Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 09:24
On joue à cache-cache dans les fougères

On joue à cache-cache dans les fougères

Les belles forêts du Pian-Médoc

Randonnée de 12,500 km animée par Danielle pour 42 participants.

Un peu d'histoire avant de continuer en photos (pris sur le site de la mairie).

Les origines de la Commune indiquent que la paroisse de Le Pian Médoc faisait partie en 1525 du Fief d'Agassac dont le seigneur était Jean de Sault. En 1601, la chatellerie de Blanquefort éclate et la seigneurie de Le Pian voit le jour avec pour seigneur François d'Alesme. Cette seigneurie se trouvait dans la maison noble de Geneste qui restera dans la famille d'Alesme jusqu'en 1768.

La légende voudrait que le nom de la commune soit lié à celui d'une maladie. Il existe en effet une maladie infectieuse, chronique des régions tropicales, dont la symptomatologie est comparable à celle de la syphilis : la maladie du "Pian". Mais les différentes recherches effectuées notamment auprès des archives départementales de Bordeaux et du Port autonome, montrent en réalité qu'il n'en est rien.L'Histoire de Bordeaux de Charles Higounet, ainsi que les publications des professeurs Dauzat et Rostaing de l'Université d'Aix, font plutôt pencher pour une origine provençale, "Péa" ou "Péda" qui signifie terrain à bâtir impropre à la culture. Il semble en fait que la légende relative à la maladie du "Pian" ait pour point de départ une tentative d'explication de l'habitat dispersé.

L'étendue de la Commune et son habitat dispersé si caractéristique s'expliquent en partie par son histoire. En effet, si l'on se penche sur le passé, les archives révèlent que les différents lieux-dits comme Feydieu, Auquin ou Le Poujeau étaient auparavant de véritables villages qui n'ont été englobés et rattachés que bien plus tard. D'où aujourd'hui cette structure si particulière de hameaux et ces distances importantes à parcourir entre la mairie et l'église distantes de plus de trois kilomètres. (cette version est différente de celle trouvée lors de la randonnée d'octobre 2012).

http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-le-pian-medoc-111422806.html

 

La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne
La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne
La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne
La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne
La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne

La jalle de Ludon, appelée aussi l'Artigue, elle naît à Beaulieu et va jusqu'à Blanquefort rejoindre une autre jalle avant de se jeter dans la Garonne

La commune du Pian Médoc est située dans la région du Médoc. Elle se trouve au coeur de l'appellation Haut Médoc, mitoyenne de l'appellation Margaux mondialement connue. Les châteaux Sénéjac, Malleret et Bellegrave du Poujeau constituent les fleurons du patrimoine viticole communal.

Son massif forestier de très grande taille jalonne l'ensemble de la Commune. Il représente 65% de la superficie de la Commune. On note laprésence continue d'une trame verte dense faite de bois, landes et terres cultivées.

Cette couverture végétale se poursuit vers la zone littorale et touristique des plages du Médoc. La Commune se trouve au carrefour d'un certain nombre de voies de communication qui permettent d'accéder à la zone balnéaire de la Gironde (Lacanau, Hourtin et Soulac notamment).

 

Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac
Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac
Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac
Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac
Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac

Il est 16 heures, pause collation au bord d'un petit lac

Equipement d'un randonneur bien rangé

Equipement d'un randonneur bien rangé

Un arbre mort que j'ai trouvé sympa et une belle orchidée Dactylorhiza Maculata (merci Cathy)
Un arbre mort que j'ai trouvé sympa et une belle orchidée Dactylorhiza Maculata (merci Cathy)

Un arbre mort que j'ai trouvé sympa et une belle orchidée Dactylorhiza Maculata (merci Cathy)

Iona ou Yona (je sais plus) une jolie boule de poils de 6 mois qui fait toutes les randos, tenue en laisse par son maître ou dans les bras de sa maîtresse

Iona ou Yona (je sais plus) une jolie boule de poils de 6 mois qui fait toutes les randos, tenue en laisse par son maître ou dans les bras de sa maîtresse

de loin j'ai cru qu'elle était vraie

de loin j'ai cru qu'elle était vraie

Merci Danielle pour cette jolie randonnée forestière, dommage j'ai bien cherché mais je n'ai pas trouvé de cèpes cette fois.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:24
J'aime bien le nom donné à ces chemins de randonnée

J'aime bien le nom donné à ces chemins de randonnée

SAINT-GERMAIN DU PUCH

Randonnée de 12 km animée par Jacques pour 37 participants comptés par André.

Après avoir consulté la météo sur cette commune qui nous annonce des averses on décide quand même d'y aller en n'oubliant pas d'emporter tout ce qu'il faut pour se protéger. Et bien sûr, c'est bras nus sous le soleil que nous ferons la randonnée. Il fait bien chaud et il fait bon marcher dans les sous-bois même dans la gadoue.

Et pour la première fois de la saison je suis rentrée avec mon repas du soir. Deux jeunes bolets bais, ramassés sur le bord du chemin, que j'ai cuisiné avec pommes de terre, ail et persil. Je me suis régalée. Et oui, j'ai l’œil et peut être comme le dit Francis, c'est parce qu'elle est petite et plus près du sol qu'elle les voit mieux que nous.

En juillet 2012, lors d'une Rando de l'été nous avions fait une partie du parcours. J'y ai reconnu quelques passages comme sur les 3 photos dessous.

Un petit clic : http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-saint-germain-du-puch-108637671.html

 

Les mêmes photos ou presque que le 31 juillet 2012
Les mêmes photos ou presque que le 31 juillet 2012
Les mêmes photos ou presque que le 31 juillet 2012

Les mêmes photos ou presque que le 31 juillet 2012

Une cabane restaurée pour servir d'abri sans doute aux viticulteurs

Une cabane restaurée pour servir d'abri sans doute aux viticulteurs

Un criquet, Jean-Pierre a essayé de le prendre dans sa main pour la photo mais n'a pas réussi

Un criquet, Jean-Pierre a essayé de le prendre dans sa main pour la photo mais n'a pas réussi

Un puits très original qui était bien dissimulé derrière le feuillage maintenu par Francis pour la photo

Un puits très original qui était bien dissimulé derrière le feuillage maintenu par Francis pour la photo

un passage délicat, il fallait de l'aide pour la descente et de l'aide pour la montée, le terrain était glissant. Pour la remontée j'ai préféré le faire à quatre pattes pour protéger mon dos, tant pis pour l'élégance
un passage délicat, il fallait de l'aide pour la descente et de l'aide pour la montée, le terrain était glissant. Pour la remontée j'ai préféré le faire à quatre pattes pour protéger mon dos, tant pis pour l'élégance
un passage délicat, il fallait de l'aide pour la descente et de l'aide pour la montée, le terrain était glissant. Pour la remontée j'ai préféré le faire à quatre pattes pour protéger mon dos, tant pis pour l'élégance

un passage délicat, il fallait de l'aide pour la descente et de l'aide pour la montée, le terrain était glissant. Pour la remontée j'ai préféré le faire à quatre pattes pour protéger mon dos, tant pis pour l'élégance

une bonne idée ces palettes pour ne pas marcher dans la boue

une bonne idée ces palettes pour ne pas marcher dans la boue

Là c'est encore de la colère de découvrir ces détritus, c'était juste derrière la jolie cabane.

Là c'est encore de la colère de découvrir ces détritus, c'était juste derrière la jolie cabane.

Après cette photo dégoutante je vais terminer en vous offrant quelques fleurs et en remerciant Jacques pour cette jolie randonnée ensoleillée

Bonne journée et bises amicales à vous tous qui venez sur ce blog
Bonne journée et bises amicales à vous tous qui venez sur ce blog
Bonne journée et bises amicales à vous tous qui venez sur ce blog
Bonne journée et bises amicales à vous tous qui venez sur ce blog

Bonne journée et bises amicales à vous tous qui venez sur ce blog

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:08
Le Président pris sur le fait ! mais non c'est pour la photo....
Le Président pris sur le fait ! mais non c'est pour la photo....
Le Président pris sur le fait ! mais non c'est pour la photo....

Le Président pris sur le fait ! mais non c'est pour la photo....

LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL

Dimanche 18 mai 2014. Randonnée de 16 km animée par Isabelle pour 47 participants sous un soleil de plomb.

C'est la journée choisie pour réunir tous les groupes de randonneurs du TPB pour un pique-nique commun. Notre président André L. nous attend sur le site de Frontenac, il a déjà préparé les verres et les chips et bien sûr la Sangria.

Les groupes des 20 et 21 km partaient de Lugasson.

Le groupe des 15 km partaient de Martres.

Les groupes de 12 km et la rando douce, environ 10 km, partaient de Frontenac et ne marchaient que l'après-midi..

 

 

 

Eglise de Martres
Eglise de Martres
Eglise de Martres
Eglise de Martres

Eglise de Martres

Je suis dans le groupe des 15 km, nous partons de l'église de Martres, petit village de 131 habitants, les Martrais et les Martraises. Nous n'en avons vu aucun.

Il fait vite chaud mais la matinée sera agréable dans les chemins forestiers.

Quelques panneaux insolites vus le matin
Quelques panneaux insolites vus le matin
Quelques panneaux insolites vus le matin

Quelques panneaux insolites vus le matin

Un beau solitaire, dans quelques temps il sera entouré d'or. Il est au milieu d'un champ de tournesol

Un beau solitaire, dans quelques temps il sera entouré d'or. Il est au milieu d'un champ de tournesol

Carmen et Francis. Sortent-ils de la grotte ?
Carmen et Francis. Sortent-ils de la grotte ?

Carmen et Francis. Sortent-ils de la grotte ?

si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque
si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque

si vous ne voulez pas être sur la photo, il suffit de me le signaler et j'enlève la photo ou je vous masque

Après le pique-nique nous repartons en direction de la Commanderie des templiers.

La commanderie fut fondée en 1214 par les Templiers. Il n'existait à cette époque que l’église.
En 1280 la commanderie fut cédée aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem pour le recueil des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle.
L'organisation était très simple, la commanderie ne comportait qu'une église, un château, un jardin de plantes médicinales.
La chapelle saint Jean et Les fortifications sont du XIII siècle, remaniées au XIVème siècle. L'ensemble est placé sur une motte féodale.
L’église était simple. Une nef unique de forme rectangulaire séparée du chœur par une arche tombant sur des colonnettes. Il ne reste de celles-ci que les extrémités (bases et chapiteaux).
Le chevet est plat et comporte trois fenêtres de plein cintre qui apportaient la lumière dans le chœur. Il est appuyé sur trois contreforts, celui du milieu étant dans l'axe et recevant donc la fenêtre centrale.
Le clocher pignon est aussi remarquable car il comporte deux baies de grande largeur.
Elle a été utilisée au XIXe siècle comme église paroissiale.

http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-lugasson-sallebruneau-frontenac-73443653.html
 

Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.
Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.
Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.
Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.
Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.

Des travaux ont été effectués depuis 2011, vous pouvez comparer.

Dans le jardin médiéval. Nielle, bourrache et.... acanthe (merci Annie)
Dans le jardin médiéval. Nielle, bourrache et.... acanthe (merci Annie)
Dans le jardin médiéval. Nielle, bourrache et.... acanthe (merci Annie)
Dans le jardin médiéval. Nielle, bourrache et.... acanthe (merci Annie)

Dans le jardin médiéval. Nielle, bourrache et.... acanthe (merci Annie)

On repart, le soleil est brûlant, peu d'ombre, il fait soif, on s'arrête souvent pour boire. Quelques découvertes animales avant d'arriver à une vieille église sur la commune de Frontenac. Sainte-Présentine.

 

Les moutons de ma nièce Sonia. Fromages, charcuterie, viandes, lamproie. Si vous voulez ses coordonnées il suffit de me les demander. De la qualité, vous ne serez pas déçus. (un peu de pub ne fait pas de mal de temps en temps)

Les moutons de ma nièce Sonia. Fromages, charcuterie, viandes, lamproie. Si vous voulez ses coordonnées il suffit de me les demander. De la qualité, vous ne serez pas déçus. (un peu de pub ne fait pas de mal de temps en temps)

Un joli scarabée, il ferait un beau bijou. Une couleuvre sans doute (même pas peur !)
Un joli scarabée, il ferait un beau bijou. Une couleuvre sans doute (même pas peur !)
Un joli scarabée, il ferait un beau bijou. Une couleuvre sans doute (même pas peur !)

Un joli scarabée, il ferait un beau bijou. Une couleuvre sans doute (même pas peur !)

En fin de randonnée nous passons près de l'église Sainte-Présentine.

L'édifice, dont la construction remonte au XIIème siècle fut l'église paroissiale de Sallebruneau (commune rattachée à Frontenac en 1965). Elle est inscrite en totalité au titre des Monuments historiques.

 

Merci Isabelle pour cette jolie randonnée

Elle aurait bien besoin de quelques travaux tant qu'il reste quelques murs.
Elle aurait bien besoin de quelques travaux tant qu'il reste quelques murs.

Elle aurait bien besoin de quelques travaux tant qu'il reste quelques murs.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 08:32
Un bleuet, c'est très rare d'en trouver

Un bleuet, c'est très rare d'en trouver

LA SAUVE QUI N'EST PLUS MAJEURE

Dimanche 11 mai 2014. Randonnée de 14 km animée par Jacques G. pour 27 participants. Le ciel changeant restera ensoleillé après une toute petite ondée au départ. Le vent assez fort, nous rafraîchira. Une belle randonnée entre vignes et forêts.

La Sauve est une des 8 bastides girondines.

La cité était, au Moyen Âge, la capitale de l'Entre-deux-Mers. L'Abbaye, fondée par Saint Gérard, récoltait alors les impôts prélevés lors des passage sur les ponts de la Garonne et de la Dordogne, les taxes imposées aux habitants qui étaient sous sa suzeraineté, les marchands lui versaient des droits divers (péages, etc.). À cette époque la ville comptait plus d'une trentaine de boucheries (ce qui témoigne de son importance). Son nom vient du latin Sylva Major, ce qui signifie « grande forêt », et qui donna par la suite La Sauve Majeure, puis La Sauve.

À la Révolution, la paroisse Saint-Pierre de La Sauve forme la commune de la Sauve.

L'Abbaye
L'Abbaye
L'Abbaye

L'Abbaye

L'Abbaye

L'abbaye de La Sauve-Majeure est connue sous le nom de la Grande Sauve ou Sauve Majeure, Sauve signifiant bois. Elle fut fondée en 1078 par le duc d'Aquitaine et Saint Gérard (Gérald d'après les sources hagiographiques latines). À son apogée, elle abritait 300 moines.

L'abbé construit alors une première église abbatiale. L'abbaye prospère rapidement. Elle se trouve sur la route de Compostelle servit de point de départ régional pour le pèlerinage. L'église actuelle fut consacrée en 1231.

L'abbaye de la Sauve a eu une vie monastique s'inspirant de celle de l'Abbaye de Cluny. Au Moyen Âge, Grande Sauve était riche et puissante et disposait de 51 prieurés. Aliénor d'Aquitaine y fit de nombreux séjours.

Des réparations et fortifications furent apportées au xvie siècle après les ravages de la Guerre de Cent Ans

En avril 1462, le roi Louis XI confirma les droits, les privilèges et le reste de l'abbaye, accordés par ses prédécesseurs.

À la Révolution française, les richesses de l'abbaye sont confisquées et dispersées. En 1793, les bâtiments furent utilisés comme prison. Les voûtes de l'église tombèrent en 1809. Elle est alors exploitée comme carrière pendant 40 ans pour construire les bâtiments du village.

En 1837, l'archevêque achète les bâtiments conventuels et fait édifier un collège de jésuites. Il est plus tard transformé en école normale d'instituteurs. Mais en 1910, un incendie détruit l'école et le site est de nouveau abandonné. Entre 1914 et 1918, les bâtiments sont transformés en petit hôpital militaire de campagne.

En 1960, le monument est récupéré par l'État et le Ministère des Affaires Culturelles entreprend d'importants travaux de consolidation. Depuis l'ouverture au public, le site est géré par le Centre des monuments nationaux.

Francis métamorphosé en André à moins que ce ne soit l'inverse "où on va, à droite ou à gauche ?"
Francis métamorphosé en André à moins que ce ne soit l'inverse "où on va, à droite ou à gauche ?"

Francis métamorphosé en André à moins que ce ne soit l'inverse "où on va, à droite ou à gauche ?"

une vieille charrue

une vieille charrue

Dans les bois. Attention faut baisser la tête et ne pas se laisser happer par les ronces, n'est ce pas Jacky ?
Dans les bois. Attention faut baisser la tête et ne pas se laisser happer par les ronces, n'est ce pas Jacky ?
Dans les bois. Attention faut baisser la tête et ne pas se laisser happer par les ronces, n'est ce pas Jacky ?

Dans les bois. Attention faut baisser la tête et ne pas se laisser happer par les ronces, n'est ce pas Jacky ?

Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi
Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi
Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi
Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi
Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi

Dans les vignes. A Saint-Léon, château de Castelneau. Francis il ne faut pas passer devant l'objectif hihihi

Merci Jacques pour cette randonnée bien aérée et très belle.

Partager cet article
Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 09:35
J - 31

(photo du net

Dans un mois tout pile, départ pour une semaine de randonnée sur la Presqu'île de Crozon.

Hier soir, c'était la réunion préparatoire organisée par notre animatrice, Danielle. Tout est bien calculé, prévu, organisé pour faire de ce séjour une semaine inoubliable. Pour moi ce sera la première fois mais quelques-uns ont eu le plaisir d'y aller en 2008, ils sont aussi impatients que moi d'y aller.

Après une projection de photos prises en 2008 qui m'ont fait découvrir les beautés du paysage nous avons pu déguster les plats préparés et apportés par chacun de nous. Du salé et du sucré, il y en avait pour tous les goûts. Une excellente sangria avait été préparée par Danielle.

Une belle soirée conviviale.

PRESQU'ÎLE DE CROZON
Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 10:10
Départ du centre ville de Maubuison, lever de soleil sur le lac

Départ du centre ville de Maubuison, lever de soleil sur le lac

A MAUBUISSON IL Y FAIT BON

Dimanche 4 mai 2014. Randonnée de 20,500 km animée par Danielle pour 54 participants comptés par André.

Avant la suite en photos, un peu d'histoire. 

Maubuisson est une petite station balnéaire attachée à la commune de Carcans.

Carcans-Maubuisson est une ville composée de 5 pôles : Carcans bourg, le Pouch, situé entre marais et forêt, Maubuisson au bord du Lac de Carcans-Hourtin, le Domaine de Bombannes, base de loisirs et Carcans Plage, station au bord de l'océan.
Bordée par le plus grand lac d’eau douce naturelle de France (6 000 Ha) et bercée par les vagues de l’Océan Atlantique, cette station balnéaire offre une multitude d’activités pour toute la famille. Longueur 15 km et largeur 5 km

Maubuisson :
1852 : 1ère habitation : cabane du garde forestier située sur l’emplacement actuel de la place du pôle. Maubuisson : site sauvage connu majoritairement par les gardiens de troupeaux de vaches l’été.

1873 : construction du Canal et aménagement d’un chemin empierré entre Carcans et le Pouch.
Début 20ème siècle : le Canal est devenu un lieu de détente avec la pratique de la pêche, de la chasse et de premiers jeux nautiques

1926 : le prolongement de la route entre le Canal et Maubuisson a permis de développer la station.
1954 : création de la station et constitution du premier Syndicat d’Initiative.En liaison avec l’installation au « trou du facteur » du C.V.B. (Cercle de Voile de Bordeaux).
1960 : la première Ecole de Voile de Bombannes est fondée par les amis du Plein Air (U.C.P.A.)
1961 : premier travaux d’assainissement du lac et tracé du Boulevard du Lac l’urbanisation se poursuit et les loisirs se développent : un tennis est aménagé sur le parking du marché.

1970 : création de la Base de Plein Air de Bombannes par le Conseil Général de la Gironde.
1980 : dans le cadre du plan d’aménagement de la côte aquitaine, Carcans met en place une zone d’aménagement concertée ayant pour but de promouvoir le tourisme social avec la création : de villages de vacances familiales, du centre culturel de l’Estran, de la maison de la station, de la place du pôle, de la réfection des pistes cyclables des résiniers, des aménagements du bord du lac.

MAUBUISSON - BOMBANNES
MAUBUISSON - BOMBANNES
MAUBUISSON - BOMBANNES

Nous partons du parking de la Poste en direction du lac que nous longerons chaque fois que c'est possible. A travers dunes et forêts, sable dur, sable mou, décor vert et jaune (genêts) ou vert et blanc (cistes) un paysage toujours différent que nous découvrons avec plaisir et respirons à pleins poumons. Le soleil brille mais l'air est frais, il fait meilleur à l'abri du vent.

haies d'honneur jaune
haies d'honneur jaune

haies d'honneur jaune

Des cistes un peu partout
Des cistes un peu partout
Des cistes un peu partout

Des cistes un peu partout

Nous traversons le site de Bombannes, beaucoup de bateaux attendent leurs propriétaires, c'est dimanche beaucoup de monde fréquentent le site, au retour nous verrons quelques courageux en maillots de bain malgré l'air frais. Les jets skis sont bruyants, nous observons quelques chutes en skis nautiques, c'est toujours amusants. Un endroit très agréable aussi pour les enfants.

Danielle nous déniche un joli coin en bordure du lac mais abrité du vent pour le pique-nique. Il y a beaucoup de jolies libellules bleus, saison des amours sans doute vu la position coquine de certains couples (non non pas de photos, vous me prenez pour qui, je ne fais pas dans le porno !).

J'hésiterai avant de monter dans le premier bateau
J'hésiterai avant de monter dans le premier bateau
J'hésiterai avant de monter dans le premier bateau

J'hésiterai avant de monter dans le premier bateau

Pique-nique au milieu des libellules
Pique-nique au milieu des libellules
Pique-nique au milieu des libellules
Pique-nique au milieu des libellules

Pique-nique au milieu des libellules

De magnifiques reflets
De magnifiques reflets
De magnifiques reflets
De magnifiques reflets
De magnifiques reflets
De magnifiques reflets

De magnifiques reflets

Images d'un troupeau indiscipliné qu'il a fallu regrouper plusieurs fois, pas facile avec 54 têtes hihihi
Images d'un troupeau indiscipliné qu'il a fallu regrouper plusieurs fois, pas facile avec 54 têtes hihihi
Images d'un troupeau indiscipliné qu'il a fallu regrouper plusieurs fois, pas facile avec 54 têtes hihihi

Images d'un troupeau indiscipliné qu'il a fallu regrouper plusieurs fois, pas facile avec 54 têtes hihihi

Abel redresse une branche pour nous faire le passage

Abel redresse une branche pour nous faire le passage

Un indien s'est glissé dans le groupe

Un indien s'est glissé dans le groupe

Chut ! Monsieur le Président fait sa sieste

Chut ! Monsieur le Président fait sa sieste

Bel homme ce grand bordelais

Bel homme ce grand bordelais

Merci beaucoup Danielle pour cette superbe, magnifique, revivifiante randonnée et bravo pour ta patience, il t'en a fallu encore une fois.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 09:16
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui
Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui

Un saule plongeant dans la Saucats. Il est parasité par le gui

ISLE-SAINT-GEORGES

En suivant la rivière Saucats

Jeudi 1er mai 2014. Randonnée de 12 km, animée par Danielle pour 44 participants, toujours comptés par André. Le ciel est gris/noir, jusqu'à 16 heures sans pluie, elle commencera par une légère bruine accompagnée de vent puis après une accalmie elle sera un peu plus forte mais pas désagréable. Même scénario qu'en avril 2012.

Avant le départ, Danielle nous raconte l'histoire de la commune, de l'église et de son bas-relief (Georges terrassant le dragon pour sauver la princesse). Puis elle nous parle du circuit qu'elle a dû modifier car la digue conduisant à la Garonne où nous avions été accueilli par un pêcheur de lamproie en 2012, est maintenant fermée aux randonneurs.

L'église toujours sans son clocher et le bas relief
L'église toujours sans son clocher et le bas relief

L'église toujours sans son clocher et le bas relief

Mon coup de gueule

De plus en plus de chemins sont fermés aux randonneurs parce que certains ne respectent pas les règles imposées à tous les marcheurs. Ici à l'Isle Saint Georges, le chemin qui était ouvert sur la digue appartenait à des particuliers qui en ont eu assez de voir les marcheurs descendre de la digue sur leur propriété pour venir dans les vergers cueillir les fruits. Quant on arrive dans un club de randonnée on nous remet une charte de bonne conduite que l'on doit respecter, certains clubs n'hésitent pas à virer ceux qui ne la respectent pas. La cueillette des fleurs et des fruits est interdite si vous voulez pouvoir continuer à faire de la randonnée sur tous les chemins, RESPECTEZ LA REGLE.

Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée
Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée

Orchidées.... . Toutes les orchidées sauvages sont interdites à la cueillette, espèce protégée

Histoire de l'Isle-Saint-Georges

(copié collé de la sortie 2012)

Le village doit sa création à sa situation privilégiée sur une ancienne île, qui avec une autre plus petite, permettait le passage de la Garonne par une voie celtique reliant l'Entre-deux-mers au bassin d'Arcachon. C'était le carrefour de l'Ar Ruan, mot d'origine gauloise signifiant le "passage" qui devint sans doute un emporium, un marché où le vin importé se vendait en amphores. De nombreuses monnaies gauloises, des outils, des traces d'artisanat ont été trouvés. Puis le village devint gallo romain, des vestiges divers l'attestent, notamment ceux d'un hypocauste.
Le XI° siècle voit s'établir un prieuré de l'Abbaye de Ste Croix de Bordeaux. Les moines créent la paroisse et son église assainissent les marais en gagnant ainsi des terres à la culture et à la viticulture; ils creusent aussi le canal qui traverse le bourg.
Au XII° et XIII° siècle sont bâtis le château fort de Pey de Bordeaux ainsi que le moulin à blé. Le château de Pey, du haut de son île contrôlait la rivière et devint le siège d'une juridiction qui s'étendait sur Ayguemorte, Beautiran, Saint Médard en Arruan, Martillac et Saucats. La paroisse que l'on nommait "La Yla en Arruan" devient "Sancty Georgii de Insula".
En 1650 Bordeaux était en rébellion contre le pouvoir royal, c'était "La Fronde". L'importance stratégique du château fut la cause de sa destruction. Le duc d'Epernon, gouverneur de Guyenne, arme le château pour bloquer la Garonne, voie essentielle pour le ravitaillement de Bordeaux. Les Bordelais, en grand émoi envoient une flottille de chaloupes portant 400 hommes armés et prennent le château fort. Repris par les forces royales il sera voué à la destruction.
En 1789 l'Ancien régime s'écroule laissant la paroisse en triste état. La Révolution mettra à la tête de la commune une petite bourgeoisie instruite dont la richesse culminera sous Napoléon III. »

 

Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe
Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe

Les moutons nous suivent en bêlant, les chevaux font la parade au grand galop et Léon s'échappe

Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.
Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.

Des acacias nous font la révérence et nous jouons à cache-cache.

La rivière Saucats

Nous suivrons longuement le Saucats, jolie petite rivière bordée de fleurs jaunes et blanches.

Le Saucats est un affluent de la rive gauche, qui prend sa source dans la forêt des Landes en Gironde et se jette dans la Garonne à l’Isle-Saint-Georges. La longueur de son cours d'eau est de 21,2 km.

Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats
Sur les bords du Saucats

Sur les bords du Saucats

Nous finirons la randonnée sous une pluie légère rafraîchissante, nous avons chaud sous nos parkas, ponchos ou autres.

Danielle a résolu le problème, le coupe-vent devant et le sac dans le dos, elle va lancer la mode. Moi je vote pour.

Merci Danielle pour cette jolie randonnée colorée

On lève la jambe et on baisse la tête

On lève la jambe et on baisse la tête

Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel
Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel
Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel

Retour à l'église, Francis et Sylvie d'une allure décidée, Danielle et Nicole entourent Abel

Partager cet article
Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 09:45

SAINTE-MORILLE, LE GÂT MORT et JEANNE DE LESTONNAC

Jeudi 17 avril 2014. Randonnée de 11,500 km, animée par Roger pour 38 participants comptés par André (1 de plus qu'en 2012)
Les portes de l'Eglise Sainte-Morille nous est ouverte et racontée par une dame de la paroisse.

Une toile du XVIIème siècle qui représente saint Morillon en apothéose est signée Fournier, élève de Le Brun oeuvrant à la décoration de Versailles.

L’armoire eucharistique de Saint-Morillon date du XIIèmesiècle. Généralement les églises romanes n’avaient pas de tabernacles sur l’autel. Pour conserver l’Eucharistie, une petite armoire était prévue à cet effet. En principe elle était encastrée dans le mur du chœur, ici elle se trouve dans le fond de l’église. Une petite porte en bois présente des sculptures de motifs floraux, calice et hosties. Celle-ci a servi jusqu’en 1642, date à laquelle la décoration du chœur a été refaite et le tabernacle installé sur le maître autel.

L'autel du bas-côté de droite est dédié à Saint Roch, cet autel baroque italien date de 1828 mais le retable doré, signé Fournier le peintre de "l'Apothéose", est du XVIIIesiècle et un tableau, daté de 1722 et signé Sibon, représente un très beau saint Roch accompagné du chien tenant le pain dans sa gueule. Sur la gauche du tableau on peut voir les armoiries du donateur avec la devise " Vis in Cruce ". Ce tableau a été restauré par les Beaux-Arts en 1975. A droite de l'autel il y a une statue du même saint, le chien est là identifiant saint Roch mais la présence des coquilles de Compostelle font penser à St Jacques. Saint Roch est décidément à l'honneur à Saint-Morillon car sur le mur de droite un sous-verre abrite la bannière de laConfrérie de Saint Roch qui a été fondée pendant les épidémies de peste de 1547.

Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille
Eglise Romane Sainte-Morille

Eglise Romane Sainte-Morille

Histoire de Saint-Morillon

Saint Morillon se niche au creux de la vallée du Gat Mort et retrouve le soleil en s’étirant sur les collines qui le bordent. C’est un très ancien village. Son église date des XIième et XIIième siècles. A la fin de la guerre, on comptait environ 420 habitants et aujourd’hui nous sommes à peu près 1100.
Pays de vignes et de pins, St Morillon a servi de décor au tournage du film « Le Sagouin », d’après l’œuvre de François Mauriac. Bon nombre de St Morillonnais sont devenus les acteurs d’un jour, au château de Bel-Air, au presbytère (qu’à l’époque on appelait « la Cure ») , à l’église avec le père Avril, sur le pont de bois, le long du Gat Mort.
St Morillon fut aussi le lieu de retraite solitaire et de prière d’une grande sainte régionale : Sainte Jeanne de Lestonac a choisi le Moulin de Luisié pour un temps d’ermitage et de réflexion. Jeanne était la nièce de Montaigne, et devint l’épouse de Gaston de Montferrand, Seigneur de Landiras. Devenue veuve, et après avoir soigné sans compter les malades durant la grande peste à Bordeaux, elle prit le temps de réfléchir à sa nouvelle vocation, installée au Moulin de Luisié. Elle prit là, la décision de fonder la compagnie de Marie Notre Dame, ordre de religieuses éducatrices (école Notre Dame, rue du Palais Gallien à Bordeaux, aujourd’hui).
plaque mise devant les ruines du Moulin de Luisié

plaque mise devant les ruines du Moulin de Luisié

Nous terminerons la randonnée en passant près du Domaine de Bel Air, un grand cru dans les Graves

Le château Villa Bel-Air est situé à Saint-Morillon au cœur de l’aire d’appellation «Graves».

Au XVIIIème siècle, un conseiller au Parlement de Bordeaux, Louis Dufaure, Marquis de Lajarte, fit construire, sur le domaine viticole de Bel-Air, une belle chartreuse classique. La décoration intérieure de la demeure est aujourd’hui classée Monument Historique.

Au début du XX ème siècle, le parc fut agrémenté d’une pièce d’eau et de sculptures qui rappellent le charme des villas italiennes. L’esprit de Villa Bel-Air était né.

Après une longue période de sommeil, la propriété fut rachetée par Jean-Michel Cazes et sa famille, qui entreprirent à partir de 1988 une restructuration complète du vignoble et des installations techniques.
Les vignes reconstituées bénéficient des techniques les plus avancées mais restent cultivées dans le respect des traditions ancestrales.

Le Château Villa Bel Air produit aujourd’hui un vin blanc et un vin rouge qui dans le respect du terroir et la typicité de leur cépage illustrent la finesse et la complexité des vins de graves.

(je ne retrouve pas mes photos de 2012, alors voici le lien de l'article publié ce jour-là)

http://mes-histoires-de-randos.over-blog.com/article-saint-morillon-102528984.html

De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes
De jolies biquettes à barbichettes

De jolies biquettes à barbichettes

Merci Roger pour cette randonnée chaude, colorée et toujours bien commentée.
Joyeuses fêtes pascales à tous
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air
fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air

fatigués messieurs ? petite pause (ou on prend la pose ?) devant le château Bel Air

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:52
GUILLAC - 3ème partie

Jean-Claude je t'ai vu !

Guillac insolite

Pour finir quelques petits endroits cocasses, de drôles de cailloux, André sur son tracteur et toujours la Blondasse.

Merci à Jacques pour cette très belle randonnée.
Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales
Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales

Il y a quelques passages délicats, mais il y a des mains amicales

il y a André qui a peut être envie de s'acheter un tracteur !

il y a André qui a peut être envie de s'acheter un tracteur !

il y a un bois piégé - nous avons envoyé André en reconnaissance, il n'a pas sauté, c'est bon ! on peut y aller

il y a un bois piégé - nous avons envoyé André en reconnaissance, il n'a pas sauté, c'est bon ! on peut y aller

il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan
il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan

il y a une fente dans un pigeonnier à Dardenac et des trous dans une tour à Arpaillan

il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes
il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes

il y a aussi de drôles de cailloux sur le bord des routes

il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu
il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu

il y a un domaine où l'on doit pouvoir piquer des poules et un autre où l'on doit manger du pain perdu

et pour finir, attention on touche pas aux copines

et pour finir, attention on touche pas aux copines

pour ceux qui auraient raté la première partie on repasse à la Blondasse

pour ceux qui auraient raté la première partie on repasse à la Blondasse

Partager cet article
Repost0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 09:06

De Pressac à Arpaillan

On va s'arrêter longuement pour admirer le beau château Pressac situé sur la commune de Daignac (attention ne pas le confondre avec le château de Pressac près de Saint-Emilion).

Le Château de Pressac est construit sur un promontoire rocheux, en 1305, par la famille du pape Clément V. Derrière un premier fossé se développent une enceinte basse du XVI ème siècle, munie d’échauguettes, de mâchicoulis et d’archères et la basse-cour qu’elle protège. Un second fossé délimite la haute cour entourée elle aussi par une enceinte comprenant deux tours et un magnifique châtelet d’entrée à deux tours rondes. Ce deuxième ensemble date du XIV ème siècle. Le logis d’habitation est du XIX ème siècle.

A voir également sa FÜE (colombier) au dôme de pierre datant du XVI ème siècle.http://http://www.tourismebrannais-entredeuxmers.com/patrimoine/daignac/

Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles
Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles

Ferme du château, une partie rénovée et des ruines que nous avons trouvé très belles

le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent
le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent

le château et ses dépendances. Sur la 1ère photo derrière la fenêtre 2 braques nous surveillent

Un peu éloigné du château nous pouvons voir le colombier ou füe  http://www.panoramio.com/photo/66435989

Bâti en 1574, ce colombier de 11m de haut et 24m de circonférence possède une particularité rare : l'intérieur est tapissé de crochets et non pas de boulins comme il était d'usage. La randière qui ferme le saut-de-rat est de dimension disproportionnée. Quatre lucarne allongées typiques de la région bordelaise sont fichées sur le dôme en pierre de taille. Le colombier a conservé son blason au-dessus de la clé-de-voûte de la porte d'entrée, un lion (hommage au royaume d'Angleterre?)

L'après midi nous nous arrêtons près du château d'Arpaillan à Naujac et Postiac. Plus difficile à voir c'est surtout son parc qui est admirable.
Il a été construit à la fin du XVIème siècle pour Jean de Chartres, écuyer et seigneur d'Arpaillan. Il restera dans la famille jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Jean de Chartres est un des petit-fils de Jeanne de Lestonnac et arrière petit-fils de Pierre Yquem de Montaigne. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=jeanne;n=eyquem+de+montaigne

Plusieurs bâtiments sont établis au sein d’une cour close par une vaste enceinte carrée dont deux angles sont consolidés par de gros contreforts. On voit encore des consoles au sommet, elles sont destinées à supporter des échauguettes. De plus, à l’origine, des tours rondes flanquent les deux autres angles. Une seule subsiste aujourd’hui.

Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan
Château d'Arpaillan

Château d'Arpaillan

GUILLAC - 2ème partie
On va arrêter nos visites pour aujourd'hui, on se retrouve demain pour la suite, encore beaucoup de photos prises lors de cette belle randonnée.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche

Archives