Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:08

La Fête du fleuve à Bordeaux.

BORDEAUX - Fête du fleuve 005

Samedi 18 juin 2011

BORDEAUX - Fête du fleuve 012

Dès le départ pour moi c’est un peu mal parti, les bus et trams se sont mis en grève, la ligne que j’utilise roule, mais il faut savoir attendre. J’ai de la chance il arrive vite mais aie ! Premier couac, il y a les motards en colère qui manifestent, le bus doit faire un large détour et me laisse assez loin des quais de Bordeaux, pas grave pour une randonneuse. La pluie aussi s’en mêle, une belle ondée brève mais intense, pas grave j’ais prévu le coupe-vent. J’arrive enfin sur les quais sous le soleil. Là grosse déception, à la radio il vantait un grand nombre de bateaux, oui je vois le Belém et la Belle Poule et quelques petits bateaux qui font la navette avec les touristes mais c’est vraiment pas grand chose.

BORDEAUX - Fête du fleuve 015

BORDEAUX - Fête du fleuve 026BORDEAUX - Fête du fleuve 032Je fais l’aller-retour sur les quais et découvre des restos, ça ne sent pas le poisson mais la grillade, des bars, la bière espagnole coule à flot, quelques petits commerces, des dégustations de vin, des produits de plusieurs terroirs, Lot, Gers, des stands espagnols, Bilbao étant la ville invitée cette année. BORDEAUX - Fête du fleuve 019Quelques animations, une grande scène avec une chorale de Bilbao mais le vBORDEAUX - Fête du fleuve 023ent assez fort fait ronfler les toiles tendues au-dessus et sur les côtés, un stand pour apprendre à danser le tango, un mime, quelques corsaires, un groupe de chanteurs « Les boucaniers – La Cambuse ». 


 

BORDEAUX - Fête du fleuve 024

 

 

 

 

 

 

 

En moins de deux heures j’ai fais le tour et prend le chemin du retour, les motards en profitent pour partir, quel vacarme et l’odeur des pots d’échappement me prennent à la gorge mais le spectacle n’est pas désagréable. Je vais attendre mon bus pendant près d’une heure et j’aurai droit en prime à une belle averse.

BORDEAUX - Fête du fleuve 040

Il y aura le soir ainsi que dimanche soir les feux d’artifice tirés depuis le Pont de Pierre, je n’irai pas, demain debout très tôt pour une randonnée charentaise.

Après midi assez décevante mais j’ai de belles photos quand même. (photos dans Album Bordeaux)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 08:43

VISITE DU COUVENT DES ANNONCIADES

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 002

Une visite du Couvent des Annonciades proposée par l’UTL et animée par Pierre de Coudroy de Lille réunit une vingtaine de participants. Après l’historique de ce lieu nous sommes invités à le visiter.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 006

Historique

L’ancien couvent de l’Annonciade se trouve rue Magendie à Bordeaux. Depuis 1995 c’est la D.R.A.C. (Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Aquitaine) qui occupe les lieux depuis sa rénovation.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 007

Les couvents des Annonciades ont été fondés à la demande de Jeanne de Valois ou Jeanne de France, fille de Louis XI. Il a été fondé suivant ses propres règles pour accueillir des jeunes filles.

Celui de Bordeaux a été fondé en 1520 par l’épouse du baron de Mirambeau, Jacquette Andron de Lansac. Il a été édifié entre 1521 et 1526, par les architectes Mathurin Galoppin et Guillaume Médion . Jacquette Andron de Lansac a demandé à être inhumée dans la chapelle.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 011

En 1754 le couvent devient la Maison de la Miséricorde fondée par Marie-Thérèse-Charlotte Lamourous jusqu’en 1836. Elle accueillait les pécheresses repentantes c’est-à-dire d’anciennes prostituées.

À la Révolution les Annonciades furent chassées de leur couvent. Les bâtiments seront utilisés pour des activités sociales supervisées dans un premier temps par une congrégation religieuse, puis par des services sociaux administratifs.

 

La visite

Dès le hall d’entrée nous pouvons admirer la rénovation et les belles couleurs de ce lieu, très lumineux et coloré.

Nous pénétrons ensuite dans la vaste chapelle éclairée par 3 vitraux de toute beauté. Sur la gauche, sur le tombeau de Jacquette un ensemble sculpté, style Renaissance, de la Mise au Tombeau, entièrement rénové attire notre attention. Cet ensemble était autrefois coloré et devait être plus réaliste. La pierre blanche est belle mais les yeux sans expression. La voûte ornée de sculptures est imposante.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 020

Nous allons ensuite voir le cloître où nous admirons les arcades et les sculptures toutes différentes sur les piliers. Le jardin par contre qui a été garni de sculpture faisant penser à des tombes mais en fait ce sont des « immeubles de banlieue » un design XXème siècle non compréhensible et laid de l’avis de tous.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 027

Nous pénétrons dans un jardin extérieur qui délimite la partie ancienne de la partie moderne et là c’est très agréable, l’ancien se reflétant dans les vitres du moderne.

BORDEAUX - Le couvent des Annonciades 032

Le couvent a été classé au titre des monuments historiques en 1974.(photos dans Album Bordeaux)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 08:34

 

A Bordeaux sur les traces de Montaigne

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 010

Nous avons rendez-vous place Charles Colom (je vous laisse la chercher, tous les plans de Bordeaux ne la mentionnent pas et suivant d’où vous arrivez vous la trouverez, ou pas !) pour une visite guidée par Pierre de Coudroy de Lille sur les traces de Montaigne.


Vous trouverez sur ce site un résumé de sa présentation de Michel Eyquem de Montaigne.

http://www.bordeaux-tourisme.com/fr/bordeaux_patrimoine_mondial/celebrites/montaigne.html

  BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 003

Nous avons d’abord une présentation de cette place qui date de l’après guerre. En effet elle a été créée à la suite du bombardement de deux maisons sur cette emplacement. Nous admirons un bel escalier intérieur et un cadran solaire sur un des murs. Sur cette place vous trouverez également la « Maison de l’Architecture » (je vous ai bien aidé là) et également côté rue la maison dans laquelle est né François Mauriac.

 

Nous partons rue de la Rousselle voir la maison familiale de Montaigne, plus exactement la maison Eyquem. Elle est en pleine rénovation, nous avons le droit d’y entrer et pouvons voir les restes d’un bel oratoire.

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 014

 

Nous continuons à suivre les traces de Montaigne en allant admirer des maisons de son époque. Nous finirons rue Saint James où se trouve encore la maison dans laquelle ont été édités les premiers exemplaires de ses « ESSAIS ». Cette maison a gardé le nom « Millanges » du premier imprimeur bordelais. Il existe encore très peu d’imprimerie en France à cette époque.

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 043

 

http://www.bvh.univ-tours.fr/Consult/index.asp?numfiche=235

Auteur : Montaigne, Michel de
Titre : Essais. Livre premier & second
Imprimeur : Millanges, Simon
Libraire : Millanges, Simon
Date : 1580
Format : 8°
Collation : [4] f., 496 p.

Titre long: Essais de Messire Michel seigneur de Montaigne, chevalier de l'ordre du Roy, & Gentil-homme ordinaire de sa Chambre. Livre premier & second.
Adresse typographique : A Bourdeaus : Par S. Millanges 1580
Langue : Français
Notes : La première édition des Essais de Montaigne en deux volumes. Pages de titre (b) et (d) de Sayce.


Nous irons rue des Argentiers voir la maison du prévôt

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 029

et admirer la très belle maison à colombages à l’angle des rues du Loup et du Serpolet.

BORDEAUX - sur les traces de Montaigne 039

Une belle visite, les photos difficiles à prendre vue l’étroitesse de certaines rues et la hauteur des maison mais pour moi qui avait travaillé rue Ausone et place du Palais je n’avais jamais regardé réellement toutes ces belles façades et j’en suis émerveillée, c’est vrai aussi que ces dernières années Bordeaux a été bien rénovée et embellie.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 10:50

HISTOIRE DES QUAIS

BORDEAUX - Les façades 003

Vendredi 18 mars, avec l'UTL, visite des façades des quais, depuis l’ancien Consulat du Portugal où le consul Aristide de Souza Mendès a délivré plus de 30 000 visas et a ainsi contribué à sauver de nombreuses personnes dont 10 000 juifs. Plusieurs personnalités, telles Salvador Dali ou plusieurs membres de la famille Rothschild lui doivent également la vie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aristides_de_Sousa_Mendes


- Suite de la visite autour de l’Entrepôt Lainé.

« Le capcMusée d'art contemporain de Bordeaux est installé dans l'ancien "Entrepôt Réel des denrées Coloniales", appelé aussi "Entrepôt Lainé", édifié entre 1822 et 1824 par l'ingénieur Claude Deschamps qui venait alors d'achever la réalisation du Pont de pierre de la ville.
Son architecture, faite de pierre, de brique et de bois, puise ses sources en Italie, romaine et moderne. Deschamps a édifié un bâtiment utilitaire, fonctionnel, où rien ne vient dissimuler les matériaux de la construction. L'Entrepôt abritait autrefois les marchandises exotiques dont le port faisait commerce et fut investi, dans les années 1970, par des associations culturelles, parmi lesquelles le capc (centre d'arts plastiques contemporain). Le capc est devenu musée en 1984. L'Entrepôt a été entièrement restauré en 1990 par les architectes Jean Pistre et Denis Valode et aménagé par Andrée Putman ».(pris sur le net)

  BORDEAUX - Les façades 008

- Nous poursuivons par la Bourse Maritime

BORDEAUX - Les façades 002

« La Bourse Maritime de Bordeaux située 1, place Lainé, a été construite de 1921 à 1925, la Bourse du travail est une réplique du pavillon central de la place de la Bourse édifié par Jacques V Gabriel. Pour décorer ce pastiche, le sculpteur Gaston Veuvenot Leroux reproduit un des frontons de Francin et des mascarons de la place de la Bourse. Deux mascarons originaux reproduisent les visages des deux premiers présidents du Grand port maritime de Bordeaux à savoir Georges Barres et Étienne Huyard » (pris sur le net).

 

-          Rue Xavier Arnozan nous admirons l’ancien Hôtel Fenwick,

BORDEAUX - Les façades 001

« Ce beau bâtiment du cours Xavier-Anozan et du quai des Chartrons, classé depuis 1935, est considéré comme ayant abrité le premier consulat des Etats-Unis dans le monde dès1795, date de l'achèvement du bâtiment par Jean-Baptiste Dufart, l'architecte. C'est cinq ans auparavant que Joseph Fenwick avait été nommé consul par Georges Washington. Il venait de l’Etat du Maryland.».(pris sur le net)

 

- Nous continuons sur le quai des Chartrons, nous admirons de belles façades des 18 et 19ème siècles et quelques maisons bâties par les flamands.

BORDEAUX - Les façades 020

 

« Un tableau du peintre bordelais Lacour de 1804, exposé au Musée des Arts Décoratifs, en restitue bien l'atmosphère. Entre les berges de la Garonne et la ligne des riches façades des maisons de négociants, tout un peuple de marins et de manoeuvres contribuait aux activités du commerce, au milieu des caisses et des barriques débarquées des gabares où on les avait chargées depuis les gros navires marchands ancrés dans la rade. Des plantations de tilleuls et deux fontaines donnaient à l'ensemble le caractère d'une promenade attractive et non dépourvue de charme.
 
S'il doit son nom au couvent des Chartreux qui s'y était établi à la fin du XIVe siècle, le faubourg des Chartrons doit sa richesse au commerce du vin qu'y pratiquèrent les marchands anglais, puis les hanséates venus du nord de l'Europe.
 
Le flamand Conrad Gaussen en pratiqua l'assèchement au début du XVIIe siècle. Dès lors cette longue file de maisons sur pignons formait la "façade" des quais. Deux maisons dites hollandaises en sont le seul vestige aujourd'hui ».
 
L'essor du commerce colonial venant s'associer à celui des vins permit la formidable croissance de Bordeaux pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Les négociants enrichis se firent construire de somptueuses habitations dont il reste de nombreux témoins architecturaux.
 
A la veille de la Révolution, le faubourg dépassait l'actuel cours de Verdun, s'étendait au nord vers Bacalan où s'établirent les grandes manufactures bordelaises sous la Restauration, et au Sud l'ancien Pavé des Chartrons, au-delà duquel se trouvaient les glacis du Château Trompette. La destruction de ce fort permit d'établir, dans la première moitié du XIXe siècle, l'esplanade des Quinconces et les Entrepôts Lainé.  (pris sur le net).

(photos dans Randos Amicales)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 08:38

SUR LES QUAIS BORDELAIS

BORDEAUX QUAIS 032

Vendredi 11 mars, nous partons à quatre pour une balade sur les quais, tout d’abord pour nous retrouver après quelques mois durant lesquels nous avons marché chacun de notre côté mais aussi avec l’intention d’aller admirer la Princesse d’Aquitaine sur les quais de Bordeaux.

BORDEAUX QUAIS 013

Nous partons donc pour une dizaine de kilomètres depuis la rue Lucien Faure. Nous pouvons constater l’avancée des travaux du nouveau pont levant depuis notre sortie en octobre. Il nous tarde de pouvoir faire la traversée afin de faire une sortie qui nous ferait passer d’une rive à l’autre et d’un pont à l’autre. Mais il faudra attendre encore 18 mois au moins.

Nous nous dirigeons vers le quai des Chartrons et découvrons la Princesse.  Françoise voudrait le visiter mais aujourd’hui c’est réservé, cela va être possible d’ici quelques jours. C’est vraiment un joli bateau qui va sillonner la Garonne et permettra à une gent fortuné de découvrir la Garonne allongé sur les transats.

BORDEAUX QUAIS 007

Nous poursuivons notre promenade jusqu’au pont Saint Jean et faisons demi tour. La vision sur la Garonne est différente selon le sens de la marche et nous nous régalons les yeux. BORDEAUX QUAIS 003Dommage qu’il n’y ait pas plus de bateaux sur le fleuve, c’est très beau mais c’est nu.

Les jardins sont bien fleuris, les terrains de sport sont très animés, les terrasses des restaurants sont pleines. Le beau temps fait sortir les bordelais même en semaine.

BORDEAUX QUAIS 028

Que Bordeaux est beau sous le soleil. (photos dans Album : rando amicale)

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 08:28

VISITE DES RUINES DU PALAIS GALLIEN ET DE SON QUARTIER

PALAIS GALLIEN 001

Rendez-vous à 10 h, Square du Palais Gallien, rue du Dr Albert Barrault, pour une visite guidée. Au soleil, il fait bon mais les places y sont chères et le petit vent qui y souffle me congèle sur place.

Notre guide, P Coudroy de Lille, nous narre les différentes versions concernant cet ancien amphithêatre (ni Palais, ni de Gallien). Entre parenthèses il nous glisse les aberrations de certaines appellations bordelaises, tel le pont de Pierre (sans pierre) et la porte de Bourgogne (pour entrer dans Bordeaux, c’est comique).

PALAIS GALLIEN 005

 

Nous restons sur cette place près de ¾ d’heures et on trépigne en l’écoutant. (photos dans l'album rando amicales)

Nous partons ensuite dans les rues autour pour admirer d’anciennes maisons du 18 et 19ème siècle. Nous passons devant la maison de l’ex maire, Jacques Chaban-Delmas.

Sur Wikipedia vous retrouverez toute l’histoire telle que nous l’a racontée notre guide.  


http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_Gallien

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 11:14

OSNY - VAL D'OISE

  LA RUE PRINCIPALE

Comme promis, quelques images de mon séjour dans le Val d'Oise et une visite dans les Yvelines, sous le froid et la neige. (album en ligne)

 

Osny, située dans le Val d'Oise, dans la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise,  compte un peu plus de 14309 habitants (merci Félix pour l'info). Un patrimoise historique remontant à l'Antiquité avec son hameau d'Immarmont, ses moulins et ses lavoirs.Hameau d'Immarmont

 

CHATEAU DE GROUCHY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château de Grouchy héberge la mairie, le musée départemental des pompiers et une galerie d'art permanente William Thornley. Le château de Busagny est occupé par un collège et un lycée technique. De nombreux espaces verts en font un village agréable, éloigné seulement de 35 km de Paris. La commune s'étend de part et d'autre de la vallée de la Viosne, affluent de l'Oise.

 

Elle a abrité des talents tels que Paul Gauguin, Camille Pissaro et William Thornley qui ont laissé leurs empreintes.

 

http://www.osny.fr/heading/heading505.html

 

VAUX-SUR-SEINE

VAUX-SUR-SEINE

Située dans les Yvelines, entre le massif boisé de l’Hautil et la Vallée de la Seine, le village de Vaux s’étend sur plus de quatre kilomètres au long du fleuve. Cette situation exceptionnelle, complétée par la présence de son île verdoyante, a été si appréciée qu’il fut un temps où il mérita l’appellation de "Venise de l’Ile de France".VAUX-SUR-SEINE

 

http://www.vauxsurseine.fr/-Patrimoine-.html

 

 


Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 10:23

Depuis Osny (Val d'Oise) 

OSNY-SOUS-LA-NEIGE

 je vous souhaite à tous un Joyeux Noêl, avec ou sans neige, entourés de votre famille et pas dans un aérogare, autour d'un bon repas et d'un sapin bien garni.

 

Pas besoin d'aller à la montagne pour batifoler dans la neige, ici les enfants, plus que les parents, ont pu faire de belles glissades dans le très beau parc de Grouchy.BONHOMME DE NEIGE

 

Je vous raconterai l'année prochaine les belles balades que j'aurais faites ici.

 

CHATEAU DE GROUCHY

JOYEUX NOEL

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 08:36

EGLISE ORTHODOXE SAINT JOSEPH

Eglise Orthodoxe

Nous avions rendez-vous pour visiter la Cathédrale Saint-André et la Tour Pey-Berland. N’ayant pas eu les autorisations, notre groupe étant trop important, notre guide nous a amené visiter l’Eglise orthodoxe de Saint Joseph, rue Paul Louis Lande.

Je ne la connaissais pas du tout et pourtant je ne travaillais pas loin de cette rue. Quelle surprise. Nous avons été reçu par un prêtre en bure noire qui pendant près de deux heures nous a raconté l’histoire de cette église qui devait être démolie dans les années 50. Elle a finalement été rachetée par la ville de Bordeaux et classée aux Monuments Historique, ce qui fait qu’on ne peut plus y faire n’importe quoi dedans. Extérieurement elle a été entièrement ravalée mais intérieurement depuis 1978 des promesses signées de rénovation ont été signées mais jamais appliquées.                                                                                                          Eglise Orthodoxe
Les membres de l’église ne peuvent décorer les murs qu’avec des icônes pouvant être enlevées. C’est le prêtre qui nous a reçu qui a peint tous ces tableaux et qui nous les a longuement décrits.  

Son travail est magnifique et mérite d’être admiré.

Eglise Orthodoxe

 

 

Eglise Orthodoxe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Ce lien pour découvrir cette église : http://eglise-orthodoxe-bordeaux.org/fr/egliseclassee.html

Eglise Orthodoxe

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 09:34

Cimetière de la Chartreuse à Bordeaux


MP-031.jpg

Sous le froid, mais sans la pluie, nous avons visité une des parties les plus anciennes du Cimetière de la Chartreuse. Il a été créé pendant la Révolution Française en 1791. Situé sur un terrain appartenant aux Chartreux qui en avait fait un immense jardin.

MP-033.jpg

Avant cette date, chaque église avait son propre cimetière dans lequel n’étaient inhumés que les catholiques. A partir de 1791, chaque commune devait avoir son cimetière, ou vert à tous.

 

Notre guide nous a fait découvrir les différents styles de sépultures : pyramides, obélisques, acropoles, de belles statues en bronze ou en marbre. Vous pourrez admirer sur ce site ces différents styles.

http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article1437

 

 

 

MP-029.jpg

 

La plus ancienne datant de 1808 est celle de Nancy Andews, femme d’un négociant anglais. Nous n’avons en deux heures pu faire le tour que des plus anciennes sépultures situées à droite et à gauche de l’entrée principale. Nous avons pu admirer les sépultures de quelques grands noms bordelais : le père d’Eugène Delacroix, Camille Godard, Crozatier, Ulysse Despaux, la mère de François Mauriac, Carayon Latour, Drouyn Père et fils.MP-028-copie-1.jpg

 

L’acropole bien entretenue, entièrement restaurée par la mairie de Bordeaux, est pour moi le plus beau monument dans lequel est inhumé un couple américain. Stendhal décrit cette sépulture dans un de ces romans : Voyage dans le midi. 

 

Visite passionnante et surprenante pour moi qui n’aimait pas du tout les cimetières, j’avais hésité à faire cette sortie et bien je ne regrette pas de l’avoir faite malgré le froid qui gâchait un peu cette découverte.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans VISITES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche