Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 12:00

CAYCHAC – BLANQUEFORT

des chevaux, un indien, un ancien tipi ...

CAYCHAC-001.jpgDépendant de la commune de Blanquefort, ce lieu-dit s'est appelé Cayssac en 1367, Quissac en 1524, Queyshac en 1548, Queyssac en 1695, pour devenir Cachac (1843-1958) puis de nouveau Caychac. Ce nom viendrait du latin "cassiacum", domaine de Cassius, ou de Catiacus, ou encore de Caciacus.
On y trouve plusieurs châteaux, Saint-Ahon, Cora Morton, Cambon, Campot, Tanaïs, le Grand-Clapeau.
Les habitants de Caychac sont les blanquefortais et les blanquefortaises. 
CAYCHAC-003.jpgJeudi 31 janvier 2013. Randonnée de 11,700 km animée par Jean-Claude R. pour 35 participants comptés par André B.
Ciel gris au départ mais de belles percées du soleil font de cette randonnée une belle sortie. Pour moi 25 jours de repos c’était un peu trop, il était temps de sortir même si de belles crises de toux m’arrachent encore la gorge.
CAYCHAC-002.jpgNous partons de l’église Saint-Joseph de Caychac en direction de bois et quelques vignobles.

L’église Saint-Joseph a été créée de toute pièce, un peu après le milieu du XIXème siècle, afin de répondre aux vœux – et grâce aux dons – des habitants du village de Caychac (on écrivait alors Cachac) qui étaient privés de lieux de culte depuis la destruction de la chapelle Saint-Ahon. Elle fut construite en 1867-1868, en style néogothique. Toutes les infos sur ce site : link

CAYCHAC-008.jpgLes chemins sont détrempés, nous obligeant parfois à trouver des passages sur les bords de grosses flaques.
CAYCHAC-010.jpgsans doute un ancien abri...peut être le tipi de l'indien
Arrivés au Bois de Gelès le soleil brille pour la pause goûter, non on ne gêle pas, au contraire nous avons bien chaud avec nos vêtements d’hiver.
CAYCHAC-011.jpgNous apercevons beaucoup de chevaux avec eux aussi leurs vêtements d’hiver, nous passons près de centre hippique,
CAYCHAC-007.jpgCAYCHAC-013.jpgpuis voici un indien qui nous observe, espérons qu’il ne sortira pas son arc.
CAYCHAC-014.jpgC'est le centre d'entraînement du tir au tir à l'arc. C'est ici que mon fils vient s'entraîner toutes les semaines.
Une petite vidéo pour le voir à l'entraînement.

 

 

Nous retrouvons les voitures et nous remercions chaleureusement Jean-Claude pour cette superbe randonnée. Lui aussi ne s’attendait pas à une aussi belle journée et a été agréablement surpris.

Merci Jean-Claude d'avoir invité le soleil à la randonnée car aujourd'hui la pluie est de retour.
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 10:46
On monte, on descend, on saute, on tourne,
on vire au Tourne
LE TOURNE 069Les habitants de Le Tourne sont les Tournais et Tournaises. Peu d’infos sur ce village de 772 ha. link
LE TOURNE 007Dimanche 6 janvier 2013. Randonnée de 19 km animée par André L. pour 46 participants comptés par André B.
LE TOURNE 008admirez la bouteille au centre des "créneaux" de cette maisonnette au milieu des vignes
LE-TOURNE-003.jpgAprès nous avoir présenté ses vœux pour 2013, André nous annonce que la randonnée ne sera que de 19 km mais quand il l’a reconnu il a été surpris par toutes les montées et descentes, on est prévenu et il y aura quelques passages difficiles.
 LE TOURNE 013Donc après le départ de l’église Saint-Etienne de Le Tourne je vous laisse admirer le paysage et les différentes péripéties de la journée. De bons éclats de rire quelquefois, en particulier lors d’un numéro de « danse dans la boue », sous les yeux de vaches étonnées de voir des bipèdes patauger dans leur gadoue. Pour ma part si je n’avais pas eu quelqu’un pour stopper mon pied je serais partie dans une belle glissade tout en faisant le grand écart, mais enfin je ne suis pas Surya Bonali moi, pas douée du tout pour le patinage artistique.
Le-Tourne-Photo-Andre.jpg"danse dans la boue" photo d'André L. notre animateur

LE TOURNE 019LE TOURNE 023

allez hop ! AnnieLE TOURNE 024

allez hop ! FrancisLE-TOURNE-037.jpgLE TOURNE 041Attention si André B. lâche la branche il va y avoir balayage

LE TOURNE 042André L. surveille que tout le monde passe avant qu'André B. lâche la branche
LE TOURNE 043il va lâcher....

LE TOURNE 044

il a lâché tout en douceur, merci les André

LE-TOURNE-059.jpgDessus
LE TOURNE 058Dessous
LE TOURNE 062LE TOURNE 045LE TOURNE 046Nous apercevons quelques jolies propriétés et quelques châteaux, celui du Pic avec ces créneaux et celui de Plassan et ses belles statues.
LE-TOURNE-065.jpgLE TOURNE 066Merci à Vikki pour sa recette des Rafaellos qui ont été largement appréciés. Pour ceux qui n’ont pas retenu la recette voici le lien, en plus vous verrez les jolies photos de tous ces plats link
Merci André pour cette belle randonnée bien qu’un peu trop sportive pour moi, mon genou gauche et mes fessiers ne sont pas contents du tout ce matin. Ah mais quand même petit reproche, tu as oublié de faire venir le soleil, avec lui ce beau paysage de l’Entre-Deux-Mers aurait été fantastique.
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 10:08
La Brède

LA-BREDE-002.jpg
Autour du Pays de Montesquieu

LA-BREDE-004.jpgL'origine du nom de La Brède se trouverait dans le mot celte BRETTE désignant un terrain marécageux, se transformant peu à peu en BRAOUDE qui peut se traduire par BOUE.
Pour tout savoir sur La Brède un site très intéressant mais trop long à vous mettre dans l’article.link
Ses habitants sont les Brédois et les Brédoises
LA-BREDE-003.jpgDimanche 23 décembre 2012. Randonnée de 20 km, animée par Danielle Petit pour 25 participants comptés par André.
Il va faire très beau, 18° de prévu et le soir il a été relevé 20° sur le Bassin d’Arcachon. Certains n’hésiteront pas à marcher bras nus.
Nous partons à 10 h de l’église Saint-Jean d’Etampes
LA-BREDE-007.jpgLe taureau

LA BREDE 008

je crois que c'est le lion

LA-BREDE-010.jpg

à droite l'aigle, à gauche le lion

 

"Dédiée à Saint Jean d’Etampes ou d’Estampes, elle doit son nom à la présence sur la paroisse d’une installation templière à l’emplacement d’une des plus anciennes maisons du Bourg. Suite aux outrages du temps, le monument a fait l’objet d’une reconstruction en style néo-roman par l’architecte Gustave Alaux, ami et disciple de Viollet Le Duc entre 1854 et 1864.

Subsistent du bâtiment d’origine la façade de la nef et le portail central de style roman saintongeais qui sont datés du XIème siècle. L’église de La Brède est reconnue pour son tétramorphe, représentation romane des quatre évangélistes autour du Christ en majesté (habituellement rencontré sur le tympan des portails) inspirée de la vision d’Ezéchiel, retranscrite par Saint-Jean dans l’Apocalypse.

L’église de La Brède est reconnue pour son tétramorphe, représentation romane des quatre évangélistes autour du Christ en majesté (habituellement rencontré sur le tympan des portails) inspirée de la vision d’Ezéchiel, retranscrite par Saint-Jean dans l’Apocalypse : Aigle - Ascension – Jean, Taureau – crucifixion – Luc, Lion – résurrection – Marc, Homme – Jésus – Mathieu."
LA-BREDE-013.jpgOn marche essentiellement dans de belles forêts de pins sur des sentiers détrempés par les pluies torrentielles des derniers jours. Ce n’est pas grave on arrive à passer par les côtés grâce à Danielle qui avait apporté des sécateurs, Jacques et Jean-Claude coupent les ronces pour nous faciliter le passage.
LA-BREDE-019.jpgLA-BREDE-023.jpg"moi je t'offrirai tes perles de pluie, venues d'un pays qui n'existe pas..... "(Jacques Brel)

LA-BREDE-024.jpgLA-BREDE-027.jpgNous pique-niquons dans un endroit dégagé bien ensoleillé.

LA-BREDE-028.jpgMonique fait bronzer ses bras, un 23 décembre je n’allais pas laisser l’occasion de photographier ce miracle de Noël.
LA-BREDE-029.jpgSans doute pour faciliter la digestion, Colette et Liliane font des exercices d'assouplissement
LA-BREDE-032.jpgDans la Réserve Naturelle Géogologique le La Brède-Saucats nous admirons le moulin de Bernachon.
LA-BREDE-031.jpgLA-BREDE-036.jpgA trente minutes de l’arrivée nous devons traverser un fossé rempli d’eau, des planches ont été disposées pour faciliter le passage qui me semble très facile, un pied sur une planche, l’autre sur l’autre planche ça ne doit pas me poser de problème. Et boum patatras, voilà comment mon postérieur à rencontrer Dame Nature au fond du fossé, elle m’a fait cadeau de ce superbe tableau sur mon polaire que j'avais attaché à la taille et que je vous ai à mon tour offert lundi.
UN TABLEAU 039Le plus drôle a été de sortir de cette position car avec le sac à dos qui me retenait en arrière, Michel avait beau tirer mon bras (laissé en l'air pour sauver l'APN de la noyade) je n’arrivais pas à remonter, j’avais l’impression de peser une tonne, il a fallu une autre main pour m'aider à sortir de cette position. Quelle rigolade !
J’ai fini la randonnée avec les fesses et un bras mouillés. Merci à Annie qui m’a préserver de la fraîcheur en glissant dans mon dos et dans ma manche des mouchoirs en papier, j'avaisquand même la sensation du bébé ayant ses couches mouillées. J’avais  le poignet douloureux mais quelques doses de granules d’arnica ont sans doute stoppé le gonflement et la douleur s’est vite estompée. Un peu mal  le lendemain car j’avais beaucoup de crêpes à faire mais maintenant tout va bien. Reste le souvenir d’une drôle d’aventure.
Merci Danielle pour cette belle randonnée ensoleillée.
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 11:36
VILLAGRAINS

Balade dans la lande girondine

VILLAGRAINS-001.jpg"Depuis la révolution, CABANAC et VILLAGRAINS forment une même commune : CABANAC et VILLAGRAINS. Etymologiquement, CABANAC est issu de l'ancien gallo-romain Cabaniacus ; VILLAGRAINS fait vraisemblablement référence à un ancien lieu de foire aux grains.  La commune, a pour caractéristique d’être formée de deux villages CABANAC et VILLAGRAINS, distants de 6 kms.
Bien qu’il n’y ait qu’une mairie et plus qu’un seul groupe scolaire, tout est en double dans la commune : deux lavoirs, deux prisons, deux salles des fêtes et deux églises : Saint Martin de Cabanac qui est une église romane dans sa partie arrière et qui contient un remarquable chemin de croix et de magnifiques vitraux et Saint Jean de Villagrains.
 

Grâce à son ruisseau, le GAT-MORT, et à la clémence de son climat, la région a sans doute été habitée par l’homme dès la préhistoire. Des traces de présence humaine ont été relevées sur un site de CABANAC. En effet, au lieu dit Les PUJEAUX ou LES MOTTES, on trouve un amoncellement de terre et de pierres qu’il est assez difficile de dater (époque néolithique ou gallo-romaine).

Au XI siècle, CABANAC est aux mains de la Seigneurie de CABANAC, puis des Ségur-Cabanac, qui comptent parmi leurs descendants la très célèbre comtesse de Ségur. En 1549, le Seigneur de ST MAGNE vend ses terres de VILLAGRAINS au Comte de Ségur seigneur de CABANAC. Le centre de VILLAGRAINS à cette époque se trouvait au vieux bourg, le village s’était construit autour de la source aujourd’hui captée. Il y avait alors plusieurs maisons, une église et un cimetière.

 Aujourd’hui il ne reste plus que des vestiges de ce village, seule reste une maison partiellement détruite. L’église a été démantelée, les maisons éboulées et le cimetière a disparu sous la végétation.

 La création du réseau routier au 19ème siècle est entre autre à l’origine de la disparition du vieux bourg au profit du Haut-Villagrains (c’est à dire le village actuel). Le tracé des nouvelles routes ne passait pas par le vieux bourg de sorte que les habitants sont venus s’établir au Haut-Villagrains.

En 1879, l'église qui avait été abandonnée fut reconstruite au bourg actuel de VILLAGRAINS. Seule une cloche datée de 1544 subsiste encore.

 Depuis la révolution, CABANAC et VILLAGRAINS forment une même commune : CABANAC & VILLAGRAINS. Etymologiquement, CABANAC est issu de l'ancien gallo-romain Cabaniacus ; VILLAGRAINS fait vraisemblablement référence à un ancien lieu de foire aux grains.

Les habitants s’appellent : les Cabanacais et Cabanacaises, les Villagrainais et Villagrainaises."link       
VILLAGRAINS-002.jpg

départ dans le brouillard

Dimanche 9 décembre 2012. Randonnée de 21 km, animée par Paulette pour 37 participants comptés par André.
VILLAGRAINS-003.jpgLe départ à 10 heures est donné au départ de l’église Saint-Jean de Villagrains. Suite à la prise de propriété des églises par les communes, l’église Saint-Jean a été abandonnée et détruite. Celle qui se dresse aujourd’hui, assez simple et similaire à l’église de Cabanac, date de 1879 mais conserve sa cloche, un tableau et une pièta d’origine.
VILLAGRAINS-004.jpgNous allons marcher dans la très belle lande girondine. Il fait froid -3° au départ et sous le brouillard qui va s’estomper assez rapidement pour laisser apparaître le soleil.
VILLAGRAINS-009.jpgLes ronces sont givrées et embellissent le décor.
VILLAGRAINS-011.jpgVILLAGRAINS-016.jpgLANDES-GIRONDINES-0513.JPGAndré a même vu des ombres chinoises qui le précédaient (photo André)
Nous irons jusqu’à Cabanac la jumelle de Villagrains, nous passons à côté d’anciennes et de nouvelles scieries. Celle que nous longeons située sur la route fabrique essentiellement des caisses de vins.
VILLAGRAINS-012.jpgEglise de Cabanac
VILLAGRAINS-013.jpgune ancienne gare
Sur ce site si cela vous intéresse, vous pourrez lire l’histoire des deux églises. link
VILLAGRAINS-019.jpgVILLAGRAINS-020.jpgLe pique-nique au soleil et bien agréable mais malgré les protections le sol on sent vite le froid et il nous tarde de repartir pour nous réchauffer.
VILLAGRAINS-022.jpgNous passons à côté du château de Cabanac. Je n’ai trouvé aucune information sur ce château.
La fin de la randonnée se fera en contournant d’importantes gravières dont une nous ébloui par ses belles couleurs bleus et vertes. Paulette l’a d’ailleurs baptisé le lac bleu-vert.
Nous terminons la randonnée vers 16 heures très euphoriques après cette journée au grand air, le froid vif est dynamisant.
Merci Paulette, même si trouvais cette randonnée monotone moi, et je ne suis pas la seule, j’ai beaucoup aimé cette sortie.

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 11:17

CASTRES-GIRONDE

CASTRES-GIRONDE-002.jpgHISTOIRE

 « Au cœur du pays des Graves et des Landes de Cernès, la commune située dans le canton de La Brède est limitée au nord par la Garonne, à l'ouest par le Gât-Mort, au sud et à l'est par Saint-Selve et Portets.
Son relief monte doucement depuis les bords de la Garonne et du Gât-Mort aux sols humides d'argiles limoneuses et sableuses, jusqu'aux croupes de graviers et de galets, si propres à la culture de la vigne, à l'origine de l'appellation « AOC Graves ».Elle fut habitée par les hommes préhistoriques comme en témoignent quelques objets datant du paléolithique trouvés sur son territoire (en particulier une hache de pierre taillée mise au jour par M. Tauzin).

Publius Crassus, lieutenant de César conquit la région en 56 avant J.C. La proximité du fleuve et la configuration géographique favorisèrent l'implantation d'un camp romain probablement situé sur l'emplacement de l'actuelle maison de retraite. Des fouilles effectuées sur la commune ont révélé quelques vestiges de cette époque.

Dans le bois de Savis, les ruines d'une construction très ancienne sont peut-être celles d'une chapelle qui servait de halte aux pèlerins sur le chemin allant de l'Isle Saint-Georges à Saint-Michel-de-Rieufret, via Castres.

Un important relais de poste sur la route Bordeaux-Toulouse se trouvait autrefois entre la Poste et la boulangerie. Les bâtiments actuels ne datent que du XVIIème siècle, mais ils furent bâtis sur l'emplacement de l'ancien relais qui comprenait, pour les bêtes, écurie, réserve de fourrage, maréchalerie, sellerie, charron, et pour les gens, boulangerie, taverne et hostellerie ».
 link

 

Le nom de Castres vient du mot latin castrum qui signifie place fortifiée.

Jusqu’en 1988 le nom du village était simplement Castres. Pour le distinguer des autres communes portant le même nom, on a ajouté Gironde.

Ses habitants sont appelés les Castrais et Castraises.

 

A CASTRES-GIRONDE ON RESPIRE A PLEINS POUMONS

CASTRES-GIRONDE-004.jpgJeudi 6 décembre 2012. Randonnée de 11,760 km animée par Pierre-Henri pour 41 participants. C’est une journée où il fait bon marcher, froid et soleil.  Il suffit de bien se couvrir et on respire un bon air vivifiant. Oh ! Oui, qu’est-ce que ça fait du bien de marcher après toute cette grisaille des derniers jours.
CASTRES-GIRONDE-005.jpgil paraît que la LGV devrait traverser cette belle forêt
CASTRES-GIRONDE-006.jpgCASTRES-GIRONDE-007.jpgCASTRES-GIRONDE-008.jpgNous ne sommes pas rentrés dans Castres-Gironde, nous avons marché essentiellement au milieu de forêts de pins et châtaigniers et dans des vignes dénudées. C’était surtout une randonnée pour s’aérer et se retrouver.
CASTRES-GIRONDE-009.jpgmoi, les couchers de soleil je n'y résiste pas
CASTRES-GIRONDE-011.jpgMerci à Pierre-Henri pour cette randonnée hivernale mais ensoleillée.
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 13:31
MOMBRIER – TEUILLAC – SAINT-TROJAN - SAMONAC

Des sources, des fontaines et des Côtes de Bourg

MOMBRIER-001.jpgLes habitants de Mombrier sont appelés les mombriacais.
Les 349 habitants de la commune vivent sur une superficie de 4 km² avec une densité de 87 habitants par km² et une moyenne d'altitude de 40 m.

 

MOMBRIER – TEUILLAC – SAINT-TROJAN - SAMONAC
MOMBRIER-054.jpgJ'arrive Marie-Jo
Dimanche 25 novembre 2012. Randonnée de 19,573 km et demi a rajouté Paule, animée par Marie-Jo pour 26 participants. Sans doute beaucoup auront écouté une mauvaise météo qui leur a annoncé de la pluie mais non, meteorologic.net une fois de plus ne s’était pas trompé. Journée grise mais sans pluie.
MOMBRIER-061.jpgDépart à 10 h de l’église Saint-Sulpice de Mombrier. 
« L'abside, l'absidiole et le clocher roman ont été classés Monument Historique en 1925. Cette église a subi de nombreuses modifications : la façade fut refaite dans la seconde moitié du XVIIème siècle. L'absidiole sud et la flèche du clocher ont, quand à eux, été construits au XIXème siècle. Elle renferme une chaire (le Christ entouré de six personnages) ainsi que différentes statuettes (St Sulpice, Jeanne d'Arc, etc). »
MOMBRIER-007.jpgun aboiement terrifiant pour remercier sans doute de l'avoir pris en photo, ingrat !
Nous prenons la direction de Teuillac et Saint-Trojan. Nous marchons à travers vignes et forêts sur des chemins vallonnées.
MOMBRIER-012.jpgNous sommes dans les célèbres Côtes de Bourg et elles portent bien leurs noms, des côtes à monter et descendre avec de superbes points de vue même sans le soleil. Beaucoup de belles sources tout le long de la randonnée et de nombreux puits à Mombrier.
MOMBRIER-017.jpgComme il est dur à manger ce taboulé avec une cuillère sans manche, fallait pas le casser !
MOMBRIER-020.jpgAprès le pique-nique joliment fleuri près d’une maison abandonnée nous repartons en direction de Samonac et de la source Fontvieille.
MOMBRIER-027.jpgTu as raison Michel, bonne idée, cet étang et ces fougères sont magnifiques
MOMBRIER-031.jpgL'ancien moulin derrière un beau cèdre

MOMBRIER-032.jpg

fontaine de Fontvieille

MOMBRIER-034.jpg

Maria-Rosa dégage le déversoir bouché par les feuilles

MOMBRIER-036.jpg

un bel ancêtre 

Toujours de belles couleurs automnales, par contre ici la vigne est déjà dénudée, quel contraste avec les vignes vues jeudi à Léognan. Peut être est ce le fort coup de vent de vendredi qui a fait le ménage.

MOMBRIER-038.jpgMOMBRIER-056.jpg

Bon tu me le donnes ce verre d'eau, André ?

MOMBRIER-057.jpg

vertigineux

MOMBRIER-047.jpg

attention les têtes !

MOMBRIER-048.jpg

En tout les cas la randonnée est très agréable et la vue sur la Dordogne est unique mais pas photogénique sans le soleil. Dommage, mais il ne vous reste plus qu’à aller voir avec vos propres yeux. Courage ! Cela en vaut le coup.

MOMBRIER-023.jpgde la part de Ginette
Merci Marie-Jo pour cette belle randonnée et on ira au Moulin de Lansac un autre jour.
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 09:47
LEOGNAN
LEOGNAN-002.jpgJeudi 22 novembre 2012
LEOGNAN-004-copie-1.jpgRandonnée de 11 km animée par Robert pour 46 participants. Le temps est toujours superbe, le soleil nous réchauffe, une petite brise nous empêche de transpirer sous nos vêtements hivernaux.

LEOGNAN-003.jpgNous partons de l’église Saint-Martin entièrement rénovée et très belle sous le soleil.

LEOGNAN-046-copie-1.jpg

photo prise à 17 h

« Construite à la fin du XIème siècle, par l’ordre des hospitaliers de saint Jacques, sur le chemin de Belin, Saint-Martin fut certainement la chapelle d’un hôpital, étape sur la route de Compostelle non loin du pont de la Maye . Il reste peu de chose de cette chapelle devenue l'église de Léognan, hormis l'abside polygonale à neuf pans et l'absidiole nord.

 L’église fut classée Monument Historique en 1862.

L’église a été presque entièrement reconstruite en 1852 après avoir servi de temple à la déesse Raison pendant la Révolution, qui avait également transformé la sacristie en prison. » link

LEOGNAN-009-copie-1.jpg

un rond-point représentant le Pessac-Léognan

LEOGNAN-010-copie-1.jpgAprès le Lac bleu nous nous dirigeons vers la forêt puis les vignobles de l’appelation Pessac-Léognan, admirez ces rangs de vignes bien entretenus et réguliers, pas un brin d'herbes, le ménage est impécable.

LEOGNAN-024.jpg

 

LEOGNAN-035.jpg

un fusainLEOGNAN-026-copie-1.jpg

nous sommes doublés par des marathoniens, peut être !

LEOGNAN-028.jpgLEOGNAN-032.jpg

sans doute un ancien funambule

Passage sur un petit pont qui fait le bonheur des équilibristes.

LEOGNAN-036.jpgNous arrivons près du joli château de France que nous avions déjà découvert l’année dernière. Sa toiture brûlée a été réparée et il est vraiment très beau mais un peu loin. Le château a conservé le nom de l'ancien lieu-dit sur lequel il fut édifié. link

LEOGNAN-041.jpg

LEOGNAN-045.jpgNous finirons la randonnée en passant devant le château Haut-Bergey, un vrai château de conte de fée diraient les enfants.

« Au XVème siècle, le seigneur de la Louvière et le seigneur d’Olivier procédèrent à des remembrements de terres. Ainsi naquit « La maison Noble de Pontey », aujourd’hui Château Haut-Bergey.

En 1700, Messire Jean-François de Cresse, conseiller au parlement de Bordeaux en fait sa demeure. En 1772, le domaine compte 100 hectares de vignes. Un siècle plus tard, le vignoble est abandonné et le château reconstruit en 1850 devient une propriété d’agrément. Il faut attendre la seconde moitié de notre siècle, 1957 précisément, pour que peu à peu le domaine retrouve son passé viticole. »link

 

Merci à Marina pour le cèpe qu'elle m'a offert avec lequel je me suis régalée le soir même.

Merci à Robert pour cette jolie randonnée ensoleillée.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 11:04

LEOGNAN

LE LAC BLEU

Jeudi 22 novembre 2012
LEOGNAN-012.jpgPour vous donner un avant-goût de cette belle randonnée, en première partie et tout en photos je vous invite autour du Lac bleu, qui est plutôt vert ce jour là.
LEOGNAN-013-copie-1.jpgT'es pas cap André !
LEOGNAN-014.jpgTu hésites !
LEOGNAN-017.jpgLEOGNAN-018.jpgLEOGNAN-021.jpgOh ! les beaux poissons !
LEOGNAN-022.jpgLEOGNAN-023.jpgJe Manque de temps aujourd’hui pour vous faire le récit de la randonnée mais patience, c’était une belle sortie que vous découvrirez demain.
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 10:16

A Saint-Vincent de Pertignac, la matinée était vallonnée et le tantôt il a fait chaud
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-001.jpg« La commune s’étend entre les vallées de la Gamage et du Villesèque jusqu’à la Dordogne au Nord. Deux parties bien distinctes, un plateau argilo-calcaire essentiellement planté de vignes et une large plaine alluviale. Occupé depuis les temps préhistoriques, c’est un des villages les plus chargés d’histoire du canton de Pujols comme en témoignent manoirs, maisons fortes ou nobles et une église du XIIème siècle, (en travaux) classée Monument Historique, située sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. »
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-037.jpgDimanche 18 novembre 2012. Randonnée de 20,600 km animée par Christine pour 33 participants et le beau temps est toujours de la partie. Ma météo préférée, la seule à ne pas s’être trompée avait annoncé nuages, soleil et pluie à 16 h. A 16 h 25 les premières gouttes d’eau mais nous étions déjà dans nos voitures. Il a fait chaud, les polaires étaient de trop. link
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-004.jpgLa matinée est très vallonnée, quelques descentes sont un peu glissantes, il vaut mieux regarder où l’on met les pieds. La randonnée se fait essentiellement à travers vignes et forêts. Les couleurs sont de plus en plus belles.
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-015.jpgAucun village traversé mais de belles demeures anciennes bien rénovées attirent les regards.
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-006.jpgNous passons en bas de la maison d’une célèbre globe trotteuse cuisinière vue régulièrement à la télé. Samedi sur France 3 nous avons pu la voir dans le blayais et c’était sans doute délicieux, j’ai salivé devant les brochettes d’anguilles de J-P Xiradakis.
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-023.jpgAprès le pique-nique Christian ramasse un joli petit champignon jaune et lui pourtant très connaisseur ne le connaît pas et je n’ai pas réussi à trouver la réponse sur le net. Qui saura ?
SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-010.jpgEn rouge : Alisier blanc (comestible, eau-de-vie, confiture) si je ne me trompe pas !

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-011.jpg

et noir : troène commun (toxique) sauf erreur de ma part !

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-022.jpg

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-026.jpg

Christian, Nadine et Mireille d'un bon pas

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-029.jpgSAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-031.jpg

ancienne tombe protestante 

L’après midi le terrain est plus plat et la marche rapide.

 

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-036.jpgA 16 heures nous reprenons les voitures pour narguer la pluie.

SAINT-VINCENT-DE-PERTIGNAS-043.jpgretour à la civilisation
Merci Christine pour cette belle sortie colorée et bien chaude.
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 12:49

A SAINT-RAPHAËL IL Y A DES PINS ET DES PINS

SAINT-RAPHAEL-001.jpg

 Jeudi 15 novembre 2012.

SAINT-RAPHAEL-008.jpg

Randonnée de 11 km animée par Danielle pour 55 participants et toujours avec le soleil, 21°au thermomètre, les tee-shirts et lunettes de soleil sont ressortis.

SAINT-RAPHAEL-009.jpg

« Pey Berland, (Pey = Pierre en gascon) né en 1375 à Saint-Raphaël, élu archevêque de Bordeaux en 1430, fit transformer sa maison natale en Chapelle et fit construire à côté une maison presbytérale. La Chapelle est précédée d’un porche vaste (8 m sur 6 m) où les pèlerins pouvaient faire halte et la foule suivre l’office à l’abri du vent et de la pluie. La Chapelle, elle même, mesure 20 m de long sur 8 m de large, le sol est pavé de briques rouges. Cette Chapelle est entourée d’un airial de 12 ha. »

SAINT-RAPHAEL-007.jpgMais qui est Pey-Berland : La plus grande figure de l'Aquitaine entre le Moyen-Age et la Renaissance. Au départ un petit berger qui va apprendre à lire et à écrire auprès d'un maître écrivain retraité : Raymond de Bruges. Archevêque il fera construire la cathédrale de Bordeaux ainsi que l’Université de Bordeaux.
SAINT-RAPHAEL-017.jpgVous trouverez toute sa vie sur ce site :link
SAINT-RAPHAEL-010.jpgon est pas là pour compter les moutons
SAINT-RAPHAEL-011.jpgLa randonnée se fera essentiellement dans les forêts de pins qui entourent la chapelle. Elle est vraiment loin de tout.
SAINT-RAPHAEL-013.jpgun randonneur à quatre pattes
Les sentiers sont larges, nous zigzaguons entre les flaques d’eau mais le terrain n’est pas glissant. Une randonnée facile et vivifiante, sentez cette bonne odeur des pins.
SAINT-RAPHAEL-012.jpgpapotage pendant la pause gouter
Au départ nous suivons un autre club de randonnée que nous quitterons bien vite pour d’autres sentiers.

SAINT-RAPHAEL-015.jpg

A la fin de la randonnée, de jolis rayons de soleil jouent à cache-cache derrière les arbres pour descendre doucement et aller se coucher bien vite.
Cette agréable randonnée nous a rendu euphorique, l’air des pins et le soleil y sont certainement pour beaucoup. Merci Danielle pour ce grand bol d’air.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche

Archives