Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 09:14

Parc de Majolan* – Aqueduc du Taillan

BLANQUEFORT-057.jpgRandonnée de 11 km à Blanquefort animée par Danielle pour 43 participants. Le ciel est couvert, une petite pluie fine au départ mais ensuite le ciel va se dégager et la température est idéale pour la marche, même chaude pour certaine qui n’hésite à se mettre bras nus.

BLANQUEFORT-003.jpgPour ma première randonnée en 2012 je suis contente de la faire au départ du beau Parc de Majolan toujours différent selon les saisons.

BLANQUEFORT-047.jpg

Nous traversons le parc et nous partons en direction des Jalles. Nous nous arrêtons pour admirer le Moulin Noir, Danielle a obtenu l’autorisation de traverser la propriété.

BLANQUEFORT-007.jpg

BLANQUEFORT-010.jpg

BLANQUEFORT-015.jpg

 

Nous découvrons l’ancienne terrasse sur laquelle de nombreux bordelais sont venus danser quand le moulin avait était transformé en guinguette dans les années 50-60. Sur la mosaïque du sol nous pouvons lire encore quelques publicités pour des boissons.

 

Après le Moulin Noir (Moulin de Plassan), direction le Moulin Blanc (Moulin de Landemoulin).

BLANQUEFORT-019.jpg

C'était un des premiers moulin à eau qui a alimenté en farine la ville de Bordeaux.

BLANQUEFORT-021.jpg

Nous arrivons sur la route de Soulac que nous la traversons pour admirer l’aqueduc.

 

BLANQUEFORT-032.jpg

« L'aqueduc du Thil : il s'agit d'un ouvrage souterrain de maçonnerie, à écoulement par gravité, qui s'étend sur 12 kilomètres. L'eau qu'il capte dans de nombreuses sources (Thil, Bussac, Bussaguet, Cantinolle…) est acheminée à plus de 44 000 m3/jour vers un réservoir de 13 000 m3 à l'usine Paulin de Bordeaux, assurant près d'un quart des besoins d'alimentation en eau de la CUB. Traversant plusieurs communes (Saint-Médard en Jalles, Le Haillan, Eysines, Bruges, Le Bouscat et Bordeaux), cet aqueduc n'est visible qu'au Taillan-Médoc, au niveau du franchissement des jalles, sous la forme d'un canal de 76 mètres de long. » (pris sur le net).

BLANQUEFORT-034.jpg

Nous revenons en suivant la Jalle de Blanquefort jusqu’à Majolan. Là nous en faisons le tour complet et rentrons dans les grottes et c’est magique. On admire avec des yeux d’enfants émerveillés.

BLANQUEFORT-048.jpgBLANQUEFORT-050.jpg

Retour enchanté aux voitures par cette belle sortie. Merci Danielle.

BLANQUEFORT-053.jpg

BLANQUEFORT-060.jpg

Parc de Majolan

« Il a été de 1870 à 1880, par le paysagiste Le Breton, dans le goût romantique baroque. Le terrain et le château avaient été acquis grâce à son mariage par un riche banquier, Jean Auguste Piganeau, appartenant au milieu de la grande bourgeoisie. La  Jalle a dû être détournée afin de créer le lac.

La légende dit que le parc devait servir à consoler sa fille malade. Le banquier fera faillite et le château sera revendu. Il connaîtra un état de quasi abandon et sera racheté par un agriculteur. Dans les années 1950, une guingette y sera installée.

Les grottes artificielles (réalisées à la chaux, comme les ruines) et les canyons, sont des merveilles d’ingéniosité hydraulique avec leurs fontaines et leurs geysers d’eau, et de maîtrise de l’art des rocailleurs.

Propriété de la commune depuis 1975, il est ouvert au public depuis 1984. Le parc est l'un des lieux de promenade prisés des habitants de l'agglomération bordelaise.

Une grosse rénovation a eu lieu en 2007 et 2008 réalisée par Graziella Barsacq (paysagiste), Fabien Pédelaborde (architecte) et Danielle Justes (artiste mosaïste). »

Le parc a été rouvert le 29 mai 2008. » (infos prises sur le net)

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:29

cliquez pour écouter

 

AUBIE ET ESPESSAS

 

(album : Haute-Gironde)

AUBIE-ET-ESPESSAS-007.jpgIsabelle une animatrice souriante

Randonnée de 19 km animée par Isabelle pour 43 participants à Aubie et Espessas.

Aubie-et-Espessas est la fusion de la commune d'Aubie et de celle d'Espessas en 1813. Ses habitants sont appelés les Albins et les Albines.

AUBIE-ET-ESPESSAS-005.jpg

une seule cloche

Le départ se fait comme toujours au départ de l’église Saint-Pierre ès Liens d’Espessas, église romane datant du XIIème siècle et fortifiée postérieurement. Elle présente une façade décorée de dentelures ou dents de scie dont la tablette repose sur une suite de modillons tangents. Léo Drouyn indique que « la façade est surmontée d'un clocher pignon moderne percé de deux baies pour les « cloches ».

AUBIE-ET-ESPESSAS-010.jpgLa randonnée se fera à travers les forêts et les vignes du fronsadais. Nous passons près de plusieurs communes, Salignac, Lalande de Fronsac et Tarnès que nous avions visitée lors de la sortie à Lalande de Fronsac en septembre.

AUBIE-ET-ESPESSAS-017.jpgNous verrons beaucoup d'animaux durant cette randonnée, chevaux, moutons et daims et bien sûr tous les chiens qui nous aboient un bonjour au passage.

AUBIE-ET-ESPESSAS-036.jpgNous traverserons avec l’autorisation des propriétaires le centre hippique où le cheval « Milka » se laisse admirer.

AUBIE-ET-ESPESSAS-041.jpgbaptisé Milka par Myriam

Encore beaucoup de champignons aujourd'hui, certains très bizarres que nous ne connaissons pas.

AUBIE-ET-ESPESSAS-011.jpg AUBIE-ET-ESPESSAS-020.jpg

 

AUBIE-ET-ESPESSAS-038.jpg

 

Nous passons devant une grande serre ornée d'orchidées.Petit clin d'oeil à Evelyne sur la deuxième photo.

AUBIE-ET-ESPESSAS-023.jpg AUBIE-ET-ESPESSAS-024.jpg

 

AUBIE-ET-ESPESSAS-025.jpg AUBIE-ET-ESPESSAS-028.jpg

 

Nous apercevons dans un parc un élevage de daims dont le seigneur et maître de ces dames daines nous fera admirer ses bois.

 

AUBIE-ET-ESPESSAS-043.jpg

AUBIE-ET-ESPESSAS-051.jpg

Plus loin dans un pré de belles vaches et un taureau nous regardent passer, un panneau indique « danger taureau «  alors on admire de loin, meuh ! on va pas se risquer à jouer les toréadors.

AUBIE-ET-ESPESSAS-054.jpg  AUBIE-ET-ESPESSAS-055.jpg

Nous apercevons au lointain le château Loiseau

AUBIE ET ESPESSAS 021

et passons près de château de Buffaud, autrefois propriété d’Eymeric marquis du Mas de Paysac (1853-1925).

AUBIE-ET-ESPESSAS-057.jpgLe temps est avec nous, la pluie était annoncée mais nous elle nous a ignoré contrairement au reste du département. Le ciel était avec nous, merci Isabelle pour cette jolie randonnée.

AUBIE-ET-ESPESSAS-034.jpg

c'est l'heure de repartir

« Anecdote concernant la piscine (lu sur wikipédia)

Sous l'occupation, le maire de l'époque Rémy Micheau a l'idée de faire construire une piscine découverte, afin d'empêcher les hommes valides de la commune d'être envoyés au Service du Travail Obligatoire (STO). La piscine est ainsi achevée en 1943, devenant après la piscine de la rue Judaïque à Bordeaux une des plus vieilles piscines de Gironde. »

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 10:02

CAMEYRAC

  Cliquez si vous voulez écouter

CAMEYRAC 021

Randonnée de 11 km à Cameyrac animée par Christian P. pour 34 participants. Le ciel est couvert mais pas de pluie et la température est idéale pour la marche.

CAMEYRAC 003La Commune de Cameyrac fut rattachée à celle de Saint Sulpice en 1812, pour devenir Saint-Sulpice-et-Cameyrac. 

CAMEYRAC 002La randonnée part de l’Eglise Saint Jean-Baptiste qui date du XIIème siècle. Elle est située au milieu du cimetière.

CAMEYRAC 022

Nous marchons dans de belles forêts très colorées, un régal pour les yeux. Nous longeons le golf de Cameyra. 

CAMEYRAC 009CAMEYRAC 008« Golf de Bordeaux-Cameyrac, crée en 1972, Golf privé au départ, réservé aux membres de la Résidence-Club, il est aujourd'hui un golf commercial ouvert à tous. Il possède un parcours de 9 trous et un deuxième parcours de 18 trous boisé avec lac et vue panoramique sur le bordelais. Quelques grandes compétitions s'y déroulent :

- La Coupe Peugeot

- Le Royal Air Maroc Challenge

- La Coupe des Bordeaux et Bordeaux Supérieurs »

CAMEYRAC 007

attention la tête

CAMEYRAC 019

Encore vu quelques bizarreries de la nature, un cognassier du japon en fleurs en plein mois de décembre

CAMEYRAC 016

cognassier du japon

CAMEYRAC 015

Pommier d'ornement Everest

et un arbre garni de petites boules rouges, mais qu’est ce que c’est ? personne n’a su répondre, alors qui saura me le dire ?

CAMEYRAC 005

trop vieux, trop mou, on ne veut pas de lui

Quelques champignons encore, un cèpe mais beaucoup trop mous, encore des coulemelles et des lactaires délicieux (ou catalans). Désolée j’ai oublié de faire la photo mais je n’ai pas oublié de m’en régaler hier soir.

CAMEYRAC 017

Une belle randonnée colorée très agréable. Merci Christian.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 08:57

CENAC*

 

cliquez pour écouter

 

CENAC 014Randonnée de 12 km animée par André P. pour 47 participants et sous un soleil printanier pour le premier jour de décembre.

CENAC La MusardièreTout d’abord nous arrivons sur le lieu de départ avec 3 minutes de retard, il nous a fallu 45 minutes pour faire les 25 km de route. Le retour sera encore pire puisque nous mettrons 1 h 45 minutes. Journée noire sur les rocades bordelaises. D’autres sont également en retard donc pas de problème on nous attend.

CENAC Horizon vaches

horizon vaches

Départ donc de l’église de Cénac que je n’ai pas prise en photo, désolée le départ a été rapide et au retour j’ai oublié. Nous marchons rapidement sur des chemins dans de belles forêts très  vallonnées.

CENAC 016

Après un passage rapide devant le petit castelet de la Musardière nous admirons le très beau château de Haut-Brignon. Il domine la région en haut de sa butte.

CENAC Château Haut-BrignonCENAC Château Haut-BrignonCENAC Château Haut-BrignonCENAC Château Haut-BrignonLa randonnée se poursuit à travers bois et sur la piste cyclable Lapébie, « attention vélo » entendons-nous crier dans les rangs. En effet les cyclistes sont prioritaires et nous devons marcher sur le côté pour leur laisser le passage.

CENAC Château Haut-BrignonAprès une dernière halte pour admirer un bleuet et des nigelles de Damas, (fleurs printanières) nous remontons longuement vers Cénac.

CENAC Bleuet en décembre

CENAC Nigelle de Damas en décembre

Merci André pour cette jolie randonnée.


*Le village de Cénac est établi à 65 mètres d’altitude, sur les hautes terrasses alluviales quaternaires de la rive droite de la Garonne, attribuables au pléistocène inférieur. Notre village est constitué de nombreux hameaux et lieux-dits.

Un gisement moustérien attesté par la découverte de silex taillés sur une seule face, révèle que Cénac fut habité dès la Préhistoire. Trois périodes chronologiques sont présentes à l’emplacement du square Saint-André: 

- L’Antiquité : la datation proposée suite aux fouilles préventives réalisées en 1997, à l’aide essentiellement de céramiques, fait remonter cette première occupation de la deuxième moitié du 1er siècle après J-C à la fin du IVème siècle après J-C. Avec la présence d’une villa de plan classique (superficie minimale de 1800m²) et d’un hypocauste aux dimensions moyennes de 5,90 m sur 3,20 m. (Cf. bulletin N°5 de la Société archéologique et historique).

- Le Haut Moyen-Âge : des tessons ont été identifiés (VIème siècle – Xème siècle), sans plus de précisions par manque d’éléments de comparaison d’un point de vue local. Le nom du village avec sa terminaison en -ac pourrait donner à penser qu'il trouve son origine dans celui d'un domaine gallo-romain. Dès le Haut Moyen-Age, Cénac et ses voisines Latresne et Carignan, forment une seigneurie originale érigée en «Captalat», dont le siège était le Château de la Motte-Cénac surplombant la vallée où coule la Pimpine. Des environs de l'an Mil, date l'édification de l'église Saint-André, construction romane sur la route des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, dont les proportions, les murs construits d'un appareil rustique de moellons, le plafond à charpente, illustrent la technique «lombarde» de cet art du premier âge roman.

- Le Moyen-Âge : des vestiges également dégradés se superposent aux précédents dans une fourchette chronologique qui s’étale du XIème siècle au début du XVème siècle.

D'autres lieux et demeures illustrent l'histoire de cette commune : le Castel de Montignac édifié au XVIème siècle et duquel le souvenir des familles de Gères et Du Périer de Larsan est indissociable, Duplessy bâti au XVIIème par un écuyer du roi, remanié au XVIIIème par un bourgeois bordelais. La Mouleyre qui évoque l'Empire et la veuve du général-comte Boudet, Donlabade, Brignon, Materre et Saint-Selve qui illustrent le XIXème siècle au cours duquel la bourgeoisie de Bordeaux découvrit vraiment Cénac et en fit un lieu de retraite.

Depuis l'époque médiévale, le sous-sol a été exploité pour son calcaire stampien. Il en résulte un lacis de galeries abandonnées depuis longtemps.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:19

 

cliquez si vous voulez écouter la chanson

DANS LES FJORDS

PAREMPUYRE 001Randonnée à Parempuyre de 10 km animée par Annie pour 37 participants

Le nom Parempuyre vient du latin emporium qui signifie place de commerce et de marché. C'était à la période gallo-romaine la place de marché la plus au nord de Burdigala. Ses habitants s'appellent les Parempuyriens et les Parempuyriennes.

PAREMPUYRE 004

Départ de l’église Saint-Pierre de Parempuyre dans la brume. Le soleil ne percera que vers 16 heures.

PAREMPUYRE 002

« La première église connue sur Parempuyre est construite à la Renaissance. Dans les années 1860, le délabrement de l’édifice amène le Cardinal Archevêque à interdire l’exercice du culte dans cette église.

Le 16 août 1863, le Conseil Municipal opte pour la construction d’une nouvelle église. La première pierre est posée en 1869 et l’édifice est achevé fin 1871. Elle est consacrée le 7 décembre 1871.

Dans la chronique diocésaine du 16 décembre 1871, on peut lire sous la plume de l’Abbé Espanet, curé de Ludon : "Cette église de style romano-byzantin le plus pur et le plus élégant, est l’oeuvre de M. Hostein et rappelle à merveille son XIIème siècle. Que le temps vienne noircir les pierres et on la prendrait facilement pour une église bâtie à cette époque même si sa belle tour romane n’était pas surmontée d’une élégante flèche pyramidale octogone, comme en ont vu les XIIIème et XIVème siècles". »(lu sur le net)

PAREMPUYRE 007Marina tout sourire

La randonnée se fait à travers quelques résidences, puis en forêts et pour finir près de très belles gravières brillantes sous le soleil telles des fjords. Francis est ébloui et se croit en Norvège.

PAREMPUYRE 017PAREMPUYRE 019PAREMPUYRE 018Durant la pause, une randonneuse allant s’isoler dans un petit coin a eu le bonheur en se relevant de découvrir neuf cèpes.

 

PAREMPUYRE 010Tout le monde s’est éparpillé dans le bois avec l’espoir de faire leur récolte. Manque de chance, très peu en ont trouvé mais il y en avait quand même quelques uns. Rosy s’est contenté de remplir son sac de coulemelles.

PAREMPUYRE 020Une randonnée très agréable surtout quand le soleil a pointé ses rayons car au départ il ne faisait pas très chaud.

PAREMPUYRE 022fin de la randonnée, l'église est en vue

Merci Annie pour cette belle sortie.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:35

SOUSSANS - MARGAUX - ARCINS

SOUSSANS 017

carassons

Randonnée de 20 km animée par Roger pour 46 participants.

Nous sommes dans le Médoc. Départ à 10 heures de l’église gothique Saint Romain de Soussans du XVème siècle.

SOUSSANS - Château LabégorceSOUSSANS - Château LabégorceSOUSSANS - Château LabégorceNous partons en direction de Margaux. Tout d’abord nous découvrons le Château Labegorce http://www.labegorce.com/labegorce/public_html/

« Gorsse, qui s'écrit aussi Gorce, est un nom ancien en Guyenne, qui s’est ensuite diffusé à travers tout le Médoc au Moyen Âge. Plusieurs familles portant ce nom ont habité à Margaux et dans les environs. Il est possible qu'un Abbé Gorce ait laissé son nom au lieu. La « Maison Noble de La Bégorce » depuis 1332 est attestée, Edouard Feret, en 1868 la présente comme l'une des mieux situées à Margaux. Le château, de style néoclassique, situé au cœur du vignoble de Margaux, est l'œuvre de l'architecte Corcelles (1765-1843). Il fut remanié au cours du XIXème siècle par l'un de ses propriétaires, Fortuné Beaucourt, qui fut maire de Margaux à deux reprises.

Hubert Perrodo achète le château Labégorce en 1989, puis le château l’Abbé  Gorsse en 2002 et enfin le château Labegorce-Zédé en 2005, réunifiant ainsi un vignoble divisé en 1795. L'exploitation est dirigée depuis 2006 par sa fille Nathalie Perrodo qui a pris à la mort de son père la succession à la tête du domaine, qui compte aussi un Grand Cru classé, le Château Marquis d’Alesme Becker 3e cru classé de Margaux. » (sur Wikipédia).


Après avoir contourné le château et écouté l’historique que nous raconte Roger, nous partons en direction du cru le plus célèbre à travers le monde.Le Château Margaux bien évidemment Avant nous traverserons la fabrique de chocolat (sans dégustation) de La Demoiselle de Margaux, puis nous arrivons près de  l'église de Margaux.

SOUSSANS 012

SOUSSANS - église de Margaux

SOUSSANS - Château MargauxChâteau Margaux

 « Il était une fois Château Margaux »…toute l’historique vraiment complète et très longue sur ce site.

http://www.chateau-margaux.com/Website/site/fra_aufildessiecles_lhistoiredu_naissancedudomaine.htm

« Connu dès le XIIème siècle, il s’appelle alors « la Mothe de Margaux » et ne possède pas encore de vignes. En 1152, Aliénor, héritière du duché d’Aquitaine, épouse Henri Plantagenêt, le futur roi d’Angleterre Henri II. L’Aquitaine va ainsi appartenir à l’Angleterre jusqu’en 1453 (l'illustration montre ici la reddition de la ville de Bordeaux aux... Français !!! en octobre 1453, à la fin de la guerre de Cent Ans), une vraie bénédiction pour les vins de Bordeaux auxquels s’ouvre le marché anglais. Richard Cœur de Lion, le fils d’Aliénor et de Henri II adopte le bordeaux comme vin de table quotidien...

Les propriétaires successifs de la Mothe de Margaux sont bien sûr des seigneurs d’importance, mais il faudra attendre la famille de Lestonnac pour engager la constitution du domaine tel que nous le connaissons aujourd’hui ; Pierre de Lestonnac réussit en 10 ans -de 1572 à 1582- à restructurer complètement la propriété et anticipe ainsi l’évolution générale du Médoc qui commence à abandonner les cultures céréalières au profit de la vigne.

A la fin du XVIIème siècle, Château Margaux occupe 265 hectares, surface dont il ne s’écartera plus ; un tiers du domaine est consacré à la vigne, comme c’est le cas encore aujourd’hui.

L’Angleterre et la Hollande boivent du « claret », ce vin encore assez pâle et qui ne vieillit pas bien. Château Margaux devient un haut lieu de l’art de faire du vin et la hiérarchie entre les différents crus de Bordeaux se dessine déjà.

Le Château Margaux est né ».

SOUSSANS 025SOUSSANS 026Nous quittons Margaux et repartons en direction du nord, parallèlement à la Gironde que nous devinons mais ne découvrirons que l’après-midi.

SOUSSANS - un esteySOUSSANS - un esteyAprès le pique-nique prés d’un estey (un estey est au chenal ce que le ruisseau est à la rivière.

 

SOUSSANS 036

bon appêtit Michou

Cette appellation employée dans les Landes de Gascogne désigne une partie d'un cours d'eau qui, soumis au régime des marées, se trouve à sec à marée basse. On trouve des esteys dans le Bassin d’Arcachon, ou encore le long de la Gironde et de la Garonne tant que l'onde de marée se fait sentir).

Nous repartons en direction du Port d’Arcins, la Gironde est belle sous le soleil et presque bleue.

SOUSSANS - port d'ArcinsSOUSSANS - port d'ArcinsNous allons ensuite emprunter durant un peu plus de  5 km le chemin de Compostelle « la voie de Tours » à travers les Marais de Soussans.

SOUSSANS 031

C’est très agréable en cette saison mais je comprends le souvenir cuisant qu’en a garder Jacqueline lors de son passage le 6 juillet 2009 pour l’étape Saint Martin Lacaussade – Blanquefort. Les moustiques se sont régalés ce jour là et lui ont fait danser la gigue paraît-il. http://peintrefiguratif.over-blog.com/96-categorie-10989147.html

SOUSSANS 029 

SOUSSANS 030

fleurs le 20 novembre

Après la sortie des Marais il ne nous reste plus que 2 km pour regagner nos voitures.


Merci Roger pour cette belle randonnée apprèciée par une Médocaine.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:20

A LA RENCONTRE DES OSAGES

BOULIAC - Eglise

Randonnée de 10 km animée par Danielle à Bouliac pour 37 participants.

BOULIAC - coulemelleCoulemelle

BOULIAC - capucine

capucine

Nous suivons à peu prés le même itinéraire que celui effectué dimanche après le pique-nique, c'est-à-dire la partie vallonnée et les six côtes. Encore un temps magnifique, nous sommes en novembre et encore en tee shirt.

BOULIAC 069

un 18 novembre

Nous voulions visiter l’église mais comme souvent malheureusement elle est fermée. Je vous donne le lien si vous n’avez pas lu l’article de dimanche : http://www.ville-bouliac.fr/decouv-histoire.htm

BOULIAC - vue sur BordeauxEn fin de parcours nous faisons un petit crochet pour voir une curiosité, un arbre assez rare en France. Peut être l’avez-vous déjà vu dans quelques parcs parisiens, à Bordeaux au jardin de la Béchade propriété du Centre Hospitalier Charles Perrens et Place Gambetta, à Bournezeau en Vendée, dans le Vaucluse, à Angers, quelques uns le long du Canal du Midi, à Toulouse, à Chateauneuf/Loire, à Tigné,  Agen, Montpelliers, à Sens, à Aix en Provence et à Nantes.

BOULIAC - oranger des Osages

oranger des Osages

Cet arbre c’est l’oranger des Osages du nom d’une tribu indienne.

BOULIAC - oranger des OsagesC'est une espèce dioïque (en l'absence de pied du sexe opposé, ses fruits sont stériles) d'arbre à feuilles caduques. Mais il utilise aussi un autre mode de reproduction : le bouturage. C'est la raison pour laquelle la plupart des orangers des Osages penchent jusqu'à rupture du tronc : la partie tombée à terre refait des racines et donne un nouvel arbre. On utilise également le terme d'« arbre rampant » pour désigner cette stratégie. Les pieds femelles produisent des fruits verts de la taille d'une orange. En fait, il ne s'agit pas d'un véritable fruit mais d'une agglomération d'un ensemble d’akènes issus d'une multitude de fleurs. L'intérieur du fruit est blanc, compact, homogène avec de petits pépins marron foncé. Le fruit est peu odorant. Cette espèce fut introduite en France en 1812 pour son feuillage proche de celui du mûrier et dont on pensait faire la nourriture des vers à soie dans les régions trop froides pour la culture du mûrier, car l'espèce est rustique et fructifie jusque sous le climat de Paris. Ces essais furent vite abandonnés et on ne le planta plus guère que pour l'ornement.

BOULIAC - oranger des Osages

tu veux faire une partie de pétanque !

Le fruit n'est pas comestible. Les Indiens de la tribu des Osages (apparentée aux Sioux) se servaient du latex laiteux contenu dans le fruit (et dans les autres organes) pour se peindre le visage et teindre leurs vêtements. En effet, au contact de l'air, le latex jaunit. Le bois fut aussi utilisé pour la fabrication de leurs arcs. Dans la région de Saint-Louis, dans le Missouri, au bord du Mississippi, les fruits sont utilisés pour chasser les mouches.

BOULIAC à chacun sa boule

à chacun sa ou ses boule(s)

En Europe de l'Est, la médecine traditionnelle l'utilise contre les rhumatismes, pour la cicatrisation des blessures ou encore en tant qu'antibiotique, ainsi que pour stimuler l'activité cardiaque.

BOULIAC - oranger des Osages

oranger des Osages

Dans la nature, ces fruits ne sont pratiquement pas consommés par les animaux, en dehors des écureuils qui recherchent les graines.

Fin de la randonnée à Bouliac, encore une belle sortie. Merci Danielle.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 10:05

BOULIAC – FLOIRAC – TRESSES – CARIGNAN DE BORDEAUX

BOULIAC - EgliseRandonnée de 18 km animée par Danielle pour 56 participants.

BOULIAC - vue sur Bordeaux

Départ à 10 h du parking proche de la très belle église de Bouliac*, Saint-Siméon le Stylite. Nous pensions pouvoir la visiter au retour mais nous étions trop fatigués.

BOULIAC - vue sur Bordeaux

Au départ il fait un peu froid car nous sommes sur les hauteurs et le vent est assez fort. Du haut de l'esplanade nous admirons la Garonne et Bordeaux sur l'autre rive.

BOULIAC - Eglise

Je n’ai pas pris de coupe-vent et je le regrette un peu mais au bout d’un quart d’heure de marche je me suis vite réchauffée et la journée va être belle et chaude.

Une randonnée très très vallonnée, six belles côtes donc quelques une assez raides se font sentir dans les mollets en fin de journée.                             

BOULIAC - ça glisse et ça plie  ça glisse et ça plieBOULIAC - ça glisse et ça plie

 

Le paysage est superbe encore une fois, Danielle sait choisir ses randonnées et nous le savons car nous sommes toujours nombreux à la suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pique-nique sur un côteau, face à Bouliac et au soleil est très agréable.

BOULIAC - le pique-nique

J'en profite pour m'allonger et regarder la feuille à l'envers.

BOULIAC - pendant ma sieste

Nous partons en direction d'une clairière méditérrannéenne avec de beaux genévriers, un décor magique, très surprenant.

BOULIAC - dans les genévriersNous allons traverser des paturages avec quelques passages que nous devons refermer derrière nous. Une belle crise de fou rire quand André qui ne veut jamais rester derrière décide d'enjamber un fil de fer barbelé sur lequel il reste accroché. Aie, ça pique ! Nous rions, aucune pitié, hihihi.

BOULIAC - ouille ! ça fait mal André ?

Après ce sera une belle rencontre avec des ânes et un poney.

BOULIAC 042

BOULIAC 043

BOULIAC - le sac de Carmen

 

 

 

 

Ils sont très affectueux, veulent me prendre l'appareil photo et manger les gadgets du sac de Carmen.

 

 

 

 

BOULIAC 045

Nous passons près de plusieurs villages et de quelques Châteaux.

FLOIRAC - Parc de la Burthe

La Burthe

En premier à Floirac nous traversons le parc de la Burthe et passons devant son château.

BOULIAC - Château MALAKOFF

Malakoff

Nous faisons une boucle qui nous ramène sur Bouliac et nous partons en direction de Tresses puis à Carignan de Bordeaux devant les châteaux de Malakoff et Le Pian.

BOULIAC 6 Château LE PIAN

Le Pian

De retour à Bouliac c’est devant le château de Malherbes que nous nous arrêtons.

BOULIAC - Château Malherbes

Malherbes

Merci Danielle et peut être à jeudi encore à Bouliac pour d’autres photos si le temps le permet

 

*Le village de Bouliac tel qu'il apparaît aujourd'hui doit sa notoriété à sa gastronomie et ses excellents vins de "Premières Côtes". Facilement repérable au lointain par son antenne TDF perchée sur ses hauteurs, Bouliac est une commune à la porte de l'Entre-Deux-Mers.


 

Une occupation préhistorique
Ce site fut occupé durant la préhistoire comme l'atteste la présence de vestiges dans la grotte de l'Ermitage située juste en dessous des escaliers de l'église. Il s'agit d'une occupation humaine remontant à l'ère paléolithique entre 16 000 et 10 000 ans av. J.C. Suite à un vide chronologique de 8 000 à 14 000 ans, on retrouve une présence humaine à l'extrême fin de la préhistoire entre 2 200 et 1 800 av. J.C., puis durant l'âge de bronze et l'âge de fer.

Mais l'histoire de Bouliac ne semble débuter véritablement qu'à partir de la période gallo-romaine. Une nécropole située sur le pourtour de l'église sous le monument au mort atteste la présence d'une population dès le troisième siècle.

Un lieu de miracle
Entre le Ve et le VIe siècle, Bouliac devient chrétien et s'insère dans le réseau paroissial qui se met dès lors en place. Au VIe siècle, Bouliac est reconnu par Grégoire de Tours comme lieu de miracle. A l'intérieur de l'église primitive dont les fondations se trouvent sous l'actuelle, se trouvaient les tombeaux de deux prêtres. Lorsque les clercs commençaient à psalmodier en chants alternés, les voix des prêtres défunts venaient se mêler aux chants attestant ainsi qu'il existait bien une vie après la mort.

Au XIIe siècle, une nouvelle église fut construite. Il s'agit de l'actuelle dédiée à Saint Siméon le Stylite. Véritable joyau de l'art roman, ses sculptures sont d'une grande beauté. Mêlant scènes bibliques et luttes entre le bien et le mal, celles-ci auraient été taillées par le même atelier que celui de la Sauve-Majeure. C'est à cette époque qu'une famille de chevaliers du nom de "de Bouliac" vivant sur le village apparaît. Ce lignage prit donc racine au coeur même de ce terroir. Le premier représentant connu de cette famille qui devait laisser trace dans l'Entre-Deux-Mers jusqu'au XVIe siècle fut un certain Amanieu, Amanieu de Bouliac.

Du XIVe au XVIe siècle, d'illustres feudataires possédèrent des domaines et des seigneuries sur le village. Parmi eux, citons Doat Amanieu de Bouglon qui reçut en 1330 le droit par le roi d'Angleterre Edouard III de construire sur la paroisse une maison forte en récompense des services rendus durant les guerres d'Ecosse, de Flandres et de Guyenne auxquelles il participa. Au XVe siècle, le Maréchal Poton de Xaintrailles qui fut un compagnon de Jeanne d'Arc se vit doter d'un certain nombre de domaines sur le village et sur les environs en récompense de sa victoire contre les Anglais. Les grands ordres religieux de Bordeaux comme l'abbaye de Sainte-Croix, le Chapitre Saint-André ou encore les bénéficiers de l'église Saint-Michel entre autres, furent aussi de puissants seigneurs possédant une multitude de terres et de paysans.

Les bourgeois bordelais commencèrent, à partir du XIVe siècle et plus à partir du XVIe et au delà par le négoce du vin, à devenir d'importants propriétaires fonciers. Le vin déjà présent depuis les romains connut alors une rapide extension de son exploitation sans devenir majoritaire pour autant, cédant la primauté aux céréales. Ce sont les négociants qui de génération en génération furent à l'origine de la construction des plus belles maisons de Bouliac au cours des siècles suivants. Dominant fièrement son village, l'église contempla alors les siècles d'histoire qui se déroulèrent sous ses yeux jusqu'à aujourd'hui. Elle fut témoin des progrès et des deuils des Bouliacais. Désaffectée pendant la Révolution Française, ouverte à nouveau en 1823 seulement, elle avait besoin à l'époque d'une importante restauration. Il fallut néanmoins attendre 1859 pour commencer à exécuter les travaux nécessaires. Ceux-ci ne s'achèveront qu'en 1877 avec la nouvelle sacristie après la destruction du clocher médiéval en 1864 et la construction de l'actuel en 1870. La dernière intervention eut lieu de 1984 à 1991. (pris sur le site de la Mairie de Bouliac)

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 09:26

CAILLAU ou CAILLEAU*

(photos dans album Entre-Deux-Mers)

CAILLAU 003

Château de Villepreux

CAILLAU 033

Sur un petit air Portugais

 

cliquez si vous voulez la musique

 

CAILLAU 034

Randonnée de 12 km animée par Christian pour 17 participants. C’est l’été de la Saint-Martin, il fait beau et chaud. Le parcours est superbe entre vignes et forêts.


Nous partons en traversant le cimetière qui entoure l’église de Caillau puis nous nous dirigeons vers les vignes maintenant complètement jaune.

CAILLAU 005

Un bruit nous fait lever les yeux et nous admirons la belle évolution des grues en route vers le sud. Le ballet à l’avant du V est fascinant, nous voyons le passage du relais, la grue de tête étant relayé souvent.

CAILLAU 006

En forêt, beaucoup de champignons, bons et moins bons et très mauvais, puis encore quelques cèpes sont trouvés, pour ma part je me contenterai d’une nèfle (non Monica j’ai goûté, c’est pas bon).

CAILLAU 007néflier

CAILLAU 009Christian nous avait promis un petit coin de Portugal. En effet il nous fait contourner une belle  forêt d’eucalyptus, nous l’avons découverte et même si ce n’est pas la meilleure saison pour sentir son parfum, en froissant les feuilles il s’en dégage quand même une odeur très agréable.

CAILLAU 013

CAILLAU 017

CAILLAU 018

Nous terminerons la randonnée en traversant une forêt dans laquelle se trouvent de nombreuses palombières. Nous devons marcher en silence pour éviter de nous faire remarquer, les chasseurs n’aimant pas du tout que nous venions faire du bruit il vaut mieux rester tranquille même si l’on a comme moi une folle envie de chanter (non je plaisante, je chante faux).

CAILLAU 029

ici vous êtes en sécurité

CAILLAU 032Merci Christian pour cette belle randonnée et à Jean-Pierre pour le petit supplément dans la forêt de palombières.

 

 

*« Les territoires de Beychac-et-Caillau ont été habités depuis des temps immémoriaux. Il existe d'anciennes ruines gallo-romaines.

C'est au Moyen Âge que se manifeste Cailhau à travers le prieuré du Casteret. Créé en l'an 1040-1050 il dépend des bénédictins de la Sauve-Majeure. Au cours de la guerre de Cent Ans, les paroisses de Beychac et de Cailleau tombaient sous l'occupation anglaise. Après cet épisode, les cadres politiques se sont stabilisés permettant aux populations de se développer, de cultiver des terres et de créer de nouvelles richesses.

Le 18 octobre 1800, la Convention nationale prend une mesure qui modifie fondamentalement l'administration de Cailleau et Beychac. Les deux communes sont réunies sous le vocable "Beychac-et-Cailleau". »

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 08:40

De Lacanau-Océan au Moutchic

LACANAU OCEAN 005

à 10 heures

Randonnée de 21 km pour 35 participants animée par Danielle.

LACANAU OCEAN 003

entre brouillard et soleil

Tout avait été prévu par Danielle, une belle randonnée un jourLACANAU OCEAN 012 de grande marée et le soleil en prime. Dès l’arrivée sur le parking du Kayok face à l’océan on est ébloui. Le brouillard qui se dissipe peu à peu mais qui fait un joli voilage, le soleil qui se pointe doucement derrière nous l’océan agité par d’énormes rouleaux, un nageur et un surfeur puis quelques goélands, c’est un décor magnifique que nous découvrons ce dimanche matin.

LACANAU OCEAN 010

On respire à pleins poumons cet air frais du matin chargé d’iode. Qu’est ce que ça fait du bien.

LACANAU OCEAN 017Nous partons en marchant sur le sable mouillé durant 2 km avant de nous engager dans la forêt en franchissant la première dune de la journée, ça c’est fatiguant mais ça fait du bien au mollet.

LACANAU OCEAN 021

En haut une petite pause pour boire et on repart dans une magnifique forêt de pins, beaucoup de champignons plus ou moins comestibles et beaucoup d’arbousiers. Nous sommes plusieurs à nous en régaler, elles sont mûres à point.

 

LACANAU OCEAN 024  LACANAU OCEAN 030

LACANAU OCEAN 028

Arbousier (fleurs et fruits)

LACANAU OCEAN 029  LACANAU OCEAN 031

fleurs                                                                                                         fruits

Nous marcherons jusqu’au lac du Moutchic au bord duquel nous ferons notre pique-nique.

LACANAU OCEAN 038

Lac du Moutchic

LACANAU OCEAN 033

Une fois de plus je me ferai dévorer par de sales bêtes, en plus sur le ventre, elles sont vicieuses quand même car je n’étais pas en tenue légère (je peux vous dire que ça gratouille dur ce matin).

LACANAU OCEAN 041LACANAU OCEAN 043  LACANAU OCEAN 044

dans un village Pierres et Vacances                                         des vins réputés (pour moi un Margaux SVP)

On repart toujours à travers la forêt, les couleurs automnales sont belles passant par tous les tons de jaune, orange, rouge, marron et vert. Beaucoup de chemins sablonneux et de grimpettes à travers dunes puis arrivée sur la jetée.

LACANAU OCEAN 046  LACANAU OCEAN 047

arrivée sur la jetée

LACANAU OCEAN 050LACANAU OCEAN 052LACANAU OCEAN 049

Beaucoup de monde sur la plage et même quelques baigneurs surtout des enfants sont là et profite de ce long week end ensoleillé. Tous les parkings de Lacanau sont remplis comme en plein été. C’est une belle journée pour terminer ce mois d’octobre estival.

Merci beaucoup à Danielle pour cette splendide randonnée.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche

Archives