Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 09:41

HISTOIRE DE MA GIRONDE

(12ème partie)

RAPPEL

Le parlement fut installé à Bordeaux en 1462 et son ressort s'étendit sur les sénéchaussées de Bordeaux, Bazas, Agen, Condom, les Landes, Armagnac, Cahors, Limoges, Périgueux, Angoulême, Saintes et La Rochelle.

Cette vaste circonscription judiciaire détermina les limites d'un nouveau duché d'Aquitaine donné par Louis Xl en apanage à son frère Charles de Berry, en 1469. La noblesse de la contrée crut voir dans cette mesure une occasion de reconstituer l'ancien royaume ; le duc Charles était connu personnellement de la plupart d'entre eux ; ils avaient été ses compagnons d'armes dans la ligue du Bien public ; un nouveau complot fut formé ; mais, avant qu'il éclatât, Charles mourait empoisonné, et les plus influents parmi ses complices étaient arrêtés et traduits devant le parlement de Bordeaux.

Soit complicité de la magistrature, soit absence de preuves suffisantes, les juges refusèrent de conclure à la peine capitale. Louis XI, irrité, épura le parlement, et la mort fut prononcée. 

les toits de Bordeaux

les toits de Bordeaux

L'esprit de révolte trouva de nombreuses occasions de se manifester

 

L'établissement de l'impôt sur le sel, dit de la gabelle, souleva dans la Guyenne un mécontentement qu'accompagnèrent des actes de la plus déplorable barbarie et que suivit une répression plus barbare encore. Après avoir tué les babeleurs, les paysans attaquèrent les seigneurs comme babeleurs eux-mêmes, ou, du moins, comme partisans de la gabelle. Les châteaux furent brûlés, et quelques gentilshommes massacrés.

Le couronnal ou chef suprême de l'insurrection avait adressé au maire et aux jurats de Bordeaux des dépêches par lesquelles il leur enjoignait de se trouver sans délai à Libourne avec des munitions de guerre et de bouche, sous peine de la vie. Pendant que les conseillers municipaux délibéraient, la multitude força les portes de l'hôtel de ville, y enleva les armes qui s'y trouvaient en dépôt, assiégea la garnison dans le Château-Trompette, s'empara du gouverneur Tristan de Moneins (25 août 1548) au moment où il s'approchait pour parlementer, et le tua. Le corps de ce malheureux officier fut dépecé et enterré tout saupoudré de sel. Le parlement essaya de calmer l'effervescence publique ; mais la populace contraignit les conseillers à monter la garde dans ses rangs, habillés en matelots et la pique à la main.

Château Trompette (image du net)

Château Trompette (image du net)

Montmorency fut chargé par Henri II de punir cette émeute. Tous les habitants, sans distinction de conduite et de rang, furent désarmés ; le parlement interdit fut remplacé par une commission extraordinaire de maîtres des requêtes de Paris, et de quelques conseillers d'Aix et de Toulouse ; la place de l'hôtel de ville resta couverte d'échafauds et de gibets permanents pendant sept semaines ; cent cinquante bourgeois furent exécutés ; plusieurs chefs de mécontents expirèrent sur la roue, une couronne de fer rouge sur la tête ; d'autres furent condamnés à la flétrissure et au bannissement.

 

A suivre

Photo du net

Photo du net

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans MA GIRONDE
commenter cet article

commentaires

tiot 25/05/2014 07:21

salut
Même en ce temps là on en avait marre des impôts
Ca n'a pas changé
bon dimanche

écureuil bleu 24/05/2014 20:24

Bonsoir Mimi. Merci pour ces pages d'histoire de notre département.C'est beau les toits d'une ville. Bisous

marina 24/05/2014 15:41

merci Mimi pour le commentaire sur sur la révolte de la gabelle grosses bises

Henri de Margaux 24/05/2014 14:44

Bonjour Mimi,

Bravo pour la recherche, tu nous as réussi une belle histoire de notre gironde. C'est vraiment très intéressant . Merci et à bientôt. Très bonne fin de semaine.
Bises très amicales.

Henri.

Mamykool 24/05/2014 13:50

C'est très intéressant à lire Michèle, et c'est toujours enrichissant de connaitre l'histoire de nos belles régions française, bisous bon week end !

Mary de Bx 24/05/2014 12:27

Coucou gourmande :)) ! Ils ne rigolaient pas fallait se tenir à carreaux lol ! j'aime les toits de Bx
Bon week-end Mimi Bisous Mary

Bébert du 33 24/05/2014 10:17

bonjour Mimi , ah mais merci de raconter l'histoire de la Gironde ! et +++
passe un bon week-end bisous
et merci pour le parc floral ! je publie sur l'autre blog les roses et +++
bonne fête à toutes les mamans ... A+

arlette 23/05/2014 22:06

Gloups....ils n'encombraient pas les prisons dans le temps!!!
bises Mimi

monica breiz 23/05/2014 20:20

Tres interessant j aime bien ce que nous raconte l histoire des regions
bonne soiree Mimi

biker06 23/05/2014 12:07

Hello Mimi
Ces historiques regionales sont toujours bien interressantes car souvent occulté de l'histoire nationale et parisienne..
bizz
pat

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche