi pour sa localisation stratégique : position centrale sur le ponant, protégé par les îles et relié à l’arrière pays par la Charente.

Colbert de Terron, neveu du ministre et gouverneur de la Province, confie le projet à Blondel, ingénieur du roi pour la Marine, et Clerville, commissaire général des fortifications. L’arsenal voit le jour dès 1666. La ville de Rochefort est réalisée selon un plan en damier. Ceinte de remparts à partir de 1689, elle prend son aspect définitif grâce à Michel Bégon (Intendant de la Marine  1688-1710), qui organise la reconstruction de la ville en pierre de taille …

Le XIXème siècle est une période de croissance grâce à l’activité intense de l’arsenal, la population rochefortaise croît rapidement,  faisant de Rochefort la ville la plus peuplée du département en 1860. Le faubourg se développe  et l’arrivée du chemin de fer, puis la création de bassins à flot, génèrent un développement important du commerce. La difficulté d’approvisionnement en eau potable est une préoccupation majeure pour Rochefort.

Au XXème siècle l’arsenal montre ses limites : il ne peut accueillir  les nouveaux cuirassés à cause du faible tirant d’eau et l’envasement constant de la Charente pose problème. L’activité de l’arsenal décroît jusqu’à sa fermeture en 1927. La ville reste cependant largement associée au domaine militaire. Dès 1916, un centre d'aérostation maritime est créé, suivi d’un centre-école d'aviation et enfin d’une base aérienne.

A la suite à la destruction des remparts qui s’achève en 1938, le centre-ville s'ouvre sur le faubourg. La  guerre laisse cependant un arsenal dévasté. La politique des villes moyennes menée par l’État dans donne à Rochefort un nouvel élan. En 1974, le « Contrat Ville Moyenne » amorce une politique de réhabilitation de l’habitat et de développement de nouveaux équipements réutilisant de bâtiments délaissés par la Marine : la Corderie Royale en ruine est restaurée, la Poudrière est transformée en salle de Rock, deux des anciens bassins du port de commerce sont désenvasés, puis transformés en ports de plaisance ...

Aux marins ont succédé les gendarmes, nouveaux partenaires de la ville. Longtemps associée à une image de ville de garnison, la ville des « Demoiselles » est aujourd’hui synonyme de vie culturelle : Hermione, Corderie Royale, festival de Rock and Folk, nouveau musée Hèbre de Saint Clément, Loti... La ville connaît une activité touristique importante, mais aussi un secteur tertiaire dynamique, avec notamment un port de commerce, 3ème  plus grand exportateur de bois en France…(pris sur le net)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche