Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:39

La Basilique Saint Seurin de Bordeaux

 

BORDEAUX-les-Parcs-074.jpg

avant sa restauration (la gourde que je suis a oublié de prendre une photo de l'église)

BORDEAUX-les-Parcs-073.jpgInformations prises dans le dépliant Bordeaux Ma ville - L'église Saint-Seurin. N'étant pas catholique j'aime visiter et connaître l'histoire des églises que je rencontre mais je suis incapable de vous mettre les légendes sous chaque photo, vous voudrez bien me pardonner.


La basilique Saint-Seurin, ou église Saint-Seurin, est une basilique mineure située place des Martyrs de la Résistance à Bordeaux. Elle a été fondée au VIème siècle.

 

Bâtie à l’origine hors les murs de la ville à proximité d’une nécropole antique, elle a été considérée comme la grande basilique funéraire de Bordeaux.

 

BORDEAUX les Parcs 040

BORDEAUX les Parcs 041  BORDEAUX les Parcs 042

Elle doit son nom à l’un des plus vénérables patrons de Bordeaux, Saint Severinus, 4ème évêque de Bordeaux.


BORDEAUX les Parcs 043  BORDEAUX les Parcs 045

Si l’origine de l’église est entourée de légendes, l’existence d’un premier édifice est confirmée vers le milieu du Vème  siècle. Il sera détruit lors des invasions normandes au IXème  siècle. La reconstruction débute au début du XIème  siècle.

 

 

Une église romane de plan basilical couverte d’un toit en charpente est édifiée. Son chœur et la crypte sont surélevés pour être vus des fidèles accomplissant le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Après avoir agrandi et voûté l’église, les chanoines font construire au XIIIème  siècle, au niveau de la 3ème travée de la nef une entrée monumentale ouverte sur la nécropole. Ce vaste portail gothique constitué d’une grande baie et de deux arcatures aveugles, est rythmé par 14 statues sculptées sur les pieds-droits (support vertical supportant le départ d’un arc) figurant les apôtres, la Synagogue et l’Eglise.

BORDEAUX les Parcs 044

Le tympan principal présente des scènes de la Résurrection et du Jugement dernier, les 2 autres racontent, à gauche, la visite des saintes femmes au tombeau et à droite Saint-Amand rêvant de l’arrivée de Saint Seurin. Le porche à cinq pans coupés qui l’abrite est plus tardif.

Entre le XIVème  et le XVème  siècle, plusieurs chapelles sont élevées dont Notre-Dame de la Rose. En 1566 et en 1698 l’église est gravement endommagée par l’effondrement d’une partie de ses voûtes. L’architecte Jean-Baptiste Augier les reconstruit au début du XVIIIème  siècle.

L’église épargnée par la Révolution subit tout au long du XIXème  siècle d’importantes modifications. En 1820 restauration de la façade occidentale.  Les statues de Saint-Seurin et de Saint-Amand encadrant l’entrée, le tympan figurant la rencontre des deux saints et les statues de Saint Jean et Saint Pierre installées sur la balustrade de l’étage supérieur sont l’œuvre de Dominique Félix Maggesi, artiste originaire de Carrare et qui va devenir le plus grand sculpteur de Bordeaux.

BORDEAUX les Parcs 047

Saint-Seurin a perdu une grande partie de ses monuments funéraires et de son mobilier médiéval. Les éléments conservés permettent d’en imaginer la richesse :BORDEAUX les Parcs 048

-          Plusieurs retables en albâtres du XVème  siècle, le rétable de la chapelle de Notre-Dame de la Rose et le retable de l’autel majeur présente l’histoire de Saint Seurin et la légende du bâton de Saint Martial.

BORDEAUX les Parcs 050-           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La chaire épiscopale située à l’entrée du chœur date également du XVème siècle.

BORDEAUX les Parcs 051

-          Dans le chœur 32 des 47 stalles de la fin du XVème siècle sont ornées sur les miséricordes de scènes grotesques et satiriques de saints et de prophètes

-          L’église possède plusieurs statues de qualité, Notre-Dame de Bonne Nouvelle, Notre-Dame de la Rose en albâtre, un saint-Marial dont le bâton était porté en procession  lors des grandes sécheresses

-          Disparue aujourd’hui, l’église possédait l’olifant de Roland.  La tradition affirme que ce cor d’ivoire signalé encore au XVIIème  siècle et disparu avant la Révolution avait été déposé par Charlemagne sur l’autel de Saint-Seurin.

BORDEAUX les Parcs 039

 

 

 

Bordeaux était une étape importante sur les longs chemins conduisant à Saint-Jacques de Compostelle. En 1998, l'UNESCO a reconnu la valeur historique et patrimoniale de la cathédrale Saint-André, de l'église Saint-MIchel et de Saint-Seurin en les inscrivant au patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.


Une prochaine on fera la visite de la crypte archéologique qui est un des plus anciens vestiges de Bordeaux mais que nous n’avons pas vue.

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 14:15

De Parcs en Parcs et sur les quais de Bordeaux

BORDEAUX les Parcs Pélerins

Avec Michelle, nous partons pour une belle journée en randonnée qui nous conduire du Bouscat à Bordeaux à travers 4 parcs avec une pause déjeuner sur les quais de Bordeaux. Nous y ferons  une belle rencontre, puis nous nous arrêterons pour visiter la Basilique Saint Seurin qui est ouverte, autant en profiter.


Nous partons depuis leBORDEAUX les Parcs 001 Bouscat sur BORDEAUX les Parcs Pélerinsla trace des Pélerins de Compostelle, je fais qu elques photos de l’Ermitage de Compostelle et des  deux ronds-points sur lesquels sont dressés des  Pélerins en pensant à Jacqueline qui a dû les voir lors de son passage au Bouscat.

 

 

 

 

BORDEAUX les Parcs 012

 

Nous partons ensuite en direction de Bordeaux et premier arrêt au Parc Rivière que je ne connaissais pas du tout. Il est très bien entretenu, beaucoup de gens profitent du soleil pour y BORDEAUX les Parcs 010faire leur pause déjeuner.

Michelle me montre la maison des insectes, c’est bien imaginé.

maison des insectes

 

« Le Parc de Rivière était celui d'une résidence privée, à la fin du 19e siècle. Le Baron Alfred de Luze acheta ce bien de campagne en 1827 pour en faire un véritable castel dont le décor aux multiples références historiques avait de quoi surprendre.
Il fut acheté par la ville de Bordeaux en 1977 puis ouvert au public en 1982, après de nombreux travaux de remise en état.
Sa dernière innovation est une Maison du Jardinier, érigée en 2004 à partir des anciennes écuries du parc. Elle abrite un atelier de jardinage, un espace de documentation ainsi qu'une tisanerie. Adossée à la façade, une serre à l'ancienne de 25 mètres de long a été édifiée.
Lieu de rencontres et de conseils pour les amateurs de plantes, la Maison du jardinier se trouve au coeur d’un jardin représentant des visages variés, des jardins de fleurs, des jardins potagers. Le jardinier vous accueille dans l’atelier ou la serre. 
Sur sa grande pelouse centrale, entourée de sous-bois, trônent les ruines du château. » lu sur le net

 

Après le Parc Rivière direction le Jardin Public mais avant Michelle me fait découvrir deux magnifiques façades.

BORDEAUX les Parcs 016

BORDEAUX les Parcs 017

Nous traversons le Jardin Public où je prends quelques photos des statues et de deux beaux massifs.

BORDEAUX les Parcs 021  BORDEAUX les Parcs 023

Rosa Bonheur

 

BORDEAUX les Parcs 027  BORDEAUX les Parcs 029

Jeunesse et Chimère

 

 

 

Je reviendrais plus longuement pour vous faire visiter ce superbe jardin, là nous avons faim et nous nous dirigeons vers les quais pour manger sous les ombrages face à la Garonne.

 

 

 

 

Carl Vernet

BORDEAUX les Parcs 030

A peine installée je vois un chapeau que je reconnais pour l’avoir suivi souvent dans mes anciennes randonnées. Mais c’est le chapeau de Jean et nous le hélons joyeusement, il venait également pique-niquer sur les quais. Nous sommes ravies de manger en sa compagnie, ce charmant monsieur de plus de 80 ans qui continue à marcher et à pédaler fait toujours notre admiration et nous aimons l’écouter raconter ses périples et il nous laisse baba quand il nous dit que cet année il n’a pu faire que 700 km au lieu des 4 000 km habituels, pas parce qu’il n’a plus la forme mais parce qu’il n’a pas eu le temps, des affaires familiales l’en ayant empêché. Après ce grand moment nous nous séparons lui va marcher jusqu’à Talence nous nous partons vers le Bouscat.

BORDEAUX les Parcs 036Après cette pause déjeuner, direction les Grands Hommes pour une pause technique puis direction la Basilique Saint Seurin. Elle est magnifique et je lui consacrerai le prochain article, il y a beaucoup à en dire et à montrer.

  BORDEAUX les Parcs 056Nous repartons en direction du Parc Bordelais non sans s’arrêter devant de nouvelles façades dont une rococo.

 

 

Au parc Bordelais, toujours très fleuri nous constatons que les marronniers sont complètement recouvert des couleurs de l’automne. Je fais peu de photos, j’y reviendrai dans quelques temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BORDEAUX les Parcs 059

déjà les couleurs de l'automne

Après le Parc Bordelais, direction le Parc de la Chêneraie au Bouscat au centre duquel trône le Castel d’Andorte.

 

Au Moyen Age ce castel était sous l’autorité du roi d’Angleterre. Un grand monastère, Saint Seurin a ensute été propriétaire  de cet ensemble qui comportait des champs, des forêts, des fermes et un château. Au XVIIIème siècle on a reconstruit un nouveau château qui a été utilisé comme hôpital psychiatrique pendant 120 ans.

BORDEAUX les Parcs 063BORDEAUX les Parcs 064

BORDEAUX les Parcs 066

Plus d’infos sur : webetab.ac-bordeaux.fr/t3_0331669k/fileadmin/0331669K/.../journal.pdf

 

Après cette belle sortie retour chez Michelle où nous rafraîssons nos pieds dans le bassin à poissons. Il faisait bien chaud et nous avons marché surtout sur le bitume, les pieds n’aiment pas trop ça.

La suite demain avec la Basilique Saint Seurin.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 19:55

Une journée sur le Bassin d'Arcachon

LE TEICH - LE PYLA 005

C’est une belle semaine de randonnées avec Mimi. Après la sortie à Macau mardi nous repartons jeudi matin vers le Bassin d’Arcachon, je veux lui montrer la belle balade que nous avions faite avec le guide ornithologue, la boucle étant bien balisée j’ai bien repéré l’itinéraire ce jour là.

LE TEICH - LE PYLA 035

La météo annonce un temps couvert avec peut être un peu d’orage mais très localisé. Arrivées à la Maison de la Nature il commence à pleuvioter et nous devons nous équiper. Au bout d’une heure c’est fini on peut se déshabiller et la journée sera finalement très belle.

Les couleurs ont changé depuis 15 jours, le blanc des églantiers et des aubépines a laissé la place au rose des mûriers. Il y en a partout de chaque côté des sentiers.

Arrivées au port du Teich je décide de rallonger la randonnée en allant longer le parc ornithologique pour voir les cigognes et surtout les cigogneaux. Nous ne serons pas déçues, Michelle va même réussir une belle photo lors d’un envol de ce bel oiseau. Moi j’ai dû mal à stabiliser mon appareil quand j’utilise le zoom.LE TEICH - LE PYLA 010 Nous ferons 4 km de plus que la randonnée initiale autour du delta. Après la pause pique- nique sur le port nous repartons vers le parc Fleury et revenons à la Maison de la Nature à Lamothe.

LE TEICH - LE PYLA 003LE TEICH - LE PYLA 032

Et comme nous sommes en pleine forme Michelle a envie d’aller monter la Dune du Pyla et nous voilà repartie. Bien que nous ne sommes que jeudi il y a beaucoup de monde, des classes d’enfants qui s’éclatent en dévalant la dune en faisant peur à leurs animateurs. C’est un vrai plaisir de les voir si joyeux.

LE TEICH - LE PYLA 043

La Dune est toujours aussi belle, le ciel est bleu mais avec quelques nuages, tout est parfait. Après une petite pause, retour à Bruges après une formidable journée.(photos dans Album Arcachon)

LE TEICH - LE PYLA 038

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 08:36

 Retour sur une enfance macaudaise (suite et fin)

MACAU 060

Après le Château Barreyre nous continuons le Chemin du Bord de l’eau et passons  devant de belles demeures, Bayle Peyronnet, Campardon,  le Château Rauzan, Pelot et nous arrivons au lieu-dit Le Marchand et son magnifique Château Plaisance.

MACAU Château Plaisance(voir les photos dans album : Randos amicales)


Nous pouvons voir également mais seulement au retour quand la marée aura baissé, la digue qui rejoint l’île Macau et son petit phare.

MACAU Le Marchand

Après Le Marchand nous arrivons au Château-Restaurant Desplats et sa terrasse au bord de l’eau. Ensuite ce sera le Château Lescale magnifiquement rénové.

MACAU 035

Nous passons devant 2 autres belles demeures, Marot et Ravez.

 

Nous arrivons enfin devant la demeure que nous appelions Lauretan (je ne trouve plus aucune trace de ce nom, si quelqu’un s’en souvient un petit commentaire svp, merci) où demeuraient mes grands parents. MACAU cétait chez ma mémé JeanneC’était un lieu magique où je passais de belles vacances. Une vieille ferme avec une étable, grenier à foin, une petite porcherie – un seul cochon – le poulailler,  la cabane au fond du jardin, devant la maison un potager, un immense marronnier,  au loin près de la Maqueline un champ d’artichauts, puis des vignes et les prés à vaches. MACAU cétait chez ma mémé JeanneEn façade la maison des maîtres qui étaient toujours absents, nous aimions bien aller la visiter en cachette de mémé. De l’autre côté de la route nous avions un large chemin d’accès à la Garonne. De merveilleux souvenirs. La demeure a été rachetée depuis, entièrement rénovée et quelle horreur un énorme transformateur électrique qui gâche tout le paysage plus un grand mur qui dissimule la maison, seul un petit trou dans le portail nous a permis de revoir la maison.

MACAU cétait chez ma mémé JeanneMACAU cétait chez ma mémé Jeanne

Après ce petit intermède sentimental nous continuons vers le bout de l’Ile où nous admirons deux autres Châteaux, Bolaire et Biré.

MACAU 045

Arrivées au bout de l’Ile nous faisons demi-tour, nous avons une autre vision tout aussi belle du paysage.

Une belle après midi de souvenirs qui m’interpellent. Nostalgie quand tu nous tiens !  

MACAU 037

(merci à mes lecteurs de me signaler d'éventuelles erreurs en laissant des commentaires)

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 06:16

 Retour sur une enfance macaudaise (1ère partie)

Je suis née à Macau* le jour où les allemands quittaient la Pointe de Grave, quelques jours avant l'Armistice. J'ai quitté Macau quand j'avais 21 ans.

Maqu'au en gascon.  

MACAU 075

Avec mon amie Mimi nous décidons de partir de l'Eglise de Macau en direction du Port et de longer la Garonne jusqu'au lieu-dit le Bout de l'Ile qui termine la route avant de s'enfoncer dans les vignes. Environ 12 km aller-retour.

  MACAU 058

Après avoir admiré l'église Sainte Marie joliment restaurée sur une place entièrement refaite nous partons par l'allée du Port (oui je sais elle ne s'appelle plus l'allée du Port mais pour moi elle restera l'Allée du Port) et nous arrivons au port situé en face de l'Ile Macau.

 

- L'île Macau est une ancienne île de l'estuaire de la Gironde. Elle appartenait à un ancien archipel (anciennes îles Macau, des Vaches, Fumelle, Sauterelle, Vincent et Fumadel) aujourd'hui rattachée à la rive gauche, sa présence est attestée dès le Moyen Âge.

L'île Macau compte parmi les plus anciennes îles de l'estuaire de la Gironde. Mentionnée dès le XIème siècle elle est aménagée par les moines de l'abbaye Sainte Croix de Bordeaux . Par suite de la fusion de l'ancienne île du Bec avec le Bec d'Ambès,  l'île Macau est désormais sur la rive gauche de la Garonne et non plus sur la Gironde.

Soudée à la rive gauche par suite d'un lent mais constant phénomène de « déplacement latéral » (forte érosion côté fleuve et comblement progressif du bras opposé), elle apparaît comme une vaste étendue de terre entourée de marécages.

Aujourd'hui propriété privée, l'île est essentiellement peuplée de chevaux (une quarantaine au total) qui y vivent en semi-liberté.

 

Nous quittons le port et partons vers la droite, nous passons devant l'ancienne guingette "Beau Rivage" où ma mère allait danser.

MACAU 066

Nous rencontrerons ensuite de beaux Châteaux, tous rénovés et de belles demeures qui nous laissent admiratives.

MACAU 009

Dans mon souvenir, en dehors du Château Barreyre, son lion et ses palmiers, les autres châteaux et maisons étaient plutôt tristes et laissés à l'abandon. 

MACAU 014

 château RauzanMACAU 022château PlaisanceMACAU 024château restaurant Desplats

*Le bourg de Macau existerait depuis l'époque Gallo-Romaine, comme semblent le prouver des traces de voies romaines découvertes à Gironville.

La ville connut une destruction au IXème siècle par les Normandes.

Un texte de 1027  stipule que Guillaume V de Poitiers,Duc d'Aquitaine et Comte de Poitiers, fit donation au monastère Sainte Croix de Bordeaux de l'église Sainte-Marie-de-Macau et de l'île Macau.

La tradition locale rapporte qu'un souterrain reliait le château fort de Gironville à l'église de Macau. Des pans de murs ont été trouvés dans les vignobles qui séparaient Gironville du clocher-donjon..

 à suivre...

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:36

De Claouey à Piraillan en passant par le grand et le petit Picquey

  CLAOUEY 016

Mardi matin Michelle me propose une randonnée pique-nique sur le Bassin. Je devais faire la visite des Serres de Mérignac mais sans hésitation je choisis cette sortie à Claouey.

 

Vite je me prépare une bonne salade composée, je prévois le thermos pour le café et à 10 h nous prenons la route. Cela va être une belle journée, le ciel est uniformément bleu, la lumière pour les photos est superbe.

 

Nous partons du lieu-dit Le Four, près du camping des Viviers à Claouey. La marée est descendante, le coëfficient est très fort donc l'eau se retire très loin. Nous marchons sur le sable dur quand c'est possible, quelquefois dans la vase, aie ! ça glisse et moi qui est mis un pantacourt blanc j'ai bien peur de me retrouver dans cette vase, mais non, ouf ! ça n'arrive pas.CLAOUEY 057 Nous passons quelquefois au milieu des petites cabanes des ostréiculteurs, toutes de couleurs différentes, quelques-unes bien joliment fleuries.

CLAOUEY 037

 

 

Vers 13 h nous nous arrêtons pour le pique-nique, des bancs nous tendent les bras face à la dune du Pyla, au Grand Picquey.

 

CLAOUEY 025

Nous repartons et faisons demi-tour entre Piraillan etle Canon. Nous prenons la piste cyclable mais très vite nous choissons de retourner sur la plage, le décor y est différent de l'aller ainsi que la lumière.  C'est vrai que par moment on ne reconnaît pas les lieux où nous sommes pourtant déjà passées.

CLAOUEY 049

 

De retour à la voiture nous constatons que nous avons fait 11 km et nous sommes heureuses toutes les deux de cette belle sortie. C'est vrai que même à marée basse les couleurs du Bassin d'Arcachon sont uniques, lumineuses sous le soleil.

 

Merci Michelle pour cette belle randonnée. A la prochaine. (photos dans Arcachon).

Partager cet article
Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 08:57

LES LACS DE BLANQUEFORT

BLANQUEFORT les lacs

Départ pour une randonnée de 10 km. Nous partons du haut de la côte des 4 Ponts à Blanquefort en direction de l’usine First (ancienne usine Ford) par la nouvelle route. Il fait très beau et dès que nous n’aurons plus le vent du nord en face, il fera chaud.

Nous arrivons en vue du Lac des Padouens et je cherche le passage entre les deux lacs à gauche de l’Avenue du Port du Roy. Le premier chemin plein de ronces est nettoyé en partie mais nous arrivons dans un cul-de-sac et nous devons faire demi-tour. Le passage est un peu plus loin, un large chemin mais nous n’avons aucune vue sur les lacs, dommage. Nous découvrons un tapis de violettes très parfumées, ce qui est assez rare. BLANQUEFORT les lacs

Arrivées au bout de ce chemin, cul-de-sac de nouveau mais il y a un petit pont  qui nous conduit près du lac.

BLANQUEFORT les lacs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pouvons observer des canards (vrais et faux), vrais pièges dressés par les chasseurs qui ont installé des tonnes le long de la rive.

Au bout de ce chemin nous arrivons dans la ZI rue Saint Exupéry, nous verrons un troisième lac que je souhaitais contourner mais cela n'a pas été possible, il était interdit d'y accéder. Nous prenons donc la rue Descartes puis la rue de la Rivière qui nous ramène sur la route de Macau. Nous prenons le chemin du retour et admirons les tapis de crocus que la mairie a fait planté sur les massifs de la commune.

BLANQUEFORT les lacs

Une belle sortie ensoleillée, dommage que la visibilité sur les deux lacs ne soit pas plus dégagée.(photos dans rando amicale)

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:50
EYSINES - BRUGES
Nous allons à la rencontre de la commune voisine que nous connaissons assez mal.

 Nous partons de Bruges en traversant le Parc Treulon et nous nous dirigeons vers l’avenue de l’Hippodrome jusqu’à la Place Forale. Nous prenons ensuite la route du Bois de Grammond, traversons sur une passerelle la rocade et passons devant le nouveau cimetière, assez surprenant, il a été inauguré en 2009.

 

 (« Il est situé sur l’espace boisé de la rue du 19 mars 1962 au croisement de l’allée de Bois Gramond. Il comporte une salle de recueillement à l’entrée du cimetière où plus de 100 concessions sont proposées. 25 caveaux cinéraires complètent le columbarium en réponse aux demandes de plus en plus fréquentes des familles d’enterrer les cendres des défunts.
Le cimetière Gramond offre un espace paysager propice au recueillement, doté d’un jardin du souvenir où chacun peut commémorer ses proches en toute quiétude ».(trouvé sur le net)


Nous arrivons ensuite dans le vaste domaine du Pinsan que nous traversons en nous dirigeant vers sa forêt.

 

Nous irons ensuite voir le beau château de Lescombes et son pigeonnier.

 

EYSINES 011


« L’histoire du château Lescombes commence avec le moyen âge. La Ville acquiert l’ensemble du domaine en 1989.
Cet ensemble abrite aujourd’hui un parc paysager, un jardin potager pédagogique, un pigeonnier classé du 16ème siècle, un musée des outils du maraîchage et un centre d’art contemporain.

Un peu d’histoire

L’histoire du château Lescombes commence avec le moyen âge. La Ville acquiert l’ensemble du domaine en 1989.
Cet ensemble abrite aujourd’hui un parc paysager, un jardin potager pédagogique, un pigeonnier classé du 16ème siècle, un musée des outils du maraîchage et un centre d’art contemporain. Espace le plus visité de la ville, Lescombes est devenu un rendez-vous incontournable à Eysines.

A la fin de la guerre de cent ans, la paroisse d’Eysines est dévastée par les armées du Roi de France venues assiéger Bordeaux.
De l’ancien château désigné sous le nom de château de la Plane sous l’ancien Régime, ne subsiste que quelques éléments, notamment la porte gothique de la barbacane. Réutilisée à la fin du XIIème siècle, elle orne désormais l’entrée du pigeonnier-puits. »

http://www.ville-eysines.fr/default.asp?IDPAGE=60&cnf=1|F24EB692

L’histoire du pigeonnier 

EYSINES 002


Inscrit à l’inventaire des bâtiments historiques, le pigeonnier monumental du château Lescombes est unique en son genre.
S’il ressemble aux colombiers contemporains de Daignac et de Saint Pardon de Conques, sa particularité est d’avoir deux fonctions puisqu’il est bâti au-dessus du puits du château.
Le bâtiment a d’abord une utilité agricole, les pigeons débarrassant les vignes des pucerons, chenilles et autres parasites.
En 1794, Pierre Duret, le propriétaire, fait établir un moulin à bête dans le pigeonnier afin de l’utiliser pour moudre son grain.
Au XIX ème siècle, les crises du phylloxéra et du mildiou font reculer la vigne, peu à peu remplacée par les jardins. Le pigeonnier est curieusement transformé en château d'eau. Il accueille aujourd’hui le musée du maraîchage"

http://www.ville-eysines.fr/default.asp?IDPAGE=61&cnf=1|5AEBD847


Nous traversons le centre ville et nous allons ensuite vers le lycée Charles Péguy. Michelle se demande toujours où est le blockaus, j’ai trouvé la réponse ce matin, il y en avait 3 qui sont toujours là sous les bâtiments.

 

« Le lycée est implanté sur un site occupé pendant la seconde Guerre Mondiale par la Marine Allemande. Cette dernière avait réquisitionné la propriété Wetterwald pour y installer son état-major. Autour du château furent implantés plusieurs bâtiments destinés à l'hébergement et trois blockhaus pour la fabrication de torpilles sous-marines.

   En 1946, un Centre d'Apprentissage voit le jour dans ces locaux désertés : l'enseignement pratique se déroule dans les blockhaus transformés en ateliers. Dortoirs, réfectoires et salles de cours se répartissent plus au sud sur le Mont Vigean.

    De 1952 à 1956, de nouvelles constructions vont réellement identifier le site que nous connaissons aujourd'hui : internat, demi-pension, bâtiment administratif et logements de fonction contribuent, avec la surélévation des blockhaus historiques, à l'émergence d'un établissement installé sur une propriété clôturée et boisée d'une superficie de 6 hectares. Cette structure de formation deviendra Collège d'Enseignement Technique en 1959 et suivra l'évolution de la Voie Professionnelle qu'elle ne cessera de représenter : Lycée d'Enseignement Professionnel en 1976, Lycée Professionnel en 1985 avec l'implantation du premier Bac Pro en 1986 ».

http://lycee-charlespeguy.com/Presentation/Un-peu-dhistoire/Historique-du-lycee.aspx

EYSINES 018

 

Nous voilà reparti, nous passons dans la rue de la Commanderie des Templiers, devant le centre de la Tour de Gassies et revenons par le Parc Treulon .


Avec une bonne douzaine de kilomètres dans les jambes, un chocolat chaud dans la forêt du Pinsan, la découverte du château de Lescombes une belle après-midi entre amies, que demander de plus ? De recommencer une autre sortie très vite.

 

Parc Treulon

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 08:41

De Château en Château

BLANQUEFORT la Maison du PatrimoineMaison du Patrimoine


Mardi 18 janvier 2011, avec Mimi, nous décidons de faire une randonnée à Blanquefort.

Nous partons de la Maison du Patrimoine, chartreuse Carpinet, et nous nous dirigeons vers le Parc et le Château de Fongravey.

Le nom signifierait « Fontaine en un lieu de Graves » C’est une belle demeure planté de chênes. Vers 1780, le consul de Hambourg à Bordeaux fait édifier une villa à l’italienne pour en faire sa résidence secondaire. Le Château sert de siège à diverses associations. Il ne se visite pas.

Nous irons ensuite vers le Château de Tujean, chartreuse bâtie en 1795, transformée en 1868 par l’adjonction d’un étage et de tourelles d’angle. Il fut le siège de la Kommandantur. Aujourd’hui il abrite un centre médico-pédagogique.

BLANQUEFORT TujeanChâteau Tujean

 

Nous continuons notre route vers le Château Saint-Ahon, très vieux domaine ayant appartenu à des grands noms de l’histoire :

Le château Saint Ahon, situé sur la commune de Blanquefort au sein du hameau de Caychac, est d’origine fort ancienne puisque l’on trouve des chroniques du XIV siècle qui font état de son existence et de sa construction par un Sire de Saint Ahon.

Au XVII siècle, il est la propriété de Charles Secondat de Montesquieu dont on sait l’intérêt qu’il vouait à la vigne.

Château et chapelle disparurent sous la tourmente révolutionnaire et c’est sous l’Empire que le Château fut reconstruit, puis restauré vers 1875 dans le style François 1er.

En 1985, le Comte et la Comtesse Bernard de Colbert deviennent les 67ième propriétaires du Château et du vignoble à la tête duquel ils ont placé aujourd’hui leur gendre et leur fille, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel (vu sur le net).

BLANQUEFORT - Saint-Ahon

Châeau Saint-Ahon

 

Après Saint-Ahon nous traversons la route du Médoc et nous nous dirigeons vers le vers le Château Cambon, dissimulé derrière un mur tagué. Nous nous arrêtons devant le Temple d’Amour et traversons le petit pont, un peu dangereux pour les enfants, il y manque plusieurs planches.

BLANQUEFORT Temple d'Amour

Temple d'Amour

 

Nous poursuivons notre périple en vers le domaine du Château de Tanaïs, construit en 1767 par son propriétaire : André Tanays, il fut transformé en bâtiment d’exploitation agricole et viticole, réquisitionné en 1943 par les armées allemandes pour installer un camp de repos pour les équipages de sous-marins. Il devient propriété de l’Armée de Terre en 1945 et fut le point de départ de nombreux soldats pour l’Algérie. Le Domaine est propriété de la commune depuis 1995.

BLANQUEFORT- TanaïsTanaïs

Nous rebroussons chemin et nous laissons sur notre gauche le Château du Grand-Clapeau et nous allons vers le Château Dillon.

BLANQUEFORT- DillonChâteau Dillon

Notre sortie s’achève, en passant devant la belle Eglise Saint-Martin.

BLANQUEFORT - Eglise Saint-MartinEglise Saint-Martin

Dans son état actuel c'est probablement le cinquième édifice religieux construit sur le même site en près de 20 siècles de foi dans la commune. Néanmoins, seule une absidiole romane subsiste des édifices précédents. Trois architectes se sont ainsi succédés pour reconstruire l'église Saint Martin (Blanchard, Corcelle, Avril). S'étant écroulée presque entièrement le 22 janvier 1789, malgré des actions d'entretien elle ne fut réédifié qu'à partir de 1806 et les travaux se prolongèrent jusqu'en 1871-73 dans un style Bordelais très classique de la fin du siècle précédent. Entre temps, le clocher fut détruit par la foudre en 1823 alors qu'il se trouvait dans le prolongement de l'ancien coeur de l'église, en tour indépendante évoquant une architecture de phare (son concepteur, était un spécialiste de phare). Grâce à une campagne de fouilles en 1984, deux sarcophages mérovingiens furent mis à jour, mais seul l'un a pu être dégagé, l'autre se trouvant à une trop grande profondeur; par ailleurs, un chapiteau roman s'apparentant à ceux de l'église de Bassens fut découvert et récupéré alors qu'il servait de calage à l'un des piliers de la nef (vu sur le net).

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 08:52

PAREMPUYRE

PAREMP.jpeg

 

Nous partons pour une randonnée de 11,800 km sous un beau soleil, frais mais sans vent. La sortie sera très agréable. Nous faisons le tour complet de l’agglomération au milieu de jolies résidences très calmes.MP-036.jpg

 

Nous partons de la rue Anne de Noailles en direction de la Plaine des Sports, nous nous dirigeons ensuite vers le Château Clément Pichon. Nous remonterons ensuite plein Nord et prendrons un chemin forestier très boueux mais bien agréable. Nous continuons encore un peu plein Nord jusqu’à la sortie Parempuyre.

 

On bifurque sur la gauche jusqu’à la voie ferré, nous MP-035-copie-1.jpgredescendrons plein Sud jusqu’à la rue de la Gare.

 

 

 

 

 

 

 

 

  MP-037.jpg

 

 

 

 

 

On longe une belle gravière et pénétrons sur notre droite dans des résidences, toutes l es rues sont un hommage aux plus grands peintres. La randonnée se termine en remontant la rue de Macau jusqu’à retrouver la voiture à notre point de départ.

Voilà encore un beau lundi au soleil.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche

Archives