Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 11:00
BALEYSSAGUES - SAINTE-COLOMBES DE DURAS (Lot-et-Garonne)
DURAS-169.jpgSamedi 23 mars 2013. Randonnée à thème en Pays de Duras dans le Lot-et-Garonne organisée par Michelle et Jean-Claude R. pour 23 participants.
DURAS-030.jpgAu programme :
Le matin une randonnée en boucle de 9 km au départ de Baleyssagues en passant par Sainte-Colombe de Duras.
Après le pique-nique, visite de la ville de Duras et à 14 h visite guidée du château. Ce sera aussi l’occasion de parler d’une célèbre écrivaine.
Baleyssagues est une petite commune de 196 habitants, appelés les baleyssaguais et baleyssaguaises. Elle est traversée par une petite rivière le Dropt.
DURAS-037.jpgDURAS-039.jpgarrivée à Sainte-Colombe de Duras
DURAS-040.jpgAu départ encore un peu de brouillard mais il va vite se dissiper pour laisser passer le soleil. Il va vite nous réchauffer surtout que cette partie du département est très vallonnée. Du haut des crêtes nous découvrons de magnifiques paysages, beaucoup de fruitiers, en particulier la prune d’ente utilisée pour faire le fameux pruneau d’Agen, dommage pas encore en fleurs. Le vin de Duras est aussi très réputé et très apprécié.
Nous passons devant l’église de Sainte-Colombe de Duras (99 habitants). Un petit arrêt s’impose. DURAS-041.jpgNon elle n’est pas ouverte !

DURAS-044.jpg« L'église Sainte-Colombe est un édifice roman normalement orienté comportant un clocher-mur à l'ouest et un chevet en abside semi-circulaire à l'est.

L'église est longée par le cimetière communal et se trouve au centre d'un bourg à l'habitat dispersé, inséré dans un environnement agricole.

Une porte romane inscrite dans une travée de colonnes supportant une corniche à modillons est percée dans le mur sud. Le tympan de cette porte est ornée de deux petits arcs en plein cintre séparés par une clé pendante.
A l'intérieur, le mur du chœur est rythmé par une arcature romane de cinq arcs retombant sur des chapiteaux figurés de même nature que ceux de l'arc triomphal et du doubleau du chœur.
La voûte en cul-de-four du chœur et la charpente romanes ont disparu, laissant place à une charpente du XVIe siècle analogue à celle de l'église de Mauvezin-sur-Gupie distante de quelques kilomètres, mais aussi à celle de l'église de Pugnac située en Gironde ». (pris sur le net)

DURAS-046.jpgDURAS-048.jpgfiguiers de Barbarie
DURAS-050.jpgDURAS-055.jpgDURAS-059.jpgPigeonnier domaine de Riquet
DURAS-065.jpgde dos nos deux guides, à l'horizon le château de Duras
DURAS-033.jpgpuits Chambon
Tout le long de la randonnée nous découvrons des puits fermés. Marina nous conte leurs histoires. Lors de la guerre contre les protestants, certains fuyant la Charente viennent se réfugier en Gironde et en Lot-et-Garonne. De peur qu’on empoisonne l’eau ils ont construits ces puits fermés.
DURAS-068.jpgNous revenons à Baleyssagues les chaussures et les pantalons bien crottés. On se change pour aller pique-niquer au pied du château de Duras que nous visiterons ensuite.
DURAS-069.jpgDURAS-070.jpgdes tables et des bancs bien solides

à suivre

Partager cet article
Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 09:16

HOSTENS
HOSTEINS-001.jpgAvant le départ Danielle nous résume l’historique du Domaine départemental Gérard Lagors que nous allons découvrir. Il est situé dans le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne en Pays Paroupian.
HOSTEINS-014.jpgLa découverte de lignite va profondément marquer le paysage hostensois. Des années 1930 à 1966, elle sera exploitée en surface. Depuis, la nappe phréatique a envahi les fosses d'extraction. Le Conseil Général de Gironde en a fait un domaine départemental de sports et loisirs. Quelques traces rappellent encore ce passé minier, comme la ligne de chemin de fer. Aujourd'hui, c'est une piste cyclable qui relie Belin-Beliet ou le bassin d'Arcachon à Saint-Symphorien et au-delà à Villandraut et Bazas. Certains historiens font remonter l'histoire d'Hostens au XIIIe siècle avec la présence supposée d'un château au lieu-dit Le Castéra. Au cœur de la forêt des Landes, la filière bois constitue la principale activité économique de la commune avec des sylviculteurs, des charpentiers et des menuisiers.
Un espace naturel de 600 hectares, véritable lieu de découverte des sports de plein aire , qui s’articule autour de 5 lacs dont un réservé aux activités nautiques.  
Ses habitants sont les Hostensois, Hostensoises.
HOSTEINS-024.jpgREFLETS
(clin d’œil à Bébert link)
Dimanche 25 mars 2013. Randonnée de 20 km animée par Danielle pour 40 participants comptés par André.
HOSTEINS-054.jpgUn dimanche encore estival, 19° au plus chaud de la journée, les bras nus osent se montrer, les lunettes de soleil et les chapeaux sont de retour.
Avant le départ, Danielle nous résume l’historique du Domaine départemental Gérard Lagors situé dans le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne en Pays Paroupian.
HOSTEINS-002.jpgmerci pour l'avertissement André
HOSTEINS-004.jpgDès l’entrée dans le domaine un passage un peu compliqué nous amuse beaucoup. L’image aurait été plus saisissante si je n’avais pas été en tête puisque de l’arrière nous ressemblions à un troupeau de singes agrippé au grillage.
HOSTEINS-006.jpgHOSTEINS-007.jpgHOSTEINS-009.jpgattention ! risque de grand écart

HOSTEINS-008.jpgHOSTEINS-010.jpg

allez Francis accroche toi

Quelques uns ont choisi de traverser avec aux pieds des sacs poubelles.
HOSTEINS-013.jpgNous sommes sur des sentiers que nous partageons avec des quatre pattes et des deux roues.
HOSTEINS-025.jpgAprès les quelques brumes matinales le soleil se lève enfin et on va pouvoir admirer toute la journée de magnifiques reflets dans les lacs que nous allons contourner tous plus beaux les uns que les autres.
HOSTEINS-026.jpgHOSTEINS-030.jpgattention André ! tu vas glisser. Trop tard
HOSTEINS-032.jpgoh que c'est beau !
HOSTEINS-035.jpgHOSTEINS-037.jpgNous pique-niquons et pourquoi pas aussi une petite sieste près de l’eau avant de repartir, il nous reste encore 11 km à faire toujours avec le soleil sur nos têtes.
HOSTEINS-038.jpgAndré a le don de nous dénicher des panneaux drôles
HOSTEINS-044.jpgOù est le ciel ? Où est le lac ?
HOSTEINS-047.jpgFrancis et Jacques l'ont bien descendu
HOSTEINS-049.jpgQuelques petites buttes à monter et descendre nous fortifient les fessiers (oui je les sens ce matin, preuve que j’en ai encore, c’est bon !).
HOSTEINS-051.jpgj'ai trouvé un trône pour m'asseoir (merci Maryse pour la photo)
Oh ! un drôle de bruit sur ma gauche. Oui le tonnerre gronde au loin mais nous voyons l’église au loin. Ouf ! on est aux voitures quand il commence à pleuvoir. Nous aurons droit à de belles averses sur la route. Merci à Thor d’avoir attendu la fin de la randonnée.
HOSTEINS-052.jpgMerci Danielle pour ce décor magnifique. Une très belle randonnée ensoleillée.
Partager cet article
Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 12:51

CADILLAC EN FRONSADAIS
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-001.jpg« Le nom de Cadillac est dérivé de Catulliacus ou Catilliacus. C'est le nom d'une famille noble d'origine gallo-romaine. Le suffixe aces du gaulois acus s'ajoutait au nom du possesseur d'un domaine rural autour duquel se développe plus tard un village. Le nom primitif de St Denis était Catiliacus. Jusqu'en 1926, le village s'est appelé Cadillac sur Dordogne.
Cadillac fut évangélisé par St Romain (+382), premier prédicateur dans la région. Le village possédait une vieille église romane datant du II° siècle (elle était élevée au milieu du cimetière actuel). Léon Drouyn qui la visita en 1848 décrit un édifice dont la nef était terminée par une abside semi-circulaire voûtée en cul de four. La porte était de plein cintre. Cadillac St Georges est citée comme paroisse en 1300. En 1887 fût construite la nouvelle église et la vieille détruite. » (pris sur le site de la mairie)
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-003.jpgLes habitants sont les cadillacais, cadillacaises.
Jeudi 21 mars 2013. Randonnée de 10,500 km animée par  Christian P.  pour 41 participants pas comptés par André.
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-004.jpgen face quelques retardataires, ça papote, ça papote et ça rigole
Le printemps est là et bien là aujourd’hui. Après dissipation des brumes matinales le soleil brille et le thermomètre affiche 20° malgré une légère bise dont il faut se méfier. Mais très vite on doit enlever nos pelures petit à petit. Les plus téméraires vont aller jusqu’au tee shirt.
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-006.jpgLa randonnée démarre de l’église Saint-Georges (XIXème siècle) et se poursuit autour des vignes du fronsadais encore dénudées, j’ai eu beau chercher par le moindre petit bourgeon. Par contre on peut voir de beaux tapis jaunes au milieu des rangs.
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-009.jpgje voulais la lune (entre les fils)
De nombreux passages sont boueux, il faut regarder où l’on pose les pieds pour ne pas glisser.
Nous passons sur quelques jolis chemins forestiers fleuris de blanc, jaune et bleu, une belle allée de peupliers et un passage au milieu de laurier-sauce agréablement parfumé.
Cadillac-en-F-21-03-2013--3-.JPGphoto offerte par Elisabeth
Cadillac-en-F-21-03-2013--5-.JPGphoto offerte par Elisabeth (descente du tertre)
Cadillac-en-F-21-03-2013.JPGphoto offerte par Elisabeth (Bibi en gris)
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-020.jpgLe circuit croise celui de Vérac et nous passons en bas du tertre de Thouil avec à ses pieds un très beau château.
CADILLAC-EN-FRONSADAIS-019.jpgCADILLAC-EN-FRONSADAIS-025.jpgCADILLAC-EN-FRONSADAIS-026.jpgretour aux voitures
Merci Christian pour cette jolie randonnée printanière.
Partager cet article
Repost0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 09:06

LE CHÂTEAU DU BOUILH
La visite
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-056.jpg
Dès que nous pénétrons dans le château, nous voyons un superbe escalier de Victor Louis identique à celui du Grand Théâtre de Bordeaux.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-061.jpgLes vitres peintes par Mme Hubert-Delisle parce qu’elle ne supportait pas la vue des chevaux et des écuries, ont été classées et sont protégées, elles ont assez bien résisté au temps.

à gauche de l'escalier trois saisons tableaux qui sont des peintures en trompe l'oeil réalisées par l'équipe américaine du film "La cousine Bette"

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-058.jpg ST-ANDRE-DE-CUBZAC-059.jpg

vous êtes sur l'escalier, retournez-vous

 

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-060.jpgMme Hubert-Delisle

Je n'ai pas pu faire de photos dans toutes les pièces, ce n'était pas permis.

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-062.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-063.jpgle monte-charge
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-065.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-066.jpgsystème permettant d'amener l'eau depuis le château d'eau extérieur

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-067.jpg

une baratte

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-069.jpg

je ne sais plus ?

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-068.jpg

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-070.jpg

au centre une turbotière

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-072.jpg

beaux cuivres cherchent astiqueuses

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-073.jpg

Alambic

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-074.jpg

aiguiseur

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-075.jpg

système pour descendre la broche dans la cheminée

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-077.jpg

la plaque d'après les spécialistes daterait des Templiers

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-078.jpg

Marie-Jo en admiration devant la cheminée

Pour ma part j’ai surtout été admirative devant l’immense cuisine.

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-080.jpg

nous remontons, encore un escalier conçu par Victor Louis

Fin de l'intervention de notre guide. Nous pouvons si nous le souhaitons acheter des livres, des cartes postales ou des brochures sur ce château. Nous sommes contentes de retrouver l'air extérieur où il nous semble avoir moins froid.

ST ANDRE DE CUBZAC 046

A l’extérieur, le château d'eau de forme quadrangulaire percé de plusieurs portes s'étend sous une terrasse. Il est doté d'une machine hydraulique dont le réservoir à bascule permettait de faire monter les eaux dans un autre réservoir d'où elles se distribuaient par divers canaux.

 

Château le Bouilh (5)

la chapelle au milieu

ST ANDRE DE CUBZAC 085

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-084.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-082.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-083.jpg

Au centre de l'hémicycle formé par la galerie des communs, se trouve une chapelle néo-gothique où sont enterrés les propriétaires.

 

Derrière le château, les chais et les cuviers prennent place dans une carrière de pierre divisée en plusieurs pièces.  

Le château est classé Monument Historique par arrêté du 17 mars 1943.

 

Le château du Bouilh a servi de décor à plusieurs films, dont :

  - Cousine Bette en 1996 (avec Jessica Lange, Hugh Laurie (Dr House), Géraldine Chaplin, Kelly Max Donald...)

   - Monsieur Léon en 2006 (avec Michel Serrault, Clémentine Célarié, Florence Pernel...)

  - La Maison des Rocheville en 2010 (avec Alexandre Brasseur, Virginie Desarnauts, Frédéric Gorny, Elsa Lunghini...)

 

La visite glaciale dans ce château nous a laissé transi de froid et laissé pour ma part un peu sur ma faim car nous aurions dû avoir une visite de l’extérieur un peu plus explicite surtout que la façade côté Dordogne est superbe. Nous terminerons seules la visite de la Chapelle.

 

Même si nous avons toutes eu bien froid nous avons eu du plaisir à admirer ce beau château inachevé.

 

Merci Marie-Jo, je suis partante pour une autre découverte.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:45
VERAC

VERAC-025.jpgUn printemps estival

VERAC-004.jpg"La seigneurie de Vérac (alias Veyrac olim Beyrac) est citée dès le XIIème siècle. La Famille de Pommiers, connue depuis le XIème siècle, tire son nom et son titre de la sirerie de Pommiers dont le château est situé à l'extrémité de la commune de Vérac et de Villegouge sur l'emplacement d'une ancienne villa gallo romaine. Cette famille était seigneur de Vérac et Sire de Pommiers. Les sires de Pommiers avaient le droit de haute justice sur la paroisse. Guillaume-Sanche III de Pommiers au milieu du XIVème siècle, est sire de Pommiers et  vicomte de Fronsac".
VERAC-002.jpgchâteau des Pommiers
Jeudi 7 mars 2013. Randonnée de 12 km animée par  Danielle  pour 28 participants pas comptés par André.
Le départ est donné du parking déserté pour cause de vacances du collège de Vérac.
VERAC-005.jpgElisabeth admire ce beau cheval
Direction à travers de jolis chemins entre bois et vignes vers le château de Pommiers. Clic link

VERAC-003.jpg

la chapelle Notre-Dame de la Mongie

 

Il reste du château médiéval de Pommiers démoli en partie en 1776 : la motte féodale, quelques bases de murailles, les prisons et l'ancien donjon. Ce dernier est incorporé au bâtiment actuel.

Le château, modifié au XVIIIème siècle est un logis consistant en un grand rectangle élégant à étages avec fronton. Deux ailes avec pavillons lui donnent une forme en « U ».

VERAC-001.jpgLa chapelle, qui occupe une aile du château a été agrandie au XXe siècle. Cette chapelle sous le vocable de "Notre-Dame de la Mongie" perpétue le souvenir d'une ancienne église de ce même nom près de Pommiers, qui dépendait jadis de l’abbaye de Fontrevrault. Abandonnée à la fin du XVIIIe siècle, elle a totalement disparu aujourd'hui. Chaque dimanche, depuis presque quarante ans, la messe catholique de Saint Pie V y est célébrée.

L'ensemble du sous-sol est constitué de galeries et de souterrains non visitables.

 

VERAC-006.jpg

un paysage méditerrannéen


VERAC-007.jpgVERAC-008.jpgVERAC-009.jpgNous continuons en direction du Tertre de Thouil. Nous l’avions découvert en septembre 2012 mais dans l’autre sens.

VERAC-012.jpgLe paysage est tout aussi beau, l’arrivée sur le moulin est magnifique. Voir la randonnée à Lugon. Clic : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-lugon-et-l-ile-de-carney-110074568.html

VERAC-017.jpgVERAC-016.jpg

André distribue gentiment ses clémentines

Après la descente nous faisons la halte quatre-heures comme d’habitue. André m’offre une clémentine et je grignote un biscuit. Nous ne sommes qu’à la moitié du parcours et le ciel commence à se couvrir de vilains nuages noirs.

VERAC-020.jpg

Francis (de dos) raconte des blagues, attention les rires vont exploser

 

VERAC-022.jpgNous aurons la pluie dans les cinq dernières minutes, Danielle écourte la rando de quelques centaines de mètres car beaucoup n’ont pas prévu ce mauvais temps, faut dire quand même qu’il a fait 19° en ce 7 mars et qu’au début de la randonnée nous avons fait le plein de vitamines D.

VERAC-023.jpg

une dernière petite grimpette

 

VERAC-024.jpg

Elisabeth arrive en tête en haut de la côte

 

Merci Danielle, cette randonnée était vraiment très agréable. Quelle est belle notre Gironde !

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 08:44

SAINT-ANDRE DE CUBZAC – LE CHÂTEAU DU BOUILH
Chateau-le-Bouilh--6-.jpgphoto prise en 2008 sous le soleil
Sa construction
Chateau-le-Bouilh--5-.jpg14 h 30 en attendant notre guide nous faisons le tour du château. Nous avons l’autorisation de passer sous le porche pour admirer la façade côté Dordogne. Malheureusement très peu d’entre-nous arriverons jusqu’au rempart car le guide étant arrivé nous faisons demi-tour.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-043.jpgIl nous accueille à l’extérieur et nous raconte l’histoire de sa construction.
Info reprise sur le site du château, clic : link
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-050.jpgles carrières de pierre qui ont servi à sa construction
Au VIIIe siècle apparaît sur le promontoire calcaire, le Château des Quatre Fils Aymon, auquel succéderont plusieurs châteaux, sièges des seigneurs du Cubzaguais jusqu'au XVIe siècle où Cubzac-les-Ponts cédera la place de fief au château du Bouilh à Saint-André-de-Cubzac.

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-052.jpgAprès avoir appartenu à plusieurs propriétaire, vers 1750 le château du Bouilh devient la propriété de Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet, comte de Paulin, marquis de La Roche-Chalais et de Cenevières, comte de Chastelard, vicomte de Tesson et d’Ambleville, vicomte de Calvignac, baron de Cubzac et du Cubzaguais, seigneur de Formarville.

Il est lieutenant-général des armées du roi en 1781. Le château à demi ruiné du Bouilh ne pouvait convenir à un tel personnage auquel souriait de plus en plus la faveur royale, et comme un jour il sollicitait Louis XVI de paraître dans sa province de Guyenne, celui-ci lui ayant répondu : « Mais il n’y a aucun château pour m’y recevoir ! », le maréchal de camp résolut d’offrir à son roi un séjour digne de lui.

 

Il se mit aussitôt en rapport avec l’architecte Victor Louis qui venait de doter Bordeaux de son Grand Théâtre, objet de l’admiration générale.

Les travaux de construction étaient en cours lorsque le seigneur du Cubzaguais fut nommé député aux États généraux de 1789 par la noblesse de Saintonge et partit pour Paris où il fut nommé Ministre de la Guerre par Louis XVI. Pour ne pas être suspecté d'utiliser les deniers de l'État, il stoppa immédiatement la construction du château. Ce château devait ressembler à celui de Versailles. Seuls le corps de logis ouest et la galerie ont été terminés, le corps de logis est restant à l'état de projet.

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-048.jpgEn effet, compromis trois ans après dans le procès de la reine Marie-Antoinette, il fut confronté à elle, puis arrêté comme suspect et condamné à mort et guillotiné le 28 avril 1794.

ST ANDRE DE CUBZAC 053-copie-1

côté Dordogne, une des parties inachevées

Le château est vendu à Henri Hubert-Delisle qui a été gouverneur de l'île de la Réunion puis sénateur sous l'Empire. Le poète Lamartine séjourne au Bouilh à plusieurs reprises et adresse un quatrain à Mme Hubert-Delisle, célèbre par sa beauté à laquelle la cour impériale aimait à rendre hommage car elle était dame d’honneur de l’Impératrice Eugénie.

Du temps des Hubert-Delisle, le Bouilh connaît une ère de splendeur inégalée. Ses maîtres aimaient y recevoir magnifiquement : aux réceptions qui s’y donnaient s’empressa non seulement l’élite de la société bordelaise mais encore de la capitale. Ils y ont reçu le cardinal Donnet, Ferdinand de Lesseps, le poète Alphonse de Lamartine, le duc Decazes, etc.

Le Bouilh passe dans les mains des petits-enfants d’Henri Hubert-Delisle : André de Feuilhade de Chauvin, Mme Théophile-Gautier, Mme Labaume, la Vicomtesse Berthier et Mme Fauqueux.

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-054.jpgGuy de Feuilhade de Chauvin (1888-1963), chevalier de la Légion d’honneur, président départemental de l'association "la Demeure historique", est un personnage marquant. Sa vie n’avait qu’un but : sauver, améliorer et faire revivre dans son contexte historique le Bouilh. Il restaure le château et l’ouvre aux visiteurs.

 Chateau-le-Bouilh--10-.jpgLe château du Bouilh appartient aujourd'hui à ses descendants qui organisent des visites du monument toute l'année.


 A suivre : la visite

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 11:54

SAINT-ANDRE DE CUBZAC (1ère partie)

ST-ANDRE-DE-CUBZAC-003.jpg

Château du Bouilh

Samedi 2 mars 2013. Randonnée à thème organisée par Marie-Jo.
Au programme
Le matin une randonnée de 12,800 km et l’après-midi visite commentée par un guide du Château du Bouilh.
 ST-ANDRE-DE-CUBZAC-008.jpgNous sommes un petit groupe de 15 randonneuses au départ du Château du Bouilh. Il fait froid et le soleil ne se montrera pas de la journée, dommage. En marchant on se réchauffe vite et quand on est pas nombreux on avance beaucoup plus vite.
Nous marchons surtout à travers les vignes, tout d'abord en direction du Château Baron de la Vignolle .
«Le Château Baron de La Vignolle est un vin d'appelation AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) Bordeaux Rouge. Il provient du vignoble Bordelais qui est dans la région bordeaux en France. Ce vignoble est de catégorie producteur, récoltant, viticulteur »
Nous contournons ce château invisible et nous nous dirigeons vers les Moulins de Montalon et le 45ème parallèle. En hauteur nous avons une jolie vue sur la Dordogne, enfin nous aurions une belle vue si le soleil était présent.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-011.jpg"Les cinq moulins à vent datent du XVIIIe siècle, aujourd'hui privés de leurs ailes, ils sont les seuls souvenirs des meuniers qui furent longtemps les "seigneurs" de ces lieux. Ils ont la particularité d'être situés sur le point culminant de la Haute Gironde (73 mètres)".
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-016.jpgAu pied du Moulin de Montalon, une stèle indique le passage du 45e degré latitude Nord, soit à égale distance entre le pôle Nord et l'Equateur.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-013.jpgPaulette et Paule
- Paulette si tu continues tout droit vers la gauche tu vas traverser l’Atlantique jusqu’au Canada en Nouvelle-Ecosse, tu iras ensuite jusque dans l’Orégon pour retrouver Paule. 
- Paule si tu continues tout droit vers la droite tu iras jusqu’à l’île russe d’Iturup dans les îles Kouriles. Après tu traverses le Pacifique et tu rejoins Paulette.
Bon voyage à toutes les deux.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-019.jpgMarie-Jo
DSC03994.jpgtout le groupe, au fond la Dordogne dans la brume (photo Paulette)
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-024.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-025.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-023.jpgAprès les moulins nous redescendons en direction du Port de Plagne. Nous y faisons une halte pour nous restaurer avant de poursuivre notre randonnée. Plagne, autrefois un des plus importants port de pêche d'esturgeon de la Gironde. Situé sur la Dordogne il compte aujourd'hui un port de plaisance, une halte nautique et un club nautique, témoignant de l'importance de la Dordogne.
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-030.jpgEncore quelques coteaux à monter et à descendre. Le Château de l'Insoumise nous fait délirer. Non nous ne soumettrons pas au seigneur de ce château.

  ST-ANDRE-DE-CUBZAC-031.jpg

Ce château existe depuis le XVIIème siècle mais c’est seulement au XXIème siècle qu’il change de dénomination (anciennement Domaine de Beychevelle). La battisse appartenait auparavant à la famille Cousteau. Il appartient aujourd’hui à un jeune couple qui exploite sa vigne depuis 2007. link
ST-ANDRE-DE-CUBZAC-033.jpgST-ANDRE-DE-CUBZAC-034.jpgUne drôle de rencontre. Oh le cochon qu’il est gros !
DSC03999.jpgDSC04000.jpgDSC04001.jpgphotos pique-nique prises par Paulette
Nous grimpons vers Saint-Gervais et nous nous installons confortablement pour un joyeux pique-nique. Nous avons du temps devant nous. La visite du château est prévue à 14 h 45. S’il faisait chaud nous aurions bien fait la sieste.
Nous nous dirigeons vers le château. Vous ferez sa connaissance dans un prochain article, peut être demain.
Bonne journée à tous
Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 09:01

Gradignan - Cayac

GRADIGNAN-plan.jpgLe prieuré de Cayac

Il était destiné, à son origine, à l'hébergement des pèlerins se rendant en Espagne sur la tombe de "Jacques le majeur", disciple du Christ.
Au départ (fin XIIe - début XIIIe), c'était un hospice, ou hôpital, tenu par des religieux. Il avait un rôle d'accueil car les hôtels tels que nous les connaissons aujourd'hui n'existaient pas encore.
Du XIVe au XVIIe siècles, l'hospice est transformé en prieuré (sorte de couvent) dont la fonction première n'est plus l'accueil des pèlerins.
Du XVIIe siècle à la Révolution Française, l'ensemble appartient aux pères Chartreux. Les pèlerins se font moins nombreux.
A partir de la Révolution, les bâtiments vendus séparément subissent des transformations regrettables.
1979-1988 : sauvetage de Cayac par la commune qui rachète tout d'abord l'Église à la famille Calvet puis ensuite le Prieuré à la famille Barbet.
1981 : déviation de la RD10-10.
1982-1983 : fouille dans l'Église.
1988 : début de la restauration du prieuré.
 

GRADIGNAN-047.jpgDimanche 3 mars 2013. Randonnée de 18,900 km animée par Jean-Claude assisté de Paulette pour 45 participants comptés par André B.
GRADIGNAN-002.jpgau stade il fait encore frais mais le soleil est là
Hello, le soleil brille, brille, brille, on pouvait chanter ce matin là. Même s’il fait très froid au départ, le mercure va grimper jusqu’à 16°, on se dépouillera assez vite de nos doudounes, bonnets et écharpes.
GRADIGNAN-003.jpgNous partons de Cayac, carrefour et parking entièrement rénovés, en direction du stade et de la forêt de Malartic. Très belle forêt, très agréable, nous croisons beaucoup de monde, joggeurs, marcheurs, vététistes, etc.
GRADIGNAN-007.jpgGRADIGNAN-010.jpgGRADIGNAN-011.jpget non ! j'ai attendu pour rien, aucun ne va sauter les deux barres, Lavillenie n'était pas là
GRADIGNAN-014.jpgGRADIGNAN-015.jpgGRADIGNAN-017.jpgun arbri à canards
Direction Léognan puis Canéjan et arrivée au superbe Lac Vert, éblouissant sous le soleil. Canards et oies bernaches nous surveillent du coin de l’œil.
GRADIGNAN-020.jpgcoucou
GRADIGNAN-022.jpgGRADIGNAN-021.jpgPique-nique et sieste pour quelques-uns et nous repartons en direction de l’Eau Bourde que nous longerons et croiserons toute l’après-midi.
GRADIGNAN-027.jpgAnnie évite la gadoue
GRADIGNAN-028.jpgElise, allez hop !GRADIGNAN-029.jpgAndré l'impatient. On part à droite ou à gauche ?GRADIGNAN-030.jpgMoulin de RouillacGRADIGNAN-034.jpgGRADIGNAN-035.jpgpenchez-vous, humezzzzzzzzzzzzzzzzzz
On s’extasie devant un petit tapis de violettes. 
GRADIGNAN-038.jpg GRADIGNAN-036.jpgL’eau est limpide, quelques papillons virevoltent gaiement, c’est presque le printemps même si nous n’avons vu que très peu de fleurs bizarrement.
GRADIGNAN-041.jpgGRADIGNAN-044.jpgNous passons devant un étang, encore des canards et un jet d’eau en son milieu, assez amusant car un peu petit au milieu de toute cette eau.
GRADIGNAN-046.jpgNous arrivons enfin au Prieuré de Cayac, le pèlerin est toujours là, il m’a dit de donner le bonjour à Jacqueline, voilà chose faite.
GRADIGNAN-048.jpgMerci Jean-Claude, merci Paulette c’était superbe et vraiment une très belle journée, pour ma reprise des 20 km je suis ravie.
Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 11:28
MARTILLAC
MARTILLAC-plan.jpgSur les traces du Pessac-Léognan
L’origine du nom de Martillac fait référence à une légende locale. Celle-ci rapporte qu’au temps des guerres de conquêtes des Gaules, sous Jules César, un général romain se serait retrouvé en grand danger d’enlisement sur une terre marécageuse lorsque, soudainement, le sol se serait raffermi inexplicablement sous les sabots de son cheval. En raison de ce miracle, un temple fut élevé en l’honneur de la divinité responsable de ce prodige : Mars, Dieu de la guerre protégeant son guerrier.
Le raisin et le muguet sont les deux principales ressources de Martillac.
Les habitants sont les Martillacais et Martillacaises.
MARTILLAC-030.jpgJeudi 28 février 2013. Randonnée de 12 km animée par  Marina pour 48 participants comptés par André B.
Encore une belle journée fraîche mais ensoleillée. Une randonnée à travers le territoire viticole « PESSAC-LEOGNAN » et des forêts encore dénudées mais le printemps arrive, elles seront belles d’ici un mois.

MARTILLAC-028.jpgNous partons de l’église romane Sainte-Quitterie. Dédiée à Notre Dame, construite vers le XIème siècle elle s’élève peut-être sur les bases d’un temple romain dédié à Mars. Sur le tertre dominant le village, seules l’abside et les deux absidioles ont résisté.

 

Aujourd’hui, l’Eglise en grande partie reconstruite au XIXème siècle révèle un bon état général. Il est possible d’admirer son chœur pur roman ainsi que les chapiteaux de l’extérieur, remarquables par leurs ciselures.

Son clocher néogothique avec flèche a été construit en 1880.

 

MARTILLAC-007.jpgNous passons prés du château Latour-Martillac. 

 

MARTILLAC-008.jpgClassé dès 1953, le cru doit son nom à la Tour ornant sa cour d'honneur, vestige d'un fortin bâti au XIIème siècle par les ancêtres de  Montesquieu.

 

MARTILLAC-010.jpg

Château Hironde

En me retournant j’aperçois un autre château. Je n’ai pas trouvé son nom. Si quelqu’un le connaît, merci de l’indiquer dans les commentaires. Lors de la randonnée certains m’ont dit que c’était lui le château Latour-Martillac mais j’ai vérifié et bien je ne le pense pas, le château est situé derrière la tour.

 

MARTILLAC-012.jpgNous continuons à travers les bois et nous contournons un petit lac. Dans le ciel j’essaie de capturer avec mon APN un joli spectacle donné par un planeur, pas facile le soleil me gêne mais après plusieurs tentatives j’en ai réussi quelques unes.

 

MARTILLAC 015

Après la paus-goûter dans un sous-bois très agréable nous repartons en direction du Domaine de la Solitude

MARTILLAC-014.jpg

MARTILLAC-021.jpg

Domaine de la Solitude

MARTILLAC-022.jpg

En fondant l'Association de la Sainte Famille, en 1820, le prêtre bordelais Pierre Bienvenu Noailles s'inspire du modèle des premières communautés chrétiennes qui regroupaient des hommes et des femmes de toutes conditions, pour concevoir une assemblée de chrétiens - laïcs, religieux, prêtres - offrant au monde le témoignage d'unité d'une vaste communauté évangélique, dans le respect de la diversité des vocations et des engagements. Sous le haut patronage de la Sainte famille, qui constitue la référence spirituelle et la source d'inspiration de son fondateur, l'Association regroupe ainsi des sœurs apostoliques, des sœurs contemplatives, des membres de l'Institut séculier, des laïcs, des prêtres associés. Pour lire toute l'histoire et savourer aujourd'hui l'excellent vin de ce domaine, un petit clic link

MARTILLAC-025.jpg

puis c'est le château Haut-Nouchet que nous apercevons au loin.

 

« Le Château Haut-Nouchet s’étend sur une nappe de graves pyrénéennes à une altitude de 50 mètres. D’une superficie de 38 ha, dont 11 ha en blanc, le vignoble actuel a été entièrement reconstitué dans les années 80.

 

Sous l’impulsion de Louis Lurton, propriétaire du domaine de 1992 à 2008, le Château Haut-Nouchet s’est converti à la culture biologique de la vigne et a obtenu la certification label AB délivré par Ecocert (labours traditionnels, éléments nutritifs des sols d’origine naturelle…). Parallèlement, en 1993, il a équipé le château d’un cuvier ultramoderne.

Durant les vendanges (avec des rendements de 40 hl/ha seulement), les raisins sont cueillis à la main avant d’échouer dans un pressoir pneumatique. Après un double débourbage, les moûts fermentent en barriques de chêne, puis les vins sont élevés sur lies et bâtonnés pendant six à huit mois. Le seul conservateur autorisé est le souffre, utilisé en quantité très limitée car les vins de Haut-Nouchet sont stables. »

 

MARTILLAC-013.jpg

attendez avant de traverser !

MARTILLAC-032.jpg

un de plus dans ma collection, n'est-il pas attendrissant ?

Nous retrouvons nos voitures à 17 heures tous ravis par cette jolie randonnée sur un territoire renommé.

 

Merci Marina pour cette belle balade.

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 11:48

YVRAC

 Yvrac-2013-005.jpg

Ses habitants sont appelés les Yvracais et les Yvracaises.

Jeudi 21 février 2013. Randonnée de 11,500 km animée par  Roger pour 46 participants comptés par André B.
YVRAC 001Sous un soleil bien présent et chaud quand nous sommes à l’abri de la petite bise glaciale qui nous fouette le visage, nous partons de l’église Notre-Dame d’Yvrac pour une randonnée entre vignes et bois, légèrement vallonnée juste ce qu’il faut pour nous réchauffer.

Yvrac-2013-010.jpg

une palombière très moderneYvrac-2013-008.jpgYvrac-2013-011.jpgOn sent le réveil de la nature, les ajoncs en fleurs, quelques buissons qui commencent à se parer de blancs. Qu’est ce que c’est bon pour le moral !

YVRAC 003Yvrac-2013-009.jpgJe reconnais quelques endroits déjà vus en janvier 2012, rappelez-vous « le chien bizarre » et « lièvres interdits ».  YVRAC
Yvrac-2013-018.jpgNous passons prés de du Château de Puymirail (ne pas confondre avec Monmirail dans le film des Visiteurs).
Yvrac-2013-013.jpgcourage en haut on va faire quatre heures
Vous avez pu lire l’histoire de Félix à Saint-Morillon 42ème Potins de Félix et de son groupe pourchassés par un propriétaire irascible armé d’une fourche. Nous avons eu l’occasion de voir également un monsieur pas très accueillant mais qui nous a laissé passer mais c’est « la dernière fois ». "Oui monsieur, on ne le fera plus ». Et pourtant Roger avait demandé l’autorisation mais pas au bon interlocuteur paraît-il. De plus en plus de passages sont fermés aux randonneurs, c’est bien dommage !

Yvrac-2013-016.jpgMerci Roger pour cette jolie randonnée printanière et très vivifiante.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche

Archives