Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 02:48

DICTON DU 3 AVRIL 2012

(voir le 3 avril 2011 - RICHARD)

DELTA DE LA LEYRE 083A la Sainte Nikita, si à midi tu t'es goinfré de fajita, ne reste pas dans ton habitat mais va marcher  près du Delta de la Leyre avec Carlita, Pépita ou Conchita, tout en chantant la Passionnata.

 

La Passionata - Guy MARCHAND

 

 

[refrain] :
Avec toi il faudrait toujours vivre
La passionnata, la passionnata, la passionnata
Avec toi il faudrait toujours jouer
La co-co-mé, la comé, comé, comédia

Tu voudrais que je sois espagnol
Que je chante en fa en sol
Tous les airs de Flamenco
Tu voudrais que j'ai un habit d'or
Le regard de matador
De Rudolf Valentino
Avec toi il faudrait toujours dire
Aie me qué, aie me quérida
Avec toi il faudrait toujours dire
Aie me vida, me via me via
Tu voudrais que je sois Andalou
Que je tombe à tes genoux
Avec une corde au cou
Tu voudrais que je sois riche et beau
Racé comme un hidalgo
Qui n'a pas peur des taureaux

[refrain]

Mais je suis né Porte des Lilas
Et j'ai la passionnata sur les fortifications
Je n'ai pas de château en Espagne
Mes pays sont de cocagne
Je travaille chez Renault

Olé ! Renault !
( 2X )

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 09:16

pour Carmen qui avait raison, il s'agit bien de Violette Nozière

DE MALAGAR A MALROME

 

VERDELAIS 001Randonnée de 20 km animée par Isabelle pour 52 participants.

VERDELAIS 002VERDELAIS - La BasiliqueLe départ est donné depuis la place de la Basilique Notre-Dame de *Verdelais. C’est jour des Rameaux, donc elle est ouverte mais le matin c’est la messe et au retour ce sont les Vêpres, donc je ne suis pas rentrée avec l’APN.


Nous commençons tout de suite par monter les marches pour rejoindre le cimetière et voir la tombe de Toulouse-Lautrec.

VERDELAIS - Tombe de Toulouse-Lautrec

VERDELAIS - Tombe de Toulouse-LautrecAprès cette visite nous poursuivons notre ascension jusqu’en haut du Calvaire d’où la vue est époustouflante. Toutes les haltes du Calvaire sont en travaux.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

VERDELAIS - Tombe de Toulouse-Lautrec

VERDELAIS - Montée au Calvaire VERDELAIS - Montée au Calvaire

 

VERDELAIS - Montée au Calvaire

Direction ensuite vers le très beau Moulin de Cussol. Moulin tour datant du XVIIIe siècle construit par les moines de l'ordre des Célestins.

VERDELAIS - Moulin de CussolVERDELAIS - Croix de Bord La Croix de BordVERDELAIS - Croix de Bord

VERDELAIS 027

Au loin nous commençons à apercevoir le domaine de Malagar, nous en ferons le tour complet et là encore le paysage vue depuis là haut est magnifique.
VERDELAIS - Malagar

Malagar http://malagar.aquitaine.fr/?Histoire-du-domaine

VERDELAIS - MalagarVERDELAIS - Malagar« Les plus anciennes traces de l’histoire du domaine remontent à la fin du XVIème siècle. Ce domaine est le fief de plusieurs maisons nobles de Saint-Macaire. Il devient ensuite la propriété des moines célestins. Jusque-là habité par des métayers et souvent laissé à l’abandon, c’est grâce à Arnaud Duthoya que le domaine devient lieu de résidence. D’un point de vue architectural, le Malagar de François Mauriac est très proche de celui de la fin du XVIIème siècle.

VERDELAIS - Malagar« Tant pis ! J’oserai dire ce que je pense : paysage le plus beau du monde, à mes yeux... » (Journal II)

VERDELAIS - Malagar

Le lecteur de Mauriac pourra retrouver Malagar dans les milliers de pages de son œuvre romanesque, de son œuvre autobiographique et de son œuvre journalistique. En outre, le Livre de Raison de Malagar (conservé à la Bibliothèque municipale de Bordeaux) permet de suivre l’auteur du Bloc-notes lors des séjours qu’il fait deux fois par an, au printemps et à l’époque des vendanges, de septembre 1936 à septembre 1968. C’est François Mauriac qui fait agrandir Malagar en créant un cabinet de travail ainsi que deux chambres. Par ailleurs, il est très attaché à ce qu’il appelle son « apport personnel », c’est-à-dire les plantations de pins en bas du domaine, l’allée de peupliers le long de la prairie et des vignes, et la fameuse ligne de cyprès plantés en 1937, ponctuée de pins parasols.

VERDELAIS - Malagar

Maison de vacances, Malagar donne l’occasion de regroupements familiaux notamment avec sa sœur et ses frères.
Maison secondaire de l’écrivain, c’est à Malagar que François Mauriac a reçu quelques visiteurs célèbres dont : Jean Balde, Robert Barrat, Jean Blanzat, Gaston Duthuron, André Gide, André Maurois, Philippe Noiret, Claude Roy, Jean-Jacques Servan-Schreiber, Philipe Sollers... Maison d’écrivain, Malagar reste pour François Mauriac un lieu d’inspiration privilégié. De la beauté des paysages de Malagar sont nées les pages de La Chair et le sang, Destins, Le Nœud de vipères, Le Bloc-notes, Les Mémoires Intérieurs… »

VERDELAIS - Malagar

Après Malagar nous continuons notre randonnée à travers les vignes et nous arriverons après maints et maints détours dans des vignes et des sous-bois près de Château de Malromée. http://www.malrome.com/index2.htm

VERDELAIS - MalroméVERDELAIS - MalroméLes premières traces du château et de son vignoble remontent au XVIème siècle seigneur de Saint-Macaire et de Rauzan.
Vers 1780 le château est transmis à Catherine de Forcade, veuve du Baron de Malromé, qui rebaptisera le château du patronyme de son époux.

En 1847, le château est transmis à Jean de Forcade, président du Conseil d’Etat sous Napoléon III, et à son demi-frère, le Maréchal de Saint-Arnaud, gouverneur de Paris et ministre de la guerre. Tous deux feront restaurer le château « d’après Viollet-le-Duc ».

 En 1883, la Comtesse
VERDELAIS - MalroméAdèle de Toulouse Lautrec fit l’acquisition du domaine, attirée par la proximité de Verdelais, haut lieu de pèlerinage.

Son fils Henri effectuera de fréquents séjours à Malromé. Il se plaît en ces lieux, « peint sans relâche et, pour se détendre, rame et tire à l’arc avec des engins envoyés par son père ». C’est à Malromé qu’il finira ses jours le 9 septembre 1901.

 

 

VERDELAIS - Malromé

 

Nous pique-niquons à proximité avant de nous en approcher.

VERDELAIS 053Après une matinée bien remplie et très culturelle nous continuerons la randonnée l’après midi toujours dans ces mêmes paysages magnifiques de vignes, de sous-bois et de vallons qui nous aurons bien muscler les fessiers.

VERDELAIS 037

une présentation moderne sans douteVERDELAIS 057

nous avons bien marché, n'est ce pas ?

VERDELAIS 060VERDELAIS 062la Galouchey

Cette randonnée est une des plus belles de la Gironde, le soleil nous a accompagné sans trop nous brûler car l’air était frais et oui je suis légèrement enrhumé aujourd’hui mais ravie quand même. Un grand merci à Isabelle.

 

VERDELAIS 036

Un grand merci pour votre visite avec ce magnifique cerisier en fleurs

*Historique de Verdelais

  • XIème siècle : construction d'une église dédiée à Saint-Maurice au bord de la Garonne.
  • 1112: Géraud des Graves, chevalier seigneur de Saint-Macaire, parti en Terre sainte en 1099  où il s'illustre brillamment aux côtés de Godefroy de Bouillon, fait construire, à son retour, une petite chapelle en l'honneur de Notre-Dame et devient ermite dans le bois du Luc. Il meurt en 1159.
  • 1160 : Arrivés du Limousin, des moines Grandmontains construisent un monastère dit de Notre-Dame du Luc.
  • 1185 : Premier miracle : un adolescent, aveugle de naissance, est guéri pendant une messe.
  • 1190 : Charte de Richard Cœur de Lion en faveur de Notre-Dame de « Verdelaye ».
  • Au cours de la guerre de Cent ans le monastère est détruit ; une statue de la Vierge est cachée.
  • 1390 : La comtesse Isabelle de Foix trouve cette statue, sa mule ayant posé la patte dans un trou. Elle fait reconstruire un monastère.
  • juin 1562 : Lors des  guerres de Religion, le sire de Duras du parti huguenot, prend la ville et détruit les lieux du pèlerinage.
  • 1609 : Visite de Monseigneur de Sourdis, archevêque de Bordeaux.
  • 1627 : Installation des Célestins.
  • 1630-1666 : Reconstruction de l'église et d'un couvent.
  • 1655 : Transfert de la cure de Saint-Maurice à Notre-Dame.
  • vers 1730 : Construction d'un deuxième couvent.
  • 1778-1779 : Suppression de l’ordre des Célestins.
  • 1790 : Inventaire des biens religieux.
  • Entre 1790 et 1794 : La commune absorbe la paroisse d'Aubiac.
  • 1838 : Suite à des guérisons miraculeuses, arrivée des Maristes.
  • 1840-75 : Remaniements de l'église Notre-Dame : voûtes (1840-42), bas-côtés (1863-65), clocher néo-roman/Renaissance (1852-54, détruit par incendie en 1870 et rebâti et inauguré le 3 octobre 1875 par Monseigneur Donnet).
  • 2 juillet 1856 : couronnement de Notre-Dame de Verdelais.
  • 1863 : Inauguration du Calvaire.
  • 1895 : Aménagement d'un site cultuel au lieu-dit Le Luc : une fontaine votive et un ensemble de six statues en grès céramique exécutées par le sculpteur Clerc.
  • 1914-1918 : 33 morts à Verdelais.
  • 1er juillet 1924 : Érection de l'église Notre-Dame en Basilique mineure par Pie XI.
  • 1926 : Félibrée : sermon du Père Giraudet en gascon.
  • 1939-1945 : un camp de réfugiées espagnoles (1939-40), passage du groupe de résistance Bayard en 1944.
  • 1959 : Centenaire du maire Jean Honoré Campana.
  • 1960 : Installation d'une usine des eaux minérales Perrier dans les locaux précédemment occupés par une tonnellerie.
  • 1990 : Arrivée des Passionnistes, en charge de l'animation du sanctuaire.
  • 12 janvier 2006 : Ré-installation de la statue de la Vierge sur le clocher après restauration.

Le 8 septembre 2007, le Cardinal Jean Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux, confie l'animation du Sanctuaire aux religieux marianistes, Congrégation mariale fondée par le Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade à Bordeaux en 1817.

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 02:50

DICTON DU 2 AVRIL 2012

(voir le 2 avril 2011 - SANDRINE)

Pic de l'Escalette (Pic d'Aneto)A la Sainte Noflette, ne prend pas ta mobylette pour grimper à l'Escalette mais fait marcher tes gambettes, admire les tapis de violettes et après avoir mangé tes galettes rince toi la gargoulette avec de l'eau parfumée à l'anisette.

 

  Deux sous d'violettes - ARLETTY

{Refrain:}
Deux sous d'violettes
Pour deux ronds ça sent bon
Ça n'vous monte pas à la tête
C'est bien honnête !
L'amour c'est bête
Comme ces petits bouquets rounds
C'est jamais qu'une amourette
Deux sous d'violettes
Y en a qui s'paient des azalées
Des lys, des orchidées,
Des fleurs toutes tarabiscotées
Qui n'sentent rien du tout
Moi, les fleurs qu'j'ai toujours aimées
Sont celles qu'on achète deux sous
{au Refrain}

Faut pas croire que les aventures
C'est des dames en fourrures
Toutes pleines de chichis, de parures
Qu'on caresse dans l'satin
Moi, j'aime les filles de la nature
Qui se lèvent tôt le matin...
{au Refrain}

Ô mes filles pauvres, mes reines,
Sans perles, sans robes à traîne,
Vous êtes mon bonheur, et mes peines
Vous êtes mes amours
Mes petites sœurs qui n'ont pas eu d'veine
C'est vous que j'aimerai toujours
{au Refrain}

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 10:03

SAINT ESTEPHE

labory.jpeg

Château Cos Labory, (photo du net)

Le Château Cos Labory, un Grand cru classé Saint-Estèphe, accueille 24 partants prêts à s’élancer pour une boucle de 12 kilomètres.

 

Il n’est que 9 heures et le soleil n’est pas encore bien réveillé, donc ce n’est pas la chaleur et c’est peut-être pour se réchauffer que Jonathan m’annonce déjà :

« La Fontaine et le Château Haut Marbuzet ».

 Désolé, mais la fontaine n’est pas en grand(e) cru(e).

 marbuzet.jpeg

Château Haut-Marbuzet (photo du net)

On poursuit en se rapprochant assez vite de l’estuaire de la Gironde dont on va suivre agréablement la rive et y faire quelques découvertes.

Tout d’abord les joncs épars, dits aussi joncs tordus, en bordure de l’eau.

Mais Jonathan a découvert beaucoup plus intéressant « Y’a des lamproies qui frétillent …. Miam-miam ! ».

 SOUSSANS - port d'Arcins

Puis, nous poursuivons, nous éloignant du rivage pour reprendre la piste des châteaux et sans tarder…

 « Château mon rosé » me clame Jonathan et je ne peux le laisser dire une telle énormité :

 « Tu m’a l’air mon rosé ! C’est le Château Montrose, un 2ème Cru classé … rien que ça ».

 montrose.jpeg

Château Montrose (photo du net)

Assez proche, nous atteignons le Château Meyney, à l’origine un couvent  des Feuillants, qui couvre 51 hectares de vignobles.

meyney.jpeg

Château Meyney (photo du net)

Nous approchons du terme du parcours lorsque nous rencontrons le dernier cru que Jonathan décrypte :

« Château Le Crock » et je ne peux que lui répondre

« Je commence à avoir faim et j’aurai préféré que ce soit Le Croque, monsieur … »

 le-crock.jpeg

Château Le Crock (photo du net)

De retour au Château Cos Labory, le déjeuner se déroule dans la superbe salle de réception qui donne sur un remarquable cuvier.

Il ne faut pas le dire, mais les participants ont pu déguster ce qu’est un remarquable Saint-Estèphe.

 

Félix Felix bis                                                                                         Jonathan1     

 

                                                                                      Jonathan

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans Les Potins de Félix
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 06:31

DICTON DU 1er AVRIL 2012

(voir le 1er avril 2011 - HUGUES)

VALLEE D'ASPE 214A la Saint Valéry, va vers ton destin, prépare toi une salade de riz et retourne visiter Oloron-Sainte-Marie, mais tu peux aussi marcher avec Richard dans le Berry 

 

Aimons-nous vivants - François VALERY

 

 

 Comme une envie de dire je t'aime
Quand on est au bout de soi même
Quand il n'y a plus aucune raison de le cacher
Comme une envie de rêver tout haut
Te dire enfin les mots qu'il faut
Les mots faciles qui ont le pouvoir de déranger

Et ce soir,
Je veux briser les ponts
Du silence
Franchir le mur du son, le temps d'une chanson

{Refrain:}
Aimons-nous vivants
N'attendons pas que la mort nous trouve du talent
Aimons-nous vivants
S'il faut danser, je veux danser maintenant
Aimons-nous vivants

Aimons-nous debout
Faisons la paix, faisons l'amour entre nous
Aimons-nous surtout
Pour ne plus jamais, jamais vivre à genoux
Aimons-nous vivants

Combien de larmes et de sourires
De mots qu'on n'a pas osés dire
Dieu que le silence est une arme qui fait souffrir!
Combien d'amours inavouées
Combien de passions condamnées
Au nom de ceux qui ne pourront jamais en mourir?

Mais ce soir,
On va se dépasser
Faire la fête,
Au nom de l'amitié, simplement pour chanter

{au Refrain}

C'est vrai, on ne peut pas changer le monde
Je sais, mais je veux y croire une seconde
Aimons-nous vivants
Maintenant

{au Refrain}

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 09:11

CADILLAC – Château des Ducs d’Epernon

 CADILLAC 067

Après le pique-nique nous partons à pied jusqu’au centre ville de Cadillac pour visiter le château des Ducs d’Epernon.

CADILLAC 068Nous sommes accueillis par un guide qui va nous raconter longuement l’histoire du château.

CADILLAC 072

ça penche un peu, c'est sans doute la faute à la dégustation précédente

Avant de pénétrer dans le château il nous en conte l’historique en nous parlant du 1er Duc, Jean-Louis Nogaret de Lavalette (1554-1642).

CADILLAC 076Il entame très tôt sa carrière militaire (Mauvezin 1570 où il sauve son père, siège de La Rochelle 1573, Issoire 1577). Devenu l’un des favoris d’Henri III qui l’honore de charges et de présents, il cumule titres et attributions.

CADILLAC 100

le Duc d'Epernon

Duc d’Epernon depuis 1581, il épouse en 1587 la riche héritière Marguerite de Foix-Candale dont il eut trois enfants : Henri, comte de Candale, Bernard, Duc d’Epernon et Louis, cardinal de la Valette. C'est un mariage d'amour. Marguerite meurt à 26 ans et n'a jamais connu le château mais partout il y a des preuves de cet amour dans les salles et autres bâtiments tel l'hôpital psychiatrique. 

CADILLAC 077Après l’assassinat d’Henri III survenu en 1589, il acceptera difficilement la prise du pouvoir par Henri IV mais honorera ses fonctions jusqu’à la mort de ce dernier, poignardé par Ravaillac, en mai 1610.

CADILLAC 081Henri IV n’a de cesse d’écarter cet homme puissant et l’incite à construire un château à la mesure de son rang loin de la capitale.

CADILLAC 101

Henri IV enfant

CADILLAC 102

Henri IV

A sa mort son fils Bernard, second duc, se contente d’achever les travaux entrepris. Il meurt sans successeur. Le château revient alors à de lointains collatéraux, les Preissac. Ils entreprennent sa démolition pour financer une remise au goût du jour avant de l’abandonner au pillage durant la révolution.

CADILLAC 078

CADILLAC 070L’Etat va transformer le château en centrale de force pour femmes en 1917. Elles sont jusqu’à quatre cents à être enfermées ici et les conditions de vie n’ont plus rien de royales. Les religieuses qui gardent les détenues ont de plus fait vœu de silence : personne n’est autorisé à parler. La prison est fermée en 1890 au profit d’un centre d’éducation surveillée pour jeunes filles C’est la prison la plus sévère du pays. Devenue ensuite maison d’éducation surveillée pour jeunes femmes, elle ferme en 1952.

 

 

CADILLAC 083

Après l’historique (au soleil) nous pénétrons dans le château (froid). On entre d’abord dans la salle de droite, celle du Duc. Une magnifique cheminée de marbres polychromes nous éblouit.

CADILLAC 086

Cette salle a servi ensuite de chapelle à la prison. L’antichambre abrite la plus ancienne cheminée.

CADILLAC 088

un plafond peint

CADILLAC 090

un lit à baldaquin

CADILLAC 095

un autre plafond

CADILLAC 097

les armoiries entrelacées M et L

CADILLAC 103

CADILLAC 111

CADILLAC 110

Nous poursuivons la visite de salle en salle et je suis surtout émerveillée par les tapisseries dans chaque salle. Je vous les montrerai dans un prochain article.

 

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 06:46

DICTON DU 31 MARS 2012

(voir le 31 mars 2011 - BENJAMIN)

GUJAN 103A la Sainte Yasmine, que tu sois l'aînée ou la benjamine, si tu veux avoir bonne mine, tous les jours va et chemine sur les routes alpines,angevines,  limousines ou girondines.

 

Lentement - Marc et Yasmine LAVOINE

 

 

{Elle:}
Tout va si vite sur la Terre
Tout va si vite ici-bas
La vitesse de la lumière
Ça ne m'intéresse pas

[Ensemble:}
Lentement je viens vers toi
Lentement je rêve de toi
Et lentement mes souvenirs me reviennent
Lentement je marche sur
Le sable frais sans chaussures
Et lentement le vent tout doux me rassure
Slowly, lonely, only you peut-être ma chérie
Slowly, lovely
{Elle:}
La vie

Tout va si vite sur la Terre
{Lui:}
Tout va trop vite pour moi
{Elle:}
Les records, ça m'indiffère
{Lui:}
je n'ai plus l'âge pour ça

{Ensemble:}
Lentement je pense à nous
Et je retombe à genoux
Au ralenti dans ton regard un peu flou
Lentement je te rejoins
Lentement tu me reviens
Lentement je respire et je me sens bien
Slowly, lonely, only you peut-être ma chérie
Slowly, lovely
{Elle:}
La vie

Lentement le temps qui passe
Lentement parfois efface
Les sanglots, les peines, et le goût du chagrin
{Lui:}
Lentement je fais le tour
Lentement je troubadour
Lentement tu vas me quitter
{Elle:}
Un jour
{Ensemble:}
Slowly, lonely, only you peut-être ma chérie
Slowly, lovely
{Elle:}
La vie
Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 10:04

SAINT MORILLON

SAINT MORILLON 001« Saint Morillon se niche au creux de la vallée du Gat Mort et retrouve le soleil en s’étirant sur les collines qui le bordent. C’est un très ancien village. Son église date des XIième et XIIième siècles.

Pays de vignes et de pins, St Morillon a servi de décor au tournage du film « Le Sagouin », d’après l’œuvre de François Mauriac. Bon nombre de St Morillonnais sont devenus les acteurs d’un jour, au château de Bel-Air, au presbytère (qu’à l’époque on appelait « la Cure »), à l’église avec le père Avril, sur le pont de bois, le long du Gat Mort.

St Morillon fut aussi le lieu de retraite solitaire et de  prière  d’une grande sainte régionale : Sainte Jeanne de Lestonac a choisi le Moulin de Luisié pour un temps d’ermitage et de réflexion. Jeanne était la nièce de Montaigne, et devint l’épouse de Gaston de Montferrand, Seigneur de Landiras. Devenue veuve, et après avoir soigné sans compter les malades durant la grande peste à Bordeaux, elle prit le temps de réfléchir à sa nouvelle vocation, installée au Moulin de Luisié. Elle prit là, la décision de fonder la compagnie de Marie Notre Dame, ordre de religieuses éducatrices (école Notre Dame, rue du Palais Gallien à Bordeaux, aujourd’hui). » (lu sur le net)

 

EN SUIVANT LE GAT MORT

SAINT MORILLON 039Randonnée de 12 km animée par Roger pour 37 participants.

Départ de l’église romane Saint Maurille. link

SAINT MORILLON 038Roger nous présente son itinéraire qu’il a privilégié en forêt plutôt que dans les vignes à cause de la chaleur. Nous en sommes ravis car il fait déjà très chaud. 

SAINT MORILLON 004SAINT MORILLON 002Nous allons suivre le Gat Mort, un ruisseau de 14 km, qui traverse 7 communes.

SAINT MORILLON 011

Il prend sa source dans les marais d’Hosteins à 63 m d’altitude et se jette dans la Garonne.

SAINT MORILLON 003

Nous nous sommes interrogés sur  l’origine de son nom puisqu’en patois gascon le gat et un chat. J’ai cherché et trouvé une explication pas très drôle. Voici un résumé trouvé dans son texte d’origine.

SAINT MORILLON 020Gât-Mort , Gua-Mort ou Calemort ?

 «  Il y a lieu de penser que ce ruisseau est le même que celui de Calemort, dont il est fait mention dans les rôles gascons de l'an 1342. Il paroît que, dans ce temps là, on y exécutoit des Jugements rendus en matière criminelle, et c'est selon les apparences, le droit que demandoit au roi d'Angleterre, Bernard d'Escossan, qui paroît avoir été Seigneur de Saint-Magne. Pro eodem Bernardo de Scossano habendo execu - Nones juridicum, in causis criminalibus, in rivo de Calemort, infra Juridictionem, in loc. (de Sancto-Magno, infra Parrochiam de Oustens). On soupçonne donc que le nom de Calemort pourroit avoir été donné à ce ruisseau, à l'occasion du supplice de la cale* jusqu'à extinction de vie, qu'on y exerçoit contre les criminels qui avoient été condamnés. " Cette pratique toujours d'après Baurein était courante chez les celtes et chez les français. Elle était en usage à Bordeaux pour les femmes de mauvaise vie. Elle a été reconnue dans le Médoc où en 1357 une femme noble a bien été noyée à Lesparre dans les mêmes conditions. »

*Supplice de la cale : noyé suspendu à une corde

SAINT MORILLON 007

Nous passons devant une plaque, derrière on peut voir ce qu’il reste du moulin de Luisié.

SAINT MORILLON 008

Nous terminons la randonnée en traversant les vignes du château Villa Bel Air situé au cœur de l’aire d’appellation «Graves».

SAINT MORILLON 034 Au  XVIIIème siècle, Louis Dufaure, Marquis de Lajarte, fit construire, sur le domaine viticole de Bel-Air, une belle chartreuse classique. La décoration intérieure de la demeure est aujourd’hui classée Monument Historique.

SAINT MORILLON 028La propriété est rachetée par  Jean-Michel Cazes et sa famille, qui entreprennent à partir de  1988 une restructuration complète du vignoble et des installations techniques.

SAINT MORILLON 029

Le Château Villa Bel Air produit aujourd’hui un vin blanc et un  vin rouge qui dans le respect du terroir et la typicité de leur cépage illustrent  la finesse et la complexité des vins de graves.

SAINT MORILLON 025Merci Roger pour cette superbe randonnée.

SAINT MORILLON 026

quelques primevères pour vous remercier de votre visite et de vos commentaires

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 02:31

DICTON DU 30 MARS 2012

(voir le 30 mars 2011 - AMEDEE)

OSNY Parc de Grouchyla Vénus à sa toilette - Parc de Grouchy - Osny

A la Saint Amadeus, tu te réveilles en écoutant la "Flûte enchantée",  prépare toi pour une randonnée à la recherche de Vénus, mais ne va pas jouer les "Don Juan" et arrête de répéter "Cosi fan tutte".

 

Mozart avec nous - Boris VIAN

 

 

Au temps des dorur' et des falbalas
Les marquis frivol' et les marquis' au frais minois
Pour un menuet timide
Esquissaient trois petits pas
Grâces envolées, vieux airs du passé
Clavecin fragile aux résonances d'autrefois
Un gosse à perruque blanche
A fait danser tous ces gens-là

Cha cha cha, cha cha cha, non tu n'existais pas encore
Cha cha cha, cha cha cha, le Brésil n'en était pas là

Douce mélodie qui fit cent fois le tour du monde
Et que Mozart a négligé d'agrémenter de quelques cha cha cha
Sur ton rythme gai dansez les brunes et les blond'
En oubliant le temps bien proche où pianotaient vos petits doigts

Cha cha cha, cha cha cha, c'est votre vieille Marche Turque
Cha cha cha, cha cha cha, venez marquise, écouter ça!

Tout près d'Istambul, sous les pergolas
Tous les jeunes Turcs s'en vont danser le cha cha cha
Et la fraîche odeur des roses
Vient parfumer leurs ébats
Sous le ciel troublant des nuits de gala
Quand un beau danseur serre un fille entre ses bras
Dans les yeux de sa compagne
Il sait ce qu'il trouvera

Cha cha cha, cha cha cha, ce gai refrain qui nous enivre
Cha cha cha, cha cha cha, et qui jamais ne finira

Que ce soit Rio, Paris, New York, les Dardanelles
On ne peut résister longtemps quand on entend venir le cha cha cha
Rythme tropical aux senteurs d'ambre et de cannelle
Emporte-nous bien loin de tout dans l'allégresse et dans la joie

Cha cha cha, cha cha cha, nuits étoilées sur le Bosphore
Cha cha cha, cha cha cha, drôl' de truc turc que ce truc-là
Cha cha cha, cha cha cha, ah non vraiment, on n'est pas forts
Cha cha cha, cha cha cha, Mozart ne méritait pas ça

Mais faut bien vi-i-ivre

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans DICTON DU JOUR
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:52

CADILLAC – Château Fayau*

CADILLAC - Château Fayau

CADILLAC - Château FayauNous sommes attendus par Monsieur Médeville pour une visite des chais. Nous arrivons dans le Parc du château, au centre un joli puits entouré de plantes bientôt en fleurs.

CADILLAC - Château Fayau

CADILLAC - Château Fayau

Notre hôte nous parle des différents crus qu’ils gérent des deux côtés de la Garonne. Les Vignobles Jean Médeville et Fils sont présents sur 11 appelations :

 

- Bordeaux Blanc Sec

- Entre-Deux-Mers

- Graves Blanc

- Bordeaux Rosé

- Bordeaux Clairet

- Bordeaux Rouge

- Bordeaux Supérieur Rouge

- Premières Côtes de Bordeaux

- Graves Rouge

- Cadillac

- Sauternes

 

Nous rentrons dans les chais. Tout d’abord nous admirons une grande cheminée, une trieuse utilisée après la vendange et des citernes en inox.

CADILLAC - Château Fayau

on mettait l'eau à bouillir dans cette grande cheminée pour laver les barriques

CADILLAC - Château Fayau

CADILLAC - Château Fayau

CADILLAC - Château Fayau

A l’extérieur d’autres citernes dans lesquelles sont mis les vins rouges durant l’hiver. En effet l’épaisseur de ces citernes maintient le vin à une température convenable même lors de fortes gelées. Plus besoin de caves pour le conserver et ainsi plus de problèmes en cas de courant d’air.

CADILLAC-054.jpg

CADILLAC - Château FayauLe vin est mis en bouteilles au printemps avant les grosses chaleurs.

Monsieur Médeville nous explique que tous les jours ils sont en contact avec les météorologistes afin d’être prévenu, en particulier au moment des vendanges, de tout bouleversement climatique et quelquefois plusieurs fois par jour.

CADILLAC - Château Fayau

Nous revenons dans les chais dans la partie étiquetage, un travail très fastidieux car travaillant pour une grande partie à l’exportation, l’étiquetage doit être adaptée aux pays. Par exemple, le logo de la femme enceinte est interdit dans plusieurs pays dont les USA, la Chine et la Russie.

CADILLAC - Château Fayau

CADILLAC 061

 

 

 

Après cette visite, nous sommes invités à déguster quelques crus, blanc, rosé, rouge et liquoreux. Bien sûr nous ne sommes pas obligés de boire, il y a des crachoirs.

 

Nous sommes plusieurs à acheter quelques bouteilles. Je suis partie avec deux bouteilles de Château Fayau 2006.

 

 

 

CADILLAC-022-copie-1.jpg

Après cette longue visite il nous faut vite remplir nos estomacs direction le pique-nique sous les arbres du château.

CADILLAC - Château Fayau

Rendez-vous samedi pour la visite du château des Ducs d’Epernon.

 

http://www.medeville.com

*« Depuis 180 ans, le nom de Médeville traverse les générations de tradition vigneronne, et voit son domaine viticole s’étendre, se moderniser et se pérenniser.

C’est en 1826 que Jérôme Médeville, tonnelier à Cadillac, achète le Château Fayau, décrit comme «une chartreuse entourée de 12 hectares de vignes d’un seul tenant clos de murs et de haies vives ».

Les deux générations suivantes contribuent à l’étendue considérable du domaine viticole tant dans la cité des Ducs d’Epernon, Cadillac que sur l’autre rive.

En 1908, Numa Médeville, le petit-fils de Jérôme, possède alors 140 hectares dont 75 complantés en vignes sur les deux rives.

Cet homme entreprenant, outre ses responsabilités de Président du Syndicat Agricole de Cadillac, Podensac et communes voisines, enrichit le Château Fayau d’un ensemble de constructions, chais et cuviers modernes. Il se prête ainsi, à des expériences innovantes en matière de viticulture et d'œnologie.

Chaque génération a depuis apporté sa pierre à l’édifice. Grâce à une gestion intelligente des successions et un profond amour de la terre, la branche « Cadillac » des descendants de Jérôme et Numa contribue à agrandir et préserver le vignoble.

Aujourd’hui, sept générations plus tard, toujours passionnés, ce sont Marc, Jacques et Jean Médeville qui dirigent l’exploitation, avec sérieux et professionnalisme.

Le Château Fayau qui reste le cœur du domaine commande à ce jour près de 180 hectares de vignes répartis au sud de Bordeaux, le long des deux rives de la Garonne. »

Repost 0
Published by Mimi de Bruges - dans RANDOS TPB
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • Le blog de mes-histoires-de-randos.over-blog.com
  • : Découverte de la randonnée en particulier en Gironde et quelques départements voisins. La randonnée permet aussi de faire de belles rencontres, de se faire des ami(e)s. C'est aussi de belles photos souvenirs qui alimentent mes albums.
  • Contact

Profil

  • Mimi de Bruges
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. 
Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.
  • J'ai commencé la randonnée en 2006 et depuis je marche sans me lasser. Mes autres passions, la lecture, l'histoire et la photo. Timide, réservée, fidèle et toujours disponible pour sa famille et ses ami(e)s voilà c'est moi.

Texte Libre

Recherche